• mportant déploiement de police près du Stockel à Woluwe-Saint-Pierre: "Personne ne peut sortir de chez soi"

    Vous êtes nombreux à nous avoir signalé un important déploiement policier à Woluwe-Saint-Pierre, dans le quartier du Stockel, ce samedi en début d'après-midi. "Que se passe-t-il ? La police et la brigade spéciale sur place. Personne ne peut sortir de chez soi", nous a indiqué un témoin. "Aucune voiture, ni tram ne circule", a précisé un autre riverain.

    Selon des informations communiquées par un témoin, l'opération a commencé aux alentours de 13h30. "Je suis venu tondre la pelouse d'une amie. Des policiers m'ont dit de rentrer à l'intérieur", nous a-t-il expliqué. Comme lui, la voisine a été contrainte de rebrousser chemin. "Elle était sortie en voiture pour se rendre à un mariage, on lui a dit de rentrer chez elle", a assuré Jean-Paul. Selon ce riverain, les forces de l'ordre lui ont demandé de rester confiné le temps de l'opération, soit "durant deux heures".

    La police de la zone Montgomery n'a pas souhaité apporter de précisions concernant la nature de cette opération en cours. Selon des informations communiquées par le Bourgmestre à notre journaliste Mathieu Col, cette opération viserait un véhicule suspect. Une équipe de déminage est sur place, un périmètre de sécurité a été établi par la police. 

    Selon d'autres sources, la police locale sécuriserait une intervention de la Police judiciaire fédérale d’Anvers.

    Selon plusieurs témoins, cette intervention ferait suite à un braquage chez le concessionnaire Jean-Michel Martin, rue François Desmedt.

    Opération antiterroriste selon RTL à 19h.

    Source : https://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/important-deploiement-de-police-dans-le-quartier-stockel-a-woluwe-saint-pierre-personne-ne-peut-sortir-de-chez-soi--1036123.aspx


    votre commentaire
  • WSL condamnée pour infraction linguistique: le magazine communal sera adapté Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert Olivier Maingain s'est dit étonné du jugement condamnant, sous peine d'astreinte, la commune à publier le magazine d'information communale de manière identique en français et en néerlandais. Il compte personnaliser davantage la distribution du magazine pour mieux se conformer à la législation sur l'emploi des langues et au jugement.

    Selon le bourgmestre, le contenu des deux éditions, en français et en néerlandais, actuellement distribuées aux habitants selon leur appartenance linguistique, sont identiques en tous points, matières culturelles exceptées, conformément à la législation linguistique. Le juge n'a peut-être pas compris cet état de choses, affirme le bourgmestre, interrogé par l'agence Belga.

    Il justifie l'existence des deux éditions par des motifs économiques et écologiques: distribuer à l'ensemble des habitants un même exemplaire bilingue constituerait un énorme gaspillage de papier, vu le volume de la publication. La commune prendra le temps d'examiner la situation pendant les deux mois de vacances, pendant lesquels le magazine ne paraît pas.

    Publié de manière identique dans deux langues nationales

    La chambre néerlandophone du tribunal de première instance de Bruxelles a condamné vendredi la commune pour avoir publié exclusivement en français, d'une part, et en néerlandais d'autre part, le journal d'informations communales Wolu Info. Le contenu du journal doit désormais être publié de manière identique dans deux langues nationales et diffusé de la même manière sous peine d'une astreinte de 1.000 euros par infraction.

    Par ailleurs, le Centre culturel flamand de la commune "Op-Weule" s'était plaint mercredi du fait que Woluwe-Saint-Lambert était la seule commune de la Région bruxelloise ne disposant pas d'un coordinateur néerlandophone de la politique culturelle, la demande communale ayant été refusée par la Communauté flamande. Celle-ci estime que la demande a été introduite hors délai et n'est pas conforme, car assortie d'exigences inopportunes.

    Bien que ce ne soit pas une obligation légale, la commune a bien introduit une demande et est prête à engager un tel coordinateur, a affirmé vendredi Olivier Maingain, ajoutant que la commune avait demandé qu'il s'agisse d'un spécialiste capable de s'occuper de la rénovation des écoles flamandes de la commune, les autres matières culturelles pouvant être réglées par les fonctionnaires communaux.

    Source : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_woluwe-saint-lambert-condamnee-pour-infraction-linguistique-le-magazine-communal-sera-adapte?id=9960312


    votre commentaire
  • Une nouvelle antenne locale de Police sur le site de l’UCL à Woluwe-Saint-Lambert

    La commune de Woluwe-Saint-Lambert compte sur son territoire l’important site décentralisé de l’Université catholique de Louvain (UCL), qui comprend non seulement les Cliniques universitaires Saint-Luc ( 1million de patients par an), mais aussi d’autres institutions dont 3 facultés, 5 instituts de recherche, un centre sportif, un musée, des commerces, de l’Horeca, des logements, de nombreux parkings, une station de métro et des espaces verts. Mi 2017, les autorités communales et la zone de police Montgomery ont décidé, en étroite collaboration avec les autorités académiques de l’UCL, les responsables des Cliniques universitaires Saint-Luc et la société Eckelmans Immobilier, propriétaire du local, d’ouvrir en septembre 2018 une antenne de police décentralisée permanente, située place Carnoy, en plein cœur du campus de l’UCL.

     

    Une première !

    Il s’agit d’une première en Belgique francophone, puisque, c’est la première fois en Fédération Wallonie-Bruxelles qu’un site universitaire accueille une antenne de police qui lui est totalement dédiée. Cinq policiers seront affectés à cette antenne et auront une bonne connaissance du site et de ses particularités (parties piétonnes, bâtiments universitaires, vastes parkings, etc…). Ils seront au service des +/- 30.000 personnes qui transitent chaque jour sur ce site.

    Une présence policière rassurante

    Véritable étendard de la police de proximité, ils assureront une présence visible et rassurante et rempliront les missions suivantes sur le territoire des quartiers « Kapelleveld » et « UCL » 

    Cinq policiers de campus y seront spécifiquement affectés. Vu l’importance que la commune de Woluwe-Saint-Lambert attache à ce projet, elle finance l’engagement de 3 inspecteurs spécifiquement recrutés pour cette mission, auxquels s’ajouteront 2 autres policiers déjà en service dans la zone de police : l’inspecteur du quartier et un inspecteur principal. L’antenne décentralisée de l’UCL ouvrira ses portes pour la rentrée académique 2018-2019.

    Source : http://fr.woluwe1200.be/wp-content/uploads/2018/06/18.06.26-Site-antenne-police-UCL.pdf


    votre commentaire
  • L'intoxication par le chocolat chez le chien

    le chien et le chocolat
    Votre chien ne doit pas avoir accès à des boîtes de chocolat
    La fréquence des intoxications du chien par le chocolat est plus importante pendant la période des fêtes de fin d'année. Il existe aussi une augmentation des cas d'intoxication recensés par les Centres Antipoisons Vétérinaires à Pâques. Quels sont les risques, quels symptômes doivent vous alerter et que faire ?

    La toxicité du chocolat

    Vous êtes nombreux à donner de temps en temps un petit carré de chocolat à votre chien pour lui faire plaisir et sans que cela ne provoque d'intoxication. Malheureusement le chocolat n'est pas bon pour les carnivores domestiques. Il contient en effet un alcaloïde, la théobromine, qui est toxique pour eux.

    Le chocolat noir est plus riche en théobromine que le chocolat au lait ou la cacao en poudre. Le chocolat blanc par contre ne présente aucune toxicité.

    Les races brachycéphales comme les bouledogues français, les bull-dog anglais, le boxer ou le carlin seraient plus sensibles à l'intoxication par le chocolat, probablement du fait de leur prédisposition aux problèmes cardiaques et respiratoires.

    A titre indicatif, une tablette de 200 grammes de chocolat noir peut tuer un chien de petite race.

    Si votre chien a mangé du chocolat, voici un outil simple pour vérifier les risques : calculateur de toxicité chocolat pour les chiens.

    L'intoxication par le chocolat chez le chien... et le chat

    Les symptômes

    Les premiers signes apparaissent souvent quelques heures après l'ingestion.

    • Les symptômes digestifs : La théobromine provoque chez le chien une irritation de l'estomac avec une augmentation de la sécrétion de sucs gastriques. Le chien peut alors présenter des troubles digestifs comme des vomissements ou de la diarrhée. A long terme, l'augmentation des sécrétions gastriques peut donner un ulcère de l'estomac.

    Si le chien consomme une grande quantité de chocolat, la théobromine va passer dans le sang et les signes nerveux et cardiaques vont apparaître.

    • Les symptômes nerveux : Le chien est nerveux, agité et il peut présenter des tremblements. Dans les cas graves, le chien peut avoir des convulsions puis sombrer dans le coma et mourir.
    • Les symptômes cardiaques : La théobromine est responsable de troubles du rythme cardiaque de l'animal. Le chien peut présenter une accélération du rythme cardiaque (ou tachycardie) ou des contractions anormales du cœur appelées extra-systoles.
    • Les autres symptômes : Souvent le chien a une respiration plus rapide et halète. La théobromine a aussi une action diurétique. De ce fait, le chien boit plus et urine plus. Lors d'une intoxication aigüe par ingestion d'une forte quantité de chocolat, la mort peut survenir en 6 à 24 heures. Dans les cas d'intoxication chronique, pour un chien qui consomme du chocolat plusieurs jours de suite, l'animal peut présenter une insuffisance cardiaque progressive.

    Le traitement

    Il n'existe aucune antidote à la théobromine mais le vétérinaire pourra mettre en place un traitement symptomatique.

    Si votre chien ingère une grande quantité de chocolat, il faut l'emmener en urgence chez votre vétérinaire qui pourra mettre en place le traitement adapté. La rapidité de la mise en place des soins influe sur le pronostic.

    Si votre chien a consommé plusieurs jours de suite du chocolat, il est souhaitable de consulter le vétérinaire qui pourra vous dire si le cœur présente ou non des troubles. Le traitement va tenter de limiter l'absorption intestinale de la théobromine contenue dans le chocolat. C'est pourquoi votre chien doit aller voir le vétérinaire après l'ingestion du chocolat. Si les premiers signes nerveux sont apparus, votre vétérinaire pourra utiliser des médicaments pour limiter les convulsions.

    La théobromine est difficilement éliminée par l'organisme du chien, ceci explique que la surveillance par le vétérinaire de l'animal intoxiqué est souvent longue.

    La prévention

    Lors des fêtes de fin d'année et de Pâques, vous devez être particulièrement vigilants. Votre chien ne doit pas avoir accès à des décorations en chocolat ou à des boîtes de chocolat oubliées par mégarde dans un coin. Vous devez également dire à vos invités et aux enfants de ne pas donner un petit chocolat à votre chien même s'il réclame.
    Si plusieurs personnes donnent chacune l'équivalent d'un carré de chocolat noir à votre chien, ce dernier risque fort d'être malade.
    Si vous préparez vous-mêmes des desserts au chocolat, il ne faut pas que votre chien puisse les manger en votre absence.

     
    Découvrez le tableau Pinterest de Wanimo.com concernant tous les aliments dangereux ou toxiques pour nos animaux.

    Découvrez également les dangers qui sont présents chez vous et qui peuvent être à l'origine d'intoxications pour votre animal sur le site internet de TVM lab : Empoisonnements et intoxications : le coupable peut se cacher chez vous !

     

    Intoxication au chocolat du chien et du chat 

    https://conseils-veto.com/intoxication-au-chocolat-theobromine-du-chien-et-du-chat/

    L'intoxication par le chocolat chez le chien... et le chat

     Sourcehttps://www.wanimo.com/veterinaire/urgences-du-chien/intoxication-par-le-chocolat-chez-le-chien.html


    1 commentaire
  • Toute comme lors de la Coupe du Monde 2014 et l’Euro 2016, les matches des Diables Rouges à la Coupe du Monde 2018 de football seront retransmis en direct sur la Place Dumon.

    A côté de chez nous : Coupe du Monde 2018 à la Place Dumon sur écran géant

    Les trois matches de poules seront ainsi diffusés sur écran géant et si, comme nous l’espérons tous, les Diables vont plus loin dans la compétition, les retransmissions se poursuivront bien sûr.

    Le programme

    Lundi 18/06/18 à 17h : Belgique – Panama

    Samedi 23/06/18 à 14h : Belgique – Tunisie

    Jeudi 28/06/18 à 20h : Angleterre – Belgique

    Ouverture du site au public une heure avant le début de la rencontre (sauf le jeudi 28/06, ouverture à 18h). Bar et petite restauration prévus. Accès gratuit.

    Consignes et sécurité

    Voir l’arrêté du Bourgmestre sur la retransmission des matches Place Dumon

    A côté de chez nous : Coupe du Monde 2018 à la Place Dumon sur écran géant

    Il est interdit d’entrer sur le site avec de l’alcool sous quelconque forme ainsi qu’avec des bouteilles en verre, des cannettes, boîtes en métal et autres objets de ce genre, sous peine de confiscation.

    Il est interdit :

    • d’escalader les bâtiments, les monuments, les grilles, les clôtures, les poteaux d’éclairage, ou toute autre infrastructure du site ;
    • de se camoufler ou de se déguiser de manière à ne plus être reconnaissable ;
    • de perturber l’ordre public et de mettre en danger la sécurité du public ;
    • de s’assoir sur les épaules de quelqu’un ;
    • de commettre des bousculades ;
    • de vendre ou de mettre à disposition des boissons ou de la nourriture ou tout autre produit sans autorisation formelle des autorités administratives compétentes ;
    • de lancer des objets ou liquides ;
    • d’uriner en dehors des toilettes ;
    • d’accrocher des banderoles, drapeaux, ou autres objets :
      • o devant les panneaux publicitaires,
      • o obstruant les voies d’évacuation,
      • o empêchant la vue de l’écran ;
      • o empêchant l’évacuation.

    Dans le site, sont interdits les textes, symboles, slogans, gestes et propos inconvenants qui peuvent donner prétexte au racisme, à la xénophobie, à la provocation ou à la discrimination.

    A côté de chez nous : Coupe du Monde 2018 à la Place Dumon sur écran géant

    Sous peine de saisie, il est interdit d’entrer sur le site avec :

    • tout type de sacs ;
    • tout objet pouvant servir de projectile dont notamment des verres, bouteilles en verres, canettes, boîtes en métal, et autres ;
    • toute arme ou objet dangereux, coupant ou blessant qui peut être utilisé comme tel (bâtons, chaînes, matraques, parapluie, armes blanches, armes de choc, etc.) ;
    • tout objet susceptible de perturber l’ordre public, de mettre en danger la sécurité d’autrui et/ou de causer un dommage à des biens ou des personnes (skateboard, casque de moto, etc.);
    • des objets pyrotechniques ;
    • des dispositifs amplifiants le bruit (tels que klaxon à gaz propulseur, vuvuzela, trompette, etc.) ;
    • des drapeaux de plus de 1 m² et/ou attachés à des bâtons de plus de 1.50 m de long et sur supports rigides.

    Sauf autorisation explicite, aucun animal n’est autorisé dans le site.

    Aucun vestiaire ne sera prévu.

    Nous comptons sur vous pour que ces événements restent bon enfant et conviviaux, comme ils l’ont été en 2014 et 2016. Merci donc de respecter les habitants, le quartier, les commerçants et les autres spectateurs. Utilisez les nombreuses toilettes et poubelles qui seront installées pour maintenir la propreté.

    Infos circulation

    L’accès à la place Dumon en transports en commun sera garanti. La STIB adaptera toutefois son offre durant les matches. Plus d’infos à venir

    Accessibilité au site et aux commerces

    Le site sera exclusivement accessible par l’avenue de Hinnisdael et la rue de l’Église côté rue Vander Elst. Prévoyez votre itinéraire d’accès en vous référant au plan qui figure ci-dessous. Il n’y a pas d’entrée du côté Orban/Val des Seigneurs /Baron d’Huart et il ne sera pas possible de contourner la place.

    Par ailleurs, les commerces resteront totalement accessibles à la clientèle, qui pourra circuler librement partout autour de la place, sans entrave. Les accès sont uniquement limités (cf. le plan) aux spectateurs.

    A côté de chez nous : Coupe du Monde 2018 à la Place Dumon sur écran géant

    Source : https://www.woluwe1150.be/coupe-du-monde-2018-a-la-place-dumon/

     


    votre commentaire
  • Nathalie Collignon - De Mey a perdu son mari il y a un peu plus d'un an. Depuis, cette jeune maman élève seule ses deux enfants. Une situation qui n'est pas toujours facile à gérer, surtout en période de fête des pères. Cette année, son fils a reçu à l'école une compréhension à la lecture sur ce sujet.

    "Il devait analyser un texte et répondre à plusieurs questions à propos du papa", explique Nathalie, "ça été très dur à gérer d'un point de vue émotionnel. On a décidé avec la direction de l'école et les enfants de mettre sur pied un projet afin de ne pas mettre de côté des enfants qui souffriraient d'une différence ou qui ne sont pas systématiquement dans un schéma familial conventionnel".

    Une fête élargie

    L'école de Woluwe-Saint-Lambert a donc décidé de rebondir. Cette année, dans les classes de maternelles du Parc Malou et dans les primaires de Robert Maistriau, on célèbre la fête des pères et de tous ceux que l'on a envie de fêter. Une façon de réunir tous les enfants, quelle que soit leur situation familiale, autour d'un événement festif.

    "Nous avons décidé de faire évoluer le concept, tout en ne privant certainement pas les enfants qui le souhaitent de fêter leur papa, puisque ça reste important pour eux émotionnellement", précise la directrice Patricia Dengis, "Mais on ne veut pas limiter ce concept-là à la fête des pères puisqu'il y a quand même pas mal d'autres schémas familiaux et donc des enfants qui ont d'autres ressentis dont on ne peut pas ne pas tenir compte".

    Professeurs, parents et enfants ont tous participé à la réflexion, et dans la classe de 3ème primaire, les élèves ont d'ailleurs leur avis sur la question.

    Wolu1200 : Quand papa n'est plus là, la fête des pères s'adapte

    Évoluer avec son temps

    Dans sa classe de maternelles, Monsieur Michel a demandé à chaque enfant à qui il voulait offrir son bricolage. La fille de Nathalie a choisi de l'offrir à lui, son professeur préféré.

    "La société évolue et je trouve normal que l'école évolue aussi", nous confie Michel Galesloot, "on a aussi des parents où il y a deux mamans, donc pas de papa du tout et ce n'est pas pour ça qu'il faut les mettre de côté. Il faut les intégrer, ils doivent participer à cette fête, mais on le fait de façon différente".

    Un bel exemple

    Nathalie espère que le beau projet dans l'école de ses enfants donnera l'envie à d'autres de s'inspirer de ces bonnes pratiques, pour que chacun puisse participer sereinement à ces événements importants.

    Source et photo : Sarah Heinderyckx RTBF

    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_quand-papa-n-est-plus-la-la-fete-des-peres-s-adapte?id=9940289

     


    votre commentaire
  • Deux ans après les attentats, la vidéosurveillance de Bruxelles fonctionne toujours qu'à moitié

    La zone de police Montgomery refuse-t-elle de partager ses images vidéo avec la STIB ?Depuis 2015, une plateforme permet le partage des images de la police et de la Stib. Seules trois zones de police sur six y adhèrent et la Stib n’utilise toujours pas ce dispositif, déplore la secrétaire d’État Bianca Debaets. Le ministre-président Vervoort attend un arrêté fédéral et un avis sur le respect de la vie privée depuis un an.

    Cet été, cela fera trois ans que la Région bruxelloise a mis en place une plateforme de partage des images de vidéosurveillance fournies et par les polices locales et par la Stib. L’objectif est de permettre l’usage de ces vidéos en temps réel, pour par exemple appréhender plus rapidement un auteur de faits délictueux, et de limiter les procédures parfois lourdes qui régissent aujourd’hui la transmission de ce type de données entre les différents services de sécurité. Une question d’efficacité.

    Ce dossier fait toutefois l’objet de tensions au sein du gouvernement bruxellois car à ce jour, seules trois zones de police seulement se sont inscrites dans ce programme, déplore Bianca Debaets (CD&V), secrétaire d’État régionale en charge de l’Informatique et donc de cette plateforme de partage.

    Deux ans après les attentats de Bruxelles, la Stib et ses 3.000 caméras ne sont toujours pas intégrées à cette plateforme non plus. La société de transport public continue donc de ne fournir ses images à la police locale que sur ordre du parquet. Interrogée, la Stib se dit toutefois "prête techniquement" pour le partage mais demeure dans l’attente d’un feu vert régional, nous dit-elle en substance.

    Lenteurs zonales

    Ce dispositif pourrait également avoir souffert de lenteurs au niveau de certaines zones de police. "La volonté y est, répond toutefois à L’Echo la zone Nord (Schaerbeek, Evere Saint-Josse). Nous en avons fait la demande et la réponse a été positive. Pour des raisons techniques, cependant, cela prend plus de temps. Tout est en cours d’exécution et d’ici début 2019, nous devrions être sur la plateforme également". La zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre), hors de la plateforme elle aussi, n’a pas donné suite à notre demande d’explications. "Comme souvent, on tient tellement à son autonomie qu’on freine des développements qui sont nécessaires, fustige Bianca Debaets. Les zones de police restent pourtant responsables de leurs caméras et propriétaires des images. Ce sont toujours elles qui décident où et combien en mettre. On leur demande juste de partager l’information. C’est nécessaire pour la sécurité publique, on l’a encore vu avec les événements de Liège".

    Quant à la zone de police Bruxelles-Ixelles, troisième à ne toujours pas s’inscrire dans le dispositif, elle avance une tout autre explication. "La zone adhère au principe du partage des images, mais nous sommes en attente d’une ordonnance qui détermine la base légale sur l’échange des données", avance Ilse Vandekeere, porte-parole de la zone.

    Lenteur fédéral

     Le ministre-président Rudi Vervoort est en effet au travail pour encadrer ces échanges. Interrogé à son tour, il déplore d’autres lenteurs. "Selon la loi caméra, une loi fédérale, les sociétés de transport en commun doivent transmettre leurs images de vidéo-protection aux zones de polices locales, explique-t-il. Cette loi, pour être effective, doit être appliquée par un arrêté royal qui n’a jamais été pris par le Fédéral. Par conséquent, les transferts d’images, aujourd’hui, sont réalisés dans le cadre d’échanges définis et limités."

    L’ordonnance a été finalisée et adoptée en première lecture en 2017, poursuit le cabinet Vervoort. Ce texte "ne va pas régler la situation légale, car cela demeure une matière fédérale, mais encadrer la situation en permettant de donner à Bruxelles Prévention et Sécurité (un organe régional de la sécurité) le rôle d’intégrateur et de définir les responsables du traitement d’images en cas de plainte formulée par un citoyen quant au traitement réservé aux images sur lesquelles il apparaît". Pour permettre au gouvernement puis au Parlement de boucler le parcours législatif du texte, la Commission de la vie privée doit remettre un avis qui est attendu depuis… un an, déplore le ministre-président, qui ne manque pas de solliciter l’instance d’avis pour accélérer le processus.

    Résultat de ce festival de lenteurs, la plateforme coûte 2 millions d’euros par an pour fonctionner à moitié depuis 2015. Belgitude des choses.

    Source : https://www.lecho.be/economie-politique/belgique/bruxelles/deux-ans-apres-les-attentats-la-videosurveillance-de-bruxelles-fonctionne-toujours-qu-a-moitie/10017840.html


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires