• Le glacier Pepe's primé

    Le festival Gelato est l’événement le plus important au monde consacré à la glace artisanale italienne.  C'est un festival itinérant traversant l'Italie, l'Europe, les États-Unis et le Japon, qui sélectionne et récompense les meilleurs artisans de la glace au monde. En outre, il s’agit d’un projet étalé sur plusieurs années visant à renforcer la culture alimentaire italienne et à organiser des événements mondiaux fondés sur des valeurs telles que la qualité et l’ excellence , ainsi qu’un moteur pour maintenir la culture de l’ entreprise sur la base de principes tels que la concurrence loyale , l’ engagement et le dépassement. des limites , respect des règles et partage des résultats.

    Le glacier Pepe's primé

     

     Avenue George Henri 233

    http://www.pepes.be/

    https://www.facebook.com/PepesGlacier/?epa=SEARCH_BOX

     

    Wolu1200 : Le glacier Pepe's primé au "Gelato Festival Belgique"

     

    Lien utile : 

    https://gelatofestival.com/en/

     

     


    votre commentaire
  • AVIS :

    Voilà une salle que je fréquente assidument depuis son ouverture et dont je connais les qualités et les défauts. Quand on s'inscrit dans ce type de club de fitness "Low Cost", on doit bien se mettre à l'esprit qu'on n'y trouvera pas un service haut de gamme de type la Rasante. Cela n'empêche que le personnel à l'accueil est chaleureux, prévenant, à l'écoute de la clientèle et des personnes venant s'informer quant aux services proposés au sein de la salle de l'avenue Georges Henri et cela doit être signalé car même dans des salles plus huppées, le personnel à l'accueil n'est pas toujours aussi sympathique.

    Pour ce qui est des installations mises à disposition de la clientèle, on peut dire que c'est mi-figue, mi-raisin. Dans l'ensemble, la salle est bien entretenue et le matériel d'entrainement "léger" bien rangé... en début de journée. Malheureusement, comme c'est souvent le cas dans ce type de salle où le service à la clientèle est réduit à sa plus simple expression, certains clients ne respectent pas ce matériel et l'abandonnent n'importe où et cela malgré des affiches demandant à cette même clientèle de remettre les instruments en place après leur entrainement. Le personnel n'ayant pas pour vocation de courir derrière chaque "contrevenant", certains soirs la salle ressemble à une vraie chambre d'ado.

    Les tapis du sol auraient aussi besoin d'être rénovés car ils sont un peu fatigués à certains endroits et les murs des vestiaires auraient besoin d'un petit rafraîchissement car de plus en plus "barbouillés" par des abonnés peu respectueux des lieux mis à leur disposition.

    Pour ce qui est de l'hygiène des toilettes et des vestiaires si, en début de journée, ceux-ci sont dans l'ensemble nickel. Il n'en est pas de même dans le courant de la journée mais là, encore une fois, la responsabilité de ce laisser-aller en incombe à la clientèle qui semble considérer le local vestiaire et les "commodités" comme un "pis-aller".

    Venons-en maintenant au matériel "lourd" de type Leg press et assimilés !

    Ceux-ci sont de très bonne qualité (Matrix)... quand ils ne tombent pas en panne, souvent à cause d'une utilisation disproportionnée de certains "athlètes" hyper-protéinés qui se croient dans une salle de culture physique. 

    Depuis quelques semaines, de nombreux membres du club de l'avenue Georges-Henri se plaignent, à juste titre, de l'indisponibilité de quatre de ces machines. Cela fait des semaines que ce matériel est à l'arrêt et dans l'attente de la visite d'un technicien agréé. Cela est d'autant plus navrant que, par le passé, la venue du technicien de MATRIX se faisait dans un délai maximum de deux semaines. L'une de ces machines est à l'arrêt depuis plusieurs mois (mise à l'arrêt volontaire de la machine pour des raisons de sécurité) et d'autres depuis 9 semaines comme le Leg Press mais aussi le Rotary Torso.

    Quant aux coachs privés, certains fulminent car ils ne peuvent pas donner leurs cours dans les règles de l'art tant que ces trop nombreuses machines seront en panne. 

    Basic-Fit est bien conscient du problème qu'il promet de résoudre dans "les meilleur délais". Déjà en février, sur leur page Facebook, ils répondaient que "le problème était pris en charge". Début mars, la réponse était "votre plainte est entendue et connue". Dans l'une de ses réponses, Basic-Fit reconnait cependant que "si nos prestataires (techniciens Matrix) pouvaient être plus rapides, les machines auraient évidemment été changées depuis bien longtemps". Basic-Fit se permet même une petite note d'humour, parfois discutable, sous forme de "Peut-être est-ce à cause des impayés de certains membres que nous ne parvenons pas à changer les machines " ou "il vient un moment ou même la plus belle des femme ne pourrait donner plus que ce qu'elle a".

    Sur le site officiel de Basic-Fit, on peut lire ceci : 

    Basic-Fit a pour ambition de rendre le fitness accessible à tout le monde. À cet effet, nous avons mis sur pied une organisation efficace et efficiente. Il va sans dire que cela ne va pas au détriment de la qualité des zones d'entraînement et des équipements, qui sont de premier ordre.

    Basic-Fit avenue Georges Henri "Je t'aime... moi non plus"

     


    1 commentaire
  • Dixit Paris-Match 

    Il vous est certainement arrivé de passer devant la Cuve à bière en lorgnant avidement sur les verres de bière fraîche des nombreux chanceux (la terrasse est énorme) qui profite du soleil sur cet espace de la ville tellement dégagé. Son point faible est sans doute son emplacement, au carrefour de rues pas mal fréquentées. Mais on s’y trouve à deux pas d’un coin de verdure, donc pourquoi pas ?

    La cuve à bière – Avenue Georges Henri 193, 1200 

    "La Cuve à bière" citée comme l'une des 11 meilleures terrasses bruxelloises selon Paris-Match

    Liste complète des 11 meilleurs terrasses bruxelloise selon Paris-Match 

    https://parismatch.be/reportages/11-terrasses-bruxelloises-pour-accueillir-le-printemps


    votre commentaire
  • Les étudiants étaient présents en masse à la 5e édition des 10 Km Alma.

    Les 10 Km Alma, première manche du challenge Run in Brussels, ont rassemblé près de 600 participants. Avec comme lieu de départ le campus de l’UCL à Woluwe-Saint-Lambert, la course a essentiellement rassemblé des étudiants issus des différentes écoles situées sur le campus.

    Du coup, on avait droit à une ambiance différente de celle des courses plus traditionnelles. "C’est l’occasion de se retrouver en dehors des cours, dans des conditions différentes, et de s’amuser avec beaucoup d’autres étudiants. C’est une ambiance assez unique" , confiait Simon.

    Pour d’autres, c’était l’occasion de s’offrir une petite sortie running en pleine semaine. "C’est la première fois que l’on participe à cette course. Ça tombait assez bien dans notre préparation, et puis c’est l’occasion de remplacer une sortie de la semaine par une course avec pas mal de monde. Ça change des habitudes. C’est une très bonne chose pour les étudiants qui ont l’occasion de courir sur le campus plutôt que chez eux lorsqu’ils rentrent le week-end" confient Maxime et Thomas.

    Plus habitué aux courses à enjeu, Arnaud Van Vracem était présent au départ de ces 10 Km Alma. Le joggeur expérimenté salue ces courses plus estudiantines. "Il y en a de plus en plus dans la région. Il y a les 10 Km de l’ULB, les 10 Miles de Louvain-la-Neuve et maintenant les 10 Km Alma. C’est une autre ambiance que lors des courses traditionnelles. Un chouette concept qui pousse les étudiants à courir."

    Présent sans réels objectifs, le Bruxellois a finalement terminé la course à la 5e place. "C’est une course d’entre-saison, entre les cross et la piste. Même si le parcours était moins sympa sans le passage par le parc, ça reste une bonne course d’entraînement pour reprendre le rythme."

    10 Km d'Alma : Une ambiance unique

    Un parcours raboté de  4 kilomètres

    En raison des conditions météorologiques délicates depuis quelques jours et de la fermeture des parcs bruxellois à cause du vent, les 10 Km Alma n’en faisaient finalement que 6. Une mesure de sécurité plutôt logique, avec, du coup, un parcours plus urbain. Et ce fut très rapide puisqu’Adrien Debray a bouclé la distance en 18 minutes et 47 secondes, soit deux petites secondes de moins que Kevin Kavi, Arnand Mengal complétant le podium.

    Chez les dames, Virgine Demeyer s’est montrée la plus rapide avec un chrono de 22’56. Une belle performance pour l’athlète du White Star, trois jours après son titre de vice-championne de Belgique universitaire sur 3 000 m.

    Source et photo : Sébastien Sterpigny
    https://www.dhnet.be/sports/sport-regional/bruxelles/10-km-d-alma-une-ambiance-unique-5c896c0f7b50a60724ba6b16

    votre commentaire
  • Le restaurant étoilé Da Mimmo a changé de propriétaire. Repris par la famille Litvine, la cuisine italienne est mise à l’honneur dans ce restaurant cosy de Woluwe-Saint-Lambert.  
     
    Après 25 ans, le restaurant italien gastronomique Da Mimmo situé avenue du Roi Chevalier 24 à Woluwe-Saint-Lambert, a changé de propriétaire début janvier. L’établissement une étoile a été repris par la famille Litvine qui possède déjà de nombreuses adresses de références dans la gastronomie à Bruxelles : la Villa Lorraine, la Villa in the Sky, la Villa Emily, le Sea Grill, Odette en ville et Voltaire. « L’ancien propriétaire est malade. Il a donc cherché à remettre son établissement. Il a proposé à mon père. Celui-ci a un peu hésité. Ma sœur n’était pas favorable car nos établissements sont principalement situés à Ixelles. Mais mon père a toujours été un amoureux de l’Italie. Il a donc décidé de reprendre le restaurant », souligne Vladimir Litvine.
     
    Ce dernier travaille actuellement derrière les fourneaux de Da Mimmo avec pour objectif de former une toute nouvelle équipe. « Je suis venu travailler un mois avec l’ancien propriétaire. Il m’a formé sur ses plats et sur la cuisine italienne. Je suis encore souvent en contact avec lui », poursuit Vladimir Litvine.

    L’étoilé Da Mimmo sublime la cuisine italienne et baisse ses prix

    La famille Litvine a souhaité conserver l’identité italienne du restaurant ainsi que le contenu de la carte et la décoration chaleureuse et de moderne de l’endroit. La seule différence est que les prix ont été revus à la baisse. « Nous avons gardé la patte italienne tout en modernisant la cuisine. L’objectif est également de garder une certaine constance dans ce que nous proposons. Nous avons également baissé les prix car les clients se plaignaient des prix qui étaient un peu exagérés. »
     
    Lors de notre visite, nous avons eu l’occasion de goûter un trio d’amuse-bouches (gougère au pecorino, carpaccio de bœuf et son caviar et crème brûlée au foie gras). Le premier service a été composé de délicieuse Saint-Jacques, suivi par une raviole ricotta, beurre, parmesan et œuf suivi par les fameuses taglierini à la truffe, la spécialité de la maison. Ensuite, nous avons goûté du veau accompagné de gnocchi, morilles et asperges. En dessert, le restaurant Da Mimmo propose de revisiter le tiramisu.
     
    En plus de la carte, trois menus sont proposés : le menu déjeuner à 45 euros le midi, le menu « pasta » en 4 services à 76 euros et le menu découverte en 5 services à 105 euros.
     
     

    votre commentaire
  • Petit rappel utile : durée de vie des déchets


    votre commentaire
  •                                  Même une trottinette électrique n'arriverait plus à passer sur le trottoir 

    Voiture très mal garée... bnjour les policiers et la dépanneuse

    Avenue Gilbert Mullie 

    Voiture très mal garée... bnjour les policiers et la dépanneuse


    2 commentaires
  • Trottinettes partagées : six communes interdiront le stationnement sur une partie de leurs voiriesSaint-Gilles, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Uccle, Schaerbeek et Saint-Josse souhaitent rendre impossible le stationnement des deux-roues électriques sur une partie de leurs voiries, ressort-il de notre coup de sonde auprès des 19 communes bruxelloises. Seules les autorités tennoodoises pensent à la quasi-totalité de leur territoire.

    Les habitants de la capitale les voient partout depuis plusieurs mois. Les trottinettes électriques partagées connaissent un véritable boom. Leur spécificité: les utilisateurs peuvent les laisser partout dans l’espace public une fois qu’ils ont fini. Et c’est là que le phénomène peut causer des désagréments, voire des difficultés pour les piétons. Bruxelles Mobilité vient de demander aux 19 communes de lui signaler les zones et voiries de leur territoire où elles souhaitent voir le stationnement de trottinettes interdit.

    Il y a grosso modo quatre types de communes face aux trottinettes électriques:

    - celles qui ne sont pas concernées par le phénomène et ne comptent rien interdire pour l’instant: Trottinettes partagées : six communes interdiront le stationnement sur une partie de leurs voiriesBerchem-Sainte-Agathe, Koekelberg, Evere, Jette et Ganshoren

    - celles qui sont concernées mais qui n’ont pas encore tranché la question: Bruxelles-Ville, Forest, Molenbeek, Anderlecht

    - celles qui sont concernées et veulent interdire le stationnement sur une partie de leur voirie: Saint-Gilles, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Uccle, Schaerbeek et Saint-Josse

    - celles qui sont concernées et ne veulent rien interdire du tout: Ixelles, Etterbeek, Auderghem

    Philippe Jaquemyns, échevin de la gestion de l'espace public à Woluwe-Saint-Lambert a signalé dans un post sur Facebook que la commune interdira le stationnement des trottinettes dans certaines voiries de la commune, singulièrement celles où les trottoirs sont les plus petits afin de permettre la circulation des piétons et des PMR. Si le système des trottinettes partagées est intéressant pour une mobilité alternative, il ne doit pas se faire au détriment des autres modes de déplacement.

    Trottinettes partagées : six communes interdiront le stationnement sur une partie de leurs voiries 

    Depuis quelques temps en effet, voitures, vélos, trottinettes, scooters, en libre-service apparaissent aux quatre coins de la commune. Ce phénomène traduit l’apparition de nouveaux comportements dans le chef de la population vivant en milieu urbain.

    Confrontée à d’importants problèmes de mobilité, la population bruxelloise est désireuse de trouver des solutions, souvent plus « durables », pour se déplacer plus rapidement et de manière moins onéreuse.

    La soirée speed-dating sera l’occasion pour les habitants de Woluwe-Saint-Lambert de poser des questions (tarifs, conditions, respect des réglementations,…) aux différents opérateurs proposant une offre alternative aux véhicules personnels afin de mieux connaître la spécificité de leurs activités de mise en location de véhicules partagés.

    Soirée speed-dating des véhicules partagés
    Mardi 26 mars, dès 19h
    Château Malou
    2, allée Pierre Levie
    L'accès à cette soirée est libre et gratuit
    Inscription souhaitée

    Info

    Services de Gregory MATGEN
    Échevin du Développement durable
    s.coste@woluwe1200.be
    02 761 27 93

     


    2 commentaires
  • L'école "La Providence" va proposer une option Sport-étude Hockey dès septembre 2019En septembre 2019, la première école bruxelloise proposera une option hockey pour les élèves de troisième année dû à l'engouement pour ce sport grâce aux bons résultats des équipes nationales ces dernières années. 

    Michel Flandrois, directeur de l'Institut de la Providence à Woluwe-Saint-Lambert, est l'homme derrière l'ouverture de cette troisième technique de transition Sport-étude Hockey. Ce projet, il est gestation depuis plusieurs années et ce, en étroite collaboration avec son homologue et ami Patrick Dekelver, directeur de l'Institut des Sacrés-Cœurs de Waterloo. " Patrick a eu l'opportunité d'ouvrir cette option en septembre 2018 grâce à sa collaboration avec le club du Waterloo Ducks. Mais nous travaillons conjointement", a tenu à expliquer Michel Flandrois. 

    C'est avec le club de La Rasante que l'école bruxelloise travaillera pour permettre aux futurs élèves de l'option des infrastructures professionnelles. " Monsieur Bott, échevin des Sports de la commune, et les responsables du club étaient tout de suite emballés lorsque nous en avons parlé", a expliqué le directeur de l'Institut. Grâce à ce partenariat, le club de La Rasante met ses terrains du Stade Fallon, situé à quinze minutes à pied de l'école, à disposition des élèves gratuitement. 

    Huit heures de hockey par semaine

    L'option hockey est ouverte à tous les élèves intéressés, qu'ils soient déjà dans l'école et soient scolarisés ailleurs, et s'adresse aux filles comme aux garçons. Concrètement, la quinzaine d'élèves suivront le même programme que ceux de l'enseignement général. " Au lieu de choisir deux options, ils n'en auront qu'une, qui est le hockey. C'est la seule différence", détaille Michel Flandrois. Ce programme se décline en six heures de hockey pratique et deux heures théoriques axées sur les règles et les valeurs liées au sport. 

    Contrairement à l'Institut des Sacrés-Cœur, celui de la Providence a supprimé les cours d'éducation physique mais a gardé les quatre heures d'anglais. " Cela permet aux jeunes de suivre un tronc commun et c'est rassurant pour les parents, qui pensent aux débouchés pour leurs enfants après la rhétorique.

    Le directeur de l'école est actuellement en discussion avec le club woluwéen afin d'avoir un professeur de hockey, détenteur d'une formation AESI en éducation physique et d'un brevet d'entraîneur de hockey. " Si le club n'en a pas, nous pourrons travailler avec la personne qui s'occupe de l'option aux Sacrés-Cœurs", nous confirme Michel Flandrois. 

    Intérêt grandissant

    L'école "La Providence" va proposer une option Sport-étude Hockey dès septembre 2019

    Les résultats positifs des Red Lions et des Red Panthers ces dernières années ont provoqué un véritable engouement pour ce sport en Belgique. Michel Flandrois a déjà eu de nombreux retours des centres PMS (psycho-médicaux-sociaux) qui attestent d'un grand intérêt de la part de nombreux élèves dans la capitale. 

    La proximité du club de La Rasante et la conservation d'un programme scolaire traditionnel en plus de l'option hockey offre une opportunité sans précédent aux élèves attirés par la pratique de ce sport. 

    Les inscriptions pour cette nouvelle option dans le cadre d'une troisième technique de transition à l'Institut de la Providence à Woluwe-Saint-Lambert seront ouvertes le lundi 11 mars, juste après les vacances de Carnaval.
     

    L'école "La Providence" va proposer une option Sport-étude Hockey dès septembre 2019

     
    Source : Anne-Sophie Depauw
    https://www.dhnet.be/regions/bruxelles/grande-premiere-a-bruxelles-une-ecole-va-proposer-une-option-sport-etude-hockey-des-septembre-2019-5c77e68b9978e2710e7c24df
     
     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires