• Belles retrouvailles après 6 ans de séparation : une histoire qui se lit comme un conte de Noël

    Françoise retrouve son chien....après 6 ans grâce à la police zone Montgomery

    Fin août 2019, le dispatching zonal de notre zone de police fut appelé par un employé d’un magasin, situé sur le Parvis Sainte-Alix de la commune de Woluwe-Saint-Pierre. Une passante bienveillante, (Raymonde) venait de demander à un employé d’un magasin de l’eau pour un chien, sans collier, couché devant le magasin et souffrant de la chaleur. Fut-ce un chien en fugue, un chien abandonné ? La police pourrait peut-être aider... Un appel au dispatching zonal se fit. Rapide comme l’éclair, notre collègue de la brigade canine, le nommé Nicolas, (inspecteur) se rendait sur les lieux. En voyant l’animal en détresse, le nommé Nicolas décide de procéder à son identification en lisant les données reprises sur la puce du chien.

    Au même moment, Françoise assistait à un mariage en l’église Sainte-Alix, à quelques pas seulement du magasin en question. Son téléphone portable se mit à sonner, un policier à l’autre bout du fil lui demandant si elle voulait se rendre sur les lieux. ‘Bien sûr, mais pourquoi, donc ? Et, est-ce que cela ne peut pas attendre, parce que les mariés viennent de sortir de l’église ?’ ‘Non, fut la réponse de notre collègue. Une bonne nouvelle vous attend !’ Ainsi, la dame arriva après quelques secondes seulement. Quel bonheur d’être accueillie par des aboiements heureux et sincères de Houston, son English Springer Spaniel, perdu depuis 6 ans, mois pour mois. Qui eût cru que ce fut possible ?

    Après quelques semaines, notre zone de police a repris contact avec la propriétaire, en demandant plus d’informations concernant le chien. Celui-ci se porte bien. Son comportement ayant fortement changé, il ne veut plus se séparer de sa maîtresse et nécessite une rééducation comportementale.

    Nous leur souhaitons encore une belle et longue vie ensemble.

    Comme dans chaque conte, il y a une petite leçon à en tirer: votre animal doit être identifiable par puce électronique. Depuis le 1er septembre 1998, l'enregistrement des identifications de chiens en Belgique est géré exclusivement par DOG ID. Le fichier de DOG ID est donc l'unique base de données nationale qui centralise toutes les identifications de chiens en Belgique. Le responsable du chien lui-même est tenu de vérifier l’exactitude de ses données personnelles reprises dans le registre canin et doit signaler tout changement ou correction éventuelle, afin de protéger son compagnon.. Alors, pensez-y  : mettez lui la puce à l’oreille !.

    Source : https://www.police.be/5343/fr/actualites/belles-retrouvailles-apres-6-ans-de-separation-une-histoire-qui-se-lit-comme-un-conte?fbclid=IwAR3E92PGQ-sIJgiyk2eBktK7nkIS1RdH7fIAS5fFAKV5uZ77XXm-Ru3QkEg


    votre commentaire
  • Sonomètre rue de la Charrette. Utile ? Inutile ?

    Voici ce qu'en pense Gregory Matgen - Echevin de l'Environnement :

    Quelle est la stratégie du nouveau Ministre régional bruxellois de l'environnement, Alain Maron, pour défendre les habitants actuellement intensément survolés par les avions qui empruntent le virage gauche (soit près de 50% des décollages) ?

    Au nom de la commune de Woluwe-Saint-Lambert, j'ai écrit au Ministre pour dénoncer le fait que Bruxelles-Environnement ait décidé de ne plus utiliser les données du sonomètre mobile placé rue de la Charrette à Woluwe-Saint-Lambert pour constater les violations aux normes de bruit fixées par l'arrêté Gosuin.

    Les infos communiquées en 2018 par Bruxelles-Environnement démontraient pourtant un taux de violation de l’ordre de 38 à 44% entre 6 et 7h du matin pour les mois de mai, juin et juillet 2018.

    Il est dès lors indispensable que le Ministre Maron donne les moyens à Bruxelles-Environnement pour permettre à nouveau l’exploitation des données enregistrées par la station mobile placée rue de la Charrette. Ne pas le faire serait contraire aux engagements repris dans la déclaration de politique générale régionale.

    Plus d'infos: https://fr.woluwe1200.be/2019/10/21/survol-de-bruxelles.html

    Sonomètre rue de la Charrette. Utile ? Inutile ?


    votre commentaire
  • Les Ateliers de la Rue Voot, situés à Woluwe-Saint-Lambert, constituent un lieu original où échange, apprentissage et économie circulaire ne font plus qu’un, notamment lors des ateliers centrés sur les vélos de seconde main.

    Wolu1200 : À la Rue Voot, la récup’ est une affaire qui roule

    Cadre, freins, chaîne ou encore guidon, ces mots parlent tant aux habitués et passionnés du vélo qu’aux «cyclistes du dimanche». Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit de réparer un vélo endommagé?

    Dans cette ASBL située à Woluwe Saint-Lambert, rien n’est laissé au hasard quand il s’agit de recyclage: chaque semaine, divers ateliers participatifs, dont certains dédiés entièrement au vélo, mettent en avant l’utilisation de pièces de récupération, comme l’atelier de mécanique où tous apprennent à réparer en réutilisant plutôt qu’en jetant.

    «Moi je suis très ‘recycle’, je veux recycler tout ce qu’il est possible de recycler. C’est d’ailleurs pour cela que je suis venue ici car je sais qu’ils ont des pièces de rechange qu’ils récupèrent sur d’autres vélos. C’est fantastique, on ne doit pas acheter du neuf!» explique une dame venue réparer son frein.

    Deux projets inscrits dans cette dynamique écologique.

    PHOTOS | À la Rue Voot, la récup’ est une affaire qui roule

    Parallèlement aux ateliers participatifs centrés sur le vélo, l’équipe des Ateliers de la Rue Voot travaille sur deux projets mettant en avant le développement durable et l’économie circulaire.

    D’abord, «Un vélo pour dix ans», mis en place en 2008, est un projet destiné en particulier aux enfants: «Les familles s’engagent auprès de nous par un contrat d’une durée de 10 ans durant laquelle elles ont l’occasion de modifier le vélo afin de l’adapter à la taille de leur enfant» explique Hubert Bliard, animateur au Centre d’Expression et de Créativité.

    Les familles s’engagent auprès de nous par un contrat d’une durée de 10 ans durant laquelle elles ont l’occasion de modifier le vélo afin de l’adapter à la taille de leur enfant.
     
    PHOTOS | À la Rue Voot, la récup’ est une affaire qui roule

     

    Ensuite vient ‘No Bike to Waste’, un projet qui propose à tout un chacun d’apprendre à monter son propre vélo à partir de pièces de récupération, en trois ou quatre séances: «Ici, on va vraiment donner l’accent sur la pédagogie: la personne va personnaliser et s’approprier son vélo tout en évoluant dans une compréhension plus importante».

    Les initiatives pour la lutte contre le réchauffement climatique ne cessent donc de germer dans ce lieu aussi original que singulier. Et même si, au premier abord, les ateliers semblent suivre la mode actuelle du «zéro déchet», ils sont au contraire bien ancrés dans l’histoire. En effet, l’atelier de mécanique vélo, par exemple, est né du choc pétrolier survenu dans les années 70. L’événement aura en effet poussé quelques artistes à s’opposer au «tout à la voiture»: «Cela n’a rien d’une mode» précise Hubert Bliard.

    Une multitude d’autres ateliers

    En plus des ateliers vélo, l’association propose un tas d’autres activités afin que chacun puisse apprendre à évoluer dans un monde plus «vert». Ainsi, Les Ateliers de la Voot se sont associés à l’association Le Silex et ont pour but de créer ensemble un «futur futé». Divers ateliers sont organisés lors de ces «rencontres futurs futés» et abordent plusieurs thèmes comme la construction de nichoirs, la fabrication de compost ou encore de cosmétiques naturels.

    Pour d’autres, Les Ateliers de la Rue Voot mettent en place en leurs lieux un projet de chauffe-eau solaire qui mènera les participants à la construction d’un capteur solaire pouvant produire de l’eau chaude domestique. Alors pour prendre part aux différents projets des Ateliers, c’est par ici que ça se passe: https ://voot.be/.

     Source et photos : 

    Clothilde Van Brussel.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires