• Bruxelles ne compte qu'une seule patinoire, le Poséidon à Woluwe-Saint-Lambert

     Bruxelles ne compte qu'une seule patinoire, le PoséidonAlors que les Jeux Olympiques d’hiver se déroule à Sotchi, en Russie, cela peut donner l’idée à certains de découvrir des sports moins pratiqués dans notre région. Comme le patinage par exemple. Mais à Bruxelles il n’y a aujourd’hui plus qu’un seul endroit on l’on peut pratiquer le patinage : c’est au Poséidon, à Woluwé-Saint-Lambert. Une patinoire existe depuis près de 50 ans.

    Depuis la fermeture de la patinoire de Forest en 2008, le Poséidon est le seul endroit où l'on peut glisser en Région bruxelloise. On y retrouve des pensionnés, des travailleurs qui y vont pour se détendre pendant leur pause de midi ou encore des écoles qui initient leurs élèves au patinage.

    Mais au Poséidon, impossible de pratiquer un sport sur glace en club ; ce qui ne fait pas les affaires des sportifs. "Le Poséidon est plus axé sur les loisirs et la famille, explique Quentin Thijs (l'un des administrateurs d'un club de freestyle). Une patinoire de plus, axée sur le sport (hockey ou patinage artistique), ce ne serait pas du luxe…"

    L’explication à ce manque d’infrastructures tient en un mot : son coût. "L’investissement pour une patinoire est excessivement élevé, déclare Luk Van Audenhaege (directeur de la seule patinoire de Bruxelles). Une nouvelle patinoire aujourd’hui (en prenant exemple sur la ville de Liège) coûte environ 10 millions d’euros. Pour récupérer cette somme, il faut 30 ou 40 ans…" Mais que les amateurs de sports de glace se rassurent: le propriétaire n’est pas prêt de fermer les portes de cette patinoire qui se transmet de père en fils.

    Denis Dalmans

    Source :

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :