• Les 24H BD de Woluwe-St-Lambert 2018 annulées. Voici pourquoi !

    Les 24H BD de Woluwe-St-Lambert 2018 annulées. Voici pourquoi !La Maison Schengen de Kinshasa (1) étant fermée depuis le 5 février, l'octroi de visas aux ressortissants congolais est surspendu pour le moment. De ce fait, Asimba Bathy, bédéiste congolais dont l'oeuvre était au coeur de l'exposition, ne pourra venir en Belgique aux dates initialement prévues. Asimba aurait parrainé l’édition 2018 des 24h BD de Woluwe-Saint-Lambert. Il nous aurait fait découvrir son pays, la RDC, son histoire et la réalité de la vie à Kinshasa sous un œil différent et surtout sous un coup de crayon pointu et réaliste. La décision de posposer cette rencontre, à une date ultérieure a été prise afin de permettre à Asimba Bathy d'être présent lors de l'exposition.

    Cet homme polyvalent multiplie les casquettes et l’expérience…. il est à la fois dessinateur, scénariste, créateur de revues de bande dessinée, réalisateur de dessins animés, infographiste-designer, conférencier et éditeur et ce, depuis une trentaine d’années. D’abord connu pour ses collaborations à de nombreuses BD collectives, dont Congo 50, publiée dans le cadre de la commémoration des 50 ans de l’indépendance de la République démocratique du Congo (en 2010) et Panda Farnana, il a coordonné pendant de nombreuses années l’association BD Kin-Label dont l’objectif est de faire la promotion de la BD congolaise et plus particulièrement, des jeunes bédéistes congolais.

    Source : http://fr.woluwe1200.be/2018/03/08/asimba-bathy-la-bd-congolaise-sous-les-projecteurs.html

    Les 24H BD de Woluwe-St-Lambert 2018 annulées. Voici pourquoi !

    (1) En République démocratique du Congo (RDC), la Maison Schengen risque bel et bien de rester fermée jusqu'à nouvel ordre et les Congolais pourraient être contraints de faire leur visa, pour l'Union Européenne (UE), dans un pays tiers. Cette représentation consulaire, commune à dix-sept pays de l'UE et à la Norvège, gérée par la Belgique, a été fermée par les autorités congolaises, en réaction à la décision de la Belgique de réorienter son aide à la RDC. Le gouvernement belge avait, en effet, annoncé l'octroi de 25 millions d'euros qui devaient être gérés par le gouvernement congolais, pour les confier à des acteurs humanitaires ou de développement, pour protester ainsi contre la fermeture de l'espace politique et la répression des manifestations. Cette volte-face est jugée inacceptable par Kinshasa et, dans ce bras de fer, c’est l'UE qui est, cette fois, montée au créneau.

    C'est la diplomatie belge qui avait annoncé la fermeture de la Maison Schengen pour deux jours, faute d'immunité consulaire, notamment pour protéger son personnel mais aussi et surtout pour permettre des consultations entre les différents Etats concernés par cette fermeture.

    Le 31 janvier, Kinshasa était restée  ferme sur son intention de fermer cette structure consulaire commune si la Belgique continuait de la gérer.

    « L'objectif était de créer des divisions au sein de l'Union européenne et d'isoler ainsi la Belgique, en jouant donc sur les divisions internes qui peuvent prévaloir parfois entre certains Etats membres », explique une source diplomatique européenne,

    Là-dessus, le communiqué de l'Union européenne est clair.

    « La Maison Schengen est un instrument de mise en œuvre de la politique commune de visas de l'Union européenne. Autrement dit, c'est la Belgique qui gère les activités consulaires, au Congo, avec le financement de l'Union européenne, comme c'est le cas pour la France qui le fait dans 25 autres pays africains », rappelle encore une source diplomatique européenne.

    « Eh bien, ils n'ont qu'à choisir la France plutôt que la Belgique », rétorque-t-on du côté de Kinshasa.

    « Ce serait un dangereux précédent car n'importe quel Etat l'opposerait pour imposer ses décisions à l'Union, à l'avenir », redoute une source diplomatique européenne.

    Dans ce communiqué de l'UE, en tout cas, les dix-huit Etats participant à la Maison Schengen disent rester ouverts au dialogue mais laissent à Kinshasa, même s'ils le regretteraient pour la population congolaise, « le choix souverain de refuser, à leurs ressortissants, la délivrance de visas au Congo pour l'espace Schengen », ajoute un diplomate.

    Source : http://www.rfi.fr/afrique/20180203-rdc-fermeture-maison-schengen-union-europeenne-belgique-visas

    Les 24H BD de Woluwe-St-Lambert 2018 annulées. Voici pourquoi !


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Wolu Culture
    Mardi 27 Mars à 12:09

    Le parrain de l'événement Asimba Bathy ne pouvait, en effet, être présent, à cause d'un problème de visa et, d'autre part, suite à des désistements en cascade, seuls trois dessinateurs étaient finalement inscrits pour participer aux 24H. Un chiffre très faible eu égard à la participation des années précédentes (entre 18 et 10 participants, hors parrain, en fonction de l'année). Certaines éditions ont d'ailleurs eu lieu sans la présence d'un parrain. Comme l’événement de cette année était subsidié par la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous n'aurions pu justifier cette subvention, octroyée dans le cadre de la semaine de la langue française, axée cette année sur l'oralité. Il ne faut donc y voir aucune autre raison que celles sus-mentionnées et il s'agit donc bien d'une décision conjointe des services Jeunesse-Culture et Relations extérieures de la commune d'annuler l'événement cette année. Nous vous donnons néanmoins rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle édition de ces 24H BD.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :