• le Delhaize Roodebeek évacué après un début d'incendie

    Info en bref :

    Ce samedi matin, le supermarché Delhaize de la chaussée de Roodebeek, à Woluwe-Saint-Lambert a dû être évacué. La cause: un début d'incendie. Le feu a pris vers 10h15, selon une témoin, dans un espace technique du magasin. Selon les pompiers de Bruxelles, l'incident a provoqué un important dégagement de fumées, mais peu de flammes. 


    votre commentaire
  •  

    Aujourd'hui commence votre première page blanche 2019

    Vous, je sais pas... mais moi je me mets au régime après ces soirées riches en cholestérol et alcools divers ! 

    Aujourd'hui commence votre première page blanche 2019

     


    votre commentaire
  • Le restaurant italien Da Mimmo, gratifié d’une étoile au guide Michelin, change de mains. Serge Litvine, "l’homme aux six étoiles", est le nouveau propriétaire des lieux.

    Le restaurant étoilé Da Mimmo change de main

    C'est connu, l’appétit vient en mangeant. Et celui de Serge Litvine semble insatiable. L’homme d’affaires, qui possède déjà cinq établissements de bouche à Bruxelles (Villa Lorraine, Villa in the sky, Villa Emily, Odette en ville et 50% du Sea Grill), vient de racheter le restaurant italien Da Mimmo situé Avenue du Roi Chevalier 24. Ce dernier, qui se situe sur la commune de Woluwe-Saint-Lambert, se voit gratifié d’une étoile au guide Michelin.

    En comptabilisant les récompenses des différents établissements détenus par Serge Litvine, on peut dire qu’il vient de s’offrir sa septième étoile. Mais le principal intéressé ne voit pas les choses de cette manière. "Ne dites pas que j’ai décroché la septième étoile, ces récompenses appartiennent aux chefs. Cette étoile, il faudra la mériter", nous a expliqué Serge Litvine. Son idée n’était pas de reprendre un nouveau restaurant, mais il avait promis à Mimmo Zizza, l’actuel propriétaire de Da Mimmo, confronté à des soucis de santé, de l’aider à trouver un repreneur.

    "On n’a pas trouvé de repreneur, j’adore la cuisine italienne et j’ai rencontré le chef Nicholas Tsiknakos. Mon fils, Vladimir, était emballé par le projet. Il va épauler Nicholas au début", nous a expliqué Serge Litvine, qui précise que le restaurant, fermé depuis la semaine dernière, ouvrira ses portes à nouveau le 10 janvier. "Et c’est déjà complet", s’amuse notre interlocuteur.

    Le rêve italien

    Nul doute que la relève sera assurée et que la cuisine sera bien tenue. Nicholas Tsiknakos, actuel chef à l’hôtel Manos, a également dirigé la cuisine de l’hôtel Carlton de Zurich, gratifié d’une étoile au guide Michelin. Quant à Vladimir Litvine, le fils de Serge, il est aux manettes des fourneaux du restaurant Odette en ville.

    Homme de goût et fine fourchette, Serge Litvine rêvait de s’offrir un restaurant à Venise. "Mais c’est trop compliqué à mettre en place", nous a-t-il précisé, expliquant pourquoi il n’a pas vraiment hésité à rajouter cet étoilé à son escarcelle déjà bien remplie. "On va se mettre à l’italien", s’esclaffe cet homme d’affaires devenu, en moins de dix ans, un des piliers incontournables de la gastronomie à Bruxelles.

    Après avoir vendu sa société de gaufres Milcamps en 2008, Serge Litvine a racheté la Villa Lorraine en 2010. Ont suivi la Villa in the sky en 2014, sur le toit de l’IT Tower; la Villa Emily, rachetée à Pierre Degand en 2015; et l’achat de 50% du Sea Grill d’Yves Mattagne la même année. En 2017, il a également racheté Odette en ville, un établissement tombé en faillite. Ce restaurant, situé à deux pas de la place du Châtelain, présente la particularité d’offrir 8 chambres aux étages.

    En reprenant Da Mimmo, Serge Litvine s’offre donc son sixième restaurant et, quoi qu’il en dise, une septième étoile au Michelin. S’il a l’intention de rafraîchir l’endroit, il ne compte pas en changer la cuisine. "Nicholas Tsiknakos sera le chef de Da Mimmo, mais la cuisine restera la même, c’est totalement indispensable", nous a encore expliqué Serge Litvine, qui précise que le restaurant ne changera pas de nom.

    "Il n’existe pas de plan particulier de développement", expliquait Serge Litvine à l’Echo l’an passé. Peut-être, mais le fait est que l’homme étend son "empire", jusqu’à aller chatouiller l’univers des traiteurs. Au début du mois de septembre 2019, l’homme ouvrira sa quatrième boutique-traiteur sur la place Dumon, à Woluwe-Saint-Pierre.


    votre commentaire
  • Woluwe-Saint-Lambert en BD

    Cette BD, éditée par la commune de Woluwe-Saint-Lambert dans le cadre des commémorations du centenaire de la fin de la guerre 14-18, est destinée prioritairement aux élèves des 4e, 5e et 6e primaires.

    Elle a été distribuée dans les écoles de la commune, tous réseaux confondus, accompagnée d’un dossier pédagogique.

    Grâce au talent de Stéphane Goblet, la ligne claire s’est mise au service d’une des périodes les plus sombres de notre Histoire pour tenter de répondre à cette délicate question: comment parler de la Première Guerre mondiale aux enfants?

    La BD sera mise en vente dans différentes librairies de la commune, mais vous pouvez d’ores et déjà vous la procurer auprès des hôtesses d’accueil, dans le hall de l’hôtel communal, au prix de 9 €.

    Toutes les infos concernant “En attendant Papa”

    La BD est disponible auprès des services suivants

    Hôtel communal
    2, avenue Paul Hymans
    1200 – Bruxelles
    Centrale téléphonique: 02.761.27.11
    infocom@woluwe1200.be

    Service Protection du patrimoine
    80, chée de Stockel (2ème étage)
    02.761 27 78
    patrimoine-tourisme@woluwe1200.be

    Service de la Culture
    6, place du Temps libre (1er étage)
    02.761 27 98
    o.piret@woluwe1200.be

    Wolu Jeunes
    78, avenue Prekelinden
    02.732 13 28
    info@wolujeunes.be ou jeunesse@woluwe1200.be

    La BD est aussi disponible auprès des commerces suivants

    A Livre Ouvert –Le Rat Conteur
    116, rue Saint-Lambert
    02.761.98.76

    Cook and Book
    1, place du Temps Libre
    02.761.26.00

    A fond D’Bulles !
    305, avenue Georges Henri
    02.742.37.99

    Les Snorkys
    1, rue du Pontonnier, 1
    02.770.13.89

    Slumberland
    120-122, rue Saint-Lambert
    02.771.72.78

    Maison CFC
    14, place des Martyrs
    1000 – Bruxelles


    votre commentaire
  •                                               A voir ou a à revoir au début de l'avenue du Capricorne 

    Tout comme l'année dernière, cette maison de Woluwe est incontournable à Noël

    Tout comme l'année dernière, cette maison de Woluwe est incontournable à Noël


    votre commentaire
  • Petit rappel utile à nos amis cyclistes


    votre commentaire
  • Woluwe-Saint-Lambert : Un livre qui nous ramène au 20ème siècleDécouvrez l'avant-après de lieux emblématiques de la commune de Woluwe-Saint-Lambert.

    Le 1er décembre sortira l'ouvrage "Flâneries dans Woluwe-Saint-Lambert Hier et Aujourd'hui", réalisé par Clémy Temmerman. Cet album est le dernier numéro de la série "Flâneries dans...Hier et aujourd'hui" de la maison d'édition Le Livre Belge.

    Basée à Linkebeek, cette société édite des livres sur le patrimoine historique, architectural et socio-démographique des communes belges depuis 1984.

    Woluwe-Saint-Lambert : Un livre qui nous ramène au 20ème siècle

    Cet album entièrement dédié à la commune de Woluwe-Saint-Lambert a pour objectif de proposer un livre d'images mettant en scène passé et présent, images familières et témoins d'un monde effacé. En feuilletant les pages, les anciens ou actuels habitants de la commune, ainsi que les connaisseurs en la matière pourront donc reconnaître des lieux emblématiques du territoire, du 20ème siècle à aujourd'hui.

    "C'est pour raconter cette vie qui ne cesse en fait de s'enrichir de génération en génération que les photos qui émaillent ce petit ouvrage sont accompagnées de commentaires succints qui offrent au lecteur quelques balises à caractère historique ou anecdotique", comment Clémy Temmerman, présidente du cercle d'Histoire, d'Archéologi et d'Architecture des Woluwe.

    Cet ouvrage sera disponible dès le mois de décembre dans toutes les librairies de Woluwe-Saint-Lambert et ses environs au prix de 28 euros.

    Woluwe-Saint-Lambert : Un livre qui nous ramène au 20ème siècleWoluwe-Saint-Lambert : Un livre qui nous ramène au 20ème siècle


    votre commentaire
  • Engin de déplacement motorisé  : c'est-à-dire tout véhicule à moteur à deux roues ou plus qui ne peut, par construction et par la seule puissance de son moteur, dépasser sur une route en palier la vitesse de 18 km/h. (ex. : trottinettes électriques, des chaises roulantes électriques ou scooters électriques pour personnes à mobilité réduite, etc.).

    Des trottinettes électriques en location chez nous. Quelle est la réglementation ?

    Jusqu'à environ 6 km/h (la vitesse d'un marcheur), l'usager, aussi appelé "wheeler", est considéré comme un piéton, et peut donc emprunter le trottoir. Mais s'il dépasse cette limite, la loi belge le considère comme un cycliste. Il doit alors se cantonner aux voies réservées (pistes cyclables) ou à défaut à la route, ce que n'autorisent pas de nombreux pays d'Europe, où il faut rouler au pas.

    La législation belge impose également depuis le 1er octobre 2016 de brider les bolides à 18 km/h, même si certains modèles dépassent allègrement ce palier. Le "wheeler" pris en excès de vitesse risque la confiscation de son engin. "Cette limitation va cependant être relevée à 25 km/h par l'institut de sécurité routière Vias au 1er janvier 2021. Le but est de se conformer aux allures réelles des machines, présentes et futures", précise Patrick De Cooman, de l'ASBL Flywheels.

    Côté assurance, les compagnies se sont pour la plupart adaptées, en incluant les engins de micromobilité dans la responsabilité civile familiale, obligatoire. Comme pour les cyclistes, le port du casque et d'une chasuble de couleur vive n'est pas obligatoire, mais fortement conseillé. Pas de permis demandé non plus, même si la mise en place d'un certificat d'aptitude est à la réflexion.

    Des trottinettes électriques en location chez nous. Quelle est la réglementation ?"En ce qui concerne les engins de déplacement motorisés (donc une trottinette électrique, mais aussi un solo-/monowheel, un hoverboard, une chaise roulante électrique, etc.), nous explique encore le SPF Mobilité,  le code de la route impose qu’ils ne dépassent pas la vitesse de 18 km/h par construction. Il s’agit de la vitesse 'technique', ce qui veut dire qu’on ne peut en principe pas utiliser sur la voie publique une trottinette électrique qui est capable d’atteindre seule les 25km/h (mais rien n’interdit que l’utilisateur aille dans certains cas plus vite, comme dans une descente par exemple)".

    Les trottinettes capables de rouler, à vitesse maximale (à plus de 30 km/h) sont donc en principe interdites sur la voie publique (trottoirs).

    Enfin, sachez qu'une assurance Responsabilité Civile est obligatoire pour tout engin de déplacement motorisé(donc toutes les trottinettes électriques).

    Il y a trois opérateurs à Bruxelles. Troty, Bird et Lime

    Après Troty fin juin, un deuxième système de trottinettes électriques partagées a été lancé mardi à Bruxelles avec Bird. L’entreprise américaine a disséminé cent trottinettes sur le territoire bruxellois à cette occasion. Afin d’éviter les abus, les engins ne seront disponibles qu’entre 7h et 21h avant d’être rentrés pour la nuit.

    Des trottinettes électriques en location à WSL. Quelle est la réglementation ?Chez Bird, pour un peu moins de vingt minutes de course, la facture s'élève à 4€. Les kilomètres parcourus ne sont pas affichés. Une caution de 75 euros est prélevée au départ et remboursée au retour. Bird ambitionne de se déployer dans toute la Région.

    Chez Troty, contrairement à son concurrent Bird, des tarifs préférentiels existent déjà pour la location à l'heure (6,5 euros) ou à la journée (39 euros).

    La société américaine Lime a installé ses trottinettes dans notre commune.

    La location se fait via l'application Lime à télécharger sur son smartphone. L'activation coûte un euro et l'utilisation 0,15 cents par minute. La trottinette roule à une vitesse maximale de 24km/h et son autonomie atteint près de 50km. 

    Lime est le troisième opérateur à Bruxelles et ambitionne d'installer 500 trottinettes électriques dans Bruxelles et ses environs.

    Liens utiles : 

    https://www.code-de-la-route.be/actualite/1260-engins-de-deplacement-?fbclid=IwAR0FU125fvP1WYzvfA2o0IsaNjQRjugZveAftf2_a7q4rynDQuzCvgtml1Y

    https://www.levif.be/actualite/belgique/hoverboards-trottinettes-electriques-et-gyroroues-que-dit-la-legislation-belge-en-matiere-de-micromobilite/article-normal-986657.html

    http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/bird-un-nouveau-systeme-de-trottinettes-partagees-debarque-a-bruxelles-5ba0e297cd7076ce3b3f8ac8

    https://www.li.me/fr/

    https://www.rtl.be/info/monde/economie/la-societe-americaine-lime-installe-ses-trottinettes-electriques-en-belgique-1077762.aspx


    votre commentaire
  • La Région bruxelloise décide de protéger le site de la Mémé et de la station de métro AlmaConstruit et aménagé de 1969 à 1976, le site de la Mémé est l’une des réalisations architecturales belges les plus publiées dans la presse spécialisée internationale depuis les années 1970.

    Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi d’entamer la procédure d’inscription sur la liste de sauvegarde comme site de l’ensemble formé par les immeubles composant le site connu sous le nom de “La Mémé“, construit et aménagé, à Woluwe-Saint-Lambert, à proximité immédiate de la station métro Alma par l’Atelier Simone et Lucien Kroll.

    Ce périmètre comprend l’immeuble de la Mémé, la Mairie, l’école Chapelle-aux-Champs, le restaurant universitaire, le bâtiment œcuménique, la station de métro et la promenade de l’Alma, le patio et le petit restaurant, ainsi que les espaces publics du Campus de l’Université Catholique de Louvain (UCL). Les immeubles du site ont été construit et aménagé par l’Atelier Simone et Lucien Kroll.

    Construit et aménagé de 1969 à 1976, le site de la Mémé est l’une des réalisations architecturales belges les plus publiées dans la presse spécialisée internationale depuis les années 1970, indique le cabinet de Rudi Vervoort (PS).

    La Région bruxelloise décide de protéger le site de la Mémé et de la station de métro AlmaLe gouvernement bruxellois souligne pour l’occasion l’importance d’une gestion évolutive et fluide du site pour des raisons pratiques mais aussi “pour rester fidèle à l’esprit du concepteur qui tenait à ce que le complexe soit flexible, dynamique et vivant“, indique le cabinet de Rudi Vervoort (PS). “En entamant la procédure d’inscription sur la liste de sauvegarde du site de La Mémé, le Gouvernement bruxellois montre aujourd’hui encore que protéger ne rime pas forcément avec figer. Cette mesure autorisera en effet le redéploiement des Cliniques Saint-Luc à l’horizon 2025 qui prévoit notamment la construction des Instituts Roi Albert II (Centre de Cancer IRA II) et de Psychiatrie Intégrée”, explique-t-il.

    T.D. et Belga image : http://www.irismonument.be

    Source : https://bx1.be/news/procedure-de-classement-entamee-logements-etudiants-de-meme/


    votre commentaire
  • Je remercie Monsieur Bernard Ide qui me donne l'autorisation de publier cette lettre, qui sera la dernière, de son grand oncle maternel qui, comme tant d'autres, a versé son sang pour notre liberté.

    Guerre 14-18 : Lettre poignante d'un soldat belge qui ne reverra plus sa terre natale

     

     

    Guerre 14-18 : Lettre poignante d'un soldat belge qui ne reverra plus sa terre natale

     

    Guerre 14-18 : Lettre poignante d'un soldat belge qui ne reverra plus sa terre natale


    votre commentaire
  • Les piscines publiques seraient remplies de bactéries résistantes au chlore, pouvant entraîner diarrhées, problèmes respiratoires et réactions cutanées selon une étude. Le chlore serait un perturbateur endocrinien !

    Les piscines publiques, de vrais nids à bactéries pouvant être dangereuses

    L’idée d’aller piquer une tête à la piscine est particulièrement tentante l’été quand il fait chaud. Mais une étude qui vient de sortir risque bien de nous faire changer d’avis… Les bassins publics seraient en effet de vrais nids à bactéries, pouvant s’avérer dangereuses pour notre santé.

    Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le chlore ne suffit pas à tuer toutes les bactéries… Plus de 270.000 personnes seraient tombées malades ces 15 dernières années après avoir fréquenté les piscines publiques et 8 seraient mortes des suites de leur infection. C’est ce que révèle une étude menée aux Etats-Unis et publiée sur le site du Centers for Disease Control and Prevention (CDC), un organisme de santé officiel du pays. Parmi ces bactéries résistantes au chlore, on peut citer les  cryptosporidies, responsables de diarrhées, les légionelles, à l’origine de la légionellose, une maladie respiratoire, et les pseudomonas, qui peuvent entraîner des infections cutanées ou viscérales, voire une septicémie. Les scientifiques révèlent également que les cas de légionellose augmentent de 14% chaque année aux Etats-Unis depuis 2017.

    COMMENT ÉVITER LES INFECTIONS À LA PISCINE ?

    Pour éviter les risques de contamination, il faut d’abord éviter de boire la tasse, explique Michele Hlavsa, directrice du centre américain de prévention des maladies sur Buzzfeed. “Le problème des cryptosporidies est qu’elles sont très résistantes au chlore, donc une fois que l’eau en contient, il est difficile de s’en débarrasser”, avertit-elle, sachant qu’il suffit d’avaler 10 de ces germes pour être infecté. Maux de ventre, nausées, vomissements, fièvre, perte de poids et déshydratation sont autant de symptômes qui peuvent indiquer une contamination aux cryptosporidies. La spécialiste met également en garde les malades : “S’il vous plaît, n’allez surtout pas vous baigner si vous avez la diarrhée”, déclare-t-elle. N’oubliez pas également de prendre une douche savonnée avant ET après la baignade pour éviter d’infecter le bassin. S’il est loin d’être esthétique, le port du bonnet de bain est vivement recommandé pour éviter de salir le bassin, mais aussi pour préserver ses cheveux du chlore. Evitez de vous déplacer pieds nus et pensez à prendre des chaussons exclusivement réservés à la piscine.

    Les piscines publiques, de vrais nids à bactéries pouvant être dangereuses

    Liens utiles : La Quotidienne France 5

    https://www.youtube.com/watch?v=SvkBTRfFgKg

    Le Poséidon pas dans le top 8 des piscines les plus propres (article paru en 2015)

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-le-poseidon-n-est-pas-dans-de-top-8-des-piscines-les-plus-pro-a114773912

     

     

     


    votre commentaire
  • "J'ai découvert cette drôle de bête jamais vue avant"

    Vous êtes nombreux à constater la présence de cet insecte dans vos intérieurs. Il s'agit d'une punaise venue d'Amérique du Nord qui n'est pas bien "méchante". Pas de panique donc, il ne s'agit ni de la punaise des lits, qui se nourrit de sang et dont il est bien difficile de se débarrasser, ni de la fameuse "punaise diabolique" venue d'Asie, qui se répand en France et cause des dégâts aux cultures.

    Wolu1200 : J'en ai trouvé deux chez moi au troisième étage ! Et vous ?

    "Ce matin j'ai découvert cette drôle de bête jamais vue avant", nous indique Cynthia, qui habite à Messancy, en province de Luxembourg. A Châtelet, dans le Hainaut, une personne a photographié la même espèce d’insecte: "Aperçu une drôle de petite bête volante, première fois que je voyais cet insecte"

    Une invasive venue d'Amérique du Nord

    Il s’agit d’une punaise américaine du pin, un insecte considéré comme invasif en Europe. "On en a retrouvé fin des années 90, début des années 2000 en Italie, en France… et ça remonte. Elles sont originaires d’Amérique du Nord et sont arrivées avec les importations", explique Frédéric Francis, doyen à la faculté d’Agro-Bio Tech à Gembloux et responsable de l’unité d’entomologie. On retrouve cet insecte, comme son nom l’indique, sur le pin, mais aussi différentes espèces de résineux. "Ils viennent consommer les pommes, les fructifications et les graines".

    On reconnaît cette punaise notamment à ce petit dessin blanc, une sorte de zigzag caractéristique, sur une partie des ailes antérieures visibles au repos, nommées les "hémélytres".

    "Elles rentrent pour passer l’hiver"

    Nous avons reçu plusieurs messages de personnes qui s’interrogeaient sur la présence de ces punaises dans leurs maisons. Elles sont particulièrement visibles en ce moment.

    "Depuis quelques jours, ce type d'insecte envahit ma véranda, je les remets dehors", nous dit Louis, depuis Jumet, du côté de Charleroi. Et il y a fort à parier qu'elles retenteront leur chance. "Elles rentrent pour passer l’hiver, comme les coccinelles asiatiques. C’est le stade auquel elle passe sa mauvaise saison, et l’hiver, c’est le stade adulte. Maintenant, elle cherche simplement à rentrer dans les maisons pour avoir un refuge pour l’hiver", précise le spécialiste en entomologie.

    Si elles sont invasives, ces punaises ne sont pas nuisibles. Leur impact dans nos foyers peut être considéré comme neutre, même s’il n’est pas toujours agréable de constater une présence accrue d’insectes chez soi. "Elles cherchent uniquement à rentrer pour passer l’hiver, il n’y a pas de danger pour le mobilier, le bois de charpente, ou quoi que ce soit d’autre", rassure le spécialiste.

    Wolu1200 : J'en ai trouvé deux chez moi au troisième étage ! Et vous ?


    Est-ce qu'elle pique?

    Cette espèce pique-t-elle? Vous êtes nombreux à nous avoir posé la question. Les punaises sont toutes munies de ce qu’on appelle un rostre, une pièce buccale qui leur sert à se nourrir. Ainsi, toutes les punaises mordent, mais cette espèce ne mord pas l’humain. "La punaise du pin ou les pucerons prélèvent de la matière végétale. Il y a des punaises aussi sur les fruits rouges, les groseilles et les framboises".

    Par contre, il y des punaises d’une autre espèce, les punaises des lits, bien connues pour faire vivre un enfer aux habitants de maisons infestées. Celles-ci se nourrissent de sang. "Ces insectes ont les mêmes pièces buccales, mais qui ont évolué de manière un peu différente. On a des pièces buccales qui sont un peu plus costaudes et robustes pour venir percer la peau humaine ou de certains animaux. C’est bien un rostre, mais qui n’est pas tout à fait le même en termes de structure et de robustesse", indique Frédéric Francis.

    Une punaise pas diabolique

    Ces derniers jours, vous avez peut-être vu passer des informations provenant de médias français sur une autre punaise, venue elle d'Asie de l'Est, nommée "punaise diabolique". Dans son habitat naturel, elle n'est pas considérée comme une ravageuse, car elle a des "ennemis" naturels qui consomment ses oeufs. Mais en Europe, ou encore aux Etats-Unis, ce n'est pas le cas. "Elle se nourrit de beaucoup de fruits, comme les poires, les pommes, les prunes. Elle va aussi dans les grandes cultures comme le maïs. Elle est polyphage, c’est-à-dire qu’elle se nourrit de plein de plantes différentes", nous explique Laurent Serteyn, qui se consacre à l'étude de cette espèce à la faculté d’Agro-Bio Tech à Gembloux.

    Si la punaise diabolique (Halyomorpha halys) a été repérée près de Paris, elle n'a pas encore été signalée chez nous. "On n’a pas encore eu d’écho, mais ça va aller très vite. Parfois, la première observation se fait quelques mois voire années après la première introduction". D'autant plus que cette punaise se déplace très rapidement: "Elle est dans les milieux urbains et peut faire de grandes distances par les transports humains, surtout quand elle cherche un abri pour passer l’hiver".

    Wolu1200 : J'en ai trouvé deux chez moi au troisième étage ! Et vous ? Une autre punaise ressemble bien plus à la diabolique

    Ingrid nous avait fait parvenir, via le bouton orange Alertez-nous, la photo d'une punaise lui ressemblant plutôt, se demandant de quelle espèce il s'agissait. "Je suis envahie par cet insecte volant qui cherche à entrer dans la maison et qui y réussit vu ses ailes. Pas évident de prendre des photos, ils sont toujours actifs". Nous l'avons soumise à Laurent Serteyn, qui nous indique qu'il s'agit d'une autre punaise, nommée Rhaphigaster nebulosa: "On les confond souvent. Sur sa partie membraneuse, celle-ci va avoir de petits points noirs. Elle est européenne, et se retrouve dans nos régions". Cette punaise cherche également à se faire une place au chaud en vue de l'hiver.

    Source et photos : 

    https://www.rtl.be/info/magazine/animaux/-j-ai-decouvert-cette-drole-de-bete-jamais-vue-avant-vous-nous-avez-envoye-des-photos-d-une-punaise-venue-d-amerique-1069743.aspx

    Wolu1200 : J'en ai trouvé deux chez moi au troisième étage ! Et vous ?

     

     

     


    votre commentaire
  • La Liste du Bourgmestre conforte sa première place. Seul le MR chute (survol de notre commune !?) 

    Les résultats des élections communales
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    2012 - 2018 
     
    Liste du Bourgmestre : 59,35 %     + 3,66
    Ecolo-Groen :                16,79 %     + 5,90
    MR+ :                            11,12 %     -  4,57
    WolHu :                           7,55  %    + 7,55
    PS - SPA :                        4,41 %     + 4,41 
     
     
    Voix de préférence 
    Maingain Olivier Liste du Bourgmestre  8512
    Bott Eric Liste du Bourgmestre  2536
    Molenberg Isabelle Liste du Bourgmestre  1800
    Destrée-Laurent Jacqueline Liste du Bourgmestre  1262
    Matgen Gregory Liste du Bourgmestre  1127
    De Valkeneer Delphine Liste du Bourgmestre  1085
    Nahum Michèle Liste du Bourgmestre  987
    de Maere d'Aertrycke Pierre-Alexandre Liste du Bourgmestre  860
    Pans Amélie MR  771
    Thayer Jean-François WolHu  752
    Six Charles Liste du Bourgmestre  744
    Liénart Xavier Liste du Bourgmestre  732
    Henry Fabienne Liste du Bourgmestre  726
    Melard Aurélie Liste du Bourgmestre  653
    Jaquemyns Philippe Liste du Bourgmestre  615
    Calmeyn Ariane Liste du Bourgmestre  583
    de Patoul Adelaïde Liste du Bourgmestre  540
    Vandemeulebroucke Philippe Ecolo-Groen  535
    Van Goidsenhoven-Bolle Julie Liste du Bourgmestre  532
    Charue Françoise Liste du Bourgmestre  527
    Melin Jacques Liste du Bourgmestre  506
    Begyn Sonia Liste du Bourgmestre  506
    Loriaux Michaël Liste du Bourgmestre  503
    Peti Mpangi Marie-Jeanne Liste du Bourgmestre  443
    Bette Francine Liste du Bourgmestre  428
    Deville Quentin Liste du Bourgmestre  427
    Verstegen Christine Ecolo-Groen  415
     
     
    Source : lesoir.be 
     
    Mais aussi 
     
     

    Wolu1200 : Les résultats des élections communales

     
     
     

    votre commentaire
  • Dans quelques jours, nous irons voter. Qui donc nous défendra le mieux contre le survol de nos quartiers ? La démarche que nous vous proposons est de vous forger votre avis. Ci-dessous, vous trouverez ce qu'avancent les listes sur ce dossier. 

    Élections Communales du 14 octobre 2018 

    Question posée lors de la réunion organisée par W.I.Q (Wolu-inter-quartiers)

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

    Quelles actions entendez-vous mener pour diminuer les nuisances aériennes (bruit, pollution atmosphérique, impact sur la santé…) ? 

    Ecolo:    ECOLO souhaite bien entendu agir pour obtenir le respect du sommeil nocturne mais aussi informer pleinement les habitants sur les conséquences de leurs choix de consommation en matière de transports aériens. Billet bon marché veut dire rotation maximum des avions y compris tôt le matin et tard le soir et absence de taxation du kérosène... La multiplication des voyages (city trips et autres) est une catastrophe pour l'environnement et la santé de tous. Les avions ne sont pas des entités « externes » et ils sont remplis de gens dont certains habitent notre commune (et les communes « aisées » de l'est de Bxl) !

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

    LB: Le Collège a été particulièrement actif pour mener des campagnes d’information et d’action juridique pour contester le plan de survol de notre commune que l’actuel gouvernement N-VA – MR maintient malgré des décisions de justice condamnant l’utilisation de plusieurs routes aériennes. Le Collège a veillé et veillera à introduire toutes les actions devant les juridictions compétentes pour remettre en cause les routes aériennes qui sont encore en usage intensif afin d’apporter les preuves des infractions à l’arrêté Gosuin, seule arme juridique qui permet aux habitants de faire respecter leur droit à la quiétude et à la santé. Le Collège a obtenu de la Région qu’elle place un sonomètre supplémentaire (placé sur le site du CPAS). Comme la Région ne dispose que d’un nombre limité de sonomètres, le Collège a décidé de lancer un marché public d’acquisition de sonomètres et qui seront placés en des lieux sensibles, en concertation avec les habitants. Ce réseau communal de sonomètres permettra de justifier les actions en cessation d’infraction environnementale que la commune introduira prochainement devant les juridictions compétentes. La Liste du bourgmestre préconise aussi la mise en place d’un observatoire de la santé devant identifier toutes les atteintes à la santé physique ou psychique résultant des nuisances du survol intensif de notre territoire. Cet observatoire devrait être créé en concertation avec les autres communes concernées et la Région bruxelloise. Il s’agit de mettre en place un réseau de pratiquants de la santé (médecins, infirmiers, etc.) qui pourront établir le relevé des pathologies résultant de ces nuisances. Les conclusions ainsi établies permettront d’agir pour mettre en cause la responsabilité des autorités politiques qui tolèrent un tel scandale.

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

    MR+: Le niveau communal a très peu de leviers pour intervenir sur ces matières. Conscients que ce dossier empoisonne la vie bruxelloise depuis des décennies et ne trouve aucun consensus - ni au sein des différents partis politiques, ni entre les différentes organisations de riverains, ni entre les syndicats - nous soutenons l’élaboration d’une solution structurelle qui vise à une répartition juste et équitable des nuisances. Woluwe-Saint-Lambert a souffert pendant trop longtemps d’un survol intempestif de la commune. Mais la Liste « MR+ » réalise aussi qu’un positionnement politique laissant miroiter la possibilité de déplacer l’ensemble du survol sur d’autres communes est intenable. Ainsi, nous nous accordons pour soutenir une position ferme mais constructive avec les différents niveaux de pouvoir, avec un meilleur respect des Woluwéens en ligne de conduite. Ainsi, nous sommes – par exemple - favorables à la période de nuit étendue de 22h à 7h du matin. Évidemment, cette « période » ne doit pas seulement s’appliquer aux avions mais aussi aux chantiers sur le territoire de la commune. Aujourd’hui, ce règlement n’est pas toujours suivi scrupuleusement.

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

    PS/sp.a: L’aéroport de Bruxelles-national est le premier aéroport belge et est sans conteste un acteur/ organe économique vital pour Bruxelles en tant que capitale européenne et pour notre commune car l’aéroport pèse à lui seul environ 350 Millions d’Euros en revenus directs. Si l’on tenait en compte également les effets indirects, on devrait avoisiner le milliard. Cependant, le développement de cette artère économique doit se faire de façon harmonieuse en tenant compte des nuisances qu’il engendre de facto et ne doit en aucun cas se faire au détriment de la santé des habitants de Bruxelles et de sa périphérie. Nous reconnaissons le mauvais choix de l’emplacement de l’aéroport compte tenu des vents dominants dans le pays. Ce mauvais choix entraine la majorité des décollages (phase la plus bruyante/polluante du vol) sur Bruxelles et par conséquent sur WSL. Deux tiers du territoire bruxellois subissent l’impact sonore du trafic aérien. Les niveaux sonores les plus élevés (Lden > 55 dB(A)) concernent un peu plus d’un dixième du territoire (12,1%). Ils touchent préférentiellement le nord-est de la Région (nord de la ville de Bruxelles - en particulier Haren et Neder-Over-Heembeek -, Evere, extrême nord de Schaerbeek, nord de Woluwe-SaintLambert, est de Woluwe-Saint-Pierre). C’est pourquoi nous proposons : - De demander la réalisation d’un nouveau cadastre « acoustique » afin d’évaluer ces nuisances sur l’environnement des bruxellois, le dernier date de 2011. Il ne tient donc pas compte des modifications des routes aériennes apportées depuis ; - De demander à la Région Bruxelloise la réalisation d’une étude de faisabilité pour une utilisation plus intensive de la piste 25L utilisé pour les départs ; - Que WSL soit considérée comme zone sinistrée par rapport à l’utilisation intensive de la piste 25R pour des départs Sud –Ouest ; - De demander des indemnités à Belgo control et à l’Etat fédéral chaque fois qu’un quota de bruit (Lden > 55 dB(A)) est dépassé. Cet argent sera/pourra être utilisé à indemniser les riverains les plus affectés et à les aider à isoler leur maison.

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

    WolHu: Plus combatifs que jamais, WolHu ne peut pas accepter le survol des avions et ses conséquences en termes de pollution, d’impact sur la santé, de nuisances sonores et d’insécurité WOLHU soutient l’action de la Ministre cdH de l’Environnement Céline FREMAULT, qui a assigné l’Etat Belge en justice pour obtenir notamment l’allongement de la nuit (de 6h00 à 7h00 du matin) et le resserrement du fameux « virage gauche » pour soulager les Communes de l’Est de Bruxelles. WolHu soutient également la densification du réseau de sonomètres par la Ministre et le Collège Communal, et les actions en justice entreprises.. WOLHU se battra pour que : notre commune soit moins survolée : pour ce faire, il est nécessaire de faire respecter, par le ministre fédéral MR de la mobilité, les décisions de justice, et de prouver les violations aux normes de bruit grâce à la densification du réseau de sonomètres qui permettent de constater les dépassements aux normes de bruit. notre commune ne soit plus du tout survolée de 22H à 7H00 du matin (allongement de la nuit). Travailler sur ce dossier- comme c’est déjà le cas actuellement à Woluwe-Saint-Lambert - en lien avec tous les Comités de Quartier. Nous lancions une mobilisation citoyenne dans notre Région, pour transformer l’aéroport de Bruxelles national en un City-Airport, répartir les vols entre les différents aéroports, quitte à réactiver un projet de création d’un nouvel aéroport national en zone faiblement peuplée !

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

    Pour lire le document reprenant l'ensemble des réponses aux 50 questions posées lors de la réunion de Wolu-Inter-Quartiers, comme, par exemple, celles portant sur la pollution électromagnétique et les antennes GSM, cliquez ici

    Bonne lecture et, surtout, exprimez-vous lors de ces élections en allant voter ce dimanche.

    Wolu1200 : Survol abusif.... pour qui voter ? Mais aussi 50 autres questions posées à Ecolo, LB, MR+, PS, WolHu

     

    Source : Charles Six
     


    votre commentaire
  • IWaze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communalesl y a de cela une petite quinzaine de jours, je publiais un article "Flux migratoire infernal...", qui eut un certain retentissement dans la commune et même au-delà.

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-flux-migratoire-infernal-dans-l-avenue-gilbert-mullie-a148736780

    J'y rappelais les difficultés de notre rue - à laquelle sont associées bien d'autres - qui se voyait traversée aux heures de pointe par une horde d'automobilistes énervés ne respectant ni la zone 30 ni le panneau "Excepté circulation locale". 

    Je rappelais que la commune, interpellée par les riverains, avait décidé, après consultation locale, de réaménager, dans un avenir proche, les trottoirs en les... raccourcissant pour favoriser une meilleur trafic, ce qui allait à l'encontre de nombreux habitants non représentés lors de cette consultation, qui désiraient, au contraire, une régression de ce trafic dans une rue qui n'est pas adaptée pour servir d'itinéraire bis au Chemin des deux Maisons lorsque celui-ci est congestionné.

    Dans ce même article, je rappelais que l'appli gratuite et collaborative Waze, arme anti-bouchon, n'était pas étrangère à ce phénomène de transhumance automobile massif puisqu'une partie de ses utilisateurs transitaient par notre rue suite aux indications données par cette appli. Si Waze se veut une "arme anti-bouchon", elle peut aussi être source de dégâts collatéraux en déplaçant cette pression automobile dans des lieux inappropriés comme des routes locales incapables d'absorber ce flot de navetteurs impatients. 

    J'ai donc pris mon bâton de pèlerin et m'en suis aller adresser mes récriminations à Waze Belgium via sa page Facebook. Je lui ai parlé de mes interrogations tout en l'invitant à lire l'article publié sur mon blog. Un dialogue constructif s'en suivi avec, pour conclusion, que Waze n'invitera plus ses contributeurs à traverser notre rue.

    Ci-joint, quelques extraits de notre conversation : "... Nous pouvons vous garantir que Waze ne guidera plus les automobilistes dans votre rue. Nous ne pouvons cependant pas fermer des rues qui n'auraient pas de panneaux spécifiques rien que pour le confort de riverains...

    Waze respecte toujours les lois en vigueur. La photo que vous nous avez envoyée confirme bien qu'il s'agit d'une circulation locale et Waze s'adapte toujours.

    ... Soyez certain que notre objectif est bien de faciliter la navigation des automobilistes et non d'ennuyer les riverains.
    Des dizaines de personnes nous signalent chaque jour des erreurs que nous corrigeons de suite afin d’obtenir la carte la plus en adéquation avec le code de la route.... "

    J'ai aussi découvert un article de presse dans lequel Waze indique proposer aux communes et aux autorités intéressées de lutter contre la mauvaise circulation sur les routes principales et de répertorier les goulots d'étranglement avec l'aide dont dispose Waze.

    S'il est bien évident que Waze n'est pas seul responsable de cet afflux de véhicules à des heures spécifiques de la journée (Coyote agit de manière similaire avec ses abonnés payants auquel il faut ajouter les automobilistes locaux et autres qui connaissent ce raccourci), une partie notoire de ce flux migratoire ne devrait plus traverser cette petite rue qui retrouvera, peut-être, un semblant de tranquillité aux heures chaudes de la journée. 

    Waze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communales

    Pour conclure, je dirais qu'il suffit parfois d'une seule personne pugnace et déterminée pour débloquer une partie d'un problème vieux de plusieurs années en entamant un dialogue constructif et respectueux avec l'un des intervenants à l'origine de ce "flux migratoire". Ce même citoyen attend toujours une réponse des autorités communales à ses questionnements et ses propositions mais il faut croire que les élections, toutes proches, perturbent l'agenda très chargé de notre bourgmestre et de notre échevin Stratégie et mobilité dont je sais qu'ils sont toujours à l'écoute de leurs administrés et que leur réponse ne saurait donc tarder.

    Delwart M.

    Waze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communales

     

     


    3 commentaires
  • "Défi" surpris en train de survoler Woluwe-Saint-Lambert

    Qui a dit que Défi n'avait pas d'humour !?

    Je sais maintenant qui me réveille tous les jours à 6 h du matin 

    Sandra Ferreti

    "Défi" surpris en train de survoler Woluwe-Saint-Lambert


    votre commentaire
  • Telenet et Woluwe-Saint-Lambert s'écharpent en justicePasse d'armes assez tendue ce jeudi matin au tribunal de commerce francophone de Bruxelles autour du réseau câblé de la commune de Woluwe-Saint-Lambert. Installé en 1969 sur le territoire de la commune, le réseau a ensuite été exploité par Wolu TV, une ASBL créée à cet effet. Par deux contrats signés en 2007, l'opérateur Telenet a obtenu le droit d'utiliser ce réseau pour proposer à ses clients une offre de téléphonie ou des bouquets digitaux de chaînes de télévision. Ces deux contrats ont été signés pour une durée de 5 ans, étant transformables en contrat à durée indéterminée après ce terme avec une possibilité de résiliation en respectant un préavis de douze mois. Tout se déroule sans encombre jusqu'au 15 décembre 2014, date à laquelle la commune de Woluwe-Saint-Lambert décide de résilier la convention qui la liait à Wolu TV depuis 1971. La raison de cette résiliation est simple: la commune veut vendre le réseau au plus offrant. Assez rapidement, Telenet, défendue par Thomas de Meese, réagit. C'est que l'opérateur ne veut pas perdre le réseau. S'appuyant sur les deux contrats signés, Telenet agite la menace d'une indemnité de 9 millions d'euros, un montant qui ne sera pas réclamé si la commune accepte de resigner avec l'opérateur.

    Telenet et Woluwe-Saint-Lambert s'écharpent en justiceLa commune ne l'entend pas de cette oreille et finit par publier un appel d'offres pour la vente du réseau en question, précisant qu'il est inutile de remettre une offre inférieure à 8,3 millions d'euros. "Telenet fait planer la menace d'une indemnité plus chère que le prix du réseau alors que le litige ne porte que sur deux activités fournies au réseau", a plaidé Emmanuel Cornu, l'avocat de Wolu TV.

    C'est à la suite de l'annonce de cette vente que Wolu TV a résilié les conventions qui la liaient à Telenet. Aujourd'hui, si Telenet a décidé de se tourner vers la justice, c'est pour dénoncer la résiliation des conventions en question. A titre conservatoire, l'opérateur, estimant que les termes du contrat n'ont pas été respectés, réclame un dédommagement d'un million d'euros, à charge d'un expert (à désigner) d'évaluer le montant définitif du dommage.

    Connexions pirates?

    Wolu TV, défendu par Emmanuel Cornu et Thomas Derval, n'est pas en reste dans ses demandes. Bien entendu, l'ASBL veut que Telenet soit déboutée, mais elle réclame également le paiement de 144.000 euros de factures impayées. Enfin, et ce n'est pas la moindre des accusations, Wolu TV, qui reproche à Telenet d'avoir effectué des branchements pirates sur son réseau, réclame, toujours à titre conservatoire, un dédommagement d'un million d'euros. Au cours de l'audience, Telenet a défendu avec la plus grande vigueur l'existence de tels branchements, mais Wolu TV a maintenu sa position, s'appuyant, entre autres, sur un constat d'huissier.

    Le plus piquant dans cette affaire? Deux candidats avaient fait offre pour mettre la main sur le réseau câblé de la commune: Telenet et Coditel. Telenet avait mis 14 millions d'euros sur la table, contre 18 millions d'euros pour Coditel. Le critère du prix étant, dans ce cas-ci, le plus déterminant, c'est Coditel qui a emporté le morceau. Par la suite, Coditel a été racheté par SFR et SFR Belgique, plus tard, a été repris par Telenet. In fine, aujourd'hui, Telenet détient bel et bien le réseau pour lequel il mène une action en justice, réclamant des dommages et intérêts.

    Telenet attaque Wolu TV devant le tribunal de commerce francophone de Bruxelles. L'opérateur, qui dénonce une rupture de convention, réclame, à titre conservatoire un million d'euros de dédommagement.

    De son côté, Wolu TV, l'asbl en charge de l'exploitation du réseau, dénonce des branchements illégaux dans le chef de Telenet. Et réclame aussi un million d'euros.


    votre commentaire
  • Le tram 8 inaccessible aux PMR ! La STIB répond."..... au milieu des confettis et de la fanfare, Nino Peeters, en chaise roulante, ne pouvait pas rentrer dans le nouveau joujou de la Stib. Comme pour la plupart des lignes bruxelloises, l’écart entre la bordure de l’arrêt et l’entrée du tram est trop grand, et les roues de chaise roulante risquent de s’y coincer. 

    Nino Peeters est en fauteuil roulant depuis huit ans. Ce trentenaire bruxellois membre de l’ASBL Passe le message à ton voisin, se bat depuis des années pour que les PMR soient pris en compte dans les décisions politiques. Une tâche peu aisée. "Il y a un mois, nous étions heureux de venir à l’inauguration du tram 9, la ligne de tram bruxelloise la plus adaptée aux PMR. Pourquoi n’ont-ils pas pu faire de même avec cette ligne ? Tout est à revoir pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer."Par ce propos, Nino fait aussi référence à la station Roodebeek, qui ne dispose pas d’ascenseur. "On parle d’intermodalité, mais quand on est en chaise roulante et qu’on arrive à Roodebeek on fait quoi ? Comment prend-on le métro ?", s’indigne-t-il.

    Ne pouvant pas rentrer tout seul dans le tram, Nino Peeters, qui attendait devant les portes, a tenté de capter l’attention de Rudi Vervoort, mais s’est très vite essuyé un refus blasé de la part du ministre, pressé de rejoindre les plus festifs. C’est finalement Didier Dumont, responsable accessibilité à la Stib, qui a déployé une rampe pour faire monter Nino et une autre personne à mobilité réduite. "Le fait qu’il n’y ait que cette rampe, qui n’est d’ailleurs là que pour aujourd’hui, est un échec. Ca prouve que les choses n’ont pas été pensées pour nous, et qu’on rajoute vite ça en dernière minute."

    Source et photo : MATHILDE DE KERCHOVE                                                                               http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/la-nouvelle-ligne-de-tram-8-n-est-pas-adaptee-aux-pmr-5bae5bddcd70d3638d957f71

    Comment éteindre la polémique ?

    Réponse de la STIB

    "Le tram 8 inaccessible aux PMR ! La STIB répond.Bonjour, 

    En effet, l’accessibilité des quatre nouveaux arrêts de la ligne 8 en voiturette est difficile. Cela est dû d’une part à la hauteur des quais qui devait être compatibles avec deux types de trams les 3000 et les 2000. D’autre part plusieurs arrêts ont été construits en courbe. C’était une contrainte urbanistique qui nous a été imposée. Un arrêt en courbe crée une lacune horizontale beaucoup plus large que les arrêts en ligne droite. Nous regrettons cette situation indépendante de notre volonté. 

    Nous avons convenu avec les associations de nous mettre autour de la table pour trouver une solution à cette situation déplorable. Nous allons travailler ensemble sur un arrêt pilote et ensuite étendre les solutions mises en place aux quatre arrêts concernés. En attendant des rampes mobiles testées par les PMR vont être installées en test sur les trams de la ligne. 

    Bien à vous, 

    Aïda - STIB Officiel"

     

    Réponse en contradiction avec ce communiqué de presse

    "Le tram 8 inaccessible aux PMR ! La STIB répond.STIB - sensibilisation décembre 2018

    Bonjour,

    A l’occasion de la journée internationale de la personne handicapée, le lundi 3 décembre, la STIB aimerait organiser une semaine d’actions en interne et en externe pour sensibiliser aux difficultés rencontrées par les personnes handicapées lors de leurs déplacements et donner des clés aux collègues STIB ainsi qu’au grand public pour les aider au mieux.

    Pour cela, nous envisageons de mettre à disposition notre bus Living Together. C’est un bus qui a été totalement transformé en espace multimédia et en espace convivial d’échanges. Il permet d’aller à la rencontre du public d’une manière ludique et interactive (photos en PJ).

    Votre association, des associations membres du CAWaB ou des partenaires tiers que vous pourriez nous renseigner seraient-ils intéressés de participer à cette semaine de mobilisation ? Si oui, merci de nous déclarer un intérêt de principe. Nous prendrons rapidement contact avec vous pour évaluer et construire ensemble ce qui n’est pour l’instant qu’une idée.
    Si cela est plus facile, n’hésitez pas à nous communiquer les contacts au sein des associations membres afin que nous prenions également contact directement.

    Bien à vous,

    Amélie

    Amélie De Boel
    Référent societal - Societal & External Affairs
    SERVICE UNIT FIELD SUPPORT
    OPERATIONS "


    1 commentaire

  • votre commentaire
  • Wolu1200 : Flux migratoire infernal dans l'avenue Gilbert Mullie

    Grosse colère des habitants de l'avenue Gilbert Mullie qui n'en peuvent plus de ce flot ininterrompu de voitures de transit qui empruntent aux heures de pointe cette petite rue à caractère résidentiel comme si elle était considérée comme un "itinéraire bis" ou "route de délestage". Chaque jour aux heures les plus denses - mais pas que - c'est un charroi incessant de navetteurs impatients qui, venant du haut du "Chemin des deux Maisons" et voulant éviter le rond-point congestionné en face du Delhaize Roodebeek, contourne en amont celui-ci à hauteur de la place de la Sainte-Famille et emprunte cette petite rue. Rebelotte en fin de journée quand ces mêmes navetteurs reprennent l'avenue Gilbert Mullie dans le sens inverse. Le syndrome que vivent les habitants de cette rue n'est pas propre à celle-ci et n'est qu'un exemple parmi d'autres de ces rues que s'approprient de manière de plus en plus sauvage les navetteurs.

    Les riverains sont excédés par ce trafic intense, source de pollution sonore, olfactive (particules fines) et d'insécurité pour ses habitants dans une rue qui n'est ni prévue ni adaptée pour ce type de circulation. Les navetteurs qui l'empruntent ne respectent ni le panneau "Excepté circulation locale" ni le panneau 30 km/h et roulent trop vite ce qui pose de gros problèmes de tranquillité et de sécurité routière. 

    La commune, à de nombreuses fois interpellée par les riverains, a décidé, après consultation locale, de réaménager l'avenue Gilbert Mullie en... raccourcissant les trottoirs, semble-t-il pour améliorer le trafic, ce qui aura pour seule finalité que de provoquer un appel d'air vers un trafic de transit plus intense car plus aisé... que combattent justement les riverains en colère. L'idéal serait de décourager l'accès de cette rue aux navetteurs en les ralentissant au maximum de telle sorte que ceux-ci contourne cette rue. S'il est vrai que l'installation programmée d'un trottoir traversant, uniquement dans le haut de la rue, ralentira momentanément ce flux "migratoire", il n'en redémarrera que de plus belle après le franchissement de celui-ci. L'installation de ralentisseurs de vitesse dans le haut et le bas de la rue aurait pu être une option intéressante mais n'a, peut-être, pas été abordée ou retenue lors de cette réunion.

    L'argument de la commune quant à la décision de raccourcir les trottoirs est que celle-ci a été prise en accord avec les riverains consultés lors du projet de réaménagement de l'avenue. N'ayant pas été invité par "avis toute boîte", comme de très nombreux autres riverains de la rue, je m'interroge sur le nombre de participants à cette consultation et donc de la légitimité de cette décision ainsi que de la présentation qui a été faite aux riverains pour que ceux-ci soient favorables à des trottoirs raccourcis alors que partout dans la commune lors de réaménagements de la voirie, comme à la rue Vervloesem, les trottoirs sont élargis pour favoriser le bien-être et la sécurité des habitants, des PMR et piétons.. en transit smile. Sur le groupe Facebook de Woluwe-Saint-Lambert, une personne me disait récemment qu'elle avait l'application Waze mais qu'elle n'empruntait pas notre rue car... "j’évite votre rue trop étroite qui finalement ne me fait pas gagner du temps !". 

    Ce coup de colère des riverains de cette rue n'est pas une exclusive et pourrait être multiplié par dix au vu des nombreuses autres situations similaires vécues dans d'autres quartiers "saturés" de Woluwe-Saint-Lambert.

    A qui la faute de ce trafic injustifié dans cette petite rue aux heures de pointe ? 

    A la congestion de la circulation importante dans la descente du "Chemin des deux Maisons" à hauteur du petit rond-point en face de l'église mais aussi et surtout à la congestion automobile à hauteur du rond-point aux abords du Delhaize Roodebeek.

    L'application mobile Waze n'est pas non plus étrangère au problème de cette petite rue... et de bien d'autres. Ce type d'application fait ainsi emprunter aux automobilistes un itinéraire de substitution pour éviter les files. Résultat: les petites rues des communes situées aux abords des grands axes sont complètement bouchées aux heures de pointe.

    Face au phénomène récent WAZE, certaines communes ont donc décidé de s'attaquer à ce problème. Comment ?

    Exemple à Kortenberg. Dans cette commune, les autorités ont installé des caméras qui reconnaissent automatiquement les plaques de voiture. On parle de caméras ANPR. Certaines applications conduisent les automobilistes dans des zones réservées à la circulation locale. Pour rappel, dans les zones classées comme "circulation locale", seuls les véhicules des riverains et des personnes se rendant ou venant de chez l'un d'eux, y compris les véhicules de livraison, y ont accès. Les véhicules des services d'entretien et de surveillance, les véhicules prioritaires, les cavaliers et les cyclistes y sont également admis. Tout autre véhicule est interdit. 

    Wolu1200 : Flux migratoire infernal dans l'avenue Gilbert MullieSi vous passez trop souvent, en heure de pointe, par les rues de la commune sans être riverain: c'est l'amende garantie. L'amende s'élève à 55 euros. 

    Visiblement, la sanction fonctionne car depuis l'installation du système, le trafic a fortement diminué. La commune a distribué jusque 100 amendes par jour. 

    D'autres communes concernées autour de grands axes comme Overijse ou Wemmel songent à emboîter le pas. 

    Qu'en sera-t-il de notre commune qui serait bien inspirée, dans certaines situations extrêmes, de réfléchir à une installation judicieuse de ces caméras qui pourraient dissuader les navetteurs de s'engouffrer par flot ininterrompu dans ces rues qui n'ont pas pour vocation d'absorber autant de trafic en si peu de temps? 

    Une migration automobile soft oui mais là... trop c'est trop !

     

    Wolu1200 : Flux migratoire infernal dans l'avenue Gilbert MullieA terme, 660 habitations vont fleurir sur le complexe Greenwood dans le haut du "Chemin des deux Maisons". Sachant que chaque famille possède au minimum 2 voitures, cela fera pas moins de 1200 véhicules qui se jetteront dans ce "chemin" qui est déjà un bourbier journalier. Que font les autorités communales pour pallier à ce piège à automobiles ??? Et que l'on ne me dise pas que l'on ne savait pas ce qui allait arriver ! J'ai déjà interpellé à ce sujet les autorités communales il y a plusieurs années... en vain! Il est vrai aussi que ces 660 logements vont rapporter pas mal de taxes communales smile. Pour être honnête, il est tout aussi vrai que certaines voiries sont régionales et que la communale n'a pas les coudées franches dans ce dossier compliqué mais pas insurmontable. Peut-être faut-il un peu de courage politique !

    Voir lien publié en... 2014 : 

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/woluwe-saint-lambert-le-val-d-or-va-t-il-etouffer-le-chemin-des-deux-m-a106863306

                                             Delwart M.

     

    Mais aussi : "Quand des riverains se substituent aux autorités communales"

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/waze-ou-quand-des-riverains-se-substituent-aux-autorites-communales-a148820240

    Wolu1200 : Flux migratoire infernal dans l'avenue Gilbert Mullie

     

     

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Qui a dit que les élections communales ne seraient pas humoristiques dans notre commune ?

    Et comme dirait l'internaute qui a publié cette photo : "Et toutes mes excuses aux listes et personnes absentes sur la photo".


    votre commentaire
  • Dix communes bruxelloises se sont jointes à l'action en cessation environnementale de la Région de Bruxelles-Capitale contre l'Etat fédéral pour violation des normes de bruit liées aux activités de l'aéroport de Zaventem. Il s'agit d'Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Etterbeek, Ixelles, Jette, Schaerbeek, la Ville de Bruxelles, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Dix communes bruxelloises contre l'Etat dans le dossier du survol Lambert et Woluwe-Saint-Pierre, a indiqué le cabinet de la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Frémault, à L'Echo.

    Cette action de la Région bruxelloise a été introduite en juin, un an après une première condamnation de l'Etat à effectuer des ajustements quant aux survols de la route du canal, de celle du ring et de l'axe de la piste 01 sur le sud-est de Bruxelles. Depuis juin, dix communes bruxelloises se sont donc jointes à cette nouvelle action de la Région.

    Selon une note interne au gouvernement bruxellois, le taux de violation atteint 55 à 64% dans la zone du canal. Les vols de nuit qui passent au-dessus du sonomètre de Woluwe-Saint-Pierre enregistrent plus de 90% d'infractions.

    "L'Etat n'a mis en oeuvre aucune mesure concrète pour faire cesser à court terme ces violations, ou même les réduire", déplore la note bruxelloise. Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot répète qu'une étude d'incidence des activités de l'aéroport a été commandée.

    Source : www.levif.be/actualite/belgique/dix-communes-bruxelloises-contre-l-etat-dans-le-dossier-du-survol/article-normal-886123.html

    Lien utile : 

    http://et-notredevenir-il-est-ou.eklablog.com/survol-de-bruxelles-qui-a-dit-que-le-mr-pactisait-avec-le-diable-a148440620

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Concours dessin ! Je dessine ma commune

    Pour participer rien de plus simple, envoyez vos dessins au format A4 reprenant le thème: « Je dessine ma commune » accompagné des informations suivantes

    - nom, prénom, âge et adresse de l’enfant 

    - nom complet et numéro de téléphone du responsable

    par courrier à Wolu-Inter-Quartiers ASBL Avenue du Capricorne, 1A à 1200 Woluwe-Saint-Lambert

    Ou par courriel en mentionnant l’objet « concours dessin » à woluinterquartiers@hotmail.com

    Les dessins seront exposés le week-end des journées du patrimoine et les 3 meilleurs dessins se verront attribuer un prix offert par le Centre Culturel Wolubilis.

    À gagner des places de spectacle pour enfants ainsi qu’un pass pour les activités de l’AprèsMiNi de la même journée, en somme une belle journée d’activités pour les gagnants et les adultes qui les accompagnes.

    Règlement du concours disponible en cliquant ici

    Alors tous à vos crayons et autres feutres pour dessiner ce qui représente votre quartier, votre rue, votre commune !

    Source : Wolu-Inter-Quartiers wiq.be/2018/07/31/concours-dessin-je-dessine-ma-commune/


    votre commentaire
  • La tête de liste MR+ aux élections communales de Woluwe-Saint-Lambert, Amélie Pans, a porté plainte ce lundi soir à l'encontre de Philippe Latteur, tête de liste du parti Islam dans la même commune.

    Wolu1200 : La tête de liste du parti Islam de notre commune menace de mort un internaute MR

    Ce dernier a menacé de mort un internaute sur la page Facebook du MR de Woluwe-Saint-Lambert, lui écrivant notamment : "Je vais te lapider plus vite que tu ne le penses". Contacté par la RTBF, l'intéressé se défend : "J'ai écrit tout cela sans le penser".

    Tout commence le 7 juillet quand la liste MR+ découvre que le parti Islam a l'intention de présenter une liste à Woluwe-Saint-Lambert. Les libéraux décident de publier sur Facebook une réaction à cette candidature, précisant : "La volonté d’instaurer la charia en Belgique est à l’opposé des valeurs que nous défendons. Si le parti obtient un ou plusieurs élus, nous en appellerons à une 'union sacrée' à Woluwe-Saint-Lambert pour assurer un cordon sanitaire solide et imperméable autour des idées de ce parti".

    "Je t'égorge comme un mouton halal"

    Le message est assorti d'une photo où l'on découvre Philippe Latteur, tête de liste du parti Islam à Woluwe-Saint-Lambert. Un commentaire quelque peu virulent à l'encontre du candidat est publié par un anonyme – "Si la charia débarque, il sera le premier lapidé !" –, mais ne provoque alors aucun incident.

    Près de deux mois plus tard, soit ce dimanche, ledit Philippe Latteur découvre ce commentaire et y réagit tout aussi violemment. Les échanges deviennent houleux entre les deux personnes et la liste MR+ tente d'abord de calmer le jeu. Sans grand succès ; et les menaces se multiplient. La tête de liste du parti Islam écrira entre autres : "Je t'égorge comme un mouton halal".

    Philippe Latteur finira par mentionner des informations plus précises concernant l'internaute – notamment son lieu de travail – et prendra contact directement avec la liste MR+, à laquelle il demandera, sous forme d'ultimatum, de retirer les commentaires et photos publiées par l'internaute anonyme. Dans le cas contraire, précise Philippe Latteur, "je fais lapider" cette personne.

    Plainte pour menaces

    Wolu1200 : La tête de liste du parti Islam de notre commune menace de mort un internaute MR

    Captures d'écran d'une série de messages visant une internaute, publiés sur Facebook au nom de Philippe Latteur. - © RTBF

     

    Face à cette situation, Amélie Pans, candidate tête de liste MR+, a déposé plainte à l'encontre de Philippe Latteur ce lundi soir, un dépôt de plainte pour menaces que nous a confirmé le parquet de Bruxelles ce mardi.

    "Il doit y avoir une liberté de parole, que ce soit sur les réseaux sociaux ou ailleurs, commente Amélie Pans. Mais lorsque nous sommes face à des messages aussi graves, cela ne peut pas rester sans suite, et cela d'autant plus lorsque cette même personne (Philippe Latteur, ndlr)prétend se porter candidat à des responsabilités politiques."

    "Je ne sais pas ce qu'il y a dans la tête de cet homme, poursuit-elle, estimant devoir prendre les menaces au sérieux. Mais si ce candidat du parti Islam avait voulu aller à la rencontre de cette personne, nous nous serions sentis responsables de ne pas avoir pris les devants."

    "Ce sera vite oublié"

    Contacté par téléphone, Philippe Latteur assure qu'il ne s'agissait pas de véritables menaces : "J'ai écrit ces messages sans conviction, en répondant à la hauteur de son message (le commentaire de l'internaute, ndlr). C'est elle qui m'a attaqué et a publié des photos personnelles, datant parfois de 2014 ! Ce n'est pas correct, il faut respecter la vie privée".

    Quant à la plainte déposée par la candidate MR, la tête de liste du parti Islam ne semble pas inquiété. "J'irai sans doute au commissariat dans une quinzaine de jours et ce sera vite oublié", indique-t-il, précisant comme argument connaître beaucoup de monde dans la commune, y compris des membres du MR.

    "Peu importe la liste, nous aurions réagi de la même manière"

    Pour le MR Woluwe-Saint-Lambert toutefois, les menaces étaient non seulement dirigées contre un citoyen, mais aussi potentiellement, estime Amélie Pans, contre les membres de sa liste. "Cette personne, qui a émis des menaces de mort sur notre page Facebooka ensuite fait une demande d'amis Facebook à la plupart des candidats de ma liste. Je les ai tous prévenus : 'N'acceptez pas cette personne !'."

    "Nos 37 candidats ont rendu leurs coordonnées publiques dans le cadre de la campagne électorale, et je ne voulais pas que l'un d'eux soit éventuellement inquiété par cette personne (Phillipe Latteur, ndlr)."

    Et Amélie Pans de préciser : "Peu importe la liste ou peu importe que la personne ait été candidate aux élections ou non, nous aurions réagi de la même manière".

    Le parquet de Bruxelles examinera prochainement la plainte déposée à l'encontre de Philippe Latteur.

    Source et photo : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_suite-a-des-menaces-de-mort-le-mr-de-woluwe-saint-lambert-porte-plainte-contre-la-tete-de-liste-islam?id=10004754


    1 commentaire
  • Exposition : Woluwe-Saint-Lambert, de la campagne à la ville

    Exposition photographique dans le cadre des journées du Patrimoine

    "Woluwe-Saint-Lambert, de la campagne à la ville : Plus de 100 années en photos"

    Wolu-Inter-Quartiers et les Comités du Haut Woluwe organisent dans le cadre des journées du patrimoine 2018, une exposition photographique retraçant l'évolution de notre belle commune.
    L'exposition prendra ses quartiers à la Métairie Van Meyel les samedi 15 et le dimanche 16 septembre de 10h à 17h00 et c'est gratuit !

    « Quelle idée folle que de faire passer un boulevard en rase campagne... Si éloigné de la ville ! » telle fut la réaction des Bruxellois lors de l'annonce de la création du Boulevard Brand Whitlock sous le règne de Leopold II.
    Et pourtant ce fut un réel succès ! La bourgeoisie bruxelloise ne tardera pas à acheter des terrains pour y respirer le bon air de la campagne. Ce fut le début du développement de Woluwe-Saint-Lambert qui était en ce temps-là une commune rurale. 
    Le boulevard de la Woluwe se développe dans les années 70, il prolongera le déploiement urbain sur le flanc Est de la vallée. Ensuite, tout s'enchaînera : l’essor de la voiture, l’arrivée du Shopping-Center, l'UCL, le métro, tous vont confirmer ce mouvement d'urbanisation pour donner à la commune son visage actuel.

    L'exposition « Woluwe-Saint-Lambert, de la campagne à la ville » vous donnera au travers de photographies un aperçu du développement et de l'urbanisation de notre belle commune. 
    Elle vous transportera du passé au présent et vous permettra de réaliser le chemin parcouru.

    La visite vous questionnera également sur le futur de la ville-région Bruxelles et les conséquences de son urbanisation grandissante et tentaculaire.

    L'exposition s'articule sur l'expérience des comités de quartier de Woluwe. Ils souhaitent partager leur amour de leur commune vers un avenir au développement raisonné.

    Vous pourrez également profité de l'exposition pour participer à notre concours dessin pour enfant ( de 6 à 12 ans). Une magnifique journée au Centre Culturel Wolubilis attends les gagnants ! Plus d'informations sur notre site internet : www.wiq.be

    Source : https://www.facebook.com/woluinterquartiers/


    votre commentaire
  • Inauguration de la ligne de tram "Louise - Roodebeek" le 29 septembreCette ligne de tram de la Stib portera le numéro 8 et proposera de rejoindre le rond-point Louise jusqu’à Woluwe-Saint-Lambert, via Watermael-Boitsfort et Herrmann-Debroux.

    Après près de trois ans de travaux, la prolongation de la ligne de tram 94 devrait enfin se terminer fin septembre. Cette ligne permettra de traverser le sud de la région, entre le rond-point Louise et l’arrêt Roodebeek via Watermael-Boitsfort et Herrmann-Debroux. La majeure partie de la ligne sera d’ailleurs en site propre et sera bientôt considérée comme une ligne « chrono », comme les trams 3, 4 et 7. Cette ligne « chrono » changera d’ailleurs de nom à partir du mois de septembre : la ligne 94 deviendra la ligne 8, explique Françoise Ledune, porte-parole de la Stib.

    Cette ligne 8 sera renommée, après l’inauguration de la prolongation entre le Musée du Tram et Roodebeek, toujours en travaux actuellement. 

    14h00 Inauguration de la ligne de tram 8 Louise-Roodebeek (Nouvelle dénomination de la ligne 94 prolongée)  

    Musée du tram - Avenue de Tervuren 364

    Verre de l'amitié autour d'animations pour petits et grands, programmation du service Classes moyennes et animations de la commune de Woluwe-Saint-Pierre

    14h30 Ouverture publique de la ligne de tram 8 

    Musée du Tram

    En activité GRATUITE le 28 septembre de 14h30 à 21h30.

    Animation contée dans le tram, programmation de la Stib

    14h45 Art public

    Roodebeek

    Inauguration de la sculpture "Feuille de ville - Région bruxelloise" de l'artiste Nathalie Auzépy 

    De 15h00 à 18h00 Les Pré-Romanes

    Parking Roodebeek

    Spectacles circassiens organisés par le Centre culturel Wolubilis. 

    18h00 Apéro urbain

    Parc Malou

    Accessible via le tram 8 - arrêt Wolu Shopping Center (rue Debecker)

    Informations complémentaires

    L'exploitation de la ligne de Tram 8 (nouvelle dénomination) démarre officiellement le 29 septembre
    Musée du tram ouvert le week-end 

    Une initiative du Service public régional de Bruxelles - Bruxelles Mobilité en partenariat avec la STIB


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Attention... arnaque aux faux accidents de roulage

    La zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre) prévient d’un nouveau type d’arnaque qui sévirait dans les communes concernées, plus particulièrement auprès des personnes âgées.

    Selon la zone de police, des escrocs profitent de la peur de certaines personnes pour leur extorquer de l’argent. Ces escrocs circulent en voiture et simulent alors un accident de roulage avec la victime, souvent une personne âgées. Ils abordent alors le conducteur de l’autre véhicule et affirment que la victime a abimé leur voiture. Ils simulent même, parfois, un appel à un assureur, qui est évidemment un complice.

    “Par peur, crainte ou inquiétude, les personnes (âgées) préfèrent souvent payer la somme réclamée”, indique la zone de police Montgomery. Les victimes vont jusqu’à donner des sommes allant de 400 à 2.000 euros, selon les témoignages récoltés par la police.

    La zone recommande évidemment de ne jamais donner d’argent liquide à des inconnus et à prendre directement contact avec la police au moindre doute, soit via le 101, soit via le 02/788.53.43 si les faits se déroulent sur le territoire d’Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert ou Woluwe-Saint-Pierre. La police demande également de remplir un constat européen en cas d’accident, pour faire fuir un éventuel arnaqueur.

     

    Wolu1200 : Attention... arnaque aux faux accidents de roulageVia FB "ZP MONTGOMERY"

    https://www.facebook.com/ZPZMontgomery/

    Un nouveau type d’arnaque sévit récemment. Des arnaqueurs simulent un accident de roulage avec un conducteur… souvent âgé. Les individus abordent le conducteur et font croire qu'il vient d’abimer leur voiture. Ils demandent de l'argent en compensation. Ils simulent parfois un appel avec leur assureur, un complice.
    Par peur, crainte ou inquiétude, les personnes (âgées) préfèrent souvent payer la somme réclamée. Quitte à se rendre au distributeur de billets ! Les témoignages signalent des sommes allant de 400 à 2.000 €.
    Notre conseil : NE DONNEZ JAMAIS d’ARGENT à des inconnus !
    Au moindre doute, composez le 101 ou le 02 788 53 43 (pour les faits sur le territoire de notre zone de police).
    Et quelle que soit la menace, complétez TOUJOURS un constat européen. L’arnaqueur, intéressé uniquement par vos euros, devrait laisser tomber.

     


    votre commentaire
  • Les corneilles, ces noirs volatiles au comportement très souvent destructeur avec nos poubelles, pourraient redorer leur image peu flatteuse en... secondant nos ouvriers communaux attelés au ramassage des détritus (et des mégots) dans nos rues. Comment ? En imitant leurs cousins corbeaux.

    Des corbeaux pour ramasser les mégots de cigarettes dans nos communes

    "Les corbeaux sont des animaux infiniment intelligents. Tellement qu’une startup hollandaise les éduque pour qu’ils apprennent à ramasser nos mégots de cigarettes.

    4500 milliards de mégots par an. Parmi les catastrophes écologiques évitables, les mégots que nous balançons partout, sans vergogne, se posent là… C’est simple, il faut en moyenne douze ans pour qu’un mégot se décompose. Une seule de ces petites horreurs est en mesure de polluer jusqu’à 500 litres d’eau, et comme 4 500 milliards de cigarettes sont fumées en moyenne chaque année dans le monde, ça vous donne une idée de l’étendue du gâchis.

    Les corbeaux sont connus pour créer et utiliser des outils et inventer des solutions à leurs problèmes. Des startupeurs hollandais se sont donc dit qu’ils pourraient instrumentaliser cette intelligence. Le principe de leur invention repose sur le « CrowBar » (le bar à corbeaux), une machine qui distribue des cacahuètes quand on y dépose un mégot. Le principe est donc d’entraîner les corbeaux à intégrer ce mécanisme.

    Pour se faire, l’apprentissage se passe en quatre étapes. Lors de la première phase, un mégot et une ration sont posés sur la petite plateforme du CrowBar. L’animal comprend qu’il y a là un bon plan pour manger à l’œil. Au deuxième stade de l’entraînement, la nourriture n’est plus apparente. Elle est distribuée seulement quand l’animal se pose sur la machine. Facile. À la troisième étape, en revanche, les choses se compliquent pour la bête. La machine ne donne plus automatiquement de nourriture quand on s’y pose. Et il y a ce mégot… Logiquement, l’oiseau est décontenancé. Par réflexe, il donne des coups de bec. Lorsque le mégot tombe enfin dans le récipient, par inadvertance, la nourriture est relâchée. Pour peaufiner sa formation, des mégots sont cette fois disséminés dans la zone autour de la machine. Si le corbeau a bien enregistré sa leçon, il attaque le minutieux nettoyage pour faire cracher de la cacahuète à la machine.

    Crowded Cities entraîne ainsi depuis plusieurs mois des corbeaux , en surveillant notamment de près leur santé, car évidemment, l’idée n’est pas de les sacrifier sur l’autel de la lutte anti-cigarette. Il va peut-être falloir penser à réécrire la fable de La Fontaine. Maître Corbeau, sur un arbre perché, tenait en son bec un mégot de cigarette… ".

    Des corbeaux pour ramasser les mégots de cigarettes dans nos communes

    Ces corbeaux sont déjà à l'oeuvre au parc de loisirs "Puy du fou" en France et cela pour le plus grand plaisir des visiteurs amusés mais aussi et surtout des nettoyeurs. Voir lien ci-dessous :

    Lien : https://www.rtl.be/info/monde/economie/puy-du-fou-des-corbeaux-ramasseurs-de-megots-entrent-en-action-1050968.aspx

    Comment différencier Corbeau et Corneille

    Corneille ou corbeau ?La corneille noire et le corbeau freux sont tous les deux de grands oiseaux noirs. On reconnaît facilement un corbeau adulte d’une corneille à la zone blanche que possède le premier à la racine du bec. Mais jusqu’à l’âge d’un an, le freux a la base du bec normalement emplumé... Un observateur expérimenté distinguera alors le corbeau à la touffe de petites plumes redressées qu’il possède sur le sommet du crâne.

    Comment la corbeille noire est arrivée en ville ?

    Observée à Bruxelles depuis probablement toujours, la corneille noire ne niche dans notre ville que depuis la première moitié du 20ème siècle. Suite à l'urbanisation croissante et l'utilisation de dépotoirs, l'offre de nourriture a augmenté et sa présence en ville s'est étoffée petit à petit. Actuellement, elle niche partout à Bruxelles avec des densités variables d'un quartier à l'autre. Cependant, sa densité augmente moins vite en forêt de Soignes que dans la plupart des quartiers de Bruxelles.

    Les adultes sont territoriaux, les couples semblent unis à vie. Il n'y a qu'une seule nichée par an, généralement de 4 ou 5 œufs. Les jeunes d'1 an et adultes non nicheurs se réunissent en groupes. En principe, les populations européennes ne migrent pas. La corneille noire dispose d'une grande capacité d'adaptation et d'une grande curiosité.

    Dans certains quartiers, sa densité est devenue importante. La quantité de corneilles noires dans une région dépend principalement de la quantité de nourriture disponible. A Bruxelles, l'espèce bénéficie de la présence de déchets de nourriture trouvés au sol, dans les poubelles qu'elle visite. Les déchets peuvent alors se retrouver disséminés tout autour. Il semble qu'elle ne déchire pas les sacs poubelle. Mais si le sac est déjà déchiré, elle ne se prive pas pour y rechercher sa nourriture par l'ouverture créée. La corneille noire est souvent accusée de faire disparaître les petits oiseaux de nos parcs et jardins. La diminution de nombreuses espèces de passereaux (= oiseaux chanteurs) est effectivement constatée partout en Europe de l'ouest. Cependant, la prédation naturelle de la corneille noire n'y joue qu'un rôle minime. Ceci n'exclut pas que, localement, la prédation de la corneille noire complique encore la situation déjà précarisée des passereaux. Signalons à ce sujet le résultat d'études européennes montrant un impact bien plus grand du chat domestique sur les passereaux.

    L'espèce dispose pourtant de nombreux atouts, son étonnante capacité d'adaptation en est un exemple. Le rôle qu'elle joue dans l'écosystème en est un autre (nettoyeur, prédateur d'espèces d'insectes qui causent des dommages à l'agriculture et aux forêts, fabriquant de nids qui peuvent être utilisés plus tard par d'autres espèces, facteur limitant à la population de pies bavardes).

     

    Source : http://document.environnement.brussels/opac_css/elecfile/IF_Biodiv_CorneilleNoire_fr.PDF?langtype=2060 

     


    votre commentaire
  • Alors que le Collège de WSL a planifié la rénovation du parc Saint-Lambert avec la réhabilitation de la zone humide (voir Wolu-info janvier et février 2018), force est de constater que ce parc est le parent pauvre de notre commune. Il est vrai aussi que cet espace au biotope exceptionnel dépend pour partie de la Région et que les investissements à prévoir dépendent aussi du bon vouloir de cette même Région qui doit octroyer 269.633 euros sur trois ans à notre commune, dont une partie de l'enveloppe servira à la réhabilitation de ce parc "mal aimé". Déjà en 2013-2014, un projet d'aménagement du parc avait été soumis à l'enquête publique ( http://wiq.be/wp-content/uploads/2013/02/Parc-St-Lambert1.pdf ), sans suite jusqu'à ce jour, semble-t-il.

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

    Le Parc Saint-Lambert, créé en 1989 à l’arrière de la place Saint-Lambert (accès par le piétonnier à côté du Pré aux Sources), présente une zone marécageuse (ancien lit du Leybeek, affluent de la Woluwe avant la création du boulevard de la Woluwe) ainsi qu’une roselière naturelle.

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A découvrir à proximité (angle rue Voot, place Saint-Lambert), une propriété privée (Villa des Tilleuls) dont les arbres centenaires sont classés.

    L'état actuel de ce parc est bien moins angélique que les deux photos ci-dessus et cela malgré le passage régulier de "steward - gardiens de la paix" sensés signaler la détérioration de ce lieu bien tristounet. 

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

     

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... ce mal aimé de plus en plus abandonné

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

     

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... ce mal aimé de plus en plus abandonné

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

     

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... ce mal aimé de plus en plus abandonné

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

     

    Wolu1200 : Le parc Saint-Lambert... de plus en plus à l'abandon

    Heureusement pour les habitants de notre commune, les autres parcs (parc de la source, parc Malou, parc Roodebeek... ), sont des espaces exceptionnels, entretenus comme il se doit par nos ouvriers et jardiniers communaux que nous devons féliciter pour leur travail remarquable dans nos parcs mais aussi squares et autres endroits plus anecdotiques.

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Survol... DEFI exige que le fédéral mette fin aux infractions relatives à l’arrêté Gosuin !Comme les Bruxellois, et les habitants de la périphérie, DéFI est en colère contre la situation de survol de la Région bruxelloise qui s’envenime, pour tous les quartiers.

    Ce 10 juillet, en commission de l’Environnement du parlement bruxellois, Caroline Persoons, députée DéFI, a relayé cette colère en interpellant la ministre cdH de l’Environnement sur les chiffres d’infractions issus des sonomètres « Charrette » (WSL) et « Balis » (WSP) :

    «97% des vols de nuit en atterrissage sous la 01 (sonomètre mobile « Balis ») sont en infraction par rapport à l’arrêté Gosuin ! La colère des habitants est légitime et justifiée ! Nous dénonçons ce pilonnage d’atterrissages mais aussi les décollages continus sur Evere/Schaerbeek/WSL/WSP ainsi que l’utilisation de la route du Canal. On ne peut accepter de voir ainsi survoler des quartiers si densément peuplés !»

    La  Ministre a également répondu aux questions de Caroline Persoons par rapport au sonomètre « Charrette » (WSL) où près de 15 % des vols sont en infraction entre 23 et 6h, c’est-à-dire pour les décollages !

     DéFI dénonce l’inertie du gouvernement fédéral, des ministre successifs MR, Galand et Bellot, qui n’ont fait aucune proposition pour améliorer la situation alors que c’est de la seule compétence du Fédéral de proposer de nouvelles routes. Force est de constater que les ministres MR n’ont même pas réuni les entités compétentes en matière d’environnement et de santé !

    Constant et respectueux de ses engagements, DéFI :

    –          exige que le survol de nuit de la Région bruxelloise soit interdit entre 22h00 et 7h00;

    –          demande au gouvernement fédéral de respecter le droit à un environnement sain et de qualité;

    –          confirme la demande de suppression du survol de la zone du Canal;

    –          soutient l’allongement de la piste 25L (virage gauche);

    –          exige que soit sanctionné tout non-respect des routes aériennes;

    –          exige le strict respect par le gouvernement fédéral de l’arrêté Gosuin du 27 mai 1999;

    –          exige une adaptation des procédures et routes aériennes.

    Source : https://defi.eu/survol-defi-exige-que-le-federal-mette-fin-aux-infractions-relatives-larrete-gosuin/

     

    Wolu1200 : Survol... DEFI exige que le fédéral mette fin aux infractions relatives à l’arrêté Gosuin !

     

    Même si cela reste un coup de com' à l'approche des élections communales, il faut reconnaître que Défi est l'un des rares partis de la Région bruxelloise à s'opposer ouvertement, et depuis longtemps mais sans grand retentissement, à ces survols incessants qui empoisonnent la vie de nombreux habitants de notre commune (dont moi-même) mais également des communes périphériques comme Woluwe-Saint-Pierre, Auderghem, Watermael-Boitsfort...

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires