•  

    Près de chez nous : manifestation contre Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre

    Le cortège est parti du rond-point Schuman et s'est rendu en face des locaux de Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre. Cette manifestation s'inscrivait dans le cadre d'une journée mondiale de mobilisation contre Monsanto et des actions similaires ont eu lieu dans 500 villes. 

    Près de chez nous : manifestation contre Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre

     

    Pour les activistes, les organismes génétiquement modifiés par Monsanto peuvent provoquer de graves problèmes de santé, comme des tumeurs, la stérilité et d'autres anomalies génétiques. A travers cette marche, ils souhaitent s'inscrire dans une logique de souveraineté alimentaire des peuples et promouvoir un modèle d'agriculture à la fois solidaire, responsable et écologique. 
     

     

    Près de chez nous : manifestation contre Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre

    "Nous avons choisi le rond-point Schuman comme lieu symbolique de départ, afin de rappeler le poids exercé sur les institutions européennes, par des lobbys d'entreprises telles que Monsanto mais également Syngenta, Bayer, BASF, etc.", a indiqué Kevin Hauzeur, contact presse d'Occupy Belgium. "Pour la seconde fois de l'année, des citoyens du monde entier marche contre Monsanto, la multinationale de l'agrobusiness, et ses semblables contre leurs organismes génétiquement modifiés, pesticides, bio­technologies et profits au détriment du bien commun. L'objectif est de retrouver notre droit à l'alimentation et propager les alternatives à la logique productiviste", a-t-il affirmé. 

                                Près de chez nous : manifestation contre Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre

    La marche devait s'achever en face des bureaux de Monsanto où a été installée une tente d'information.

    Sources : Article "levif.be" / Photos Delwart M.

    Près de chez nous : manifestation contre Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre

    Près de chez nous : manifestation contre Monsanto à Woluwe-Saint-Pierre


    votre commentaire
  •  

    https://www.lapetition.be/ en-ligne/ Securisation-des-voiries-region ales-de-Broqueville-Hymans-Spa ak-Vandervelde-13391.html
    Sécurisation des voiries régionales de Broqueville-Hymans-Spaak-Vandervelde
    www.lapetition.be
    A Madame Brigitte Grouwels, ministre régional des travaux publics Botanic Building 10, boulevard Saint-Lazare 1210 Bruxelles Madame la ministre, Les autorités communales de Woluwe-Saint-Lambert vous ont alertée, à de multiples reprises, du danger que 

     

    Sécurisation des voiries régionales de Broqueville-Hymans-Spaak-Vandervelde

    URL Courte : https://13391.lapetition.be/

    Catégorie : Politique

    A Madame Brigitte Grouwels, ministre régional des travaux publics
    Botanic Building
    10, boulevard Saint-Lazare
    1210 Bruxelles


    Madame la ministre,

    Les autorités communales de Woluwe-Saint-Lambert vous ont alertée, à de multiples reprises, du danger que représente la vitesse excessive des véhicules automobiles sur l'axe régional formé par les avenues de Broqueville, avenue Paul Hymans, cours Paul-Henri Spaak, avenue Vandervelde et avenue de Wezembeek-Oppem. 

    Les usagers les plus faibles, et singulièrement les piétons, n'y sont pas en sécurité. Le nombre d'accidents, dont certains ayant entraîné la mort des victimes ou des préjudices physiques graves, est particulièrement élevé sur cet axe. Pour les seules années 2010 et 2011, les services de police ont constaté respectivement 60 et 70 accidents.

    Les autorités communales ont toujours demandé que la Région procède à des aménagements définitifs, avec des matériaux durables et esthétiques, des différents carrefours de ces voiries. 
    Nous appuyons les démarches entreprises par les autorités communales et nous vous demandons d'inviter vos services à y réserver les suites les plus diligentes.

    Nous ne pourrions comprendre qu'après tant de demandes, les autorités régionales ne prennent pas les mesures nécessaires en vue de renforcer la sécurité routière.

    Nous osons croire que le gouvernement régional aura la volonté d'apporter enfin une réponse satisfaisante à cette préoccupation légitime.

    Nous vous prions d'agréer, Madame la ministre, l'expression de notre considération très distinguée.

     


    votre commentaire
  • Le "Service des sports et de la jeunesse" de Woluwe-Saint-Lambert n'ayant probablement pas eu l'opportunité ou les subsides suffisants pour organiser une soirée spéciale "Diables Rouges", contrairement à d'autres villes, villages, communes dont Woluwe-Saint-Pierre, on applaudira l'excellente initiative payante du Collège Don Bosco qui diffusera, sur le grand écran de son théâtre, ce match, peut-être décisif, pour la qualification de notre équipe au Brésil. Rendez-vous donc au théâtre du Collège Don Bosco situé chaussée de Stockel, 270.

    Ouverture des portes à 17 h 30.

    Début du match à 18 h.

      •  
        Il ne faudra qu'un point ou une victoire pour permettre aux DIABLES ROUGE de s'envoler vers le Brésil et de se qualifier pour la COUPE DU MONDE 2014. Les joueurs belges auront besoin de tout votre soutien pour créer l'EXPLOIT ! Le match sera diffusé dans le théâtre du Collège Don Bosco. Et n'hésitez surtout pas à venir avec drapeaux, maillots, écharpes, maquillages, ...
        ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ TARIFS ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
        ENTRÉE : 3€ 
        BIÈRE : 1€ 
        SOFT : 1 € ...
       
      Chaussée De Stockel 2701200 Région de Bruxelles-Capitale
       
       
       
       
       
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

      Publié le Vendredi 11 Octobre 2013 à 13h23

      Sports > Diables Rouges   

      Croatie - Belgique ce vendredi soir: plus de 130 endroits où aller voir le match 

      Ce vendredi soir, toute la Belgique, ou presque, va vibrer avec les Diables rouges, qui tenteront de ramener de Zagreb la qualification pour le Mondial brésilien. Et pour pouvoir supporter nos Belges, à distance, mais «tous ensemble, tous ensemble», de nombreux écrans géants seront installés un peu partout dans le royaume. Nous avons répertorié pour vous une série d’endroits bien sympas. Ce jeudi soir, nous en étions à 132, et ce n'est pas fini.


    votre commentaire
  •  

    Schaerbeek: il pénètre de nuit et se filme dans le commissariat Roodebeek qui n'a pas été fermé à clé (+vidéo)

    Rédaction en ligne

    La vidéo fait son chemin sur la toile. Depuis lundi soir, celle-ci montre Rafael, un Bruxellois qui travaille dans le graphisme et la photo pénétrer dans un commissariat dont la porte, semble-t-il blindée, n’a pas été fermée à clé. Cela se passe avenue de Roodebeek, à Schaerbeek.


    
Devant le commissariat.

    Youtube

    Devant le commissariat.

    Dans cette vidéo, le principal acteur de cet incroyable fait indique qu’il est minuit trente et qu’alors qu’il souhaitait pénétrer dans son garage, bloqué par un véhicule, il appelle le 101. Que lui répond-on ? Qu’il doit se rendre dans le commissariat le plus proche pour signaler le blocage. Et qu’elle ne fut pas la surprise de Rafael lorsqu’après avoir sonné à la porte, il pousse celle-ci et y entre. Il fait noir, il crie « Y’a quelqu’un ? » : il est visiblement seul. Il tente alors d’appeler le commissariat, avec son iPhone. Et un téléphone sonne près de lui, il décroche. Bref, il n’en revient toujours pas. Et si ce jeune bien intentionné avait pris des armes ? Des documents ? Les ordinateurs ? Les clés des véhicules dont plusieurs sont stationnés sur l’avenue ? C’est clair : la police devra donner des réponses.

    Pour la zone, justement, ce qui s’est passé n’est pas normal et enquête administrative a été ouverte. Selon Roland Thiébault, porte-parole de la zone, « ce commissariat n'est pas accessible de 22h à 7h du matin ».

    Pour voir la vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous.

    http://www.lacapitale.be/829051/article/regions/bruxelles/actualite/2013-10-08/schaerbeek-il-penetre-de-nuit-et-se-filme-dans-le-commissariat-roodebeek-q?fb_action_ids=587192748004377&fb_action_types=og.likes&fb_ref=article_sudpresse&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%22587192748004377%22%3A1418875114997249%7D&action_type_map=%7B%22587192748004377%22%3A%22og.likes%22%7D&action_ref_map=%7B%22587192748004377%22%3A%22article_sudpresse%22%7D


    votre commentaire
  •  

    Foot (D.2): le mystère Yannick Loemba au White Star

     

     Le cas de Yannick Loemba est assez mystérieux. Décisif à chacune de ses trois titularisations avant la rencontre du White  Star au Kuipje (3-3), l’Everois avait été écarté pendant trois rencontres sans que personne ne comprenne pourquoi. Le  Belgo-Congolais prend toutefois les choses avec philosophie et plaide sa cause sur le terrain.

    
Yannick Loemba a marqué ce dimanche pour les Étoilés.

    De Cremer

    Yannick Loemba a marqué ce dimanche pour les Étoilés.

     Pour sa première titularisation de la saison face à Lommel il y a plus d’un mois, Yannick Loemba ne s’était pas loupé. Auteur d’une passe  décisive pour Basile De Carvalho, le Bruxellois avait enchaîné avec une prestation aboutie à Tubize avant de signer le but du partage à Visé trois  jours plus tard. Puis plus rien. Écarté de l’équipe à la surprise générale face à Saint-Trond, Virton et au RWDM, Yannick dut attendre le  déplacement à Westerlo pour refaire parler de lui. Une nouvelle fois en bien. «  Le coach nous avait demandé de miser sur la contre-attaque et  cela a bien fonctionné même si à force de reculer, nous avons fini par plier », narrait Yannick, plus intéressé par la prestation collective que son  cas personnel.

     Une chose est sûre, Loemba a faim de foot. Son travail défensif fut d’ailleurs aussi remarquable que sa production offensive en Campine. «  C’est  vrai, j’ai faim de ballon. Vous savez, je ne sais pas si cela se voit mais je n’ai pas eu de préparation et je le ressens. Par ailleurs, j’ai frôlé la D.1 de  peu l’an dernier et j’étais frustré car je sais que j‘ai les capacités pour évoluer parmi l’élite. Cet été a été difficile à vivre car j’ai rencontré des  personnes que je croyais bonnes et qui m’ont fait des promesses dans le vent. Cela ne m’arrive pas d’habitude mais je me suis fait manipuler.  Cela dit, j’ai appris énormément de chose pendant cette période. J’ai grandi. »


    votre commentaire
  •  

     

    Wolu 1200, Place Verheyleweghen : cohabitation délicate entre enfants, débris de verres et excréments.

     

    Le célèbre architecte paysagiste belge René Pechère a réalisé le parc René Pechère au pied de l'Hôtel communal, le très beau jardin de la chapelle Marie-la-Misérable, les espaces verts du quartier des Constellations mais aussi, le petit parc de la place Verheyleweghen, sujet aujourd'hui, de mon billet.

    Un article paru dans le journal "Le Soir" du 3 octobre, dont le titre "A Ixelles, la communication a du chien ", a retenu mon attention et, surtout, m'a donné envie de parler d'un point de passage du petit parc, que je cite plus haut, et que je traverse tous les jours.   L'article du journal "Le Soir", signalait, entre autre, que le bourgmestre Willy Delcourt et son échevine Viviane Teitelbaum avaient fait distribuer dans les boîtes aux lettres de la commune un "avis" qui rappelait à la population que "les excréments de chiens constituent un vecteur de prolifération de vers, microbes, parasites à portée de nos enfants qui portent si souvent leurs mains en bouche." Beurk.

    Sur notre belle place Verheyleweghen, réhabillitée il y a peu, cohabitent, pacifiquement, dans un espace exigu, un plaine de jeux pour enfants de 0 à 4 ans avec bac à sable, une canisette, des bulles à verres, des crottes aux alentours immédiats de la canisette et donc, de la plaine de jeux.                                                                    

    Outre les nombreux morceaux de verres qui jonchent le sol  à quelques mètres de la plaine de jeux , se pose la question de la proximité de la canisette située à moins de deux enjambées de l'espace réservé aux enfants. Cette plaine de jeux est accessible à tout un chacun, accompagné d'un enfant en bas âge, mais aussi une... porte ouverte pour les chiens errants puisque la dite porte, qui donne accès au bac à sable, a été "escamotée", il y a de nombreux mois, par une personne peu respectueuse du bien mis à disposition des enfants.  J'ai signalé cette disparition à l'administration communale qui n'y a, jusqu'à ce jour, pas donné de suite.

    Etonnament, alors que cette canisette est à "portée de mains" des enfants, il ne se trouve pas de distributeurs de sacs à déjections à proximité immédiate. Le plus proche se trouve, sauf erreur de ma part, en face de l'Hôtel communal, à quelques centaines de mètres. Les maîtres de chiens dépourvus, dans 9 cas sur 10, de sachets en plastique ou en carton, ne se donnent pas la peine de ramasser ces déjections qui ornent ainsi les alentours du bac à sable.

    Déjà, en 2006, dans le journal "La Libre", Monsieur Frankignoul, alors échevin des Travaux publics, expliquait :

    Egalement au programme de la commune de Woluwe, la rénovation des chemins en dolomie. Et dans le même esprit de rénovation, l'ensemble des plantations va être réaménagé et les bacs à sable seront remplacés par une plaine de jeux pour les petits enfants. «On sait bien aujourd'hui que les bacs à sable placés dans les lieux publics posent problème en terme d'hygiène. Ce sont des nids à microbes et certains ont tendance à les confondre avec des canisites.» Pour satisfaire les propriétaires de chiens habitant le quartier, un véritable canisite sera installé sur la place Verheyleweghen.

    Mon avis est que cette canisette est trop proche de l'espace "enfants" et représente un probable risque de contamination (ruissellement par temps de pluie). Même mise en garde pour les bulles à verres dont les tessons de bouteilles qui jonchent le sol risquent, un jour ou l'autre, d'occasionner des blessures aux enfants (ou leurs parents) imprudents mais aussi... aux coussinets des quadrupèdes qui doivent, prioritairement, passer par là pour satisfaire leurs besoins naturels à l'endroit réservé à cet effet.

    Quand on critique, il faut pouvoir proposer. Voici mes idées.

    - Pour éviter que la plaine de jeux ne soit confondue avec les canisettes, y réinstaller la petite porte, depuis trop longtemps absente.

    - Pour les problèmes d'hygiène liés à la proximité de la plaine de jeux et de la canisette. Un déménagement... improbable !?!

    - Déplacer, si possible, les bulles à verres dans un endroit qui n'est traversé ni par les enfants ni par les chiens.

    - URGENT : Installer un distributeur de sacs à déjection.

     

    Wolu 1200, Place Verheyleweghen : cohabitation délicate entre enfants, débris de verres et excréments.Wolu 1200, Place Verheyleweghen : cohabitation délicate entre enfants, débris de verres et excréments.

                   Pour voir les photos en grand, cliquez sur celles-ci

     

     

     

     

                                                                                                                                             Débris de verres

    Passage libre pour les animaux                                                                                                                             


    votre commentaire
  •  

    On lui vole le vélo en bambou qu’il a créé: «J'avais mis un an à le fabriquer»

    • c
     
    Le vélo de Simon est unique. « Avec lui, je ne passe pas inaperçu », assure le jeune ingénieur.

     

    Le vélo de Simon est unique. « Avec lui, je ne passe pas inaperçu », assure le jeune ingénieur.

     

     
     

    BRUXELLES/AUDERGHEM - Simon cherche son vélo. Mais la bécane volée n’est pas n’importe quel deux-roues  : il s’agit d’une création unique que Simon a conçue pour son mémoire d’ingénieur. Avec un cadre en bambou!

    Il a mis un an à le fabriquer. Des heures et des heures de boulot. Envolées en 15 minutes. Depuis, Simon est à la recherche de son magnifique vélo en bambou. Une petite bête électrique très classe, et unique, réalisée pour son mémoire.

    «Je faisais mes courses au Delhaize de la Chaussée de Wavre, près des casernes à Auderghem. J’avais laissé mon vélo dehors. Quand je suis revenu: il s’était envolé», déplore l’ingénieur industriel de 26 ans. «J’avais mis un cadenas. Mais avec une bonne pince coupante, un voleur le piquera de toute façon».

    Simon fait alors le tour du quartier puis prévient la police. Et se lance dans une campagne d’affichage. Il placarde son vélo partout dans le quartier. On lui dit que la bécane a été aperçue dans le centre de Bruxelles, rue Camusel, près de la Porte d’Anderlecht. «J’y suis allé mais je n’ai rien vu. La police me conseille d’y retourner mais, surtout, de ne pas intervenir si je voyais mon vélo: mieux vaut les prévenir. Ils ont sans doute peur que je casse la figure du voleur. Mais la colère est retombée.»

    «Je ne passais pas inaperçu»

    Car colère il y avait. Le vélo est un vrai petit bijou d’ingénierie. Un projet sur mesure fignolé pour obtenir un diplôme à l’Ecam. «Les voleurs l’ont sans doute pris pour la batterie et le moteur. C’est vrai que ça vaut quelques centaines d’euros mais moi, j’m’en fous! Je les ai achetés. À mes yeux, ce qui a de la valeur, c’est le cadre de bambou. Il m’a fallu 6 mois pour le peaufiner. Mon mémoire exigeait d’imaginer un processus industriel pour le commercialiser. Il fait 13 kilos et ma famille m’a sponsorisé pour le construire. Le reste, ce sont des pièces que j’ai récupérées sur d’autres vélos. Sa valeur est donc sentimentale  : il m’a permis d’obtenir mon diplôme».

    Simon assure qu’avec un tel cadre de bois, ce deux-roues est plus léger et plus solide qu’un vélo traditionnel. «Quand je descendais boire un verre à Flagey, je ne passais pas inaperçu! Le bambou a des qualités incroyables. Compressé, il résiste mieux que le métal. On pourrait donc obtenir des vélos très efficaces en l’utilisant, même si l’ensemble batterie-moteur pèse 19kg. Si j’en concevais un deuxième, je tenterais de redimensionner le cadre pour en réduire la taille car la suspension a été difficile à fixer. Je le ferais plus petit et plus léger. Et plus fun aussi!»

    Au moins, Simon n’a pas perdu sa motivation.

     Source : lavenir.net


    votre commentaire
  •  

      CONTES
    Woluwe-Saint-Lambert - « Sur l'écran noir... » (spectacle dans le noir)

    Avec les conteuses Amandine Orban de Xivry et Catherine Pierloz Avec le musicien Martin Kersten "... de mes nuits blanches, moi je me fais mon cinéma... (Le 06/10)
    CHANSON FRANCAISE
    Woluwe-Saint-Lambert - Stéphan Eicher en concert 'l'envolée'

    Musique « Le Sourire », « Déjeuner en paix », « Des hauts, des bas », « Pas d'ami comme toi »... qui ne connaît pas Stephan Eicher . (Le 03/10)
      BRADERIES, PORTES OUVERTES
    Woluwe-Saint-Lambert - Woluvino & Festival des confitures, miels et chocolats

    Une quarantaine d'échoppes proposeront aux gourmets et gourmands des vins de toutes origines ainsi que des produits habituellement associés au vin, fromages, charcuteries, tapas, etc. (Le 05/10)
    JEUX DE SOCIETE, JEUX DE ROLE
    Woluwe-Saint-Lambert - Tournoi Belote

    Tournoi de Belote + buffet desserts. Inscription à la buvette. 3 Eur pour le tournoi et 3 Eur pour le buffet de desserts (Le 06/10)

    Source : Quefaire.be


    votre commentaire
  •  

     Les photos d’acariens en gros plan vous font frémir, surtout quand vous pensez qu’ils sont des millions dans votre lit ? Mais vous ne  voulez pas vous en débarrasser à coups de produits chimiques toxiques. Lisez ce qui suit.

     Éliminer les acariens sans polluer

     Les allergies à la poussière sont en fait des allergies aux acariens ; ces minuscules monstres qui peuplent nos maisons, sont  des arachnides de 0,25 millimètres. Les acariens adorent nos matelas, canapés, fauteuils… vrais nids à acariens.

    acariens Les scientifiques nous apprennent que les acariens ont besoin d’humidité pour prospérer.

     Ils les ont identifié également comme des « facteurs allergènes » cause potentielle d’asthme chez les enfants  Les acariens se  nourrissent de bouts de peau humaine et prospèrent donc partout où il s’en trouve : draps, matelas, peluches, rideaux, tapis,  moquettes, meubles capitonnés…

    • Les acariens se régalent des poils, cheveux, squames laissés par les humains et les animaux,
    • Les acariens aiment une humidité de l’air entre 65 et 80 pour-cent,
    • Il y a jusqu’à 10 000 acariens par grain de poussière. Les acariens sont au moins 2 millions dans un lit.

    La chasse aux acariens, un ennemi coriace

    Les acariens sont des ennemis difficiles à combattre :

    • Les acariens se multiplient à une vitesse impressionnante
    • Les acariens sont très costauds : avec leurs griffes et leurs poils, les acariens s’agrippent et se cramponnent fortement. Ils résistent souvent à l’aspirateur, au « secouage » ou au shampoing.
    • Dans un contexte froid et sec, les acariens deviennent inertes mais ne meurent pas. Dès qu’il fait plus chaud et plus humide, ils se réactivent.

     Astuces pour faire la chasse aux  acariens

    • Maintenez le taux d’humidité ambiante inférieur à 50% en utilisant par exemple des dessicants ou déshumidificateurs d’air.  Ouvrez les fenêtres quelques minutes chaque jour pour évacuer l’humidité, appréciée par les acariens,
    • En hiver, évitez de surchauffer vos pièces et limiter la température à 18-19°,
    • Lavez  draps, housse de couette, taie d’oreiller,, rideaux, régulièrement et à au moins 60° C.,
    • aspirateurPassez l’aspirateur soigneusement ou la vapeur sur vos draps, matelas, …. pour aspirer les colonies d’acariens,
    • Passer l’aspirateur sur les tapis et les surfaces recouvertes de moquette une à deux fois par semaine, surtout sous les lits,
    • Préférez un aspirateur muni d’un filtre de sortie H.E.P.A. (très haute efficacité) : il rejette moins de particules et de débris  d’acariens.
    • Laissez la pièce aérer longuement après avoir passé l’aspirateur.
    • Évitez les couvre lits qui empêchent l’humidité du lit de s’évaporer.
    • Enlevez les tapis ou à défaut, tapez-les vigoureusement et régulièrement. Ne secouez jamais les tapis à l’intérieur mais à  l’extérieur.
    • Dans la cuisine ou la salle de bains, optez pour des sols avec du parquet, du lino ou du carrelage plutôt que de la moquette ou  des tapis,
    • Lavez les surfaces lessivables (meubles, carrelage, parquet vitrifié, meubles …) avec une serpillière ou un chiffon humide.

    La suite p. 2 >> D’autres astuces anti-acariens et 2 solutions à vaporiser


    votre commentaire
  • Tri sélectif au parc Georges Henri !?!Le parc Georges Henri sera équipé, d'ici la fin de l'année, de poubelles adaptées au tri sélectif, annonce Bruxelles EnvironnementSelon le cabinet Huytebroeck, le parc Georges Henri se prête particulièrement à ces nouvelles poubelles car il est fréquenté par une forte population "pique-nique" et les gardiens sont présents quotidiennement pour sensibiliser les promeneurs. Il sera aussi mis en place une communication spécifique au parc, avec des affiches notamment. Une quarantaine de poubelles y seront installées, mais d'un modèle différent de celui du Mont des Arts. Il s'agirait d'un modèle venu de Paris et déjà testé par Bruxelles-Propreté à Etterbeek, muni d'un anneau et/ou d'un sac bleu d'un côté et blanc de l'autre. 


    votre commentaire
  • No comment !!!!


    votre commentaire
  •  

        Photo : Delwart M.

    Chien avec ou sans laisse au Parc de Roodebeek ?

     

    Lorsque vous flânez dans les allées du parc de Roodebeek, vous pouvez constater que de nombreux maîtres y promènent leur chien sans laisse.                                                                                                                                                                       Sont-ils, pour autant, en infraction ? Oui et non car, selon que vous serez dans la partie haute ou dans la partie basse du parc, vous pourrez être verbalisé ou pas.

    Le parc, dans la partie basse (où se situent la plaine de jeux, la volière et les écoles) doit être parcouru avec votre chien attaché. Pour la partie haute, il existe une dérogation, trop méconnue, - info dixit un policier de la brigade canine - qui autorise les maîtres à promener leur chien sans la contrainte de la laisse. Le problème est que fort peu de... policiers sont au courant de cette dérogation et... certains d'entre eux ont déjà réprimandé des promeneurs dont le chien se baladait en toute liberté. Sur base de ce constat, il serait souhaitable qu'un panneau du type de ceux apposés à l'entrée du parc, signale le droit au maître de promener son animal de compagnie, sans laisse, dans cette partie du parc. 

    Chien avec ou sans laisse au Parc de Roodebeek ?


    votre commentaire
  •  

    Gribaumont, le rond-point de la discorde

    BRUXELLES 

     

     Julie Van Goidsenhoven-Bolle, conseillère communale à Woluwe-Saint-Lambert, ne mâche pas ses mots : "Qu’attend donc Mme Grouwels pour renforcer la sécurité sur ce rond-point ? Il y a  urgence !"

     Ce n’est pas la première fois que la ministre en charge des aménagements et des transports est interpellée par Julie Bolle à ce sujet. Selon de  nombreuses personnes, des voitures atterrissent régulièrement dans les pentes de garage ou dans la bouche de métro. "Tous ces drames  pourraient être évités en installant, par exemple, davantage de panneaux, des signaux lumineux ou encore un éclairage qui permettrait de  visualiser le rond-point la nuit."

     Mais la ministre Brigitte Grouwels ne l’entend pas de cette oreille. "Aucun des représentants de la commune ou de la police n’a signalé à  Bruxelles Mobilité que le rond-point de Gribaumont, dans la commune de Woluwe-Saint-Lambert, posait un problème particulier", avait-elle signalé dans un courrier en mai. Elle expliquait  également que le lieu en question ne faisait pas partie des points noirs recensés par l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

     Les prochains travaux d’aménagements sur l’avenue de Broqueville ne devraient donc pas concerner le rond-point de Gribaumont.

     Une décision qui met en colère Julie Van Goidsenhoven-Bolle qui n’est pas prête à renoncer au combat : "Nous allons continuer de suivre le  dossier de près, ne pas relâcher la pression. S’il le faut, on fera une pétition".

    Source : dhnet.be


    2 commentaires
  • Cliquez sur les photos pour les agrandir.

    Fêtes Romanes (quelques photos)

    Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)

    Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)

    Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)

    Fêtes Romanes (quelques photos)

    Fêtes Romanes (quelques photos)

     

    Fêtes Romanes (quelques photos)Fêtes Romanes (quelques photos)

    Fêtes Romanes (quelques photos)

     


    votre commentaire
  •  Photo : Jean-Pierre Debin

    Mais si, on peut rencontrer les acheteurs qui déposent les cartes "Achète véhicule, même accidenté" !!!Alors que les fins limiers de notre commune se disent impuissants à enrayer la déferlante des acheteurs/commanditaires de véhicules d'occasion qui font déposer, par des "petites mains", les envahissantes cartes "Achète véhicule, même accidenté" sur nos pare-brises, une journaliste de "La Capitale" prend rendez-vous, sans problème, avec l'un de ceux-ci. Elle téléphone à 11h00 à "Auto Aila" pour signaler qu'elle désire vendre son véhicule. A 17h00, deux hommes se présentent, lui font une proposition mais la journaliste refuse. Pas de problème non plus pour contacter "Joe Motors", "Auto Idéale", "Infinity Cars" dont le garage, qui a pignon sur rue, se trouve à Gilly (qui n'est pas en Europe de l'Est).....

    Michel, de Nivelles, raconte qu'en trente minutes l'affaire était faite avec paiement cash.

    Selon Chantal Depauw, porte-parole du SPF Economie, aucune enquête n'est menée  sur de possibles arnaques car, depuis quelques mois, une réglementation impose sur la carte de visite un minimum d'indications sur le candidat au rachat. Même son de cloche à la police fédérale où aucune enquête n'est menée sur de possibles arnaques.                                 "Une carte de visite n'est, cependant, pas un gage de sécurité", souligne néanmoins Daniel Labours, secrétaire général du Groupement des négociants en véhicule d'occasion.

    Comment se fait-il qu'une journaliste de "La Capitale", prend rendez-vous, sans difficulté, avec ces acheteurs et que notre échevin des Finances, Monsieur Veldekens, signale dans un commentaire publié sur ce blog...... 

    1
    Benoît Veldekens
    Mardi 13 Août à 13:17   Supprimer le commentaire
    Comme Echevin des Finances de WSL, je connais bien le problème de ces cartes. Comme à Uccle, nous les taxons mais les résultats ne sont pas au rendez-vous. Pourquoi ? Parce que les distributeurs sont souvent des illégaux ne connaissant pas le français et qui, lorsqu'on les aborde, disent ne pas connaître les coordonnées de ceux qui les mandatent. Nos services ont effectué plusieurs tentatives pour atteindre ces personnes et les identifier, via les numéros de GSM renseignés sur ces cartes, mais les destinataires se méfient et ils ne renseignent jamais leurs noms et adresses. Il semble qu'ils ne soient même pas établis en Belgique, mais dans des pays de l'Est. Et travaillent par personnes interposées qui disent ne pas les connaître mais avoir été contactés par un ami, etc. Nous ne relâchons cependant pas nos efforts ! Nous recommandons aussi à tout habitant qui constate qu'une distribution est en cours d'immédiatement avertir la police locale. A suivre donc ...

    Benoît Veldekens
    Echevin des Finances
    Woluwe-Saint-Lambert

     

    Gregory Matgen

    Si cela vous intéresse, voici ce que l'échevin des finances avait expliqué au sujet de cette taxe lors du conseil communal de mai. "Il explique qu’il y a un réel problème d’identification. En effet, on taxe d’abord l‘éditeur et, à défaut, le distributeur ou le bénéficiaire. Les personnes qui déposent ces cartes sur les véhicules agissent souvent discrètement et sont souvent
    en situation illégale et il est difficile de remonter la filière de l’employeur. Lorsqu’on essaie de téléphoner au n° de GSM figurant sur la carte, ces personnes ne décrochent jamais et ne rappellent pas si on laisse un message, sauf si on se présente comme client éventuel mais, même dans ce cas, ils ne laissent jamais leur adresse. La commune d’Uccle,qui a est dotée du même règlement, a pu identifier deux distributeurs illégaux.
    Ceux-ci sont venus payer cash à la commune et ont disparu aussitôt pour qu’on ne les repère pas comme clandestins. A Uccle, ce sont des agents de la propreté publique qui ont repéré ces personnes mais ces agents sont facilement reconnaissables. Quant aux agents de police, ils ne sont pas les auxiliaires du service des taxes de la commune mais ils peuvent par contre se déplacer pour des clandestins. Ce sont les habitants qui sont témoins des distributions et qui peuvent appeler la police".
    Le Bourgmestre a également précisé que "ces clandestins sont exploités et que, quand la police les interroge, les réponses sont toujours vagues et imprécises. Il précise que les gardiens de la paix ont reçu l’instruction d’observer les allées et venues de ces personnes et d’informer la police en temps réel mais, dès que ces individus se sentent observés, ils quittent le territoire de la commune".

    Pour lire l'article concernant "Achète véhicule, même d'occasion", procurez-vous "La Capitale" de ce mercredi 25 septembre.

    Ou : http://num.sudinfo.be/cache/data/pdf/sudpresse/20130925/SUDP_TOUR_20130925_022_022.PDF

     

     


    3 commentaires
  •  

    Woluwé: un bus du TEC laisse un enfant de 12 ans sur le bord de la route car il y avait «trop de monde»

     Source : Sudinfo .be

    Un bus du TEC Brabant Wallon est accusé par Philippe Duvivier d’avoir laissé son enfant de 12 ans sur le bord de la route, lundi matin. Le garçon, qui ne peut utiliser que ce bus pour se rendre à son école à Wavre, avant 8h30, a vu le bus passer… sans s’arrêter. Selon le TEC, interrogé par RTL, il y avait trop de monde dans le véhicule !

    Photo News/Didier Lebrun

    Philippe Duvivier raconte au site RTL Info que son fils de 12 ans a été laissé sur le bord de la route, le lundi 16 septembre à 7h40, à l’arrêt de l’avenue Baron d’Huart à Woluwé. L’enfant devait prendre le bus Conforto bis (Woluwé – Louvain-la-Neuve) afin de se rendre, comme chaque matin, à son école de Wavre. Il s’agit du seul bus que peut emprunter le garçon pour être à Wavre avant 8h30 et le début de cours.

    « Bien que le chauffeur de bus ait vu le jeune enfant agiter son abonnement pour que le bus s’arrête, ce dernier a simplement fait un signe et est passé sans s’arrêter et donc sans aucune explication ni proposition de solution », explique le père, visiblement furax face à cette situation étonnante. Le TEC a tout de même donné une explication à cette décision du chauffeur de poursuivre sa route. Stéphane Thiéry, responsable de la communication de l’entreprise, affirme ainsi que le bus était « en charge maximale » et que le chauffeur ne pouvait s’arrêter « pour des raisons de sécurité ». Il assure également que ces événements sont rares et que les fréquences d’une ligne peuvent être augmentées pour éviter ces problèmes.

    Philippe Duvivier a tout de même du mal avec cette explication et s’en est donc plaint. « Mon fils a l’impression que les transports en commun sont une loterie. Si tu as de la chance, tu montes. Si pas, tu rates l’école », continue-t-il sur RTL Info. 

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Woluwé-Saint-Etienne: une jeune fille décède dans un accident de la route sur le boulevard de la Woluwe

    Belga

    Une jeune fille âgée de 20 ans est décédée mercredi matin lors d’un accident de la route sur le boulevard de la Woluwe à Woluwé-Saint-Etienne (Zaventem), selon la police locale.

    Capture RTL-TVi

    La voiture dans laquelle était assise la victime est entrée en collision vers 10h avec un camion de l’intercommunale de collecte de déchets Interza. Le conducteur du véhicule, également âgé de 20 ans, a été gravement blessé, tandis que sa passagère est décédée sur place.

    Les deux jeunes gens roulaient à bord d’une Opel Astra sur le boulevard de la Woluwe, en direction de la Hector Henneaulaan. Au moment où ils ont voulu tourner pour s’engager dans la Jozef van Damstraat, le camion Interza s’est présenté, roulant en sens inverse, et la collision n’a pas pu être évitée. Le moteur de l’Opel a pris feu à la suite du choc.

    Les pompiers de Zaventem ont pu éteindre les flammes et ont délivré les deux occupants de la voiture. Le conducteur a été conduit à l’hôpital, gravement blessé. La jeune fille, quant à elle, n’a pas survécu au choc. Le conducteur du camion n’a pas été blessé, mais a été pris en charge par le service d’accompagnement de la police, en état de choc.

    Le boulevard de la Woluwe était bloqué mercredi midi, un expert du parquet de Bruxelles devant se rendre sur place pour examiner le lieu de l’accident.


    votre commentaire
  • N'oubliez pas la journée sans voiture(s) de ce dimanche


    votre commentaire
  • urbanisme woluwe-saint-pierre  Projet Vanheule : victoire des riverains

    DH.be

    Petit Woluwe : Victoire des riverains.Depuis des semaines, le comité Petit Woluwe s’est mobilisé à coup de pétitions contre la destruction des anciens Ets Vanheule situés aux n°113 et 115 de la rue de la Station et contre le projet de construction, sur ce terrain, de 14 appartements et 18 parkings en sous-sol. Lors de la commission de concertation, le projet a été retiré par le demandeur. "Ce retrait est tactique. Ainsi, les avis ne sont pas mentionné dans le P-V. Il est certain qu’il reviendra à la charge", estime le comité de riverains, qui espère que le demandeur les invitera à une négociation différente de son "attaque cow-boy".


    1 commentaire
  • Dans le dernier Wolu info de septembre, toujours bien réalisé, un article m'interpelle. Si vous vous rendez à la page 15 et que vous lisez "Quelques conseils pour cohabiter avec nos renards", vous apprendrez que le règlement de police interdit de nourrir les renards au même titre que d'autres animaux sauvages. Mais aussi, un peu plus loin : "Si vous nourrissez les oiseaux, privilégiez  les nourritures suspendues à celles jetées au sol".  http://www.woluwe1200.be/fr/news/fichiers/WoluInfo_2013_Septembre_LOW.pdf

    Est-ce à dire que les pigeons ne sont pas des oiseaux car...

     

    Légère contradiction dans le dernier "Wolu Info" de septembre.

     La nouvelle loi sur les gardiens de la paix a également défini les missions des agents constatateurs, appelés gardiens de la paix-constatateurs. Après avoir suivi une formation spécifique, ces gardiens de la paix assermentés sont habilités à constater certaines infractions au Règlement général de Police (.pdf-132Kb) et au Règlement général de Police relatif à l'occupation du domaine public (.pdf-2,6Mb)Ils sont reconnaissables par la mention "constatateur" apposée sur la manche droite de leur uniforme.

    Logo GP constatateur

    Leur mission est d'abord axée sur la prévention, la sensibilisation et la responsabilisation du citoyen.

    A titre d'exemple, voici quelques infractions qui peuvent faire l'objet d'un constat par les gardiens de la paix-constatateurs 

    - déjections canines; chiens sans laisse; détritus jetés sur la voie publique

    - nourrir les pigeons...

    Ces constats donnent lieu à des amendes administratives infligées par le fonctionnaire sanctionnateur communal, indépendant du service des gardiens de la paix.

     ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Pour conclure, je dirais qu'un article ou une phrase qui manque de clarté - et c'est le cas ici - est un article, ou une phrase, qui peut être source de désinformation!!! car tous les citoyens ne lisent pas dans la même phrase... les mêmes mots !!! 


    votre commentaire
  • Belles maisons de chez nous (Rue Dries)


    votre commentaire
  •   

    NOUVEAU MARCHÉ HEBDOMADAIRE DE L'AVENUE GEORGES HENRI

     
    ACTIONS SUR LE DOCUME
     

    A partir du 18 septembre, un nouveau marché alimentaire se tiendra chaque mercredi, de 15h à 20h, à l'avenue Georges Henri

    Nouveau marché hebdomadaire de l'avenue Georges henri

     

    Nouveau marché hebdomadaire à l'avenue Georges Henri

    Tous les mercredis de 15h à 20h

    Les stands proposeront principalement des produits alimentaires, variés, et de qualité.

    Les stands se répartiront en trois endroits de l’avenue Georges Henri :

    • square de Meudon;
    • métairie Van Meyel;
    • place Degrooff.

     Source : Amélie Pans (wolu1200.be)

     

     

     

    INFO / WOLUWE-SAINT-LAMBERt

    Woluwe-Saint-Lambert: parking gratuit pour soutenir le commerce

    Bookmark and Share

    Le stationnement dans l'avenue Georges Henri et à la place Saint-Lambert sera gratuit entre 12h et 14h. Cette modification du règlement vise à soutenir le commerce et l'horeca concentrés dans ces deux pôles commerciaux, situés en zone "horodateurs".

    Source : Télé Bruxelles


    votre commentaire
  • Et nous nous plaignons de la SNCB !!!

    Et nous nous plaignons de la SNCB !!!


    votre commentaire
  •  La société pharmaceutique MSD Belgique va procéder à des changements opérationnels au sein de son entité belge, située  à Woluwe-Saint-Lambert, avec pour conséquence le licenciement de 23 collaborateurs, a-t-elle indiqué mardi dans un  communiqué de presse.

     Cette décision est due à la pression croissante de l’environnement concurrentiel  international ainsi qu’aux mesures gouvernementales d’austérité imposées dans le secteur  de la santé qui ont un impact considérable sur l’industrie innovante et le chiffre d’affaires,  explique la société.

     «Nous déplorons au plus haut point la perte d’emploi de vingt-trois de nos collègues. Nous  avons mené une revue complète de nos activités et avons décidé d’opérer un changement  opérationnel de certaines de nos équipes afin de répondre au mieux aux défis actuels et  futurs. Ces changements sont nécessaires pour permettre à MSD Belgique de continuer à  remplir au mieux sa mission qui consiste à offrir des solutions innovantes en santé aux  patients», a déclaré Patricia Massetti, directrice générale de MSD Belgique et Luxembourg.

     MSD est une entreprise pharmaceutique, active dans plus de 140 pays, qui propose des  médicaments, des vaccins, des thérapies biologiques ainsi que des produits vétérinaires.

     Source : Lavenir.net

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------

     Eric BOTT, Echevin de l’Emploi, attristé par le licenciement de 23 travailleurs sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert..


    11 septembre 2013, 12:28

    Le nouvel Echevin de l’Emploi de Woluwe-Saint-Lambert, Eric Bott, après avoir appris le licenciement de 23 collaborateurs de la société pharmaceutique MSD Belgique, dont l’entité belge est située sur sa commune, s’étonne de cette « malheureuse » décision.

    En effet, la société pharmaceutique, active dans plus de 140 pays, explique cette décision suite à la pression croissante de l’environnement concurrentiel international, mais aussi et surtout, à cause des mesures gouvernementales d’austérité imposées dans le secteur de la santé en Belgique.

    N’ayant toutefois pas attendu de déplorer ce genre de situation – en effet la commune entretient déjà d’excellents rapports avec les entreprises situées sur son territoire - l’Echevin Eric Bott entend même renforcer ce lien en construisant de nouvelles perspectives, relations et rapports approfondis. Lesquels seront présentés au-travers du Plan communal pour l’Emploi, dès l’automne de cette année.

    L’Echevin Bott s’interroge également sur la manière dont seront utilisés les 8 milliards d’euros qui vont être alloués par le Conseil européen en 2014 et de quelle manière les interventions européennes pourraient éviter que des situations comme celles-ci puissent se reproduire.

    L’Echevin de l’Emploi n’en reste pas moins attristé « pour ces familles avec les problèmes desquelles je compatis pleinement

    1 commentaire
  • Il n'y a pas que les fans des Diables Rouges à s'habiller des couleurs nationales. Cet oiseau découvert à Pairi-Daiza porte naturellement et fièrement (même s'il fait un peu la tête ), les couleurs de notre pays.

     

    Volatile "Noir-jaune-Rouge" !!!

                                                            Photo : Delwart M.


    votre commentaire
  • Raccourcis de confidentialParamètres

    L'enquête sur le réaménagement de la Place Saint-Lambert se déroulera du 11/09 au 10/10/2013. Rien dans le Wolu-Info, pas de réunion d'information (pourtant chères à M. Maingain). Heureusement qu'il s'agit d'un équipement collectif et que les citoyens ont un mois pour consulter et réagir!!! 
    Le fait de découvrir les panneaux rouges en 'stoemmelings' ne laisse rien présager de bon. Pas de plans sur le site de la commune...
    Bientôt plus d'infos sur cette page.

    votre commentaire
  •  Il y a, probablement, Y a-t-il un pilote chez "Natura Roodebeek".un pilote chez Natura Roodebeek mais celui-ci doit voler en... mode automatique depuis un certain nombre de semaines !!!  Je m'explique.

    M'inquiétant du sort des oiseaux de la volière du parc Roodebeek qui, depuis avril, se trouvent, pour certains, dans des cages exiguës, je me suis adressé, par trois fois, à Monsieur Mingers, secrétaire de l'asbl Natura Roodebeek et gestionnaire du parc dont question. A mon grand étonnement, mes courriels sont restés lettres mortes car, peut-être, d'un intérêt quelconque !!!  

    Du côté de Monsieur Frankignoul, sauf erreur de ma part toujours administrateur de Natura Roodebeek, même silence incompréhensible. Pourquoi ?

    Ci-joint, copie du premier courriel, adressé à Monsieur Mingers. 

     
    "Sent: Monday, August 12, 2013 9:57 PM Subject: Concerne parc de Roodebeeek et volière


     Cher Monsieur Mingers,   

    Je me permets de vous poser la question suivante.  Comment se fait-il que le chantier entamé en avril 2013 à la volière du parc de Roodebeek n'est toujours pas terminé... à la mi-août 2013 soit, près de cinq mois après le début de sa rénovation ?Cela est d'autant plus navrant que, me promenant tous les jours au parc de Roodebeek, je n'y vois jamais personne travailler à la dite rénovation entamée en avril. Quant aux oiseaux, et cela me navre beaucoup, ils sont confinés, pour certains, dans des cages étroites et cela depuis plusieurs mois. Est-ce ainsi que Natura Roodebeek conçoit la protection de la faune dans notre belle commune de Woluwe-Saint-Lambert ? 

     Je vous avoue que les promeneurs que je rencontre sont tout à fait abasourdis par la lenteur de ce chantier fantôme. Cela est d'autant plus navrant que beaucoup de familles n'ayant pas la chance de partir en vacances, espéraient partager, en cet été exceptionnel, des moments chaleureux en visitant cette très belle volière avec leurs enfants et leurs familles. 

     Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous transmets mes salutations distinguées.

     Delwart M. "

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Heureusement pour moi, une autre personne, en l'occurence un échevin communal, Monsieur Matgen, m'a fait savoir que les travaux dans la volière recommenceraient dans le courant du mois de septembre car " la bâche située au sol a été trouée, sans doute par des rongeurs."

    Pour toutes mes autres interrogations, j'attends toujours une réponse "convaincante" des responsables concernés.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Réponse de Monsieur Frankignoul

     Bonjour Monsieur Delwart,

    Oui il y a bien un pilote dans cet avion,... mais il est malade ! Cela fait effectivement une semaine que je suis au lit, j'ai donc fait enclencher le pilote automatique comme vous l'avez suggéré, et n'ai, malheureusement, pas eu l'occasion de vous répondre plus rapidement.

    Je comprends bien votre agacement face au trop long silence de la commune, mais n'oubliez pas cependant qu'une partie du personnel est en vacances au mois d'août et ne peut dès lors répondre très rapidement à vos messages.

    Je suis bien administrateur, et même président, de Natura Roodebeek qui, faut-il le rappeler, est une petite ASBL ne disposant pas de personnel ni de moyens budgétaires importants.

    Le gardien du parc de Roodebeek (membre de l'ASBL lui aussi) s'est donc proposé de réaliser bénévolement les travaux de réparation de la grande volière le week-end et en dehors de ses heures de travail. C'est lui aussi qui a rénové de même l'année dernière, et avec beaucoup de succès, les petites volières le long du chemin d'accès à l'animalerie.

    Le matériel a été fourni par la commune, propriétaire des installations. Les conditions atmosphériques nous ont malheureusement été très défavorables d'avril à juin dernier (période pendant laquelle notre gardien pensait pouvoir effectuer ces travaux), en effet il a plu la plupart du temps, et notre gardien a aussi du prendre ses vacances annuelles qui avaient déjà été fixées au mois d'août. Nous avons en outre chargé une firme privée de la rénovation de la mare et des techniques de bassin qui avaient laissé à désirer les années précédentes. Cette firme n'a pas pu travailler durant les congés du bâtiment en juillet dernier et nous avons donc du postposer certains travaux. Le remplacement de nos clôtures, des filets ainsi que le placement de nouvelles gouttières et de plaques en polycarbonate destinées à protéger nos oiseaux pourront être terminés d'ici 3 semaines environ.

     Voici donc les raisons qui ont fait que ce chantier prenne bien plus de temps que nous ne l'avions prévu à l'origine et croyez bien que nous le regrettons. Je ne voudrais surtout pas que votre article laisse croire à certains que l'enthousiasme et la compétence de notre gardien, qui se dévoue sans compter et ce depuis des années, y soient pour quelque chose, bien au contraire comme vous pourrez le constater en lisant cette réponse.

    En ce qui concerne Olivier Mingers je puis bien vous confirmer qu'il était en vacances tout le mois d'août et n'a pu prendre connaissance de vos messages que début de ce mois. Une réponse automatique signalant son absence aurait été la bonne solution. Par contre, en tant que fonctionnaire communal il n'a pas le droit de dialoguer avec un habitant sans obtenir préalablement l'accord de sa hiérarchie et de son échevin ou du bourgmestre.

     Bien cordialement à vous,

    Daniel Frankignoul

     

         


    3 commentaires

  • votre commentaire
  • Romy a près de 4 ans et est un chat mâle castré. C'est un chat habitué à sortir et à revenir mais... il n'a plus réintégré sa "maison" depuis plus d'une semaine.

    Voici les coordonnées de sa propriétaire que vous pouvez contacter si vous avez vu son chat.

    E-mail : Maria.Vili@ec.europa.eu

    Gsm : 0489/452-824

    Encore un chat perdu

     

     -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Trouvée à woluwe, adorable chienne assez âgée, si vous la reconnaissez merci de nous contacter au 0498570189.
    Photo : Trouvée à woluwe, adorable chienne assez âgée, si vous la reconnaissez merci de nous contacter au 0498570189.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    A ce jour, 3 ou 4 propositions (dont 2 qui ne me répondent plus :( ) pour notre beau Solitaire... de toute façon... il lui faut vraiment un jardin.... On continue à diffuser ? :)
    Salut les gens... Moi c'est Solitaire... J'ai... Bah 11 ou 12 ans... je vis sur un terrain de chats errants ou j'ai été abandonné il y a 8 ans...
    Depuis je me débrouille comme je peux... puis ma maman de cœur, Patricia, ne manque pas de me nourrir tous les jours... Je l'aime vous savez ma Patricia ! Mais bon... Je me fais vieux et redoute de plus en plus le prochain hiver... Alors ce soir, je tente ma chance.. Je me dis que... qqn voudra peut être de moi... que l'on m'offrira un panier en or pour une retraite bien méritée.... bon, j aimerais avoir un petit jardin car comme tous les petits vieux, les habitudes c'est sacré 
    Mais ce dont je rêve le plus... C'est des caresses à gogo et des genoux pour m'accueillir 
    Alors... Ne m'oubliez pas ok? Mon nom c'est Solitaire et si voulez faire de moi un chat heureux prenez contact avec stephanie@catrescue.be.
    Miauwww 
     
    Photo : Salut les gens... Moi c'est Solitaire... J'ai... Bah 11 ou 12 ans... je vis sur un terrain de chats errants ou j'ai été abandonné il y a 8 ans...
Depuis je me débrouille comme je peux... puis ma maman de cœur, Patricia, ne manque pas de me nourrir tous les jours... Je l'aime vous savez ma Patricia ! Mais bon... Je me fais vieux et redoute de plus en plus le prochain hiver... Alors ce soir, je tente ma chance.. Je me dis que... qqn voudra peut être de moi... que l'on m'offrira un panier en or pour une retraite bien méritée.... bon, j aimerais avoir un petit jardin car comme tous les petits vieux, les habitudes c'est sacré :)
Mais ce dont je rêve le plus... C'est des caresses à gogo et des genoux pour m'accueillir <3
Alors... Ne m'oubliez pas ok? Mon nom c'est Solitaire et si voulez faire de moi un chat heureux prenez contact avec stephanie@catrescue.be.
Miauwww <3

    3 commentaires
  •                    

                                           

    Wolu-Inter-Quartiers a été créé en 1976 de la volonté d’habitants de quartiers de logements sociaux. Bien vite, d’autres comités de quartiers ont rejoint l’association qui a étendu son champ d’action à toutes les matières qui touchent l’environnement urbain : l’urbanisme, l’environnement, le patrimoine et la mobilité. Nos statuts précisent :

    « l’association a pour but de défendre et de développer la qualité de la vie urbaine (en matière d’urbanisme, d’environnement, de mobilité, de patrimoine, sans que cette énumération ne soit limitative), d’intensifier et de promouvoir les interventions de solidarité, de citoyenneté et de participation essentiellement dans les quartiers affiliés, dans le respect de l’originalité de chacun d’eux. »

    Wolu-Inter-Quartiers est une a.s.b.l. formée de comités de quartiers localisés sur le territoire de la commune de Woluwe-Saint-Lambert.

    L’association a pour but de défendre et de développer la qualité de la vie urbaine (en matière d’urbanisme, d’environnement, de mobilité, de patrimoine, sans que cette liste soit limitative), d’intensifier et de promouvoir les interventions de solidarité, de citoyenneté et de participation essentiellement dans les quartiers affiliés, dans le respect de l’originalité de chacun d’eux.

    En cliquant sur le lien qui suit, vous découvrirez tous les comités de quartiers de notre commune mais aussi toutes les informations relatives à cette dynamique a.s.b.l

    http://wiq.be/site/?page_id=106

     

     

     


    votre commentaire