• Waze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communales

    IWaze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communalesl y a de cela une petite quinzaine de jours, je publiais un article "Flux migratoire infernal...", qui eut un certain retentissement dans la commune et même au-delà.

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-flux-migratoire-infernal-dans-l-avenue-gilbert-mullie-a148736780

    J'y rappelais les difficultés de notre rue - à laquelle sont associées bien d'autres - qui se voyait traversée aux heures de pointe par une horde d'automobilistes énervés ne respectant ni la zone 30 ni le panneau "Excepté circulation locale". 

    Je rappelais que la commune, interpellée par les riverains, avait décidé, après consultation locale, de réaménager, dans un avenir proche, les trottoirs en les... raccourcissant pour favoriser une meilleur trafic, ce qui allait à l'encontre de nombreux habitants non représentés lors de cette consultation, qui désiraient, au contraire, une régression de ce trafic dans une rue qui n'est pas adaptée pour servir d'itinéraire bis au Chemin des deux Maisons lorsque celui-ci est congestionné.

    Dans ce même article, je rappelais que l'appli gratuite et collaborative Waze, arme anti-bouchon, n'était pas étrangère à ce phénomène de transhumance automobile massif puisqu'une partie de ses utilisateurs transitaient par notre rue suite aux indications données par cette appli. Si Waze se veut une "arme anti-bouchon", elle peut aussi être source de dégâts collatéraux en déplaçant cette pression automobile dans des lieux inappropriés comme des routes locales incapables d'absorber ce flot de navetteurs impatients. 

    J'ai donc pris mon bâton de pèlerin et m'en suis aller adresser mes récriminations à Waze Belgium via sa page Facebook. Je lui ai parlé de mes interrogations tout en l'invitant à lire l'article publié sur mon blog. Un dialogue constructif s'en suivi avec, pour conclusion, que Waze n'invitera plus ses contributeurs à traverser notre rue.

    Ci-joint, quelques extraits de notre conversation : "... Nous pouvons vous garantir que Waze ne guidera plus les automobilistes dans votre rue. Nous ne pouvons cependant pas fermer des rues qui n'auraient pas de panneaux spécifiques rien que pour le confort de riverains...

    Waze respecte toujours les lois en vigueur. La photo que vous nous avez envoyée confirme bien qu'il s'agit d'une circulation locale et Waze s'adapte toujours.

    ... Soyez certain que notre objectif est bien de faciliter la navigation des automobilistes et non d'ennuyer les riverains.
    Des dizaines de personnes nous signalent chaque jour des erreurs que nous corrigeons de suite afin d’obtenir la carte la plus en adéquation avec le code de la route.... "

    J'ai aussi découvert un article de presse dans lequel Waze indique proposer aux communes et aux autorités intéressées de lutter contre la mauvaise circulation sur les routes principales et de répertorier les goulots d'étranglement avec l'aide dont dispose Waze.

    S'il est bien évident que Waze n'est pas seul responsable de cet afflux de véhicules à des heures spécifiques de la journée (Coyote agit de manière similaire avec ses abonnés payants auquel il faut ajouter les automobilistes locaux et autres qui connaissent ce raccourci), une partie notoire de ce flux migratoire ne devrait plus traverser cette petite rue qui retrouvera, peut-être, un semblant de tranquillité aux heures chaudes de la journée. 

    Waze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communales

    Pour conclure, je dirais qu'il suffit parfois d'une seule personne pugnace et déterminée pour débloquer une partie d'un problème vieux de plusieurs années en entamant un dialogue constructif et respectueux avec l'un des intervenants à l'origine de ce "flux migratoire". Ce même citoyen attend toujours une réponse des autorités communales à ses questionnements et ses propositions mais il faut croire que les élections, toutes proches, perturbent l'agenda très chargé de notre bourgmestre et de notre échevin Stratégie et mobilité dont je sais qu'ils sont toujours à l'écoute de leurs administrés et que leur réponse ne saurait donc tarder.

    Delwart M.

    Waze... ou quand des riverains se substituent aux autorités communales

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Charles S.
    Dimanche 7 Octobre à 21:02

    Bravo ! 

    2
    VAN BERKEL Tvan
    Lundi 8 Octobre à 06:50

    Pas besoin d'utiliser "Waze" pour contraire le raccourci...

    3
    Lundi 8 Octobre à 10:57

    oui mais les utilisateurs de Waze qui sont très nombreux et ne connaissent pas le coin devraient éviter cet endroit. Il n'en va pas de même pour ceux qui connaissent déjà ce raccourci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :