• Wolu1200 : Budget: "Arrêtez les cadeaux fiscaux à ceux qui ne créent pas de jobs"

    Lors des traditionnelles questions orales des députés au gouvernement, le déficit de la sécurité sociale (bien plus important que prévu) a occupé une bonne partie de la séance. L’occasion d’une passe d’armes entre différents représentants de l’opposition et le Premier ministre.

    Pour la députée sp.a Karin Temmerman, le déficit supplémentaire de la sécurité sociale (800 millions d’euros) par rapport aux prévisions du gouvernement n’a rien d’étonnant. "Le budget de ce gouvernement était basé sur des sables mouvants", le montant des recettes étant irréaliste a lancé la socialiste flamande à l’égard du Premier ministre, Charles Michel.

    Wolu1200 : Budget: "Arrêtez les cadeaux fiscaux à ceux qui ne créent pas de jobs"Pour Olivier Maingain, fraîchement réélu à la tête des FDF, l’explication de cette mauvaise surprise est simple : "C’est parce que vous vous êtes inscrits dans cette logique de l’austérité que vous vous plantez", estime le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert. "C’est par la revalorisation du pouvoir d’achat pour soutenir la demande intérieure que l’on peut relancer la croissance. Alors, je vous le demande : êtes-vous prêt à revoir votre politique économique ?", a-t-il poursuivi.

    "Dans votre politique d’austérité où les plus riches sont avantagés aux dépens des travailleurs, il n’y a pas ce fameux ‘effet retour’ magique que vous escomptiez. Le déficit de la sécu c’est ça : moins de cotisations sociales car on réduit les salaires, moins de TVA car ce ne sont pas vos amis les riches qui consomment, ce sont le travailleurs ! La sécurité sociale est celle des travailleurs, c’est eux qui l’ont construite et vous êtes en train de la détruire", a pour sa part lancé Marco Van Hess du avant de s’attaquer une nouvelle fois au saut d’index décidé par la coalition suédoise.

    "Les travailleurs ne veulent pas de votre société égoïste pour les riches. Le saut d’index est exactement dans cette logique et va accroître ce déficit de la sécu. Alors aurez-vous le courage de le remettre en cause ?", a demandé le député d’extrême-gauche au chef de gouvernement.

    Marco Van Hess : "Trop de charges sur ceux qui créent de l’emploi ? Il y en a surtout trop peu sur ceux qui n’en créent pas !"

    "Il y a quelques jours, nous avons constaté que les chiffres de la sécurité sociale étaient moins bons que ceux que nous avions prévus", a reconnu un Charles Michel apparemment énervé par les coups de boutoir répétés de l’opposition lors de cet exercice hebdomadaire. "Mais les calculettes sont encore en train de fonctionner et on doit recevoir la semaine prochaine l’ensemble du rapport de monitoring. A ce moment-là, nous pourrons réaliser le véritable travail budgétaire", a-t-il temporisé face à ceux qui lui reprochent de vouloir d’abord s’occuper du budget avant de s’attaquer à la réforme fiscale.

    "Je confirme que le but est d’aller vers un tax shift. Celui-ci devrait avoir ses premiers effets durant la période 2015-2016. Nous sommes d’accord de dire qu’il y a trop de charges sur l’emploi, trop de charges pour les salariés mais aussi pour ceux qui créent de l’emploi. Nous allons prendre les mesures qui s’imposent dans les mois à venir pour y remédier. C’est une obsession pour nous", a fait valoir le Premier ministre tout en précisant qu’il fallait d’abord être sûr d’avoir un budget qui tienne la route.

    "Vous dites qu’il y a trop de charges sur ceux qui créent de l’emploi, je vous réponds qu’il y en a trop peu sur ceux qui n’en créent justement pas ! Les cadeaux fiscaux que vous leur faites chaque année représentent dix fois le déficit supplémentaire que vous devez combler", a ironisé Marco Van Hees. Le député PTB a ensuite précisé que "la fortune des 3% les plus riches de notre pays représente 1000 fois ce déficit. Il ne faut pas un shift fiscal, il faut un shift des richesses".

    Source : RTBF @julienvlass


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :