Une personne a été interpellée le 19 juin, placée sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction dès le lendemain, puis remise en liberté par la chambre du conseil lors de sa comparution le 25 juin, a révélé La Capitale. La bande a sévi en France, aux Pays-Bas et en Belgique. Elle propose des travaux à prix défiant toute concurrence, puis s’enfuit avec les acomptes.

À la mi-avril, une dizaine de cas d’arnaques ont été signalés par des plaintes à la police d’Uccle, Watermael-Boitsfort et Auderghem. Les escrocs sévissent aussi depuis deux mois à Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre. Le 24 avril dernier, à Woluwe-Saint-Pierre, six Irlandais ont été interpellés par la police, après avoir entamé des travaux de toiture pour 10.000 euros chez une dame de 60 ans, qui a averti la police. Ils n’ont pas été placés sous mandat d’arrêt.

La mise sous mandat d’arrêt du 20 juin dernier concerne des travaux avenue de l’Oiseau Bleu. La victime avait versé un acompte de 8.000 euros. Le même jour, trois autres membres de la bande ont été interpellés en camionnette pour une arnaque similaire, toujours à Woluwe-Saint-Pierre. Ils étaient en train d’entamer un chantier sur une allée de garage, après versement de 4.000 euros, lorsqu’ils ont été repérés par une patrouille de police.

Source : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140707_00500322