• Wolu1200 : la police évite une effroyable vengeance à une propriétaire

    Wolu1200 : la police évite une effroyable vengeance à une propriétaireLes faits se sont déroulés à huis clos, dans l’enceinte d’une habitation de Woluwe-Saint-Lambert, située à deux pas du parc Georges Henri. Il était aux alentours de 2h du matin, lorsque la police locale de la zone Montgomery a été amenée à intervenir sur place pour tapage nocturne.

    L’alerte avait été donnée par le(s) voisin(s) suite aux bruits, voire cris émanant du domicile de la victime de 68 ans, Joséphine-Charlotte (prénom d’emprunt). Les policiers avaient été accueillis par sa locataire de 18 ans, Natacha, qui ne semblait pas tout à fait lucide. 

    Ces derniers avaient donc d’initiative procédé à une fouille des lieux. Et ils avaient rapidement été stupéfaits de découvrir que la salle de bain avait été rendue totalement hermétique du sol au plafond à l’aide de bâches en plastique.

    Ils n’avaient ensuite pas tardé à comprendre ce qui se tramait en découvrant qu’une bonbonne de gaz, un prospectus annoté sur les tronçonneuses et un bidon contenant au moins une dizaine de litres d’acide chlorhydrique se trouvaient également à portée de main.

    "La jeune femme, qui louait un kot dans la maison, avait transformé la salle de bain en chambre à gaz pour mettre à mort sa propriétaire. Elle envisageait probablement de la découper et, puis, de fondre ses restes dans la baignoire", précise une source judiciaire.

    Et de résumer les motivations du crime prémédité qui était en cours d’achèvement : "La locataire du kot avait été accusée deux mois auparavant du vol du GSM de la propriétaire par cette dernière qui avait déposé plainte contre elle et qui voulait la faire partir. Le kot avait été fouillé par la police mais le téléphone n’y avait pas été retrouvé. La locataire clamait son innocence et nourrissait depuis un profond ressentiment à l’égard de sa propriétaire. Elle était partie dans un délire, dans un fantasme de vengeance meurtrière."

    Les policiers avaient débarqué juste à temps et ils avaient retrouvé Joséphine-Charlotte, la propriétaire, enfermée dans un placard "d’une profondeur d’une trentaine de centimètres".

    Elle avait été poussée dans sa cage d’escaliers par sa locataire avant d’être ligotée et bâillonnée avec du ruban adhésif. En état de choc, elle s’en tirait avec une fracture au crâne et à de multiples doigts.

    Inculpée pour tentative d’assassinat, sa jeune bourreau est quant à elle toujours derrière les barreaux dans l’attente de son procès.

    Défendue par les avocats pénalistes, Mes Pierre Chomé et Samuel Rosenblatt, la jeune femme de bonne famille souffrirait de troubles psychiatriques et aurait en conséquence toutes ses chances d’être internée à l’avenir.

    Source : http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/woluwe-saint-lambert-la-police-evite-une-effroyable-vengeance-a-une-proprietaire-57ac5f4e35709a31055c7ff4


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :