• Wolu1200 : Le centre Albert Marinus reconnu par l'Unesco

    C’est une belle reconnaissance pour le centre Albert Marinus à Woluwe-Saint-Lambert. Il vient tout juste d’être reconnu par l’Unesco. Ce qui lui permet désormais d’exercer des fonctions consultatives.

    Wolu1200 : Le centre Albert Marinus reconnu par l'UnescoActif depuis plus de 30 ans, le centre Albert Marinus à Woluwe-Saint-Lambert vient d’être reconnu par l’Unecso. Une reconnaissance qui lui permet désormais d’exercer des fonctions consultatives auprès du comité gouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Une nouvelle qui réjouit Olivier Maingain, bourgmestre en charge de la Culture et la Préservation du patrimoine.

    Mais aussi Jean-Paul Heerbrant, directeur du centre Albert Marinus, du nom du sociologue, folkloriste et humaniste de réputation internationale. C’est ce dernier qui est également à l’origine de la recréation de l’Ommegang en 1930. Un événement majeur du patrimoine culturel bruxellois. «Notre centre est l’une des trois institutions récemment accréditées en Fédération Wallonie-Bruxelles, avec le Musée international du Carnaval et du Masque de Binche, et la Maison de la Métallurgie de Liège. Il est la seule ONG bruxelloise reconnue du côté francophone. C’est une très belle reconnaissance de la qualité de notre travail mais nous sommes toutefois dans l’inconnu.»

    Tout cela est totalement neuf pour l’institution communale. Mais concrètement, cette accréditation prend la forme d’un partenariat de consultation. Le centre Albert Marinus est reconnu pour ses compétences en matière de patrimoine immatériel. «Nous serons donc une référence pour l’Unesco afin d’offrir des expertises et des avis concernant ce sujet, au niveau international», explique Jean-Paul Heerbrant.

    Ce partenariat va encore plus loin. Le représentant du centre Albert Marinus peut participer aux conférences générales organisées par l’Unesco, y faire des déclarations relevant de ses compétences devant les commissions préparatoires ou prendre la parole en séances plénière sur des questions de son ressort. Ainsi, le centre établira dans les prochains mois une liste des éléments du patrimoine immatériel belge qui pourraient obtenir la reconnaissance par l’Unesco. «Nous avons une première réunion à la fin du mois d’août. Quelques éléments bruxellois ont déjà été évoqués comme l’Ommegang.» Depuis des années, on parle de faire reconnaître ce cortège au patrimoine immatériel mondial de l’Unesco. Mais la résolution votée en ce sens au parlement bruxellois en 2012 n’a pas encore débouché sur une reconnaissance.

    «Mais aussi, au niveau national. Nous pensons à la bière belge, qui serait une grande première. Puisqu’aucune boisson alcoolisée n’a encore été reconnue», détaille le directeur.

    Le centre Albert Marinus devient aussi un relais entre l’Unesco et le public et faire connaître les activités et les réalisations de l’Unesco dans le domaine du patrimoine immatériel.

    Source : http://www.lacapitale.be/1635185/article/2016-08-01/woluwe-saint-lambert-le-centre-albert-marinus-reconnu-par-l-unesco


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :