• Wolu1200 : Menace terroriste... Et la police de Woluwe...!?!

    Paru sous la plume de Marc Metdepenningen, un article du journal "Le Soir" de ce week-end m'a interloqué et, je l'avoue, effrayé. En voici quelques extraits.

    "....Les intentions supposées des djihadistes morts à Verviers font souffler un vent de panique. La menace éliminée est perçue comme une mèche allumée. La police, désignée comme une cible - les djihadistes possédaient en outre des uniformes de la police - se replie dans ses quartiers sécurisés. Bruxelles et d'autres villes barricadent leurs commissariatsLa plupart seront désormais fermés de nuit. La population est invitée dans certaines zones à ne plus s'y rendre qu'en cas d'urgence. On annonce moins de bleu dans la rue... Les policiers s'arment pour se protéger entre eux. Ceux qui figurent la sécurité publique deviennent l'incarnation de l'insécurité. Le public peut légitimement ressentir, lui aussi, une inquiétude accrue. Les para-commandos vont revenir dans les rues.... L'annonce de l'engagement d'une compagnie de 150 hommes se profile comme une mesure cosmétique. Que fera-t-on lorsque, peut-être, les militaires seront à leur tour l'objet d'une menace terroriste et, par manque de capacité et d'expérience, se barricaderont dans leurs casernes ?...."

    Wolu1200 : Menace terroriste... La police de Woluwe se barricadera-t-elle aussi !?!Les craintes de nos représentants de l'ordre sont tout à fait louables et justifiées mais l'inquiétude de la population l'est tout autant et celle-ci sent sa sécurité à tout le moins fragilisée. Et les questions fusent : Le rôle du policier étant également la protection du citoyen, celui-ci va-t-il remplir correctement sa mission si cette peur la tenaille ? Et chez nous à Woluwe-Saint-Lambert, les commissariats seront-ils "porte close" à certaines heures de la nuit ? La police de Bruxelles-Montgomery se déplacera-t-elle en soirée si un appel de détresse lui est transmis ?  

    Savez-vous que, suite à ces menaces sur la police, les parcours de certains inspecteurs de quartier dans certaines communes sont déjà limités ou supprimés alors que c'est eux qui, au contact quotidien des citoyens, sont les plus à même de signaler toute situation suspecte ou débordement local.

    La commune de WSL ne devrait-elle pas informer ses administrés sur ses intentions et ses priorités en matière de protection de la population locale en cette période particulièrement chahutée via son site www.woluwe1200.be ou par des avis toutes boites ?

     Delwart M.


  • Commentaires

    1
    Mitch
    Samedi 17 Janvier 2015 à 18:27

    je comprends tout à fait cette panique mais surtout ne craignons pas ça , car  de se rendre malade pour des gens qui n'en valant pas la peine c'est leur donner raison . Moi je crois qu'il faut simplement que les citoyens s'unissent et se protègent les uns les autres et surtout aussi que les gens s'entraident les uns les autres en s'informant et en informant les trucs qui peuvent faire penser à des préparations terroristes le moindre petit détail peut aider et on peut tous ensemble en étant solidaire et non solitaire pour s'en sortir sans se laisser faire . Trouvons une ruse tous ensemble pour empêcher ces actes terroristes il peut y avoir des subtilités très intelligente pour contrer et faire échouer tout attentat suffit de s'unir tous ensemble et préparons ensemble notre défense car si la police et même l'armée ne s'en sorte pas ce qui m'étonnerais fort car on a les meilleurs équipes en Belgique par rapport à toute l'Europe.

    2
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 00:03

    Bonsoir,

    On ne peut pas vivre dans la peur ce serait infernal. 

    L'ouverture de l'Espace Schengen en est le grand responsable, l'Espace Schengen comprend actuellement 26 Etats membres, le traité de Lisbonne, signé en 2007, modifie les règles juridiques en renforçant la notion d'un "espace de liberté, de sécurité et de justice".

    On devrait rétablir les frontières comme en Suisse.

    Bon dimanche

    Nadine 

     

     

     

     

     

    3
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 10:12

    Beaucoup de personnes, dont moi-même, partagent votre pensée quant à - si pas une fermeture des frontières - un renforcement des contrôles de celles-ci. De mon avis personnel, la nouvelle et grande Europe s'est construite beaucoup, beaucoup trop vite. Elle aurait du s'ouvrir plus lentement aux autres candidats et leur permettre de s'adapter, entre autre, à... nos salaires. L'accueil de personnes dont les idées religieuses et politiques sont à l'encontre de notre laicité aurait du être moins laxiste. On en voit les conséquences actuellement avec nos pavés qui s'habillent de plus en plus de rouge. Quand la démocratie permet à des mouvement extrémistes de saper les bases de cette démocratie, celle-ci a pour devoir de retrouver ses valeurs, par tous les moyens, même limites !!! Nous avons accueilli le mal par notre laxisme et notre angélisme, à nous de le dissuader de quitter nos terres. Il en va de la survie de notre démocratie et de notre mode de vie. Nos enfants ne nous pardonneraient pas notre lâcheté.

    4
    Lila
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 15:04

    A mon avis, l'ouverture ou la fermeture des frontières Schengen n'ont pas de responsabilité directe puisque les criminels concernés sont nés en Belgique, ils ont un passeport belge et peuvent de toutes façons circuler sans visa entre les territoires européens et vers d'autres pays non-européens. Un avantage du système Schengen était que les contrôles ne se limitaient plus seulement à des points frontières officiels, connus de tous et donc contournés par les criminels de tout genre, mais qu'ils s'étendaient à n'importe quel endroit du territoire européen, y compris les zones frontières si et quand nécessaire. L'intérêt de Schengen est également dans son système d' échanges et partages d'information entre tous les pays européens et non seulement nationale et donc limitée, ce qui signifie qu'un contrôle de police en Espagne d'un criminel recherché aux Pays Bas permettrait de le neutraliser, et ce où qu'il aille sur le territoire Schengen. Seulement voilà, si les  états font preuve de laxisme depuis des décennies, diminuent sans cesse le personnel policier, dégradent ses conditions de travail, et ne  déploient pas le système de contrôle Schengen comme prévu, càd à l'échelle de tout leur territoire, il s'agit d'une faille nationale avant tout. Au vu de cela, il ne faudrait surtout pas revenir à des systèmes de contrôle nationaux mais exiger la bonne et véritable application du système Schengen !


     

    5
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 20:39

    D'accord avec vous deux, 

    Il serait une grossière erreur de faire rentrer la Turquie dans l'UE, les turcs ont remarqué que des groupes islamistes ont été rejoint par plusieurs centaines de turcs mais que des milliers des cellules terroristes dormantes sont déjà sur le sol turc comme sur le notre et dans tous les états de l'UE.  Les institutions européennes, le siège de l'Otan, les ambassades des Etats-Unis, la grande synagogue et le musée juif où un attentat a fait quatre morts en mai dernier auraient dû alerter notre gouvernement d'un changement radical des djihadistes. Mais quand il s'agit d'Israël ou de juif cela n'a aucune importance. Il y a toujours eu un amalgame entre Israël et les juifs.

    L'antisémitisme a resurgi mené avec une main de maître par la communauté musulmane. Je n'ai jamais pensé qu'il y aurait une 3e guerre mondiale grâce à notre UE mais nous avons été bernés par les musulmans. Tout ce qui n'est pas l'Islam est mécréant. Que ce soit Israël, les chrétiens, la laïcité. 

    Le manque d'argent vient surtout à mon avis des travaux inutiles en Belgique cela à un coût certains sur le manque d'argent pour nos policiers , nos écoles, les hôpitaux, la recherche etc.

    Le gouvernement devrait faire un appel de fond auprès de la population, banque pour aider à la police à s'équiper correctement ou prélever un impôt.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    6
    Lila
    Lundi 19 Janvier 2015 à 22:22

    Les jeunes ont tous véritablement besoin d'aide et de savoir s'identifier à la société dans laquelle ils vivent et réapprendre à apprécier les valeurs de la démocratie. Les musulmans font aussi partie de cette société, qu'on le veuille ou non et rappelons-nous que les générations plus anciennes, celles qui ont migré en Europe n'ont jamais créé de problème et ont au contraire fait de leur mieux pour s'intégrer malgré toutes les barrières. Ces mêmes musulmans sont tout aussi démunis et consternés aujourd'hui. Une compréhension et tolérance mutuelle, encadrée par les lois républicaines et laïques, serait une arme indispensable à la paix qu'il est urgent de rétablir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :