• Wolu1200 : Pourquoi de tels écarts de prix d'une pompe à l'autre?

    Wolu1200 : Pourquoi de tels écarts de prix d'une pompe à l'autre?Après une nouvelle baisse, le diesel atteint son niveau le plus bas depuis cinq ans (1,148 euro/litre). Si certaines stations services sont passées en dessous de la barre symbolique de l'euro, d’autres restent au-dessus, affichant le prix plafond. Des fluctuations importantes liées aux différentes stratégies commerciales des pétroliers. 

    Une station service de Wezembeek-Oppem en périphérie bruxelloise est aujourd'hui l'une des plus avantageuses de Belgique. Elle vend son diesel à 0,988 euro/litre. Mais un clic suffit pour constater que toutes les pompes ne sont pas aussi concurrentielles. A quelques minutes de là, à Woluwe Saint-Lambert, une pompe à essence concurrente affiche, elle, le prix maximum de 1,148 euro/litre. Une différence de 16 eurocents qui est plus que significative. Sur un plein de 50 litres, elle représente 8 euros de différence. Mais pourquoi ces écarts de tarifs d’une pompe à l’autre?

    En Belgique, c'est une particularité, des prix maximums sont fixés pour les carburants. Ils sont donc aujourd'hui de 1,148 euro pour le diesel et de 1,412 euro pour l’essence. En détails, ce montant comprend le prix du produit, les accises, la tva, les cotisations Bofas et Apetra et, enfin, les coûts de distribution.

    C’est sur ces derniers que les pompes peuvent décider de rogner leur marge à condition de ne pas vendre à perte. Une stratégie commerciale sur laquelle mise en autre le groupe Lukoil. "C'est notre stratégie, on essaye d'être meilleur marché dans l'objectif d'attirer plus de clients. Il y a des régions où il y a de petites guerres de prix avec des concurrents qui font plus de ristournes que d'autres. On suit toujours les concurrents pour proposer la meilleure offre" explique Xavier Corluy, manager pour le Benelux.

    Chacun sa stratégie

    Mais toutes les pompes ne sont pas aussi concurrentielles. Certaines se basent sur d'autres critères commerciaux pour fixer leurs tarifs comme l'offre de services complémentaires, un cahier de charge plus élevé ou encore l'absence de concurrence. Sur les autoroutes, par exemple, les prix des carburants sont presque toujours maximum.

    Devant ces différences de prix, mieux vaut donc se renseigner. Des comparateurs de tarifs comme le site carbu.be permettent aujourd'hui de faire des économies.

    "Le prix va dépendre d'abord du positionnement de l'enseigne" analyse Stéphane Hougardy, l'un des responsables du site carbu.be. "Certaines stations s'axent sur le service, d'autres - de type stations automatiques - jouent sur les volumes de vente. Le prix varie aussi en fonction de la concurrence aux alentours de la station et donc le prix peut-être différent au sein d'une même enseigne". Autre critère la localisation de la pompe à essence, si "vous vous trouvez sur l'autoroute ou en pleine ville ou en rase campagne, vous aurez des prix différents. Les meilleurs prix se trouvent aux abords des grandes villes, sur les axes les plus fréquentés. Là où il y a une forte concurrence entre les stations".

    Source : www.rtbf.be


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :