• Wolu1200 : Une "quantité colossale" d’objets dérobés dans des hôtels a été retrouvée chez le voleur à Woluwe

    Wolu1200 : Une "quantité colossale" d’objets dérobés dans des hôtels a été retrouvée chez le voleurSelon le parquet de Bruxelles, c’est une "quantité colossale" d’objets volés qui ont été retrouvés chez un sexagénaire tout à fait inséré dans la société, jeudi. Uniquement des biens dérobés dans des hôtels de luxe bruxellois, pendant un laps de temps encore inconnu, alors que l’enquête ne fait que commencer.

    Tout débute jeudi par la visite de monsieur P. G. à l’hôtel Stanhope, un cinq étoiles situé rue du Commerce, à Bruxelles. L’homme furète dans le hall et les couloirs et s’empare de quelques objets, mais aussi de fruits. Il est repéré par un manager de l’hôtel qui lui court après. Mais le voleur parvient à s’échapper par l’issue de secours, grimpe dans sa voiture et décampe aussi vite qu’il le peut. Mais, malheureusement pour lui, l’employé de l’hôtel a eu la présence d’esprit de noter le numéro de plaque du véhicule. Il appelle la police. La zone Bruxelles-capitale Ixelles récupère facilement l’adresse du suspect à Woluwe-Saint-Lambert et réalise une perquisition en flagrant délit.

    Et là, c’est la surprise chez les enquêteurs. Voire la stupéfaction. Ils parlent d’une "véritable caverne d’Ali Baba". Le logement du suspect est rempli jusqu’à ras bord d’objets présumés volés et issus d’hôtels de luxe. "Du nécessaire de literie, des peignoirs, de la mousse à raser, des chaussons, des vêtements de serveurs pour homme et femme, des capsules à expresso, du savon…", précise le porte-parole du parquet de Bruxelles, Gilles Dejemeppe, déroulant un inventaire à la Prévert.

    Selon les premiers éléments de l’enquête, le kleptomane présumé vit seul et n’a pas d’enfants et dispose d’un emploi. Il serait passé aux aveux partiels. Les objets volés n’étaient vraisemblablement pas destinés au recel ou à la vente, juste à égayer son intérieur. Son hobby était de faire le tour des hôtels de luxe bruxellois et de traîner dans les couloirs, espérant vider un mini-bar, se glisser dans une chambre ou se servir dans les chariots des femmes de ménage, en attente de récupérer un trophée. Aucune effraction n’a, a priori, été commise.

    Déféré hier matin devant le parquet de Bruxelles, P. G. a ensuite été présenté à un juge qui l’a libéré avec une convocation en justice. Un avis médical sera nécessaire pour savoir si l’homme dispose bien de toutes ses facultés. L’enquête se poursuit pour déterminer avec précision ce qui a été volé. Contactée, la direction de l’hôtel Stanhope, victime de plusieurs vols, n’a pas souhaité s’exprimer.

    Source : http://www.dhnet.be/actu/faits/woluwe-saint-lambert-une-caverne-d-ali-baba-chez-le-voleur-des-5-etoiles-597b6aedcd706e263f1079bd

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :