• Wolu1200 : Woluwe-St-Lambert s’ouvre au tri organique

    Deux nouvelles communes se portent volontaires à la collecte avant sa généralisation en mars prochain. L’expérience pilote a déjà permis de récolter 370 tonnes de biodéchets.

    Wolu1200 : Woluwe-St-Lambert s’ouvrent au tri organiqueAlors que la généralisation du tri organique se profile tout doucement,le cercle des communes pilotes ayant déjà sauté le pas s’agrandit un peu plus.

    Après Evere, Etterbeek, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre et Forest, Woluwe-Saint-Lambert et Saint-Gilles entrent à leur tour dans la danse en adoptant le sac orange. « C’est une initiative très positive en termes d’écologie, précise l’échevin saint-gillois Carlo Luyckx (PS). Cela nous permet aussi de préparer les habitants à la réforme de 2016, l’expérience montrant que chaque changement entraîne parfois un peu de confusion ». Les candidats intéressés pourront s’inscrire dès le 15 septembre, la première tournée en terres saint-gilloise étant programmée le 8 octobre. Outre les habitants, les crèches et les écoles participeront également à l’opération, précise l’échevin.

    On le sait, dans le cadre de sa réforme des collectes qui prévoit notamment un ramassage unique par semaine pour les sacs blancs, jaunes et bleus, la Secrétaire d’Etat à la Propreté compte beaucoup sur le sac orange pour faire passer la pilule. Un nouveau venu qui ne manquerait pas de potentiel. « On considère que les déchets organiques composent la moitié du sac blanc, l’enjeu est donc pour nous des plus importants », aime-t-on rappeler au cabinet.

    Reste que si les 19 communes proposeront le ramassage des déchets organiques dès l’an prochain, sans doute vers la fin du premier trimestre, celui-ci se fera sur base volontaire. Près de 330.000 tonnes sont aujourd’hui collectées via le sac blanc. Dont 60.000 pourraient bifurquer vers le sac orange soit 20 %, espère-t-on au cabinet Laanan.

    On se souvient aussi que l’initiative a été lancée en 2013 dans deux communes pilotes, Etterbeek et Evere dès 2013 (les trois autres communes ont suivi en avril dernier). L’objectif étant alors justement de tenter d’objectiver la masse en vue de créer ou non un centre de biométhanisation à Bruxelles. Un projet qui, vu son coût et les nuisances potentiellement générées, a depuis été, sinon écarté, à tout le moins rangé au frigo au profit de l’envoi des biodéchets à Ypres, en Flandre.

    Depuis 2013, un peu plus de 370 tonnes de biodéchets ont été récoltés dans les communes volontaires.

    Source : http://www.lesoir.be/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :