• Quand les Woluwéens ont du talent, il faut le montrer

    Après la splendide photo du Château Malou qu'à accepter de partager sur mon blog Amélie Pans, voici une non moins superbe photo, cette fois-ci du Parc Georges-Henri, photographiée par Joëlle Hennart.

     

    Mais aussi 

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/superbe-photo-du-chateau-malou-prise-un-soir-d-ete-a169263074


    votre commentaire
  • C'est demain la Dynamifête annuelle

    Le cadre verdoyant et arboré de la plaine de jeux du Parc Malou, entièrement rénovée il y a peu, et de ses alentours s’apprête à accueillir la Dynamifête, le dimanche 1er septembre, dès 10 heures. Chefs d’orchestre de ce véritable pilier du calendrier festif de Woluwe-Saint-Lambert, dont la réputation a très largement dépassé les limites de la commune, les services de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative de même que JJJY invitent, une nouvelle fois, petits et grands à venir partager un agréable moment de délassement.

    Comme toujours, le menu concocté pour l’occasion par les organisateurs fera la part belle aux arts de la rue. Acrobates, marionnettistes, jongleurs, équilibristes, clowns et autres magiciens de tout poil vont se démener comme de beaux diables pour le plus grand plaisir de toute la famille. Un divertissant cocktail d’animations, de spectacles, de démonstrations, d’attractions et d’initiations à siroter tout au long de la journée et dont voici un petit avant-goût…

     

     


    votre commentaire
  • Depuis la fin de l’année dernière, la législation régionale prévoit de fixer les règles d’octroi des licences d’exploitation aux opérateurs qui gèrent un parc de véhicules en cyclopartage (trottinettes, vélos, scooters…).

    WSL donne six mois à la Région pour fixer des règles sur les trottinettes électriques

    Le collège des bourgmestres et échevins de Woluwe-Saint-Lambert donne six mois à la Région bruxelloise pour fixer des règles précises en matière de stationnement des véhicules en cyclopartage. Sans cela, il se réserve le droit d’adopter un règlement communal de police spécifique, fixant des telles règles sur le territoire de la commune, a-t-il annoncé vendredi. Le collège a en outre décidé d’écrire un courrier dans ce sens à la nouvelle ministre régionale de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen).

    Les travailleurs pourront bientôt acheter des trottinettes avec leurs écochèques

    Dans le viseur de la majorité communale de cette commune du sud-est de la capitale dont le bourgmestre n’est autre qu’Olivier Maingain, le président de DéFI, partenaire de la majorité régionale : les trottinettes et vélos électriques en libre-service.

    Depuis la fin de l’année dernière, la législation régionale prévoit de fixer les règles d’octroi des licences d’exploitation aux opérateurs qui gèrent un parc de véhicules en cyclopartage (trottinettes, vélos, scooters…).

    Trottinettes électriques : le code de la route est en train de changer en Belgique

    « Le développement de ce type de véhicules électriques partagés est, a priori, une excellente initiative qui diversifie l’offre en matière de mobilité douce. Il est cependant regrettable que le précédent ministre régional de la mobilité (ndlr : Pascal Smet) n’ait pas pris les dispositions nécessaires pour réglementer plus précisément le stationnement de ces véhicules (et notamment les trottinettes). Celui-ci se fait actuellement parfois de manière anarchique, entravant la mobilité des piétons, des personnes à mobilité réduite, voire même des cyclistes », a fait valoir vendredi le cabinet du bourgmestre.

    Trottinette électrique : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

    La Région s’était engagée à consulter les communes pour définir des zones où le stationnement des véhicules en cyclopartage ne serait pas autorisé, car présentant un danger pour les autres usagers.

    Bruxelles : un homme filmé quasi nu en trottinette électrique dans le tunnel Botanique

    « A la demande du cabinet de l’ancien ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, le Collège a donc transmis, en février dernier, une liste des voiries dont les trottoirs font moins d’1m50 et des zones jugées dangereuses sur la base des relevés des gardiens de la paix… Le 20 juin, le cabinet du précédent ministre régional la Mobilité a annoncé que, finalement, il allait définir une liste des zones d’interdiction sans tenir compte de l’avis des communes. Les seules zones d’interdiction envisagées par celui-ci (parcs interdits aux vélos, gares ferroviaires dont les bâtiments et quais sont facilement géolocalisables, zones classées à l’UNESCO, rues commerciales piétonnières et rues sans places de stationnement avec des trottoirs étroits) n’existent pas à Woluwe-Saint-Lambert », a déploré le cabinet de Maingain.


    votre commentaire
  • Superbe photo du château Malou prise un soir d'été

    Le château Malou un soir d'été 2019 

    Un grand merci à Amélie Pans qui m'a permis de publier cette (sa) superbe photo.

    Comme quoi les cours de photo aux ateliers de la rue Voot n'ont pas été inutiles !


    votre commentaire
  • Notre chatte prénommée Khaly s’est échappée de la maison (quartier Wampach-couronnement-menuisier)

    Elle est très gentille, affectueuse...et pour l’instant elle est en chaleur.
    Elle est pucée.
    Pourriez-vous ouvrir l’œil ?
    Nos enfants sont super tristes..

    Elle nous est très chère.

    Merci pour votre aide.

    Contactez-moi sur ma page Facebook : Emilie Huberty

    Partagez au maximum dans la commune ou dans le quartier

    Notre chat Khaly a disparu ! Aidez-nous à le retrouver.

    Notre chat Khaly a disparu ! Aidez-nous à le retrouver.

    Notre chat Khaly a disparu ! Aidez-nous à le retrouver.

     

     

    Les propriétaires de Khaly me signalent qu'elle a été retrouvée. Ils en profitent pour remercier les nombreuses personnes qui ont partagé leur appel

    Notre chatte Khaly a disparu ! Aidez-nous à la retrouver.


    votre commentaire
  • Une mal-voyante dénonce le danger des deux roues électriques sur les trottoirsLes premières personnes victimes de ce récent mode de transport "écologique" qui cannibalise de manière anarchique certains trottoirs sont, bien évidemment, les piétons avec ou sans landau, les PMR et les plus démunis face à ce fléau... les mal-voyants et aveugles.

    Les personnes déficientes visuelles ne se sont pratiquement jamais exprimées sur le danger de ces engins de location mal garés sur les trottoirs. L'une d'elles dont je ne dévoilerai, à sa demande, que le prénom, s'exprime enfin et je l'en remercie :  

    " Les personnes déficientes visuelles se cognent régulièrement contre les guidons des vélos, trottinettes et scooters, voire trébuchent contre la planche des trottinettes. Je parle par expérience.

    Explication : L'embout de la canne blanche ne touche qu'un point au sol. La canne est inclinée devant la personne et effectue des balayages en zigzag et donc touche le sol sur ces zigzags. La partie inclinée de la canne détecte, avec retard par rapport à l'embout, les obstacles suffisamment hauts qui heurtent alors la partie inclinée de la canne. La planche des trottinettes étant peu élevée par rapport au sol, le risque de ne pas détecter avec une canne blanche la présence d'une trottinette ou de la détecter trop tard est élevé.

    Devons-nous sortir notre super gsm équipé d'une synthèse vocale, télécharger une application reconnaissant les numéros de plaque d'immatriculation pour ensuite avertir via internet la compagnie x, y ou z qu'ils doivent venir enlever l'engin contre lequel on vient de se cogner ou de trébucher alors que ledit engin était stationné de façon gênante pour les piétons ? 
    Tout ça pour éviter à la compagnie des sanctions ?

    Une mal-voyante dénonce le danger des deux roues électriques sur les trottoirsCe que je souhaite par contre, c'est que la police sanctionne en vertu du non respect des règles de stationnement.

    Je souhaite que la commune embraye le pas aux mesures prises par Uccle contre ce type d'engins mal stationnés.
    Je souhaite que la région active au plus vite l'ordonnance relative à ce type de sociétés afin de lutter contre le fléau des stationnements gênants déjà dus à certains particuliers, mais auquel est venu s'ajouter une flotte composée au minimum de 4.000 trottinettes électriques, 500 vélos électriques et 200 scooters partagés... Et, à présent, certains Villo sont également abandonnés sur les trottoirs au lieu d'être redéposés à une des 360 stations, bref, la situation est en train de déraper (sans vilain jeu de mots). 
    Exemple : samedi à Herrmann Debroux, deux Villo en stationnement, barraient en oblique toute la largeur du trottoir au pied du nouvel immeuble, alors qu'une station Villo se trouve à quelques mètres de là, en dehors du cheminement des piétons, sous le viaduc. A ce même endroit, je rencontre régulièrement des trottinettes, alors qu'entre le box vélos et la station de métro tout un espace n'est pas (ou peu) emprunté par les piétons.

    Revers de la médaille pour nous déficients visuels, c'est que l'on installe des barres de stationnement pour vélos, sans toujours réfléchir à l'endroit où on le fait. A Hankar, sur les 6 chemins possibles pour les piétons en sortant de la station de métro (gauche, droite, en face de soi vers l'arrêt de bus) plus un seul accès n'est possible pour les piétons déficients visuels : il n'est plus possible de longer la station de métro, il n'est pas possible, en longeant la bordure, de trouver les dalles podotactiles (en relief) menant vers la station de métro (puisque ces dalles débutent trop loin de la bordure que pour être détectées par la canne blanche.
    A Herrmann Debroux, des barres ont été ajoutées sur un coin près du nouvel immeuble. C'est en apparence en dehors du cheminement des piétons, sauf du cheminement des personnes déficientes visuelles devant passer de la traversée du bd vers la traversée sous le viaduc ou vers le métro.

    Le jour où l'accessibilité des piétons à mobilité réduite ne sera plus une illusion d'optique, là je bondirai de joie. 

    Françoise "

    Une mal-voyante dénonce le danger des deux roues électriques sur les trottoirs

     

    Une mal-voyante dénonce le danger des deux roues électriques sur les trottoirs

    Info utile (RTBF) :

    https://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_un-etudiant-bruxellois-aveugle-denonce-le-danger-des-trottinettes-electriques-sur-les-trottoirs?id=10214425


    votre commentaire
  • Prix moyen pour un garage à WSL : 32.459 €

    C’est une première: la Fédération du notariat (Fednot) vient de sortir des chiffres sur le prix moyen qu’il faut débourser pour s’offrir un garage en Belgique. Un prix moyen qui comprend à la fois les box de garages et les places de stationnement, les premiers coûtant en moyenne 3 300 euros de plus que les deuxièmes.

    Durant les six premiers mois de 2019, le prix moyen d’un garage s’élevait à 29 242 euros, soit une hausse de 0,6 % par rapport à l’ensemble de l’année 2018.

    “Le prix moyen est fortement influencé par la commune où se trouve le bien”, explique la Fédération du notariat dans un communiqué. Sans grande surprise, c’est à Knokke-Heist, station balnéaire huppée, que le prix moyen d’un garage est le plus élevé: il vous en coûtera, en moyenne, 57 700 euros. Derrière Knokke, on retrouve Nieuwpoort et Blankenberge.

    Il est frappant de noter que dans le top 10 des communes les plus chères (voir ci-dessus), on en retrouve huit situées sur la Côte belge. Dans ce top 10, on retrouve aussi Ixelles à la quatrième place (avec un prix moyen 43 835 euros, en hausse de 14,7% entre 2018 et la mi-2019) et Bruxelles à la septième place (37 325 euros, +8,6%).

    Pour l’ensemble de la Région bruxelloise, le prix moyen d’un garage s’élève à 28 681 euros, un montant en hausse de 3 % par rapport à l’ensemble de l’année 2018. Les différentes sont fortes d’une commune à l’autre, parfois du simple au double comme entre Anderlecht (19 676 euros) et Ixelles. A Bruxelles-ville, le prix moyen s’élève à 37 325 euros. Le prix médian y est de 30 000 euros, ce qui signifie que la moitié des ventes s’est réalisée à un prix inférieur. Sans grande surprise, derrière Ixelles et Bruxelles-ville, Woluwe-Saint-Lambert et Uccle sont les deux communes où acheter un garage sera le plus onéreux dans la capitale : le prix moyen s’affiche à 32 459 euros dans la première et 29 588 euros dans la seconde.

    Enfin, le prix moyen d’un garage en Wallonie s’élève à 21 864 euros. Arlon et Namur dominent le classement des chefs-lieu de provinces wallonnes des prix les plus élevés, avec un prix moyen respectivement de 29 800 euros et 29 418 euros.

    Article complet avec graphique :

    https://www.lalibre.be/economie/immo/57-700-euros-le-prix-moyen-pour-un-garage-a-knokke-heist-infographies-5d5d1166f20d5a58a8fdce07

    Source : lalibre.be 


    votre commentaire
  • Le Royal Léopold FC offre 1000 abonnements aux habitants de WSLConscient que l’équipe première du Royal Léopold FC a besoin du soutien d’un maximum de supporters, l’échevin Éric Bott a obtenu des dirigeants du club qu’ils acceptent de faire profiter les habitants de la commune de 1.000 abonnements gratuits pour le nouveau championnat de division 3 Amateur.

    Rendez-vous au secrétariat du stade Fallon (avenue J.F. Debecker 54 – 02 761 03 48) muni de votre carte d’identité et le précieux sésame vous sera immédiatement délivré.

    Le club vous attend nombreux pour son 1er match à domicile de la saison, le samedi 31 août à 19h30 au stade Fallon : un derby bruxellois contre le RSD Jette

    Source : 

    http://www.dynamic-tamtam.be/2019/08/le-royal-leopold-fc-offre-1-000-abonnements-aux-habitants-de-woluwe-saint-lambert/


    votre commentaire
  • La photo du week-end

                                                      PHOTOGRAPHIE DE HUSAIN ALFRAID, NATIONAL GEOGRAPHIC YOUR SHOT
     
    Une lionne en chasse croise le chemin de trois girafes curieuses à Masaï Mara, au Kenya. Les girafes Masaï constituent la plus grande espèce de girafes, et sont donc les plus grands animaux terrestres.

    votre commentaire
  • Quand les bikers se rendent à l'église

    ou quand il se garent n'importe comment 

    Quand les bikers se rendent à l'église

                                                                    Petit rappel utile pour les non initiés 

    "On peut garer son scooter sur les trottoirs mais avec un espace de 1,50 mètres entre les façades et la fin du trottoir, afin de ne pas gêner les passants où les personnes à mobilité réduite. Il est interdit de se garer devant une porte de garage ou trop près d'une entrée d'immeuble, sur un espace de stationnement pour les voitures et devant un passage pour piétons."

     

    Quand certains "bikers" se rendent à l'église... ou se garent n'importe comment

    Il semble que ce soit une spécialité de certains utilisateurs de Felyx de se garer où bon leur semble, en tout cas Place Paduwa où ces photos ont été prises.

    Quand certains "bikers" se rendent à l'église... ou se garent n'importe comment


    1 commentaire
  •                                                                    Hommage à mon pote "Junior"

    Ceux qui me connaissent savent combien le bien-être animal est primordial à mes yeux. L'amour que je porte depuis ma plus tendre enfance à ces compagnons d'une vie est une réalité qui me suit, me porte jour après jour, et m'accompagnera jusqu'à la fin de ma vie. 

                                                          J’ai été particulièrement gâté par l’un de ceux-ci

                                                     Voici l’histoire d'un chien d'exception appelé Junior

    Le début de son existence est une énigme, mais qu'importe ce passé probablement en demi-teinte, c'est la suite qui compte. La vie officielle de celui qui s’appellera désormais Junior a commencé dans un refuge (SPA) à Marseille où il est resté près de deux longues années avant de trouver une âme bienveillante. Faut dire aussi qu’une grande bête aussi imposante que celle-là, n’était pas facile à adopter, d’autant que ce beau chien était quand même assez vif, exubérant et peu discipliné.

    Une jeune femme, bénévole pendant ses heures de loisir dans ce refuge, le promenait de temps en temps. Elle se sentait particulièrement en harmonie avec ce grand chien qui, sans qu’elle ne s’en rende vraiment compte, l’entourait petit à petit de ses pattes tentaculaires. 

    Un jour, il est entré dans sa voiture pour ne jamais plus quitter celle qui deviendrait sa plus grande complice, son plus grand amour.

    Mon copain est parti au paradis des chien

    De par sa profession, sa maîtresse était une grande voyageuse. Junior l’accompagnait partout : en France, en Espagne, en Allemagne. Elle a finalement posé ses valises… et, lui son panier, chez nous, en Belgique.

    Les nouveaux horaires de travail de sa maîtresse ne lui permettant plus de le promener régulièrement entre l’heure du midi, elle a cherché une personne de confiance prête à partager un peu de son temps avec Junior. C’est là que j’arrive et que je tombe, moi aussi, sous le charme de cet animal tellement attachant. J’étais pris au piège, tout comme sa maîtresse quelques années plus tôt…. mais ça, je ne le savais pas encore ! 

    Lorsque j’ai rencontré Junior pour la première fois, j’ai vu devant moi un grand chien espiègle au regard doux, vif et séducteur. J’ai directement succombé à cette masse de tendresse et de force.

                            Je ne savais pas encore que nous passerions ensemble près de 5 années de bonheur total.

    Mon copain est parti au paradis des chien 

    Lors de nos premières escapades, nous avons appris à nous connaître, à nous jauger, puis à nous adopter, pour, en fin de compte, devenir les meilleurs camarades du monde.

    Mon copain est parti au paradis des chien

    Et puis, jour après jour, les promenades se sont multipliées pour se compter, mois après mois, et année après année. Nos lieux de prédilection se situaient en forêt de Soignes dans les environs du Rouge-Cloître et, lorsqu'il était en pension chez moi, au parc de Roodebeek à Woluwe-Saint-Lambert.

    Combien de fois, lors de ces promenades, n'avons-nous pas bravé la pluie, la neige, les bourrasques de vent mais aussi le soleil caressant d’hiver, comme les rayons plus ardents de l’été. L'automne était la saison que je préférais avec sa farandole de décors d'arbres magiques où les feuilles se parent de fantastiques couleurs rouge et or. 

    Junior aimait la liberté et c'est en forêt qu'il exprimait le mieux cette soif d'espace. Ce chien, parfois un peu délirant, m’obéissait au doigt et à l’œil... sauf quand ses narines humaient une bonne odeur de cuisine ou de repas jeté dans la nature. Là, il fallait montrer qui était le patron... et le patron, c'était toujours lui (MDR). Chaque moment que nous passions ensemble était un enchantement. Lorsque je le voyais courir avec d'autres chiens en forêt, je me disais, en le regardant ainsi gambader et jouer, que là était mon bonheur et que je vivais des moments exceptionnels avec ce grand chien devenu le partenaire d'une partie de ma vie. Ah, j'allais oublier le plan drague imparable de Junior! Quand il voyait une jolie petite femelle, il avançait en sautillant et, étonnement, malgré ses 45 kg, semblait aussi aérien qu'une ballerine sur la pointe des pieds. Cela le rendait irrésistible et surtout très rigolo. L'affaire était dans le sac.

                                                        Il est devenu mon pote, mon copain, mon ami

    Il nous arrivait de faire partager nos escapades à mon fils lorsque, quand son emploi du temps le lui permettait, il nous accompagnait en forêt. Les concernant, je me rappelle une anecdote pas très plaisante. Junior et mon fils ont connu une première dont ils se seraient bien passés : être bloqué dans un ascenseur pendant beaucoup trop longtemps. Lorsque le dépanneur les a sortis de là, ils étaient bien heureux de quitter cet espace exigu et anxiogène où l'oxygène commençait à manquer.

    Ma femme était folle de Junior. Je la taquinais souvent lorsqu’elle nous accompagnait en forêt. Je la surnommais, avec un grand sourire moqueur, « l’épicerie sociale » car ses poches étaient pleines de pommes et de friandises où Junior n’avait plus qu’à se servir en fouillant dans ses poches qui débordaient de partout.

     

    J’ai promené Junior à une période de ma vie où… mes cheveux ont commencé à blanchir comme, tout doucement, les poils de son museau et de ses sourcils. Mon crâne s’est peu à peu dégarni alors que lui perdait ses poils… mais c’était saisonnier ! Mes cernes et mes rides se sont prononcées comme ses babines se sont allongées, affaissées. Mes genoux se sont mis lentement à "grimacer" tandis que ses pattes arrière se sont ankylosées. On vieillissait bien ensemble, comme de vieux potes! On vieillissait bien ensemble mais pas au même rythme! 

    Au début, on courrait ensemble, et lui était plus souvent devant moi que moi devant lui. Ces dernières semaines, la course s’est changée en "train de sénateur" et moi je marchais plus souvent devant lui que lui devant moi. Et puis, en avril 2019, il y a eu la course contre la maladie. Des examens médicaux ont révélé un foutu virus, celui que l’on ne cite jamais, mais qui effraie tout le monde. Quelques semaines plus tard, Junior nous laissait avec nos larmes et ce vide immense que ressentent tous ceux qui ont perdu un être cher. 

    Je pense beaucoup à sa maîtresse qui vit cette séparation de manière plus intense et plus douloureuse que moi car, pour elle, Junior était un soleil permanent, soleil qui, aujourd'hui, se perd lentement dans la lointaine galaxie.

    Cet hommage à Junior est aussi un vibrant hommage à sa maîtresse qui, malgré ses nombreuses contraintes professionnelles, aura été, pendant toutes ces années, une maîtresse prévenante comme jamais je n'en ai vu dans ma déjà longue vie auprès de ces merveilleux compagnons à 4 pattes. Jusqu'à la dernière minute, elle aura été une maîtresse dévouée et aimante au-delà de ce qui était possible. Miriam, vous êtes une "belle personne" et, à ce titre, je ne vous oublierai jamais.

                                                   On vieillissait bien ensemble mais pas au même rythme 

                                 Aujourd'hui, je suis bien seul et l'herbe sur laquelle nous nous reposions est bien triste !

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires