• La maîtresse de ce perroquet est décédée. Qui peut s'occuper de lui ?

    Jacques est bien triste et il fait appel à votre générosité. Il vient voir sa maman tous les jours au CPAS de Woluwe-Saint-Lambert où réside (aussi) un oiseau qui s'y trouve bien délaissé. Depuis quelque temps, ce perroquet, résidant involontaire du home, se retrouve bien seul et abandonné dans sa cage puisque sa maîtresse y est décédée il y a peu. Depuis, ce perroquet reste enfermé dans cette cage et, si ce n'est une aide-soignante du home qui vient nettoyer la cage, plus personne ne s'intéresse à lui. Si vous connaissez quelqu'un qui pourrait prendre en pension ce perroquet, laissez un message sur le blog et je transmettrai à Jacques.

    La maîtresse de ce perroquet est décédée. Qui peut s'occuper de lui ?

    Jacques me signale que, suite à cet article, une solution a été trouvée pour le perroquet qui aura un avenir paisible grâce à une âme charitable, semble-t-il au sein du CPAS. Merci pour vos nombreux partages et votre grand coeur.

    Une fois encore, les réseaux sociaux ont montré leur utilité.


    23 commentaires
  • EN BREF

    Tax on Web: le petit coup de main bienvenu

    Du 24 mai au 23 juin, au Cyber de Wolubilis, les fonctionnaires du SPF Finances aident les habitants de la commune à remplir leurs déclarations d'impôts en ligne.

     

    Tax on Web
    Du 24 mai au 23 juin
    Cyber de Wolubilis
    11, rue Lola Bobesco (1er étage)
    Permanences les mardis et jeudis, de 9h à 15h


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Les bourgmestres bruxellois vont s'affronter dans une course de pédaloÀ l’occasion du 20e anniversaire des Olympiades intercommunales, les bourgmestres de la Région bruxelloise se mouillent et ont décidé de relever le défi lancé par le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Benoit Cerexhe, à savoir la traversée des Étangs Mellaerts en pédalo!

    L'événement, qui se veut sportif et ludique, se déroulera ce samedi 21 mai à 17h. "La journée s’annonce mémorable car, à ce jour, pas moins de 14 bourgmestres ont personnellement confirmé leur présence pour participer à ce moment unique de folklore bruxellois", commente Benoît Cerexhe.

    Les bourgmestres de Watermael-Boitsfort, de Ganshoren, de Koekelberg n'ont pas encore répondu à l'appel. D'autres maïeurs ont préfére envoyer un échevin à leur place. C'est le cas de l'Ucclois Boris Dilliès qui pédalera à la place d'Armand De Decker  ou d'Eric Bott qui remplacera Olivier Maingain pour représenter Woluwe-Saint-Lambert.

    Pratiquement, la ou le bourgmestre qui réussira le meilleur temps à l’occasion de ce « fil rouge se verra gratifié(e) d’un bonus pour sa commune.

    Pour rappel, Les Olympiades intercommunales existent depuis 20 ans. Il s’agit d’une rencontre sportive destinée au personnel des 19 communes de la Région bruxelloise: fonctionnaires, membres du CPAS et zone de Police, membres du collège. Une nouvelle fois, les fonctionnaires communaux se rencontreront à l’occasion d’une série de disciplines sportives (badminton, bowling, jogging, mini-football, tennis, volley-ball, pétanque etc.)

    L’objectif de ces compétitions ludiques est de pouvoir créer des liens en dehors du cadre professionnel.

    La remise des prix se fera sur l’Esplanade de l’hôtel communal de Woluwe-Saint-Pierre vers 19 h, alors que le Grand Jojo ponctuera la joyeuse journée d’un concert (sold-out).

    Source : http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/les-bourgmestres-bruxellois-vont-s-affronter-dans-une-course-de-pedalo-573c804b35708ea2d59d6f5f

     


    votre commentaire
  • Wolu-Inter-Quartiers engage un(e) coordinateur (rice)Contrat : contrat à durée indéterminée à temps plein, sous le statut ACS.

    Le niveau de diplôme doit correspondre à celui d’un bachelier au maximum.

    Aucune candidature avec un niveau supérieur d’études ne pourra être prise en compte

    Entrée en fonction : 1er septembre 2016.

    Merci d’envoyer vos CV et lettre de motivation exclusivement par mail à Bernard Devillers, woluinterquartiers@hotmail.com avec la mention «Candidature coordinateur/rice» dans l’objet de votre mail.

    Information sur le profil recherché ci-contre : http://wiq.be/wp-content/uploads/2016/03/ACS-profil-coordinateur1.pdf 

     


    votre commentaire
  • «Un séisme dans le logement public»

    Vanessa Lhuillier

    Le Conseil d’Etat annule les règles applicables aux organes de gestion

    Wolu1200 : Panique dans les CPASEn juillet 2013, le gouvernement bruxellois a adopté le nouveau code du logement régional. En même temps, celui-ci en profitait pour mettre en place des commissions indépendantes d’attribution pour les logements publics communaux, des CPAS et des AIS (agences immobilières sociales). Un an plus tard, les arrêtés d’exécution sont passés et un ajout est inséré. Les membres de la commission ne peuvent pas exercer un mandat politique. Un recours devant le Conseil d’Etat est introduit par Uccle et d’autres élus libéraux contre cette disposition. Le Conseil d’Etat vient de leur donner raison. Il n’existe donc plus de règlement pour l’attribution de ces logements.

    Dans les sociétés de logement social (SISP), il existe un règlement commun pour l’attribution des logements. La date d’inscription ou la composition du ménage sont des exemples de critères donnant des points de priorité.

    Dans les communes, les CPAS et les AIS, il existe souvent des règlements qui s’inspirent de cette législation régionale. Le nouveau code du logement voulait réglementer de manière plus stricte ces dispositions afin d’appliquer les mêmes critères que ceux des SISP.

    En juillet 2014, alors que le gouvernement est en affaire courante, les arrêtés d’exécution sont pris avec un ajout disant que les commissions indépendantes d’attribution ne peuvent être composées de personnes élues. De plus, leur composition est du ressort du conseil communal.

    Les CPAS contestent cette disposition évoquant une discrimination par rapport aux communes. Woluwe-Saint-Lambert et le CPAS de la Ville de Bruxelles introduisent un premier recours en annulation et obtiennent gain de cause auprès de la Cour constitutionnelle.

    En même temps, Uccle et des élus libéraux déposent un autre recours auprès du conseil d’Etat contre la composition des commissions d’attribution. Pour le conseil d’Etat, le gouvernement ne pouvait pas prendre cette disposition alors qu’il était en affaires courantes. Du coup, tout est annulé.

    « C’est un séisme dans le logement public, explique le député Vincent De Wolf. La totalité de la législation a disparu. Il n’existe donc plus de critères d’attribution précis et les citoyens ne peuvent plus introduire de recours auprès de la Région car la tutelle n’existe plus puisqu’il n’y a plus de base légale. » Cette législation devait pourtant s’appliquer pour 8.000 logements communaux ou appartenant aux CPAS et 4.000 gérés par les AIS.

    Vincent De Wolf interpellera la ministre du Logement, Céline Fremault le 19 mai. A la Région, on a pris connaissance de cet arrêté et l’analyse afin de proposer une nouvelle législation. « Ce débat pourrait nous permettre d’instaurer de nouveaux critères, notamment liés aux revenus des candidats locataires, précise Vincent De Wolf. Les logements communaux ne sont pas toujours à caractère social et il serait logique d’instaurer des montants de revenus en fonction des loyers demandés. Les régies foncières pourraient aussi avoir le droit de vendre des logements dans les conditions de l’acquisitif moyen. La somme pourrait être bloquée pour servir la politique de logement, ce qui est la mission première des régies. Aujourd’hui, elles ont plus un rôle d’agences immobilières. »

    A présent, seul le critère de l’ancienneté sur la liste d’attente reste effectif.

    Source : http://www.lesoir.be/1208419/article/actualite/regions/bruxelles/2016-05-12/un-seisme-dans-logement-public


    votre commentaire
  • Portes ouvertes aux serres communales, 9 avenue de Toutes les Couleurs

    rallye dd

    Découvrez le programmeRallyeDD_2016_

    Verre de l’amitié et concert de clôture (Urban colours duo) à 16h aux serres communales.

    Info : a.gobert@woluwe1200.be – 02/774.36.90

    Samedi 23 avril de 14h à 18h, venez découvrir la Bah’hutte !

    Dans le cadre de  la semaine « Cultivons la ville » qui a lieu du 23 avril au 1er mai :

    Visitez notre Bah’hutte.

    La Bah’utte est un espace dédié à l’économie circulaire : vous pouvez y déposer tout ce qui ne vous est plus utile mais peut être précieux pour d’autres personnes (livres, vêtements, outils, ustensiles de cuisine, meubles de rangement, etc.). 

    C’est également un verger et des bacs de plantation accessibles à tous.

    bah

    Cet espace d’échange se situe sur les hauteurs du parc des Sources, à proximité du tournant de la rue de la Station de Woluwe.

    L’intérêt de ce projet n’est pas uniquement matériel, il permet de développer des liens sociaux et de solidarité au sein d’un quartier. Vous aurez l’occasion de discuter avec les potagistes.

    Informations : Bruno Goffart

    0498 10 74 39

    bruno_goffart@hotmail.com

    Découvrez ci-dessous le programme :

    Lien utile : http://www.goodfood.brussels/fr/news/cultivons-la-ville-une-semaine-pour-decouvrir-la-production-alimentaire-urbaine


    votre commentaire
  • L’hôtel chinois 5 étoiles Tangla ouvre ses portes à Woluwe-Saint-Lambert

    Wolu1200 : Un hôtel chinois 5 étoiles dans notre communeLe groupe d’investissement chinois HNA a présenté, mardi matin, son premier hôtel en Europe, ouvert depuis le 19 avril, avenue Mounier à Woluwe-Saint-Lambert.

    PROCHE DE LA NATURE

    Le nom « Tangla » de cet hôtel 5 étoiles s’inspire de la légende des monts Tanggula, un paradis niché dans le paysage montagneux de Qingzhang. Le groupe porte l’aspiration de rapprocher sa clientèle de la nature. Le design feng shui est luxueux et contemporain.

    UN RESTO GASTRONOMIQUE CHINOIS

    Le Tangla Hotel Brussels offre 187 chambres, dont 37 suites, parmi lesquelles une présidentielle et une en duplex. Le restaurant contemporain LeCinq est ouvert toute la journée et le TLounge propose un salon et un bar. Le restaurant gastronomique traditionnel chinois Tang Dynasty servira prochainement de la cuisine cantonaise raffinée.

    UN CENTRE SPA EN 2017

    Par ailleurs, l’hôtel compte six espaces de réunions et pour des événements, dont l’Imperial Ballroom, d’une surface de 440 m2 et avec un plafond de six mètres de haut. D’ici 2017, un centre de spa de 1.000 m2 verra également le jour avec une piscine intérieure et une salle de fitness.

    180 000 EMPLOIS DANS LE MONDE

    Le groupe HNA a effectué son premier vol le 2 mai 1993. En plus de 20 ans, il a réussi la transformation d’une compagnie aérienne traditionnelle en un conglomérat. Il emploie près de 180.000 collaborateurs (données de 2015) dans le monde entier. Son chiffre d’affaires annuel s’élève à plus de 25,6 milliards de dollars.

    Source : Belga


    votre commentaire
  • Dézcès de l'épouse de notre ancien bourgmestre Georges désirDécès de Madame Simone Désir - Dutron

    Mme Simone Dutron avait 92 ans et s'était beaucoup consacrée à des associations communales.

    Les funérailles se tiendront au Crématorium de Bruxelles (Avenue du Silence, 61 à 1180 Uccle)
    le mercredi 18 mai 2016 à 15 heures.

    Réunion au crématorium à 14 heures 45

    Ni fleurs, ni couronnes.
    Les personnes désireuses de marquer leur sympathie ou leur affection à la défunte
    sont invitées à faire un don pour la recherche en Gériatrie en mentionnant " en souvenir de Monette DESIR-DUTRON" sur le compte BE04 36 30 9206 1831


    votre commentaire
  • Ce dimanche ensoleillé était pour la troupe de castors des scouts pluralistes de Woluwe-Saint-Lambert l'occasion de passer une belle journée à la mer. Âgés de 5 à 8 ans, les 23 enfants, accompagnés de leurs six animateurs, ont finalement eu la désagréable surprise de la voir se solder par une mésaventure ferroviaire dont ils se souviendront.

    Wolu1200 : Nos scouts n'en pouvaient plus. C'était un four Avec un peu moins de 500 autres passagers, la troupe s'est retrouvée condamnée pendant plus de 3h30 dans un train tombé en panne entre Gand et Bruxelles. Sans climatisation, cette longue attente n'en a été que plus inconfortable.

    "C'était un four, nos animés n'en pouvaient plus. Ils se baladaient tous torse nu", nous raconte Elisa Rombouts, animatrice des castors.

    Tout a commencé par un simple arrêt de la locomotive : "Tous nos animés nous demandaient si cela allait durer longtemps. Ils pensaient qu'il y avait eu un accident, ils étaient un peu stressés. On les a rassurés, mais, petit à petit, on s'est rendu compte que cela allait durer".

    "Les gourdes se vidaient"

    "Ce qui nous a inquiété, c'est que toutes les gourdes commençaient à se vider." Heureusement, après un certain temps, la protection civile est venue leur distribuer de l'eau, même si, suite à la panne, "ils ne sont pas parvenus à ouvrir les portes tout de suite" pour leur donner les précieuses bouteilles.

    Par la même occasion, la protection civile a ainsi pu apporter un peu d'air frais bienvenu de l'extérieur. Les animateurs ont dès lors pu entreprendre d'emmener leurs castors, trois par trois, devant les portes pour se rafraîchir.

    Ce qui a également marqué Elisa, c'est la sympathie des voyageurs envers les enfants. "L'ambiance était chouette, il faut le souligner. Les autres passagers ont été super avec nous. Ils les ont occupés, ont joué avec eux. (...) Au fond, mis à part la chaleur, c'était un chouette moment."

    Ce petit périple à la mer du Nord marquait leur dernière réunion de l'année. Alors, pour Elisa, nul doute "qu'ils s'en souviendront".

    Source et photo :

    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_train-bloque-de-retour-de-la-mer-nos-scouts-n-en-pouvaient-plus-c-etait-un-four?id=9292627

     

    votre commentaire
  • Carrefour Santé
    « L’hypertension artérielle»

    Le lundi 23 mai 2016, à l’initiative d’Isabelle Molenberg, Echevine des Seniors de Woluwe-Saint-Lambert, aura lieu le prochain Carrefour Santé portant sur le thème « L’hypertension artérielle ».

    La conférence sera animée par le Professeur Benoît Boland, Gériatre aux Cliniques Universitaires de Louvain.

    Différentes questions seront évoquées :
    • Comment vieillissent les artères ?
    • Pourquoi et comment éviter une hypertension artérielle ?
    • Comment reconnaître les complications cardio-vasculaires (la fibrillation de l’oreillette, la décompensation cardiaque) ?
    • Qu’est-ce que l’hypotension orthostatique ?
    • Que savoir des principaux médicaments cardio-vasculaires ?

    Informations pratiques:
    Date: Le lundi 23 mai
    Lieu: Salle des conférences de l'Hôtel communal (-1)
    2, avenue Paul Hymans à 1200 Bruxelles
    Heure: 14h
    Entrée gratuite mais sur réservation au 02/761.28.35 ou par courriel à wolu10000@woluwe1200.be ou Cellule Loisirs des Seniors : 123 Tomberg à 1200 Bruxelles


    votre commentaire
  • Les mesures d’exclusion des allocations d’insertion du chômage impactent encore une fois les finances des communes pauvres.

    Au niveau bruxellois, les mesures d’exclusion des allocations d’insertion du chômage impactent, sans surprise, les quartiers les plus pauvres de la capitale, c’est-à-dire ceux des communes bordant le canal. Sur les 4.785 Bruxellois exclus en 2015, première année où la mesure est entrée en vigueur, 3.011 habitaient Forest (234), Anderlecht (616), Molenbeek (632), Bruxelles-ville (822) et Schaerbeek (707). Il en ressort le chiffre de 63 % du total des exclusions, lequel peut encore grimper à 73 % en incluant les habitants de Koekelberg (100), Saint-Gilles (225) et Saint-Josse (130), les trois autres communes du fameux Croissant pauvre.

    La décision prise en 2012 par le gouvernement Di Rupo de limiter à trois ans la durée durant laquelle on peut percevoir des allocations d’insertion frappent fortement les communes plus pauvres, ressort-il donc des chiffres transmis par l’Onem à la DH. Proportionnellement, c’est Molenbeek qui est de loin l’entité bruxelloise la plus touchée, avec 0,7 % de ses habitants qui sont concernés, puis viennent Schaerbeek (0,53 %), Anderlecht (0,52 %) et Saint-Gilles (0,5 %). À l’inverse, Woluwe-Saint-Pierre (0,1 %), Woluwe-Saint-Lambert (0,17 %) et Auderghem (0,17 %) peuvent avoir le sourire.

    Les trois autres communes de la capitale, qui sont à peine impactées en 2015 par les mesures fédérales, au regard de leur population totale, sont Uccle, Boitsfort et Etterbeek. Car si 169 Ucclois ont bien été exclus, contre à peine 130 Tennoodois, leur nombre est quasiment insignifiant au regard des 81.280 personnes habitant l’entité.

    De manière générale, l’infographie ci-contre rappelle si besoin est qu’il existe bien deux Bruxelles : un plutôt riche au sud du canal et l’autre, situé rive gauche, toujours plus précarisé. Les communes de Jette, Berchem et Ganshoren, si elles ne sont pas en rouge sur le graphique, sont en effet également fort impactées par les mesures d’exclusion.

    Si le fait que les communes pauvres soient davantage touchées par les exclusions du chômage n’est pas une surprise en soi, les chiffres de l’Onem rappellent néanmoins que les entités bruxelloises ne sont pas toutes égales face à la crise. Les communes aux populations précarisées devront davantage mettre la main au porte-monnaie pour financer leurs CPAS, davantage mis à contribution. Pas moins de 40 % des exclus du chômage avaient ainsi déjà frappé la porte d’un CPAS, avait fait savoir, en septembre dernier, la section CPAS de l’Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale (AVCB).

    Or, le financement des CPAS est supporté à hauteur de 20 à 40 % par les localités elles-mêmes. Le gouvernement fédéral se décharge de ses responsabilités aux dépens des communes, avaient encore récemment dénoncé les 19 CPAS bruxellois. C’est ainsi que Molenbeek, qui se trouve dans une situation catastrophique d’un point de vue financier, a donc dû faire face cette année à de nouvelles dépenses inattendues.

    Source :http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/quelles-sont-les-communes-bruxelloises-qui-comptent-le-plus-d-exclus-du-chomage-carte-5723c3da35702a22d6e28f68


    votre commentaire
  • Du 17 avril au 17 juillet 2016, le projet P(ART)cours propose au public une expérience de l'art contemporain grandeur nature.

    Après une première édition en 2014, la biennale d'art contemporain en plein air, sort à nouveau ses plus belles œuvres ! Une trentaine d'artistes belges et internationaux participent à cet événement qui allie culture et nature.

    Wolu1200 : De l'art dans les parcs Parcours de 5 km

    Trois communes s'associent au projet : Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert et Auderghem. Le P(ART)cours débute à la station de métro Beaulieu, emprunte la promenade verte qui mène au parc de la Woluwe. Il passe également par la passerelle de l'avenue de Tervueren et fait une halte au parc Malou. Le musée du tram et le moulin de Lindekemale accueilleront également plusieurs oeuvres.

     

    Source : http://www.brusselslife.be/fr/article/de-l-art-dans-les-parcs


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Fin du plan hiver... des familles avec enfants à la rue sauf à WoluweLe plan hiver du Samusocial a pris fin aujourd’hui. Résultat: les places d’accueil supplémentaires ont été fermées jusqu’à l’automne. Des conséquence dramatiques pour des familles avec enfants qui se retrouvent à la rue... alors que les températures ont diminué. Une situation qui se répète malheureusement chaque année. Reportage : François Genette et François-Xavier Van Leeuw

    Le plan froid de la Région bruxelloise a pris fin aujourd’hui. Plusieurs familles n’ont donc plus d’endroit pour se nourrir et se réchauffer: ils se retrouvent à la rue. "On m’a annoncé ça vendredi et, depuis, je m’inquiète. Je ne sais pas quoi faire", s’exprime l’une des personnes concernées.

    Et c’est bien le problème. Aucune réponse n’est apportée à ces familles regroupées près de la porte d’Anderlecht. Une incertitude d’autant plus cruelle que les températures ont à nouveau chuté ces derniers jours. "Qu’est ce que je vais faire? Je vais aller où? Je vais faire quoi avec quatre enfants? Je vais dormir où? Je vais manger où?", dénonce une autre personne.

    Victoria est la maman de deux enfants, ce matin, elle ne sait pas quoi leur dire, elle craque : "C’est vraiment triste, tous les enfants sont dehors, il pleut, il fait froid, mon fils me demande ce qu’il a fait de mal pour aller dans la rue."

    Pas de statut administratif pour les réfugiés sans abri
    Le pire, c’est que chaque année, cette situation se répète. Le point d’achoppement étant un accord toujours inexistant sur le statut administratif de ces sans abri qui sont pour la plupart des réfugiés.

    "On ne laisse pas des enfants à la rue"

    Bernard Devos, délégué général aux droits de l’enfant, a pris la parole : "Je pense qu’on devrait quand même considérer que comme il y a des enfants qui sont là, quelque soit le statut administratif ou légal des parents, on ne laisse pas des enfants à la rue. Je le répète chaque année, de la même façon et avec la même intensité. Je n’ai pas l’impression d’être toujours bien entendu".                                                                                                                                                                                  

    En attendant, ces familles envisagent d’aller jusqu’à la gare du Nord pour se mettre à l’abri... Car rester dehors par ces températures n’est tout simplement pas une option pour la nuit.

    Bruxelles laisse un centre d'urgence ouvert

    Le Samusocial indique qu'un centre d'accueil d'urgence reste ouvert. Ce centre permanent d'accueil d'urgence est situé rue du Petit rempart à Bruxelles et dispose de 110 places à l'attention des sans-abri en situation d'extrême urgence. En outre, un centre d'accueil médical de 38 places reste ouvert à la MediHalte à Laeken et le centre d'accueil résidentiel pour familles de Woluwe-Saint-Lambert peut encore accueillir 130 personnes.

    Source : RTL.be


    votre commentaire
  • Enregistrement obligatoire de tous les chats en Région bruxelloiseL'identification et l'enregistrement de tous les chats, avant leur douzième semaine, deviennent obligatoires en Région bruxelloise, a annoncé dimanche le cabinet de la Secrétaire d'Etat en charge du Bien-être animal, Bianca Debaets. A terme, l'enregistrement doit contribuer à faire diminuer le nombre de chats euthanasiés dans les refuges, souligne le communiqué.

    En 2014, la Région bruxelloise avait déjà instauré les identifications, enregistrements et stérilisations obligatoires pour les chats vendus ou changeant de propriétaire. A présent, l'identification et l'enregistrement deviennent obligatoires pour tout chat né après l'entrée en vigueur de cet arrêté. L'identification se fera via l'implantation d'une mini-puce.

    "Les avantages du système centralisé pour les chats sont très nombreux. Je pense par exemple aux propriétaires qui pourront retrouver plus rapidement leur chat égaré. Cela permettra aussi de combattre le phénomène des personnes qui abandonnent leur chat. Et, à terme, nous maintiendrons aussi sous contrôle l'ampleur de la population des chats errants. Malheureusement, à l'heure actuelle, pas moins de 36% des chats recueillis par les refuges doivent être euthanasiés, soit un total de 900 chats rien que dans les refuges bruxellois", souligne Mme Debaets.


    votre commentaire
  •  Emmanuel Deroubaix... suite et pas fin 

    J'ai souligné, en caractère gras, un extrait de l'exposé, retranscrit dans la DH, de Me Antoine qui m'a fait grandement tiqué.

    Pour rappel, E. Deroubaix a giflé une journaliste !

    Wolu1200 : Emmanuel Deroubaix.... suite et pas finMe Antoine Chomé a pris la parole pour la défense d'Emmanuel Deroubaix, mercredi après-midi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, et a estimé que le juge devait déclarer les poursuites irrecevables à son encontre pour violation des droits de la défense. Emmanuel Deroubaix, attaché de presse d'artistes et conseiller communal MR à Woluwe-Saint-Lambert, est prévenu de coups et blessures volontaires sur une journaliste de la RTBF, auteure en 2012 d'un reportage qui lui était consacré. Les faits présumés ont été commis le 12 décembre 2014, à la gare du Midi à Bruxelles. Me Antoine Chomé a plaidé à titre principal l'irrecevabilité des poursuites à l'encontre de son client, estimant que l'impossibilité d'avoir accès aux images de la scène du coup, filmées par des caméras de vidéo-surveillance dans la gare du Midi, représentait une violation des droits de la défense.

    "Je déplore le fait que cette vidéo n'ait pas été soumise à contradiction car je ne peux donc pas me défendre sur cet élément essentiel", a déclaré Me Chomé.

    Ensuite, à titre subsidiaire, celui-ci a plaidé l'acquittement de son client sur base de l'article 71 du code pénal. Celui-ci établit qu'une personne n'est pas responsable de son acte si elle a été contrainte par une force irrésistible qui lui a fait perdre son libre arbitre.

    "Il est nécessaire de se poser la question de l'état d'esprit de M.Deroubaix au moment des faits lorsqu'il revoit la journaliste", a développé l'avocat.

    "Il a subi les conséquences néfastes d'un reportage qu'elle avait réalisé sur lui et auquel il n'avait pas donné son accord", a soutenu Me Chomé.

    "Il devait s'agir d'un reportage sur sa réussite professionnelle pour une émission axée sur les entrepreneurs de demain. La journaliste, Stéphanie De Smedt, l'avait suivi pendant plusieurs semaines en jouant la meilleure amie avec lui, pour finalement diffuser le reportage dans l'émission "Tout ça ne nous rendra pas le Congo", l'un des pires torchons de la télévision publique", a-t-il dit.

    "Ce reportage a été réalisé de manière à donner une image caricaturale de M.Deroubaix, en utilisant des méthodes déloyales, donc en violation du code de déontologie journalistique", a soutenu l'avocat.

    "S'il avait su que le reportage était destiné à cette émission malsaine, il n'aurait jamais accepté. Il n'y a d'ailleurs aucune preuve du fait qu'il aurait donné son accord. D'autres personnalités que lui, qui sont passées dans cette émission, ont également affirmé s'être senties trahies en voyant le résultat. Mon client a été l'objet d'insultes et de railleries sur les forums et les réseaux sociaux à la suite de ce reportage", a encore étayé l'avocat de la défense.

    Enfin, en répliques, le ministère public et la partie civile, qui réclament la condamnation d'Emmanuel Deroubaix, ont tenu à préciser que ce dernier avait déclaré lors d'une interview en radio qu'il était au courant de la destination du reportage.

    Mais le prévenu a contesté cette affirmation.

    Source : dhnet.be


    votre commentaire
  • Le printemps est là et, avec lui, le retour de températures plus douces et de journées plus longues. L'occasion de s'aérer l'esprit et pourquoi pas le corps !

    Wolu1200 : Fitness en plein air Fitness au parc

    En rentrant du travail, durant une pause de midi, le week-end en famille... De nombreuses installations sportives vous attendent aux quatre coins de Bruxelles.

    L'été dernier, une quarantaine de machines ont été installées dans différentes parcs de la capitale.

    Les environs des terrains de sports voient aussi fleurir plusieurs installations libres d'accès.

    Si chaque été, Friskis propose gratuitemment des exercices de fitness sur fond musical, le reste de l'année, les équipements du Parc du Cinquantenaire vous aident à faire du sport à votre rythme.

    Les étudiants ont également de quoi se défouler en sortant des cours, que ce soit du coté de l'UCL, sur son campus de Woluwe-Saint-Lambert ou à la VUB à Etterbeek.

    Parcours santé

    Au détour d'une promenade, plusieurs communes proposent aussi quelques haltes plus sportives. Des circuits balisés, adaptés à tous les âges sont également installés au Parc Georges Henri à Woluwe-Saint-Lambert.

    Wolu1200 : Fitness en plein air Street workout

    Si vous êtes plus initiés, vous pouvez toujours vous laisser tenter par le street workout, comprenez le sport de rue. Ce concept, qui vient tout droit des Etats-Unis, permet de sculpter son corps en utilisant le matériel urbain, déjà existant. Pas besoin de banc de musculation ou d'altère pour se muscler, une simple barre de traction suffit pour s'initier au street workout.

    Course à pied

    Enfin, pour ceux qui préfèrent sortir leurs baskets pour se défouler les jambes et avaler quelques kilomètres, voici les meilleurs endroits (cliquez sur les meilleurs endroits) pour exercer vos foulées.

    Source : http://www.brusselslife.be/fr/article/fitness-en-plein-air


    votre commentaire
  • Disparition à Woluwe-Saint-Lambert: avez-vous vu André?A la requête du Parquet de Bruxelles, la police nous demande de diffuser l'avis suivant: 

    Le jeudi 14 avril 2016 vers 12h00, André MOEREMANS, un homme âgé de 65 ans, a quitté le home « EDEN » situé Tomberg à Woluwe-Saint-Lambert. Depuis, il ne s'est plus manifesté.

    Monsieur Moeremans est de corpulence normale et ventripotent. Il mesure 1m63, les yeux marron et les cheveux blanc et gris.

    Au moment de sa disparition, il portait une veste, un pantalon foncé et des chaussures abîmées.

    Cette personne a besoin de soins médicaux urgents.

    Si vous avez vu Monsieur Moeremans ou si vous connaissez l'endroit où il se trouve, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300

    Les témoignages peuvent aussi parvenir via avisderecherche@police.belgium.eu

    Cet avis est disponible sur www.police.be

     

    Le parquet de Bruxelles signale que cette personne a été retrouvée saine et sauve.

    Merci pour vos partages sur les réseaux sociaux.


    2 commentaires
  • Wolu1200 : Une peine de travail requise à l'encontre d'Emmanuel DeroubaixLe ministère public a requis, mercredi soir, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de travail d'entre 120 et 150 heures à l'encontre d'Emmanuel Deroubaix. Il estime que ce dernier s'est bien rendu coupable de coups et blessures volontaires sur une journaliste de la RTBF, dans le hall de la gare du Midi, le 12 décembre 2014. Cet attaché de presse d'artistes renommés, par ailleurs conseiller communal à Woluwe-Saint-Lambert, avait dit avoir agi dans un sentiment de colère vis-à-vis de cette journaliste qui avait réalisé un reportage sur lui en 2012. "Ce n'est pas une 'petite claque', comme il le dit, que monsieur Deroubaix a donnée à la journaliste Stéphanie De Smedt, mais une gifle violente", a estimé le procureur.

    "Pour affirmer que la prévention de coups et blessures est établie, je me base également sur le témoignage du preneur de son de la victime et sur les constations du médecin qui font état d'un gonflement de la joue droite de madame", a-t-il expliqué.

    Ce dernier a également contesté l'excuse de provocation et la circonstance de la contrainte irrésistible à laquelle aurait été soumis le prévenu, des arguments qui seront développés par son conseil, Me Antoine Chomé.

    Me Mehdi Aboudi, qui représente Stéphanie De Smedt et l'Association des Journalistes Professionnels (AJP), a demandé des indemnités d'un euro pour la journaliste et des indemnités d'un euro par membre de l'AJP, soit 2.057 euros, pour l'association professionnelle.

    Source : http://www.dhnet.be/regions/namur-luxembourg/une-peine-de-travail-requise-a-l-encontre-d-emmanuel-deroubaix-570e8f9d35702a22d65a4249

    Liens utiles :

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-emmanuel-deroubaix-condamne-pour-propos-discriminatoires-a-l--a108714342

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-emmanuel-deroubaix-elu-communal-controverse-charge-d-une-pub--a112789990

    https://www.facebook.com/notes/christophe-bourdon/lettre-ouverte-%C3%A0-monsieur-emmanuel-deroubaix/510578402309782

    http://www.lesoir.be/1180911/article/soirmag/actu-soirmag/2016-04-14/affaire-gifle-une-peine-travail-requise-l-encontre-deroubaix


    3 commentaires
  • Si je ne soutiens pas la totalité de ce "coup de gueule" dénoncé par ce commerçant, ancien patron d'une véritable institution du centre ville, je me permets, par soucis de neutralité, d'en restituer tout son contenu en y mettant les plus vives réserves quant aux accusations exprimées par celui-ci à l'égard de certaines personnes.                                                                                                      

    Madame Laurette Onkelinx,

    Il a fallu, malheureusement, les tristes évènements du 22 mars pour que mon ras-le-bol, ressenti depuis tellement longtemps, m’amène à vous adresser ces quelques mots.

    J’ai, cette année, 75 ans et j’ai exercé une profession jusqu’à l’âge de 74 ans. Toute ma vie, j’ai été indépendant, ne dépendant que de moi-même.
    J’ai même eu le privilège de faire travailler toute ma vie au moins une quinzaine de personnes.

    J'ai, entre autres, exploité un commerce, dans le centre de Bruxelles, qui est reconnu par beaucoup de bruxellois comme étant une institution. Ce sont mes arrières-grands-parents qui l’ont débuté en 1873 et mon fils qui l’exploitait encore l’année passée. Il représentait la cinquième génération de la même famille d’exploitants.

    C’est vous dire à quel point je connais les charmes de Bruxelles et les péripéties de son évolution ou plutôt de sa dégradation. Nous avons remis le commerce et quitté Bruxelles et tous les jours je m’en réjouis et j’en remercie « le Ciel».

    Qu’avez-vous fait de Bruxelles?! Votre angélisme et surtout votre clientélisme ont plongé la capitale de l’Europe dans le marasme total et l’insécurité quotidienne.

    Philippe Moureaux, ce traître à la patrie, a fait de Bruxelles une ville pointée du doigt dans le monde entier, un nid de terroristes.

    Yvan Mayeur, bourgmestre illégitime de Bruxelles, a été catapulté à ce poste par votre volonté irréfléchie. Son piétonnier est un fiasco total et a totalement détruit l’âme même de Bruxelles. Vous-même, y avez-vous mis les pieds une seule fois ?
    Il sera responsable de la ruine de nombreux commerces et malheureusement les faits se précisent déjà.

    Yvan Mayeur, qui s’en réjouit à l’encontre de l’avis de la majorité des commerçants, veut y laisser sa trace comme les chiens urinent sur chaque réverbère.

    Marre, nous en avons tous marre de nos politiciens et de votre incompétence. J’en reste là parce que je risque de devenir irrévérencieux et malgré les bonnes manières que mes parents m’ont inculquées, je ne vous salue pas, madame.

    GUSTIN Michel

    Source : lepeuple.be

    Lettre dépitée d'un commerçant du piétonnier de Bruxelles-ville


    votre commentaire
  • Quand les espaces boisés sont de plus en plus clairsemés sur la commune de Woluwe

    J'avais déjà écrit deux articles, très critiques, à l'encontre de Greenwood village qui implante de gigantesques constructions Chemin des 2 Maisons, à l'endroit de ce qui était le "Val d'Or".

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/woluwe-saint-lambert-le-val-d-or-va-t-il-etouffer-le-chemin-des-deux-m-a106863306

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-un-projet-immobilier-gigantesque-qui-mise-parait-il-sur-le-ve-a117594518

    Pour vous, l'interview du... "fauteur de trouble", selon que l'on est impacté par ses constructions qui détruisent les espaces verts (mais pas seulement) ou... la "géniale entreprise", selon que l'on est du côté des actionnaires, des salariés du groupe ou des propriétaires ayant vendu leur terrain.

    Wolu1200 : "Grâce" à Eiffage Benelux... 600 appartements Chemin des 2 MaisonsDans le peloton de tête des groupes de construction, Eiffage Benelux est surtout actif dans le bâtiment. Christophe Van Ophem, son nouvel administrateur délégué, entend lui donner un souffle nouveau en binôme avec Olivier Genis, le président de la filiale belge.

    Extraits choisis :

    La zone Benelux du groupe Eiffage occupe 3.500 personnes et réalise un milliard d’euros de chiffre d’affaires. La division construction, à savoir Eiffage Benelux, pèse 550 millions qui se répartissent à raison de 400 millions dans le bâtiment et le génie civil (72 % de notre activité), les travaux hydrauliques et spéciaux pour 21 %, et l’immobilier pour 7 %. Le bâtiment est l’activité principale.

    Ces dernières années, nous avons réalisé une cinquantaine de millions d’euros de chiffre d’affaires dans cette division, ce qui est relativement faible par rapport à la taille du marché belge. Plusieurs projets, comme Quattuor à Auderghem, et un développement derrière nos bureaux ont été livrés. Plusieurs autres projets résidentiels sont en cours. C’est le cas aussi de Greenwood à Woluwe-Saint-Lambert. Au total, ce projet représente 60.000 m2 à construire, soit environ 600 appartements. Un projet démarre à Uccle, le Faubourg Saint-Job.

    L’actionnariat salarié est opérationnel depuis 25 ans. Au départ, 70 % mais aujourd’hui 90 % des salariés sont actionnaires et possèdent entre 25 et 30 % du capital. Nous avons étendu l’actionnariat salarié en Belgique, il y a deux ans. A l’origine, cette forme d’actionnariat a été créée pour protéger le groupe des agressions extérieures, ce qui nous a bien aidés en 2007, l’année où le groupe espagnol, Sacyr, a voulu racheter Eiffage.

    Article complet :

    http://www.lesoir.be/1175013/article/economie/immo/2016-04-08/eiffage-benelux-se-concentre-sur-projets-prives

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Dominique est furieuse depuis le rachat de WoluTV par Numericable (SFR): "J'ai même téléphoné au grand patron!"Les habitants de Woluwe-Saint-Lambert abonnés au câble ont été bousculés dans leurs habitudes ces derniers mois. La vente du réseau 'fibre' de la commune à Numericable (et non à Telenet qui exploitait auparavant les infrastructures de WoluTV) a provoqué de nombreux problèmes, dont ceux de Dominique, "obligée" de rester abonnée au câble. SFR (le nouveau nom commercial de Numericable) n'a pas répondu à nos nombreuses sollicitations.

    En matière d'abonnement TV, internet ou téléphonie, il est un adage qu'il faut respecter: "Si tout va bien, ne changez rien". Si vous n'avez pas (ou très peu) de panne, il vaut mieux ne pas succomber à la nouvelle offre d'un nouvel opérateur, pour économiser quelques euros par mois.

    Dominique, qui est on ne peut plus d'accord avec cet adage, est victime malgré elle d'un changement d'opérateur. Depuis le début de l'année 2016, la vente de WoluTV, le réseau câblé de la commune de Woluwé-Saint-Lambert, à Numericable, ne fait pas que des heureux.

    En cause, justement, le changement d'opérateur. La situation était assez complexe: l'asbl WoluTV sous-traitait l'exploitation commerciale de son réseau câblé à Telenet. Lors de la vente du réseau, la commune, propriétaire, a du traiter avec le plus offrant, respectant les règles d'appel d'offres propres au marché public.

    Alors que Telenet, le câblo-opérateur malinois, était favori (il connaissait déjà très bien le réseau qu'il exploitait, forcément), c'est finalement Numericable qui a mis le plus d'argent sur la table. Il aurait payé, selon certaines sources, environ 18 millions d'euros pour agrandir sa clientèle potentielle de 10% (l'opérateur, qui utilise le nom de SFR depuis une nouvelle acquisition de la maison mère Altice, n'est présent que dans une poignée de communes bruxelloises et dans la botte du Hainaut).

    Un scandale à deux origines

    Dominique est très remontée contre Numericable/SFR. "C'est un véritable scandale", nous a-t-elle expliqué après avoir contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous.

    Tout d'abord car de nombreux clients, dont Dominique, ont dû attendre plusieurs passages du technicien de Numericable, et ont connu au début de longs épisodes de pannes et d'indisponibilités. On peut en partie le comprendre. La masse de travail que représente la transition entre deux opérateurs complètement différents sur un même réseau (le câble de WoluTV, donc) est très importante. Mais le temps était compté, car on avait promis aux clients une transition en douceur et "le même service au même prix". 

    L'autre sujet qui fâche, c'est le matériel fourni (et loué…) par Numericable. Selon Dominique, il est "d'un autre âge". Cette habitante de Woluwé, qui voulait simplement continuer à avoir la télévision de base comme avant (sans internet ni téléphone, donc), s'est retrouvé avec "un vieux décodeur dont le logiciel date de 1992 (Dominique se base sur une date trouvée dans les paramètres du décodeur, NDLR), il y a même une carte…"

    dec1
    L'interface de "vieux" décodeur de Numericable.

    Le seul moyen d'avoir BeTV

    Alors qu'auparavant, chez Telenet, "on avait un bon décodeur, un bon service clientèle, pour un prix inférieur", Dominique doit se contenter d'un matériel qu'elle estime moins performant, ce qu'elle appelle le "vieux décodeur Numericable".

    Mais c'est la seule solution pour continuer à avoir BeTV en option, qui est "mon activité principale quand j'allume la TV".

    Et là, il y a un souci. Pour profiter vraiment de BeTV et de son option 'à la demande' (qui permet de revoir des films et des émissions sur une certaine période), il faut avoir 'La Box', le boitier haut-de-gamme de SFR qui fait office de modem et de décodeur.

    "Mais cette Box est réservée à ceux qui prennent l'offre triple play (TV, NET, TEL). Ceux comme moi, qui ne veulent que la TV, doivent se contenter d'un vieux décodeur qui permet à peine d'enregistrer un programme, et qui ne permet pas d'avoir BeTV à la demande, or je paie tout de même 42,5 euros par mois à BeTV !".

    Pour Dominique, pas de doute, "c'est de la vente forcée".

    Dominique a réussi à obtenir 'La Box', mais…

    Mais Dominique n'est pas du genre à se laisser faire. "A force de persévérer – j'ai même téléphoné au grand patron de Numericable en Belgique - j'ai tout de même réussi à obtenir 'La Box', le décodeur haut-de-gamme de SFR, sans devoir passer au triple play".

    Soucieuse du détail, Dominique n'en est "pas vraiment contente, car elle est trop lourde, trop complexe, il y a un tas de VOD et d'options dont je n'ai pas besoin".

    De plus, SFR lui a facturé les 10€ d'Auvibel, la SCCRL (société civile coopérative à responsabilité limitée) qui est chargée de la perception d'une sorte de taxe pour la copie privée d'oeuvres protégées. En effet, le disque dur de 'La Box' est d'une capacité de 500 GB, ce qui rentre dans les tranches supérieures de "taxation" du décodeur. Et comme Dominique n'a pas l'offre triple play, SFR lui facture entièrement ce montant (à savoir 10,75€). Heureusement, il s'agit d'un frais fixe, et non mensuel.

    Que fait la commune ?

    Dans un reportage récent de nos confrères de BX1, la télévision locale bruxelloise, il était question de "nombreux couacs, un service clientèle qui ne suit pas, et une offre en 'packs' qui ne satisfait pas les clients". La commune a même envisagé, un temps, des actions contre Numericable/SFR si le cahier des charges signé, balisant la transition de Telenet à Numericable, n'était pas respecté.

    Contacté par nos soins fin mars, Daniel Lodewijckx, le directeur de cabinet d'Olivier Maingain, bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, s'est montré rassurant. "On a eu un certain nombre de plaintes, mais tout est rentré dans l'ordre".

    La commune s'est mis en relation avec SFR, où elle a un interlocuteur privilégié. "On a conservé quelques employés de WoluTV, on leur envoie les emails concernant les problèmes" des riverains avec la transition. "Ils s'arrangent directement avec SFR".

    Impossible de joindre Numericable ni SFR

    Nous avons tenté à de nombreuses reprises, durant plusieurs semaines, de joindre les responsables de Numéricâble (ou plutôt de SFR, désormais) en Belgique. Nos appels et nos emails n'ont jamais obtenu de réponse.

    Il ne semble pas y avoir de service communication au sein de SFR, dont l'offre débarque en Belgique, mais dont le personnel est pourtant issu de Numericable.

    Source : RTL-INFO

    Lien utile :

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-sfr-numericable-ton-univers-impitoyable-video-on-n-est-pas-de-a125144960

     

    1 commentaire
  • Le sac-poubelles le plus fragile est... bruxelloisLes sacs-poubelles, selon la région où vous habitez, changent de couleur, d’épaisseur, mais aussi de prix. Oui mais sont-ils solides ? Et sont-ils résistants aux fuites ? Nous avons testé 8 sacs de 30L de 8 régions différentes à notre façon. Test-Achats en a testé une trentaine en laboratoire. Voici les résultats.

    Pour l’achat de nos sacs-poubelles, nous n’avons rien à dire. Aucun choix n'est possible et, pourtant, chacun d’entre nous produit 200kg de déchets ménagers par an. Ce sont les régions qui régentent tout cela et qui délèguent aux communes, via souvent des intercommunales qui demandent à des fabricants de les réaliser selon un cahier des charges. Bref, au final, il y a beaucoup d’intermédiaires ! Il y a 8 intercommunales en Wallonie et 26 en région flamande et à Bruxelles. Pourquoi ne pas avoir un même sac-poubelle pour notre petit pays ? Cela faciliterait bien des choses et cela coûterait sans doute moins cher au final.

    Les Belges ne sont pas égaux devant leurs poubelles

    En plus du sac, vous payez aussi une taxe supplémentaire. Elle est aussi différente selon votre lieu de résidence. Bref, tout le monde fait à sa mode. Au niveau des prix : le sac le moins cher est à 0,10€ pour 30 L à Bruxelles, le plus cher est à 1,25 € pour 30 L à Malines. Pour un couple qui sort un sac par semaine, cela leur coûtera, par an, 5.20€ à Bruxelles et 65€ à Malines.

    Au niveau des couleurs, il y en a 10 différentes : jaune, brun clair, gris, noir, blanc, bordeaux, etc. 

    Quant à la solidité, nous avons fait remplir les sacs de 8 régions par une jeune équipe de Basketball de Ecaussines, les Cougars. Ils les ont remplis de déchets pour une masse d’environ 11 kg. 5 sacs se sont avérés assez solides : Namur, Liège, Tournai, Charleroi et Ottignies - Louvain-La-Neuve. Deux autres se sont déchirés au niveau des attaches : ceux de la région de Mons et de Tervuren. Mais celui qui casse tout de suite est le bruxellois : il est pourtant bien indiqué 15 kg de déchets autorisés mais dès 8-9 kg, il se déchire complètement…

    Test-Achats a testé en laboratoire une trentaine de sacs-poubelles. Ils ont vérifié la qualité de l’étiquetage, le volume, la résistance aux fuites et aux chutes, la résistance des liens et la facilité d’utilisation et voici leurs résultats : ‘‘En cas de chute, près de la moitié des sacs, remplis de granulés en polyéthylène, craquent (12/28). Cela peut s’expliquer par la hausse du prix du polyéthylène qui sert à fabriquer les sacs-poubelles, et qui a conduit certains fabricants à diminuer l’épaisseur de leurs sacs pour pouvoir conserver leur prix de vente. Evidemment, qui dit économies sur l’épaisseur, dit moi de résistance, et donc déchirure.’’

    L’autre constat que Test–Achats a trouvé est assez aberrant : c’est au niveau du volume des sacs. ‘‘Ceux de Bruxelles ne contiennent que 25 L au lieu de 30, ceux de Liège également, ceux d’Ottignies c’est 23 L au lieu de 30, et ceux de Verviers 31 au lieu de 50. Ils se sont également montrés résistants à la perforation à l’exception du sac Carrefour d’Alleur. Le nombre de sacs annoncé par rouleau sur le bandeau est bien respecté à deux exceptions près, Charleroi, et le sac Carrefour d’Alleur.’’

    Nous avons aussi vérifié cela et nous avons constaté que le sac d’Ottignies contient 23 litres au lieu de 30 et, par contre, celui de Tervuren fait 34 L au lieu des 15 annoncés ! Ceux de Liège et Namur, qui étaient aussi petits, ont été changés depuis que Test-Achats leur a fait une remarque au niveau des tailles.

    Quant aux fuites, nous avons glissé 70 cl d’eau colorée et nous avons laissé reposer nos sacs pendant 4 jours. Trois sacs ont tout de suite fuité : ceux de Tournai, Namur et Ottignies. Pas terrible pour le fond de nos poubelles ! De plus, c’est lorsque nous les sortons de leurs habitacles qu'elles se déchirent car le poids est sans doute trop conséquent pour l’épaisseur du sac.

    Taxe pollueur-payeur

    Dans les régions wallonnes et flamandes, on applique la taxe pollueur-payeur ou coût-vérité. Les communes répercutent le coût de la gestion de leurs poubelles dans le prix du sac-poubelle, dans le but d’inciter le citoyen à générer moins de déchets. A cette taxe sur le sac-poubelle, de nombreuses communes ajoutent une taxe annuelle par ménage (comme à Wemmel ou à Charleroi). Ce qui est illogique pour le citoyen, c’est que chaque intercommunale, et parfois commune, répercute des prix différents sur les sacs et sur la facture taxe déchets annuelle par ménage. Bref, rien ne va plus dans le monde des poubelles. A quand un sac solide et pas trop cher ?

    Source : http://www.rtbf.be/info/societe/onpdp/on-a-teste/detail_qualite-et-prix-de-vos-sacs-poubelles-une-arnaque?id=9259924


    2 commentaires
  • Cela ne s'est pas présenté à la station DATS de Woluwe-Saint-Lambert mais méfiance quand même

    Tournai-Ath-Mouscron

    De l'eau dans le réservoir... à la place de l'essence à la station DATSOnze conducteurs ont connu une sacrée mésaventure.

    Des milliers d'automobilistes hennuyers ont fait le plein ces mardi et mercredi par peur d'être confrontés à une pénurie de carburant. Ce mercredi matin, plusieurs d'entre eux auraient mieux fait de s'abstenir car ils ont connu une sacrée mésaventure à la station Dats 24 à Ath.

    Selon nos confrères du Nord Eclair, onze automobilistes se sont retrouvés avec de l'eau dans leur réservoir et sont tombés en panne après leur passage dans la station-service du groupe Colruyt.

    "J’ai été au garage, le réservoir était plein d’eau, pas une trace de carburant. Ça risque de me coûter un pont car il va falloir changer toutes les pièces où de l’eau s’est infiltrée", témoigne un automobiliste malchanceux. 

    Il s’agirait d'un fond de cuve mal nettoyé. 

    Dats 24 a fait savoir qu'il prendrait en charge tous les frais occasionnés.

     


    1 commentaire
  • Arrestations de samedi à la Bourse: Maingain exclut un conseiller communal qui dérape sur les réseaux sociaux

    Le conseiller communal a en effet insulté Alexis Deswaef, le président de la Ligue des Droits de l'Homme, lequel avait été arrêté samedi à la Bourse avec d'autres militants anti-racisme. "Il était où ce con quand il y a eu les attentats? Et maintenant il vient encore nous faire la morale avec son racisme. Si on l'avait été on en s'était pas là. Voilà la morale de l'histoire. Faite du bien aux vilains ils vous chiens dans la main" (sic), a ainsi écrit, sur sa page Facebook, Olivier Schuermans. 

    Wolu1200 : Olivier Maingain exclut un conseiller communal qui dérape sur les réseaux sociaux

    "Il s'agit de propos malencontreux, mais exploités politiquement. Je suis également surpris par la réaction d'Olivier Maingain. Il m'a annoncé la nouvelle hier sans me donner l'occasion de m'exprimer. Tout a été dit en une minute. Pour quelqu'un qui se dit démocrate et humaniste, je suis un peu surpris!", a commenté, de son côté, Olivier Schuermans. Le désormais ex-membre du groupe Indépendance Libérale indique néanmoins vouloir éviter la polémique. "Je vais prendre un peu de recul avant de réagir plus amplement. Mes mandats m'appartiennent toujours", ajoute-t-il.

    Source : dhnet.be


    Le comité du groupe Indépendance libérale de Woluwe-Saint-Lambert a décidé mardi soir d'exclure de ses rangs le conseiller communal Olivier Schuermans. Cette décision fait suite aux propos jugés injurieux tenus par ce dernier sur des réseaux sociaux à l'égard du président de la Ligue des Droits de l'Homme.

    L'exclusion de M. Schuermans a été décidée à une très large majorité, a indiqué mardi soir M. Chadelas, ajoutant qu'il avait communiqué la décision à l'intéressé, lui demandant également de remettre ses deux mandats de conseiller communal et conseiller CPAS à son groupe.

    Source : lalibre.be


    1 commentaire
  • Wolu1200 : Notre bourgmestre à nouveau hospitaliséEN BREF

    Olivier Maingain, a été à nouveau hospitalisé vendredi aux cliniques universitaires Saint-Luc à Woluwe-Saint-Lambert. Il avait déjà été hospitalisé quelques jours la semaine dernière pour y poursuivre une convalescence à la suite d’une pancréatite.

    Il a dû être à nouveau hospitalisé ce vendredi matin et devrait rester à l’hôpital pendant une durée encore indéterminée, afin de le préparer à une intervention chirurgicale qui a dû être reportée, précise-t-on.


    1 commentaire
  • Reportage photographique sur ce qui n’aurait jamais dû arriver.

    Armé de mon tout appareil photographique, j’ai couvert la manifestation des Hooligans venus de Vilvorde par train, et qui voulaient en découdre avec la population et surtout toute personne basanée. J’ai vu des brutes épaisses pousser des enfants africains, sans raison et provoquer une population ahurie qui se demandait ce que venaient faire ces énergumènes sur ce lieu de recueillement. Comment ces fascistes ont-il pu arriver sur le site de la bourse sans être inquiétés ?

    J’ai pu photographier, armé d’un tout nouveau Fuji X PRO II, cette bêtise humaine étalée au grand jour, malheureusement sans aucun complexe…

    Ces photos réalisées sur le vif et dans des conditions difficiles sont un témoignage sur ce qui n’aurait jamais du arriver. A qui la faute ?

    A vous de juger….

    Olivier Polet

    Les hooligans "fous" de la Bourse en photos et commentaire du photographe

    Les hooligans "fous" de la Bourse en photos et commentaire du photographe

    Les hooligans "fous" de la Bourse en photos et commentaire du photographe

    Les hooligans "fous" de la Bourse en photos et commentaire du photographe

    http://photographe-polet.com/photos-de-manifestation-de-hooligans-a-bourse/

    Mais aussi :

    http://et-notredevenir-il-est-ou.eklablog.com/bruxelles-une-marche-blanche-pronant-la-solidarite-remplacee-par-une-m-a125505656

    Pour ceux, rares, qui douteraient encore du caractère haineux de cette population aux neurones faméliques, je vous invite à cliquer ci-dessous :

    https://www.facebook.com/CasualsUnitedBelgium/?hc_location=ufi

     


    votre commentaire
  •  

    Wolu1200 : Grande opération de solidarité au profit de la Croix-Rouge le 2 avrilCe samedi 2 avril 2016, plusieurs centres commerciaux bruxellois participeront à une grande opération de solidarité au profit de la Croix-Rouge.

    Marqués par les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, plusieurs Maîtres Cireurs de la capitale proposeront aux clients de faire briller leurs chaussures. Les bénéfices de cette opération seront reversés à la Croix-Rouge.

    En pratique

    Trois shoppings bruxellois, le Westland Shopping Center, The Woluwe Shopping Center et City2 participent à cette opération de solidarité. Concrètement, deux Maîtres Cireurs seront présents toute la journée dans ces trois centres commerciaux. Pour 5 euros, vos chaussures seront comme neuves.

    N'hésitez pas, c'est pour la bonne cause !

     


    votre commentaire
  • Succès du premier taxi pour seniors à Woluwe-Saint-Pierre

    Taxi pour seniors... Et pourquoi pas dans notre commune !?!Lancé il y a un an à l’initiative des autorités communales, le Wolubus, le premier service de taxi bon marché pour seniors en Région bruxelloise, fait le bonheur des Wolusanpétrusiens de plus de 65 ans. Ce système qui permet à ceux-ci d’être transportés dans Woluwe-Saint-Pierre et dans les communes voisines pour un prix oscillant entre 2 et 4€ a conduit, en 2015, à 2 063 courses (allers-retours). A l’heure actuelle, le Wolubus compte 150 utilisateurs inscrits, s’est d’ailleurs réjoui jeudi l’échevin du Troisième Age, Christophe De Beukelaer, à la base du projet.

    La naissance du Wolubus dans cette entité du sud de la capitale ne vient pas de nulle part. Contrairement à la majorité des communes bruxelloises, Woluwe-Saint-Pierre connaît un vieillissement de sa population. Et si les plus de 65 ans représentent 13 % de la population bruxelloise, le chiffre monte à 20 % dans l’entité.

    Pour lancer le service inédit, l’édile humaniste s’est associé avec le CPAS, ce dernier ayant ainsi pris en charge le salaire d’Ahmed Bouziani, le chauffeur, sur base d’un article 60. Vu l’engouement important pour le Wolubus, la commune a d’ailleurs annoncé l’achat d’une deuxième voiture, et le recrutement, toujours sur base d’un article 60, d’un autre chauffeur. Développer le projet ne coûte d’ailleurs pas un centime aux finances communales, les commerçants locaux sponsorisant entièrement l’achat du véhicule en échange de l’apposition d’affiches publicitaires sur la carrosserie. "C’est un gros budget pour notre petit commerce, mais on espère que cela nous apportera encore de nouveaux clients. On voulait aussi être utile", expliquent Emilie et Fabrice, les gérants du bandagiste Mestag.

    Ce jeudi matin, les autorités locales avaient réuni les seniors de la commune pour tirer ensemble le bilan du Wolubus, et voir les éventuelles améliorations à effectuer. La vingtaine de seniors présents a été unanime : le système est une excellente idée et a littéralement changé leur vie. "C’est formidable ! Je peux retourner au restaurant ! Cela permet de rompre l’isolement", résume Fany, 84 ans. "Cela a changé ma vie ! Je peux désormais retourner à la bibliothèque", souligne Francine, 80 ans. "Ahmed est super sympa et nous dépose partout quand on lui demande. C’est formidable", s’extasie une troisième personne dans l’assistance.

    De son côté , Christophe De Beukelaer s’est réjoui que le Wolubus permette ainsi aux seniors qui le souhaitent de rester le plus longtemps possible chez eux.

    Erratum :

    On m'apprend qu'il existe un service similaire mais cependant moins abouti puisqu'uniquement pour des déplacements dans notre commune.

    S.O.S. Transport

    Ce service dispose de véhicules spécialement adaptés aux personnes handicapées et en chaise roulante.

    Ce service aide les personnes à mobilité réduite à se déplacer plus facilement moyennant une cotisation annuelle de 9 € et le paiement de 2 € par trajet.

    Les déplacements sont limités au territoire de la commune et sont effectués du lundi au vendredi de 8h à 12 h et de 13h30 à 17h.

    Il est conseillé de réserver la voiture cinq jours avant le déplacement, et uniquement par téléphone.

    Evelyne DE CONNINCK

    Tél. et fax : 02/762.61.94  

    e.deconninck@woluwe1200.be


    4 commentaires
  • Perquisitions avenue des Cerisiers: pas d'interpellation

    En bref : 25 mars 2016 à 17h37

    Des opérations ont été menées, avenue des Cerisiers coin rue Knapen, à la frontière entre Schaerbeek et Woluwe-Saint-Lambert. Une dizaine d'agents des forces spéciales ont investi une habitation.

    D'après les habitants du quartier, une partie de la rue a été bouclée dans le courant de l'après-midi par des véhicules de la police et de l'armée, avant que la police ne pénètre dans une habitation.

    Plusieurs personnes sont sorties et ont été emmenées à l'arrière d'un bâtiment voisin.

    Après avoir établi un périmètre de sécurité, les forces de l'ordre ont investi l'habitation ciblée avec un bélier pour forcer les portes.

    Peu avant 17h30, l'opération touchait à sa fin. La police scientifique restait néanmoins sur place pour les devoirs d'enquête complémentaires.


    votre commentaire
  • Wolu1200: Témoignage et recherche de personnes présentes dans le métro MaelbeekMes amis, J'étais dans le premier wagon du metro qui a était victime des attentats à Maelbeek. Moi, j’étais assise dans le dernier rang à gauche, a cote de la fenêtre. À côté de moi avait une dame avec son chien. Devant moi un jeune homme dormait quand la vitre des fenêtres sont tombées sur nos têtes. On a vu du feu en dehors de la rame.

    Certains ont crié de panic, 'c'est un attentat'. On s'est couché par terre, on s'est couvert. On craignait une nouvelle explosion, certains disait qu'on allait mourir. Les portes étaient bloquées et il fallait sortir du wagon par la fenêtre. Quand nous avons réussi a sauté sur le quai, je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup de blessés que l’autre wagon derrière nous étaient détruit. A notre niveau la fumé nous entourait complètement déjà. Le chauffeur de metro parlait à la radio et était blessé au visage. Il disait qu'il avait terminé d'évacuer son train et qu'il allait commencer à nous guider hors de la station.

    J’ai vu une jaune femme totalement blessé sur le visage et les mains. Elle est mince, cheveux châtain claire un peu bouclé, portait de pantalon et un pull. Elle était tétanisée en état de choque. J’ai la pris par le bras et je la conduit vers l’escalier. J’ai lui dit : « viens , on ne va pas mourir ».

    On ne voyait rien, la fumé était trop grande. Quelques marches d'escalier manquaient à cause de l'explosion et on essayait de trouver la sortie. Le conducteur nous faisait signe avec sa lampe afin guider le chemin.

    La solidarité présente était immense. Des embrassements et réconforts. J'ai pris dans mes bras une autre dame qui n'arrêtait pas de pleurer. Elle ne savait pas s'orienter correctement. Je l'ai laissé avec les ambulanciers à l'extérieur et je l'ai souhaité une vie normale.

    Finalement on était tous la, dehors. La police commence à arriver et on était encadré par des ambulances. Beaucoup de blessés, brulés, un bras sur le trottoir que je n'oublierais jamais.

    Si une de ces personnes se reconnaissent, j'aimerais bien qu'elles me contacte.

    Samla E Leo à Bruxelles-profil Recherche Famille

    Wolu1200: Témoignage et recherche de personnes présentes dans le métro Maelbeek


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires