• affaire"Cecil le lion": la Belgique prend des mesures préventives


    votre commentaire
  • Le saviez-vous ? Les chômeurs âgés ne peuvent plus effectuer des travaux dans leur habitationUn habitant de notre commune a reçu un document de son syndicat lui signalant que : "En raison des récentes mesures prises par le gouvernement, les chômeurs âgés,(en ce compris les prépensionnés), ne sont plus automatiquement dispensés d'une série d'obligations imposées par l'Onem......"

    Dans ce document, une phrase a retenu toute son attention et il a failli s'étrangler d'indignation en la lisant : "De plus, ils ne sont plus autorisés à valoriser leurs biens (ex.: effectuer seuls des petits travaux d'aménagement à leur habitation)".... sauf s'ils demandent une dispense.                               Seulement voilà, ce prépensionné (donc assimilé à un chômeur), âgé de 60 ans, n'a jamais reçu d'informations relatives à cette mesure qu'il considère d'ailleurs comme discriminatoire. Heureusement pour lui, son syndicat a obtenu l'autorisation d'une demande avec effet rétroactif, à charge pour ce senior de se rendre à son syndicat.

    En conséquence, rajoute-t-il dans le commentaire qu'il m'a envoyé, les personnes qui sont dans ma situation, qui ne sont pas ou plus syndiquées et qui ne connaissent pas cette nouvelle mesure, sont considérées comme des travailleurs au noir s'ils effectuent des petits travaux dans leur propre habitation. Dans l'absurde, continue-t-il, un chômeur âgé (qui n'est pas à assimiler à un chômeur de longue date) devrait donc engager un ouvrier !!! même pour réparer la chasse d'eau de son wc. Cela devrait donc lui coûter 100€ de déplacement + la main d'oeuvre + la pièce à remplacer (ici dans l'exemple, un élément de la chasse d'eau), soit quelque chose comme 150€ pour une pièce qui coûte 25 €. Cet habitant de notre commune a terminé son mail par une belle photo représentant un bras d'honneur fort peu respectueux... que je ne désapprouve pas mais que je ne publie pas. 

    Commentaire d'un internaute sur Facebook :

    "C'est du grand n'importe quoi, autant je trouve normal qu'un chômeur soit soumis à un contrôle puisqu'il bénéficie d'un revenu financé par la collectivité, autant je trouve ridicule d'interdire à un chômeur de faire des travaux chez lui. Monde de dingues en vérité...".

    W.N.

     

     


    votre commentaire
  • Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, nous avons depuis peu un nouveau et unique fournisseur TV sur notre commune. Un bien ou un mal !?! L'avenir seul nous le dira mais sur les réseaux sociaux les avis sont plutôt négatifs. Voir liens ci-dessous. 

    https://www.facebook.com/groups/337747606310352/890154694402971/?notif_t=group_comment_reply

    https://www.mesfournisseurs.be/marques/numericable/avis

     

    Wolu1200 : Pour c

     

    "Les deux parties sont déterminées à tout mettre en oeuvre pour que les abonnés actuels de Wolu TV ne ressentent aucun désagrément à l'occasion du passage de témoin entre Telenet et Numericable".
    L'opération permet à la commune de percevoir "un montant substantiel" (18 millions) et garantit, "au vu de la qualité du nouvel opérateur, que les services accessibles aux habitants seront de première qualité".

    Olivier Maingain


    2 commentaires
  • J'ai découvert dans La Libre de ce jour un article consacré à une habitante de notre commune dans le cadre de la "Série d'été" qui présente des métiers hors du commun. Extraits choisi.

     

    Wolu1200 : Hermès aime Chantal de Meeus et vice-versa

    Le savoir-faire hérité d’Hermès

    Chantal de Meeûs a travaillé chez Hermès dans les années 80.  "J'étais la première jeune femme à être engagée dans l'atelier. Au départ, on m'avait cantonnée dans des petits articles. Je n'y étais pas vraiment à l'aise. Et puis, on m'a donné un grand article à fabriquer et, là, je me suis envolée", explique cette femme passionnée.

    Déjà adolescente, Chantal de Meeûs aime travailler de ses mains, créer des petits objets avec de la laine, qu'elle file elle-même. A 18 ans, sur les conseils d'une amie de sa mère, Marie Wabbes écrivain et dessinatrice de livres pour enfants, Chantal part étudier en Angleterre à l'école Farnham. Dans cette école, sa réalisation de fin d'année sera un sac à dos en cuir. La matière la tente et elle part suivre une formation en sellerie-maroquinerie à Paris. Elle est par la suite engagée chez Hermès et se trouve y être la plus jeune ouvrière. Là, elle fabrique le mythique sac Kelly. Ce métier l'a profondément marquée et lui a appris des choses qu'elle utilise encore aujourd'hui dans son atelier à Woluwe-Saint-Lambert. 30 ans après son passage chez Hermès, c'est le retour aux sources de l'inspiration et du désir de retravailler cette matière sensuelle qu'est le cuir. Elle ressort ses outils et ouvre son atelier-boutique rue du Prince Héritier, 93. Aujourd'hui, cette sellière maroquinière travaille sur commande mais réalise aussi des pochettes en cuir pour iPhone.

    Article complet à découvrir dans La Libre du lundi 27 juillet 


    votre commentaire
  • Cela s'est passé il y a 20 ans 

    A quand un "remake" ?

    Morceau d'un avion sur le sol bruxellois !Je viens de découvrir sur l'excellent blog bruxellois (dans la commune de Haren) de Pascal Jacqmain cet article surprenant que je trouve utile de vous faire partager. 

    "Imaginez-vous revenant de Diegem avec vos enfants en empruntant le sentier du Keelbeek. Soudain vous entendez un grand bruit derrière vous. Vous poursuivez votre chemin et ce n'est qu'au JT du soir que vous découvrez l'origine du bruit: un morceau de capot de réacteur est tombé sur la place de Diegem ou vous vous trouviez quelques minutes avant!

    Cette mésaventure, je l'ai vécue il y a une vingtaine d'année avec ma petite fille! Il n'y eu heureusement qu'un blessé léger (un passant qui a voulu ramasser des débris encore brulants) et quelques voitures endommagées.

    Si je vous en parle aujourd'hui, c'est que la semaine dernière, Boeing a émis une note d'avertissement à toutes les compagnies possédant des B-777. En effet, lundi dernier, un avion de ce type appartenant à AIR France a perdu peu après le décollage une pièce du train d'atterrissage (de 60 Kg!) au dessus de la banlieue de Shanghai. La aussi, aucune victime à déplorer, la pièce ayant néanmoins traversé le toit d'une usine. Boeing précise en outre que le vol a pu se poursuivre normalement en toute sécurité.

    Ce genre d'incident est plutôt rare, les normes de maintenance et d'inspections techniques sont très strictes en aviation (en tout cas en Europe et en Amérique du Nord). Si la même sévérité était appliquée au secteur automobile, nul doute qu'une bonne partie des véhicules seraient interdit de circulation.

    La probabilité s'être victime d'un tel accident est quasi nulle, mais le risque zéro n'existe pas. On se souviendra qu'un Concorde s'est écrasé sur un hôtel près de Paris après avoir été percuté par une pièce perdue par l'avion qui le précédait."

    Source : http://haren.blogs.sudinfo.be/archive/2015/07/21/quand-ca-tombe-156916.html


     Lien utile : Survol de haren (vidéo du blog de Haren)

    https://www.youtube.com/watch?v=IgUg8aIrPSw


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Photo insolite prise aujourd'hui rue Théodore De Cuyper

     

    Mais où est donc passé son propriétaire ?

     

    Wolu1200 : Photo insolite prise aujourd'hui rue Théodore De Cuyper


    1 commentaire
  •  

     

    Les promesses sont faites pour... ne pas être respectées

    "La TVA sur l'électricité baisse de 21% à 6%. Promesse tenue." Voilà ce que dit une affiche partagée depuis quelques heures sur les réseaux sociaux et cette déclaration est signée... Charles Michel! Un revirement catégorique dans le chef du Premier ministre dont le gouvernement a annoncé exactement l'inverse jeudi, et qui ne manque pas de faire réagir sur Facebook et Twitter.

    On peut ainsi lire sur le site du MR en 2013 que "Charles Michel, Président du MR se réjouit de l'accord intervenu en Comité de concertation sur la baisse de la TVA pour l'électricité passant de 21% à 6%."

    "Il était essentiel de prendre une mesure qui s'inscrit dans le temps afin de soutenir le pouvoir d'achat des citoyens à l'heure où les dépenses énergétiques représentent une lourde charge financière dans le budget des familles. Cette mesure aura aussi un effet direct sur l'emploi et le pouvoir d'achat" explique celui qui était alors président du MR.

    Après le revirement sur la N-VA, voilà qui pourrait faire mal à l'image du Premier ministre et le PS ne s'est d'ailleurs pas privé de partager la photo sur son compte Twitter. La dite affiche de Charles Michel est par ailleurs toujours présente sur le compte Twitter du MR.

    MR, PS, CDH, Ecolo.....

    Tous des bonimenteurs... avant les élections et des alzheimers... par la suite.

     


    votre commentaire
  • Depuis une semaine, de nombreux médias ont relayé les résultats d’une étude américaine sur le fonctionnement d’un nouveau patch à insuline qui se régule de manière autonome. Si ces résultats ouvrent une nouvelle voie de recherche, le procédé n’est pas encore testé chez l’homme et, même en cas de résultats concluants, il ne sera pas disponible tout de suite pour les patients…Le point sur les éléments à retenir de cette étude avec la Fédération Française des Diabétiques.

    Santé : Diabète... vers un patch à insuline ?

    Le patch développé par des chercheurs américains et dont les premiers résultats ont été publiés dans la revue PNAS, fonctionne sur un principe d’autonomie et de réactivité. Ce patch, de quelques millimètres carrés est posé sur la peau. Il est constitué de micro-aiguilles, fines comme des cils et indolores, contenant de l’insuline.
     
    Lorsque le corps est en hyperglycémie, le surplus de sucre circulant provoque un état de stress dans l’organisme. Associées aux micro-aiguilles, des enzymes sont sensibles à cet état de stress, elles provoquent alors une réaction qui libère, sous la peau, les micro-doses d’insuline contenues dans le patch. Les chercheurs ont ainsi réussi à réguler la glycémie d’une souris diabétique de type 1 pendant une durée de 9 heures.
     
    Les spécialistes mettent en avant les avantages majeurs de ce dispositif. Tout d’abord le patch positionné sur la peau n’est pas douloureux. Le principe de fonctionnement repose par ailleurs sur une réponse en temps réel au stress provoqué par l’hyperglycémie. En mettant au point un système basé sur cet élément, qui imite en quelque sorte le fonctionnement des cellules du pancréas, les chercheurs espèrent délivrer l’insuline de façon autonome, sans aucune intervention humaine ou électronique.
     
    Un mécanisme biologique décrit aussi comme plus réactif, qui assure une réponse proportionnée aux hyperglycémies en évitant ainsi le risque d’un surdosage de l’insuline. Interrogé par l’AFD, le Dr Riveline évoque « un concept innovant majeur, ce mécanisme bio-compatible devrait ouvrir la voie pour de nombreuses études à venir ».
     
    Selon ces premiers résultats, le principe de ce patch semble idéal. Indolore, basé sur un mécanisme compatible avec le corps humain et complètement autonome. Il faudra cependant beaucoup de temps pour que cette étude, réussie chez la souris sur une durée de quelques heures, puisse déboucher sur un prototype de patch, adapté à l’homme.
     
    « De nombreuses questions demeurent quant à la sensibilité du dispositif chez l’homme» indique le Dr Riveline, « notamment en ce qui concerne la vitesse à laquelle l’insuline est délivrée par rapport aux variations de glycémie, quel peut être le niveau de décalage dans le temps ? Des pistes de réflexion qui devront être explorées dans les années à venir ».
     
    Les chercheurs assurent de leur côté t avoir déjà pris en compte certaines variations individuelles. Le Pr Zhen Gu, responsable de l'étude pour l’Université de Carolin du Nord parle ainsi d’un patch qui «  peut être personnalisé pour prendre en compte le poids du malade et sa sensibilité à l'insuline ».
     
    Malgré ces caractéristiques qui font de cette découverte une innovation majeure, la ligne d’arrivée est encore très loin. Dans un premier temps, les essais chez les animaux devraient se poursuivre, avant d’être éventuellement démarré chez l’homme. « Si ces essais chez les animaux sont concluants, nous pourrons démarrer les essais chez l’homme d’ici quelques années, probablement 3 ou 4 ans ». confie à Medscape,  le Pr Zhen Gu.
     
    D’autres spécialistes interrogés tempèrent aussi l’impatience qu’a pu générer cette annonce. Le Dr David C Klonoff, du Diabetes Research Institute chez Mills-Peninsula Health Services parle lui « d’au moins 5 ans avant que cette méthode n’arrive sur le marché. Pour le moment c’est un concept intéressant mais qui est loin d’être prêt pour une utilisation clinique ».
     
    Le patch à insuline vient s’ajouter à d’autres recherches en cours comme les lentilles Google ou les inhalateurs d’insuline. D’autres chercheurs travaillent actuellement sur des systèmes de surveillance en continu de capteurs de glucose, plus proche du fonctionnement du corps humain que les systèmes électroniques actuels.
     
    A terme des procédés combinés couplant pompe et capteur pourraient voir le jour. Autant de recherche qui ont pour objectif commun de délivrer les patients des piqûres, que ce soit pour la mesure de la glycémie ou l’injection d’insuline. Des recherches enthousiasmantes mais qui, à l’image du patch à insuline ont encoure un très long chemin à parcourir avant d’atterrir sur les rayons de votre pharmacie…

    Source : http://www.afd.asso.fr/actualites/un-patch-autonome-pour-delivrer-l-insuline-006295?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%20N%20103%20juillet&utm_content=Newsletter%20N%20103%20juillet%20CID_d8be9591750dea58e03fac528a026fe2&utm_source=Routages%20email&utm_term=LIRE%20LA%20SUITE


    votre commentaire
  • Sors de ce corps hypnos !!

     Et pendant ce temps-là, au défilé du 21 juillet, un dieu (Hypnos) s'en alla investir le corps d'un prince 

     

    Dans la mythologie grecque, Hypnos (en grec ancien Ὕπνος) est le dieu du sommeil, connu chez les Romains sous le nom de Somnus. Il est aussi le père de Morphée.

    Sors de ce corps Hypnos !!

     Hypnos et Thanatos portant Sarpédon, lécythe attique à fond blanc, v. 440 av. J.-C., British Museum

     

    Fils de Nyx, la Nuit, il est aussi selon l’Iliade le frère jumeau de Thanatos, la Mort1. Selon Hésiode, il vit dans les terres inconnues de l'Ouest2 ; chez Homère, il habite Lemnos3. Lesscholiastes d'Homère se sont interrogés à ce sujet. Selon certains, les Lemniens appréciaient beaucoup le vin, ils accueillaient donc Hypnos avec plaisir. Selon d'autres, Hypnos était amoureux de Pasithée, l'une des Charites, qui habitait cette cité. Peut-être enfin Hypnos était-il honoré à Lemnos.

    Il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux. Ainsi, au chant XIV de l’Iliade, Héra lui demande d'endormir Zeus en personne, afin que Poséidon puisse aider les Grecs malgré l'interdiction du maître de l'Olympe. Elle l'appelle « maître des hommes et des dieux ». Hypnos admet qu'il peut endormir tous les dieux, même Océan. Il rappelle aussi qu'il a déjà endormi Zeus auparavant, déjà à la demande d'Héra, afin que celle-ci puisse faire périr Héraclès. Rageur, Zeus avait tenté de le jeter du haut de l'Olympe, et Hypnos n'avait dû son salut qu'à sa mère Nyx. Sur la promesse d'Héra de lui donner la main de Pasithée, Hypnos se laisse fléchir. Il se change en oiseau et, encore une fois, endort Zeus.

    Hypnos, sur les tombeaux, désigne l'éternel Sommeil.

    Hypnos est également considéré comme étant le gardien de la nuit, celui qui reste éveillé quand le monde est endormi. C'est aussi le surnom du poète et résistant français René Char qui publia Les Feuillets d'Hypnos sous l'Occupation. Il se considérait comme celui qui veillait sur son peuple dans la nuit de la Seconde Guerre Mondiale. Hypnos est également le titre d'une célèbre nouvelle d'Howard Phillips Lovecraft.


    votre commentaire
  • Bon 21 juillet


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Impressionnant accident impliquant 2 camionnettes

    Un accident impliquant deux camionnettes s'est produit ce lundi aux alentours de 18h à Woluwé-Saint-Lambert, au carrefour entre l'avenue du Prince Héritier et l'avenue Marie-José. 
    L'un des véhicules s'est retrouvé sur le toit dans cette zone 30 située en zone résidentielle. Cela fait plusieurs années que les riverains dénoncent le manque de sécurité à cet endroit.
    On ne déplore pas de blessés graves.

     


    votre commentaire

  • Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mainsSuite à une interpellation écrite d'un habitant de notre commune, la Ministre de la Santé Maggie De Block, considère que les problèmes de santé publique générés par la pollution sonore, la pollution chimique (kérozène...)
      mais aussi les probables séquelles pour l'état de santé des populations survolées par les avions... ne sont pas de sa responsabilité mais de celle de la Ministre de la Mobilité Jacqueline Galant ! 

     

    Voici quelques extraits du courrier envoyé par ce citoyen de notre commune et la réponse de la ministre De Block.

    Madame la Ministre,
     
    ................................... Pour ma part, je peux vous dire que la situation à Woluwé-Saint-Lambert est devenue intenable, avec des survols à basse altitude dès 6 heures du matin, jusqu'à 23.00, et ce 7/7 - 365/365.

    ........ Ceci est inhumain, inadmissible et contraire à toute logique en matière de santé et sécurité des citoyens; la Constitution belge, que ce gouvernement a juré d'observer, cite:
     
    - l'article Art. 22bis (seconde modification) "Chaque enfant a droit au respect de son intégrité .., physique, psychique ...." ... or le survol continu à basse altitude a sans aucun doute un impact sur l'intégrité physique et mentale car les enfants vivent exposés à un bruit excessif, à une pollution anormale et à un risque accru (les avions au décollage survolent de très nombreuses écoles); la qualité de vie de jour tout comme le sommeil quotidien et du repos le WE en pâtissent;
     
    - Art. 23 Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.
     
    Ces droits comprennent notamment :
    ...
    2° le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé ...
    ...
    4° le droit à la protection d'un environnement sain;
     
    ...... Quant à la pollution acoustique constante et excessive, je vous invite à venir passer 24 heures à Woluwé Saint Lambert ... je pense que ceci pourra vous suffire pour comprendre l'ampleur du problème.
     
    Monsieur Michel, à qui j'ai envoyé un mail similaire, n'a jamais répondu; Madame Galant se tait dans toutes les langues.
     
    La situation est grave et sérieuse et il est de votre devoir - et du devoir de ce gouvernement - d'agir et rapidement. J'espère que vous au moins pourrez démontrer de l'intérêt pour la santé et la sécurité des citoyens.
     
    Ce gouvernement porte toute sa responsabilité politique et personnelle dans ce dossier et ceci serait d'autant plus grave si un accident quelconque venait à se produire lors d'un décollage au-dessus de Bruxelles.
     
    MM Reynders et De Wolf ont récemment envoyé aux habitants, désormais épargnés par le plan Whatelet, un message tonitruant, en parlant de "calme retrouvé" pour cette partie de Bruxelles, en offensant ainsi la partie de Bruxelles qui souffre du "cauchemar retrouvé et amplifié" ......
    L'absence de toute information concernant les éventuelles négociations en cours n'est pas de nature à nous rassurer. Par contre le cauchemar pour nous est tangible et incessant.
    Veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

    Bien à vous
    D. Do....
     

     

    Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mains

                                                          Réponse de la ministre de la santé De Bolck :

                                                                                                                       Incroyable mais vrai

                                                           Il y est pourtant question de santé publique

    Chère Madame D...,
     
    Je vous remercie pour votre courriel. En tant que citoyenne et en tant que médecin, je partage vos préoccupations, mais en tant que Ministre de la Santé publique, je ne puis hélas entreprendre aucune action parce que cette matière n'entre pas dans mes attributions. Cette matière relève des attributions de la Ministre de la Mobilité Madame Jacqueline Galant.
     
    Veuillez croire, Madame D..., en l'assurance de ma considération distinguée.
     
    Cellule Contact avec le Citoyen
     
     

     Même le célèbre média "PH" en parle sur sa page Facebook :

    https://www.facebook.com/phnet.be?fref=ts

    Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mains

    http://www.phnet.be/belgique/avions-maggie-de-block-prescrit-des-anti-depresseurs-et-des-boules-quies/


     Plus une commune subit les nuisances sonores de l’aéroport voisin, plus elle s’appauvrit et sa population vit dans la précarité. 


     

    Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mainsParler de la pollution des avions, c'est en fait aborder...

    La pollution locale directe : elle affecte les usagers des aéroports et les populations survolées en phases approche/décollage, elle comporte essentiellement du CO, des hydrocarbures imbrûlés au roulage et des COV, NOx et des particules fines. Cette pollution a un fort impact sur la santé publique.

    En matière de pollution et santé

    Pour les populations survolées, la problématique est exactement la même. La technologie a progressé, mais ces progrès sont annihilés par la croissance inexorable du trafic.  Comme pour le bruit, de nombreuses études démontrent le rôle joué par la pollution atmosphérique dans les problèmes de santé publique. Le nombre d'hospitalisations d'enfants de moins de 15 ans pour asthme en Île-de-France a augmenté de 6 % en 2006 par rapport à 2005 !

    Source:  http://www.advocnar.fr/Lapollution.html


     

    Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mainsL’aviation, une pollution locale réelle

    Globalement, on manque d’études épidémiologiques sérieuses et incontestables. Cependant, plusieurs cancérologues, comme Dominique Belpomme au sujet de Roissy, ont lancé un cri d’alarme. Il explique sur un site CGT que « écologiquement, Roissy est un très mauvais voisin« .

    Une étude de l’Inserm a démontré que les enfants qui vivent dans un rayon de 200 m autour d’une station-service ont un risque multiplié par quatre de déclarer une leucémie. Il ne fait aucun doute que les zones aéroportuaires sont hyperpolluées. Quand il pleut, les poussières atmosphériques retombent.

    Selon la Fondation Nicolas Hulot, l’aviation est, de tous les modes de transport, le plus émetteur de gaz à effet de serre. Par passager et par kilomètre parcouru, ce mode de transport est 3 fois plus nocif pour le climat que la voiture. Un aller-retour Londres-New York génère à peu près autant d’émissions de gaz à effet de serre qu’une personne pour se chauffer pendant un an.

    Depuis 1990, les émissions de ce secteur au sein de l’Union européenne ont augmenté de 110 %, au regard notamment du coût de plus en plus faible de ce mode de transport .

    Les oxydes d’azote

    Les émissions de NOx (oxydes d’azote) sont les plus nombreuses notamment lors du décollage et de la montée.

    Environ les 3/4 des émissions se déroulent lors du vol à la vitesse de croisière dans la troposphère et la basse stratosphère (10-12 km).

    Les avions émettent du dioxyde de carbone (CO2) et de la vapeur d’eau. Les moteurs d’avion émettent principalement les composants polluants suivants :

    • oxydes d’azote (NOx),
    • monoxyde de carbone (CO),
    • hydrocarbures (HC)(ou composés organiques volatiles : COV),
    • dioxyde de soufre (SO2)
    • et particules solides ( SUIES).

    Au ralenti, et donc au sol, les moteurs dégage du NOx mais également beaucoup de CO et de HC. Au décollage et en montée les émissions de NOx et de particules (des suies) sont fortes alors que celles de CO et de HC sont elles plus limitées.

    La diffusion de gaz toxiques a un impact beaucoup plus important dans le voisinage immédiat des pistes, notamment sous certaines conditions atmosphériques (comme lors de l’inversion de températures ou de brouillard). Cette pollution, qui excède les limites préconisées par l’OMS, est devenue un problème environnemental et de santé publique reconnu par toutes les Autorités sanitaires.

    Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mainsSelon les associations, les 2 300 avions qui décollent d’Orly, de Roissy et du Bourget produisent la même quantité de NOX que 2 300 000 voitures Diesel parcourant chacune 25 km. Autant dire que les inquiétudes vont croissant quant à l’impact de ces émanations sur la santé humaine.

    La pollution qui est attribuée officiellement au transport aérien ne dépasse pas 4 % de la pollution mondiale due aux transports. L’inquiétude vient bien de la croissance du trafic aérien.

    Ce qui ne peut être contesté est que l’aviation est l’un des secteurs qui augmente le plus depuis des années en termes de dioxyde de carbone. On prévoit un doublement du nombre de passagers en 2008 et 2018 et plus du double voir du triple d’ici 2025.

    L’année 2004 avait été une année record avec 14 % de croissance du trafic aérien. Airbus prévoit que le nombre d’avions commerciaux en activité va doubler d’ici 2025 et passer de 12676 fin 2005 à 27 307. La FAA, l’autorité de régulation aérienne américaine, prédit que du fait de la croissance du trafic les émissions de gaz à effet de serre vont augmenter aux Etats-Unis de 60 % sur la même période.

     

    • Le monoxyde de carbone (CO) est un poison pour l’ hémoglobine.
    • Les oxydes d’azote NOx et de soufre SO2 sont des gaz fort irritants pour les voies respiratoires.
    • Les oxydes d’azote NOx se transforment sous l’influence des rayons ultra-violets en Ozone O3.
    • L’Ozone est un gaz qui se trouve à la fois dans la haute atmosphère – où il protège la Terre des UV du soleil , un gaz dont chaque molécule est composée de 3 atomes d’oxygène (O3). C’est un gaz à effet de serre, présent naturellement dans l’atmosphère, où sa concentration est augmentée par les activités humaines. L’Ozone irrite les poumons.
    • L’aéroport de Zurich a adopté le principe de « bulle environnementale », qui revient à considérer un aéroport comme une source de pollution industrielle, comme une centrale d’incinération par exemple. On calcule alors les émissions du site (l’aéroport) et on lui impose des seuils à respecter choisis par l’OMS et les Directives Européenne.

    Liens utiles : 

    http://survol.airparif.fr/observatoire/quelle-pollution-autour-aeroports

    https://www.google.be/webhp?sourceid=chrome-instant&rlz=1C1RNNN_enBE345BE443&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=pollution+de+l%27air+et+avions&start=10

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/odeur-de-kerozene-dans-l-air-dans-une-commune-bruxelloise-et-woluwe-12-a66452627

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/les-boules-de-l-atomium-etaient-recouvertes-de-kerosene-en-2012-et-nos-a114873712

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/le-survol-de-woluwe-vu-par-cdh-ecolo-fdf-mr-ps-de-notre-commune-a107537898


     Tel un certain Ponce-Pilate, la Ministre de la Santé Maggie De Block... s'en lave les mains

    Je m'en lave les mains : 

    http://www.historia.fr/special/9/je-men-lave-les-mains-ponce-pilate-03-01-2013-86160


    Problème de santé publique : Définition

    Un problème de santé publique (ou problème collectif de santé) se définit, pour un groupe de personnes ou une population, comme la différence critique entre l'état de santé réel, mesuré par desindicateurs et l'état de santé recommandé par des normes.

    Baumann et Gao précisent la définition comme suit : « Écart entre un état de santé physique, mental, social constaté, observé, exprimé et un état de santé considéré comme souhaitable, attendu, défini par des références médicales élaborées par des experts, le législateur, etc. ou des normes sociales élaborées par des équipes, la société, etc. »1

    Un problème de santé publique est donc à distinguer d'un déterminant de santé qui est un facteur qui influence l’état de santé d'une population soit isolément, soit en association avec d’autres facteurs. Ainsi un logement insalubre peut être un des déterminants du saturnisme qui est un problème de santé publique.


    votre commentaire
  • Environ 40% de non-Bruxellois dans les hôpitaux de la capitale et 45% à Saint-Luc.

    Wolu1200 : Environ 45% de non-bruxellois aux Cliniques Universitaires Saint-LucC'est le taux moyen révélé par l'Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles-Capitale. Un taux pratiquement identique pour l'hospitalisation classique et l'hospitalisation de jour

    40% de non-Bruxellois occupent les chambres d'hôpitaux de la capitale. Un taux (moyen) qui peut paraître énorme quand on sait que les Bruxellois recourent davantage aux soins hospitaliers que leurs voisins wallons et flamands.

    Peter Verduyckt, collaborateur scientifique à l'Observatoire régional de la Santé et du Social, y voit deux raisons principales: "D'abord, l'importance de l'offre hospitalière dans la capitale. Cette offre considérable attire bien au-delà des frontières de la petite Région bruxelloise".

    Récemment, sans tenir compte des regroupements, la liste des cliniques et hôpitaux implantés dans la capitale comptait pas moins de 43 sites. "Proximité géographique oblige", précise Peter Verduyckt, les 2/3 des non-Bruxellois hospitalisés dans la capitale viennent de la périphérie.

    Pratiquement le tiers restant vient de communes wallonnes et flamandes un peu plus éloignées de Bruxelles. Mais l'attractivité des structures bruxelloises s'explique aussi par leur qualité et leur bonne réputation. Soins de qualité, spécialistes réputés et technologies de pointe dans certains services jouent aussi un rôle très important". 

    Des patients parfois venus de très loin

    L'Observatoire régional estime qu'un pourcent de la patientèle traitée à Bruxelles vient de l'étranger. "Ces patients proviennent essentiellement des pays voisins", explique Peter Verduyckt. "Il s'agit surtout de personnes issues de France et des Pays-Bas. Mais il n'est pas rare de voir chez nous des patients de pays lointains. Nos hôpitaux accueillent parfois des gens des Emirats Arabes, par exemple. Il s'agit généralement de personnes qui ont les moyens de s'offrir un séjour hospitalier à des milliers de km de chez elles pour se faire soigner par un grand spécialiste". 

    Exemple, aux Cliniques Universitaires Saint-Luc, à Woluwe-Saint-Lambert (45% de patients non-Bruxellois, dont quelques % étrangers): "Nous avons des patients étrangers issus du Maroc, de Russie, d'Ukraine, d'Israël et d'Extrême Orient", explique Renaud Mazy, administrateur-délégué. "Souvent, ces patients viennent chez nous pour des cas très spécifiques pour lesquels nous sommes à la pointe. Par exemple, pour une greffe hépatique entre donneurs vivants, nous avons une des meilleures équipes médicales d'Europe. Même chose pour la chirurgie cardiaque".

    Dans les sites bruxellois du groupe privé Chirec, on trouve environ 30% de patients hospitalisés non-Bruxellois. "Nous avons des spécialistes réputés", explique Bruno Lefébure, directeur général administratif et financier. "Nous offrons des services spécifiques que d'autres non pas nécessairement. A la Clinique du Parc Léopold, par exemple, nous avons un service de chirurgie de la main très réputé. Nous pouvons mobiliser simultanément jusqu'à trois équipes spécialisées pour faire de la micro-chirurgie. C'est un choix; et cela nous permet d'être au top dans ce domaine. Pour rester attractifs, à l'avenir, tous les hôpitaux bruxellois devront d'ailleurs collaborer pour garder un équipement et un service de haute qualité. Il faudra évoluer; car le patient évolue aussi. Il est plus proactif et fait dorénavant son shopping. Il compare de plus en plus les hôpitaux. A terme, si on ne reste pas au top, certains pourraient aller assez loin pour trouver la meilleure offre médicale".

    Selon l'Observatoire régional de la Santé et du Social, la proportion 60% de Bruxellois/40% d'externes n'a guère évolué ces 10 dernières années. Différentes études pointent des taux différents entre institutions privées et publiques, sans toutefois pouvoir en faire une règle générale.

    Pour les réseau public Iris, les hôpitaux généraux (St-Pierre, Brugmann, entités d'Iris-Sud) enregistrent 80% de patients locaux. "Question d'accessibilité financière, notamment, pour bon nombre de Bruxellois", affirme Peter Verduyckt. "Une étude de 2010 précise que les sites spécifiques de Bordet et de l'Huderf (Hôpital des enfants) enregistre 50% de patients Bruxellois", indique Etienne Wéry, Administrateur général d’Iris. La réputation du service oncologique et des soins apportés aux enfants dépasse largement les frontières belges. De son côté, Erasme enregistre 54% de Bruxellois.

    Pas d'impact négatif

    D'après l'Observatoire régional, l'affluence considérable des non-Bruxellois dans les hôpitaux de la capitale n'entraîne aucune conséquence négative. "Cela n'impacte pas le financement des hôpitaux bruxellois", explique Peter Verduyckt. "En effet, ce financement dépend d'une série de critères autres que le lieu de résidence du patient. Par ailleurs, ces patients extérieurs ne provoquent pas de saturation; les Bruxellois peuvent ainsi accéder normalement à leurs hôpitaux. Ce qui est par ailleurs assez intéressant à mentionner, c'est que les Bruxellois sont de grands "consommateurs" d'hôpitaux. Ils le sont en tout cas davantage que leurs voisins flamands et wallons. Cela s'explique notamment par les problèmes de santé plus fréquents dans les populations précarisées. Mais aussi par le profil multiculturel de la population bruxelloise. Des patients originaires de certains pays où l'offre médicale est moins développée auront tendance à foncer directement à l'hôpital sans passer par la case du médecin traitant. C'est un réflexe culturel chez les patients qui n'ont pas la chance d'avoir des soins de première ligne".

     Un recours à l'hôpital qui, dans ce dernier exemple, se limite souvent à une simple consultation à l'hôpital.

    Jean-Claude Hennuy

    Source : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_environ-40-de-non-bruxellois-dans-les-hopitaux-de-la-capitale?id=9034825


    votre commentaire
  • Le hasard m'a fait croiser des mariés... très déçus !

    qui s'étaient spécialement déplacés, pour faire des photos avec leurs invités, jusqu'à la ravissante petite fontaine située au début de l'avenue Gilbert Mullie qui venait d'être réparée après de longs mois d'hibernation! Pas de chance pour eux car la fontaine était à nouveau à sec.

    Cette petite fontaine qui, lorsqu'elle fonctionne, attire un nombreux public, refaisait la joie des habitants et des badaux depuis à peine une semaine !!! 


    Le 9 juillet, Monsieur Matgen m'avait assuré que la fontaine redonnerait un peu de fraîcheur aux habitants.

    Il n'avait malheureusement pas prévu que "la source serait bien vite tarie".

     

    "...Concernant la fontaine, une équipe ira demain poser la nouvelle pièce. Un problème de fusible a notamment été relevé. J'ose espérer que les riverains pourront ensuite bénéficier à nouveau de la fraîcheur de cette fontaine.

    Cordialement,
    Gregory Matgen 
    Echevin de l'environnement, du développement durable,
    de la politique énergétique et des relations avec la Fédération Wallonie-Bruxelles "
     
     

     

     

     

     

    Wolu1200 : Pas très heureux les mariés

    Fontaine, je ne boirai pas à ton eau

    Wolu1200 : Pas très heureux les mariés

     


    votre commentaire
  •       Humour musical de l'été : Mariage improbable entre AC/DC et... Laurel et Hardy            

                                                https://www.youtube.com/watch?v=tG551CqEki8


    votre commentaire
  • Wolu1200 : les oies du Canada en promenade aux étangs de Woluwe

    Wolu1200 : les oies du Canada en promenade aux étangs de Woluwe

    Wolu1200 : les oies du Canada en promenade aux étangs de Woluwe

    Wolu1200 : les oies du Canada en promenade aux étangs de Woluwe


    4 commentaires
  • Une camionnette a pris feu à cause d'une défaillance technique, jeudi vers 10H00 du matin, à l'entrée livraison du Delhaize située chaussée de Roodebeek à Woluwe-Saint-Lambert, a indiqué jeudi Roel Dekelver, porte-parole de Delhaize. 

    Wolu1200 : Evacuation du Delhaize Roodebeek à cause d'un véhicule en feu

    La police de la zone Montgomery confirme l'intervention des pompiers. Le magasin a été évacué par mesure de prudence.     Il rouvrira à 12H00. Des fumées ont noirci les murs, mais il n'y a pas eu de dégâts dans le magasin. 
    Aucune personne n'a été blessée. Le feu a été maîtrisé très rapidement.

    Wolu1200 : Evacuation du Delhaize Roodebeek à cause d'un véhicule en feu

     Source et photos : http://www.dhnet.be/


     Vidéo RTL-TVI : 

    http://www.rtl.be/videos/video/542880.aspx?CategoryID=639


    votre commentaire
  •  

    Quelques méthodes naturelles pour éloigner les fourmis

    la craie

    Pour Michèle : Les fourmis ne passent pas une ligne tracée à la craie… Des fourmis sortaient de ma fenêtre et envahissaient le salon. J’ai tracé un gros trait tout autour de la fenêtre et cela les a empêchées de passer. C’est simple et cela ne pollue pas. Magique non ? 

    Le marc de café

    Cette astuce-ci nous vient d’Alice M. : « J’utilise régulièrement du marc de café et cela fonctionne plutôt bien pour éloigner les fourmis. Cela n’est pas nocif pour les animaux et les fait juste s’éloigner. »

    le jus de citron

    Selon Thérèse : « Le grand classique chez nous est le jus de citron pur, et cela a toujours bien fonctionné. Les fourmis n’aiment pas ce fruit acide qui les désoriente. »

    la menthe poivrée

    Pour éloigner les fourmis, Julie a une astuce qui sent bon ! « Ma belle-mère m’a conseillé l’huile essentielle de menthe poivrée pour éloigner les fourmis, pour les entrées de la maison. Cela fonctionne très bien et parfume la maison ! »

    le vinaigre

    Carine suggère pour tenir les fourmis à distance : « Nous utilisons le vinaigre le plus souvent pour éloigner les fourmis, et cela fonctionne plutôt bien, y compris avec du vinaigre blanc, très bon marché ! »

    les coquilles d’oeufs

    Dominic V. nous a envoyé cette autre astuce par e-mail.
    « Voici un autre moyen infaillible pour éloigner les fourmis : des coquilles d’oeufs égrainées en poudre. Saupoudrez-les sur le sol tout le tour de votre maison ou à des lieux spécifiques et les fourmis n’y rentreront plus, c’est garanti. Oui, je conviens que c’est long de ramasser des coquilles une par une pour avoir un petit sac de poudre, mais n’hésitez pas à demander à vos connaissances d’en ramasser pour vous. »

    Source : http://www.consoglobe.com/12-methodes-naturelles-eloigner-les-fourmis-cg/13


    votre commentaire
  • En bref : Le bar à cocktails Zanzibar privé de terrasseLe Zanzibar, un bar à cocktails situé à proximité de la place Saint-Lambert, a récemment demandé à la commune l'autorisation d'effectuer divers aménagements dont celui de sa terrasse. Les exploitants espéraient ainsi régulariser ceux-ci, au grand dam de certains riverains excédés par les nuisances de l'établissement. Reste que la commission de concertation à émis, à l'unanimité, un avis négatif concernant les demandes du Zanzibar. Le collège devrait suivre l'avis de la commission de concertation.                                                                                               "Cette partie de la terrasse est très occupée par des gens qui y passent l'essentiel de leur temps", indique le bourgmestre Olivier Maingain.

     Source : La Libre


    1 commentaire
  • Wolu1200 : Un stade pour le Mémorial Van Damme à Fallon !?!L'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois, doit se mordre les doigts chaque jour d'avoir oublié l'athlétisme dans sa communication autour de la construction d'un grand stade de football sur le parking C. Il se trouve à présent confronté au lobby de l'athlétisme, premier sport olympique, et aux organisateurs du Mémorial Van Damme, l'un des plus grands meetings d'athlétisme au monde et événement phare de la vie sportive belge.

    Le Stade Roi Baudouin est en effet voué à la démolition d'ici 2020, peut-être 2022, une fois achevé le grand stade de football. L'enceinte actuelle ne n'insère pas dans les projets de la Ville de Bruxelles dans le cadre de NEO, vaste ensemble immobilier mixant centre commercial, logements, centre de congrès et espaces verts. A l'heure actuelle, rien n'est prévu pour remplacer le Stade Roi Baudouin et assurer la pérennité du Mémorial Van Damme, sans parler des 700 à 800 athlètes de l'Excelsior de Bruxelles, premier club de Belgique et actuel utilisateur quotidien de la piste désormais condamnée.

    Et si la STIB?...

    Les défenseurs de l'athlétisme et du Mémorial cherchent un endroit où organiser l'événement créé en 1977 en hommage au double vice-champion olympique de Montréal sur 800 et 1500 mètres. On évoque le Stade Fallon, à Woluwe-Saint-Lambert, le stade des Trois-Tilleuls, à Watermael-Boitsfort, ou le stade Jesse Owens à Anderlecht (Neerpede). Chacune de ces trois options présente son lot d'avantages et d'inconvénients. Sauf que les inconvénients l'emportent sur les avantages parce qu'ils se révèlent rédhibitoires (site classé ou en bordure d'espace vert, absence de parkings, densité du bâti...).

    101 rue du Biplan

    C'est l'adresse du centre sportif de la Stib, la société de transport public bruxelloise. On y trouve des terrains de tennis, un terrain de football et une piste d'athlétisme de quatre couloirs en lambeaux, qui n'a plus dû accueillir de compétitions depuis longtemps. Bien sûr, il faudrait construire une nouvelle piste de huit couloirs minimum et ériger des tribunes. Possible? "La piste n'a pas été explorée", tempère Cindy Arents, porte-parole de la Stib, "mais concrètement ce n'est pas possible au niveau des infrastructures. L'endroit n'est pas assez grand pour accueillir tous les spectateurs qui assistent au Mémorial Van Damme. Nous avons aussi besoin des infrastructures pour notre personnel, pour différents clubs sportifs, qui les utilisent également, et puis dans le cadre des travaux pour le futur métro Nord, le site sera également utilisé pour nos infrastructures et pour l'exploitation de nos lignes."

    Bref, une fausse piste. Il reste 5 ans pour trouver un stade pour les athlètes de l'Excelsior et du Mémorial Van Damme.

    Source : RTBF


    votre commentaire
  • Vacances : N'oubliez pas de faire votre régime... mais pas comme lui !


    votre commentaire
  • Une internaute (Pasc. Brug.) de notre commune signale sur Facebook que Carrefour Tomberg recherche des étudiants. Si vous êtes intéressé, vous savez quoi faire !

    Wolu1200 : Jobs pour étudiants dans une grande surface de WSL


    votre commentaire
  • La police Montgomery dispose désormais d’une caméra mobile. Une première !

    Wolu1200 : Police à Bruxelles... des caméras mobiles déployables partoutLa zone de police Montgomery, qui couvre le territoire d’Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre, vient d’acquérir une toute nouvelle caméra mobile. Une première à l’échelle de la Région bruxelloise ! Très facilement déplaçable, ce nouvel outil pouvant être déployé n’importe où permettra de s’adapter aux différents événements et phénomènes survenant dans la zone.

    Au départ, cette caméra se présente sous la forme d’une remorque de 750 kilos tractable par n’importe quel petit véhicule. Une fois sur les lieux à surveiller, le bras de la caméra mobile se déploie durant une petite minute. Guidée à distance à l’aide d’un iPad, la caméra dôme qui trône à 6 m de hauteur capture des images à 360°.                                                      Fixée juste à côté, une petite caméra fixe orientée vers le sol permet de surveiller le dispositif qui fera sans doute l’objet de vandalisme.

    Ce nouvel appareil alimenté par des batteries électriques sera a priori très utile dans cette zone de police où se déroulent bon nombre de manifestations européennes. Mais pas seulement ! "Cela nous permettra d’être également très réactifs par rapport à de plus petits phénomènes. Auparavant, lorsque des riverains se plaignaient d’un problème dans leur quartier et que l’on décidait de placer une caméra fixe, l’installation prenait trop de temps, notamment en raison des marchés publics à passer", fait valoir Vincent De Wolf, bourgmestre d’Etterbeek et président de la zone de police Montgomery.

    Le directeur des opérations de la zone, Frank De Vos, estime que cette caméra mobile aura un effet dissuasif vis-à-vis des auteurs d’incivilités. "C’est important car l’on constate que les nuisances telles que les salissures, le vandalisme, le tapage ou les infractions de roulage prennent le pas sur la criminalité. On sent donc qu’il y a une volonté de travailler là-dessus de la part des communes. C’est le challenge du futur pour que la population gagne en qualité de vie !"

    Bien qu’une caméra mobile coûte trois plus cher qu’une caméra classique, Frank De Vos estime qu’il s’agit là d’un investissement intelligent qui sera vite rentabilisé. "Nous allons pouvoir augmenter les cas de flagrants délits et avancer plus rapidement dans les enquêtes en mettant des preuves sur la table", se réjouit-il.

    Source : http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/police-a-bruxelles-des-cameras-deployables-partout-559f6c143570c68585402c53


                          Serait utile au parlement €uropéen pour compter les présents et les dormeurs !

                                                                   Wolu1200 : Police de Bruxelles... des caméras mobiles déployables partout

    Oh, c'est de l'humour. Encore que !!!

     

     


    votre commentaire
  • Ça y est, les vacances tant attendues, que vous aviez planifiées si longtemps en avance, dont vous avez rêvé toute l’année, sont arrivées ! Vous allez bientôt partir pour des contrées exotiques, vous dépayser, oublier pour quelques jours votre train-train quotidien pour vous immerger dans l’ambiance d’un pays plein de couleurs et de sourires ! Voyager à l’étranger, se remplir la tête de belles choses, mais sans se vider le corps, c’est possible, si vous suivez ces quelques conseils, simples, pour éviter la fameuse ‘turista’.

    Les symptômes de la turista

    A peine arrivé, il se retrouve alité. Il passe ainsi une partie importante de son séjour, se tordant de douleur, le teint pâle – un comble ! – incapable de participer à la moindre sortie, reclus dans la pénombre à l’abri de la chaleur, du bruit et des odeurs pour préserver sa tête et son estomac du moindre choc… Lui qui avait tant misé sur ces vacances exotiques, se retrouve victime de la diarrhée du voyageur, celle que l’on appelle aussi turista, ou tourista.

    Turista

    La turista n’est pas une fatalité !

    Voici quelques conseils pour profiter au maximum de votre séjour, dans les pays réputés pour le danger de diarrhées alimentaires :

    • Ne buvez pas d’eau du robinet : utilisez toujours de l’eau en bouteille, même pour vous rincer les dents.
    • Malgré la chaleur, ne mettez pas de glaçons dans vos boissons, à moins que vous ne soyez certains qu’ils proviennent d’une eau en bouteille.
    • Bien entendu, les boissons à partir d’eau bouillie, thés et cafés, ne présentent normalement aucun danger, à moins que leur contenant ne soit souillé.
    • Il existe des pastilles qui désinfectent l’eau : avant de partir, achetez-en un tube chez votre pharmacien.
    • Pensez à emporter un flacon de solution hydro-alcoolique : peu encombrant et bien pratique quand on ne peut pas se laver les mains.
    • Evitez de consommer des fruits et légumes crus, ou bien nettoyez-les là encore avec de l’eau embouteillée et, de toutes façons, épluchez-les.
    • Consommez viandes et poissons cuits à coeur.
    • Assurez-vous de la salubrité des eaux de baignade… et tentez de ne pas boire la tasse !

    Turista

    Si malgré cela, vous ressentez des symptômes tels que forte fièvre, nausées, vomissements et diarrhées, céphalées etc, n’attendez pas et consultez un médecin. Bien que la plupart du temps, la turista soit bénigne et seulement temporairement handicapante, elle peut, chez les personnes fragiles – jeunes enfants, personnes âgées et immunodéprimées – avoir de graves conséquences.

    Que faire en cas de léger malaise ?

    En cas de diarrhée du voyageur, le plus important est de lutter contre la déshydratation occasionnée, encore une fois en veillant bien à se procurer une eau embouteillée. Buvez-là telle quelle, ou bien sous forme de bouillons – le sel aidant à retenir les ions – ou encore sucrée, diluée à des jus de fruit. Vous pouvez aussi consommer des sodas.

    Préparez-vous aussi avant de partir

    Préparez-vous une trousse à pharmacie pour remédier aux petits dérangements – si vous vous sentez un peu barbouillé(e) sans toutefois avoir de la fièvre : anti-diarrhéiques, antispasmodiques – contre les douleurs abdominales -, antiémétiques – contre les vomissements – pourront vous soulager temporairement.

    Enfin, n’hésitez pas avant votre départ à vous renseigner quant aux risques en fonction de votre destination sur le site du Ministère des Affaires Etrangères.

    Vous voilà désormais parés pour profiter pleinement de votre séjour !

    Source et photos : http://www.consoglobe.com/




    1 commentaire
  • Les travaux préparatoires au désamiantage du viaduc Reyers commencent lundi 13 juillet. Le trafic ne devrait pas trop en souffrir. Ensuite, le désamiantage proprement dit sera phasé en 9 étapes. Dont voici le planning.

    Les travaux préparatoires au désamiantage du viaduc Reyers seront lancés lundi 13 juillet. Ils dureront 50 jours et non 100 comme prévu initialement. Dans la foulée, le désamiantage proprement dit reste prévu à partir du 3 août. Ce dimanche 12 juillet, une fête de quartier dira adieu à l’ouvrage d’art (lire ci-dessous), qui sera démoli à partir d’octobre.

    D’après Bruxelles Mobilité, les travaux préparatoires au désamiantage n’engendreront que peu ou pas de perturbation du trafic dans le quartier. «Il s’agit de dégager la zone. Nous enlèverons les lampadaires et autres luminaires et dégagerons une station Villo», prévient Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité. «Il ne devrait donc pas y avoir d’énorme impact sur la mobilité, d’autant que le chantier s’établira par zones».

    Alors que le permis d’environnement a été reçu le 2 juillet, la communication aux riverains s’établira par toutes-boîtes ainsi que lors de l’événement festif de ce dimanche 12 juillet. «Les plans de signalisation détaillés des travaux de désamiantage doivent encore passer en commission de coordination des chantiers», précise Camille Thiry. «Mais les riverains ne doivent pas s’inquiéter».

    9 phases (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

    D’après les premières projections fournies par Bruxelles Mobilité, le désamiantage s’étalera sur un planning en 9 phases, du 3 août au 23 octobre. Il s’agira successivement, pour chacune des zones concernées, de l’installation des signalisations et échafaudages, de la pose du film rétractable et des tentes, de l’installation technique, du test fumée, du désamiantage proprement dit, des mesures de libération et enfin du nettoyage et démontage des échafaudages.

    Là non plus, pas de gros bouleversements prévus pour la circulation. «Les perturbations trafic seront restreintes, excepté lors des interventions au centre du viaduc, qui surplombe le carrefour», table Camille Thiry. Celles-ci sont planifiées en 3 phases (3/08-20/08, 21/08-10/09 et 11/09-2/10). «À ce moment-là, pas de blocage prévu mais un travail en plusieurs sous-phases avec légère déviation de certains flux de trafic». Les plans détaillés de ces sous-phases attendent encore la validation de la commission de coordination des chantiers.

    Gros œuvre

    Après la phase de désamiantage, le gros œuvre démarrera au plus tard début octobre en retirant le tablier du viaduc. Le carrefour Diamant sera ensuite rouvert à la circulation dès l’automne.

    En parallèle, commenceront les travaux de démolition des pentes du viaduc et les travaux de réaménagement du boulevard Reyers. La démolition devrait être terminée en mai de l’année prochaine. Le boulevard Reyers sera ensuite temporairement réaménagé, dans l’attente du réaménagement de la place Meiser, de l’aménagement de «Parkway E40» et du développement du pôle média Reyers. Le tunnel voitures et trams sous Meiser prendra forme plus tard, sous une configuration qui n’est pas encore arrêtée.
     

    Bye bye Reyers

    «Le viaduc est une relique du temps où les urbanistes laissaient libre cours à la voiture. Cette époque est révolue. Nous voulons rendre la ville aux gens et faire du boulevard Reyers un boulevard urbain agréable où il fait bon vivre». Pour anticiper cette nouvelle ère, le Ministre de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) lance donc une fête ce dimanche 12 juillet «pour les riverains et l’ensemble des Bruxellois», qui marquera en quelque sorte l’enterrement de l’ouvrage d’art. Qui ne sera évidemment pas enterré mais démoli. Encore que: un tunnel routier reste annoncé sous la place Meiser...

    la fête est prévue sur le terrain en friche à l’angle de la rue Colonel Bourg et du boulevard Reyers. Le coup d’envoi sera donné à 14h. L’animation principale sera la nacelle lancée à 60m de haut qui permettra d’immortaliser une dernière fois le viaduc en le survolant. Traditionnels food-trucks, bars, artistes de rue et animation pour enfants seront évidemment de la partie. Plus dans le thème du jour: une expo des projets à venir dans le quartier ainsi qu’une visite guidée de celui-ci sont aussi planifiées. En soirée, on dansera.

    Source, photo et image : http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150709_00675054?_section=62418920&utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=regio&M_BT=52724303895


    votre commentaire
  •                                                                                           Photo de la série télévisée "The Dome" !?!

                                                                     Non, Bruxelles hier mardi.

     

     

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

    Bruxelles 

    Photo : Julien Uyttendaele

     

    Hier soir, un superbe double arc-en-ciel est apparu dans le ciel bruxellois. De quoi mettre en émoi les réseaux sociaux.

    Quand un double arc-en-ciel s’affiche dans le ciel bruxellois, les Bruxellois partagent leurs plus beaux clichés.

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

     Saint-Gilles

    Photo : Gilles Martin

     

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

    Bruxelles-National

    Photo : Yannick De Bel

     

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

                                                                                                                   Woluwe-Saint-Lambert

                                                                       Photo : Alain Neufcoeur

     

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

    Woluwe-Saint-Lambert

    Photo : Nadine Torbeyns

     

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

    Woluwe-Saint-Pierrre

    Photo : RDeux DDeux

     

    Wolu1200 : Quand un arc-en-ciel illumine le ciel bruxellois

    Woluwe-Saint-Lambert

    Photo : Véronique Crémer


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Céline Fremault veut punir la pollution provoquée par les avionsLa ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault a donné pour mission à Bruxelles Environnement d'objectiver les données de la pollution de l'air liées au survol de la capitale engendré par le trafic aérien de et vers l'aéroport national. Elle a laissé entendre jeudi qu'elle n'était pas a priori convaincue par les conclusions de la plateforme "Coeur de l'Europe", selon laquelle l'aéroport est la première source de pollution respiratoire sur Bruxelles et aux alentours.

    Selon cette étude récente publiée par la plateforme «Coeur Europe» sur la pollution causée par les avions décollant de Zaventem, "avec 400 décollages par jour dès le printemps, ce sont plus de 300.000 litres de kérosène qui seront brûlés quotidiennement par les avions aux décollage de Zaventem" ce qui fait de celui-ci "la première source de pollution respiratoire sur Bruxelles et aux alentours".

    Mme Fremault a précisé jeudi avoir examiné également l'analyse des experts de CELINE (Cellule Interrégionale de l'Environnement) qui contestent ce rapport "alarmiste".

    D'après cette cellule interrégionale, citée par la ministre bruxelloise, "la première cause de pollution de l'air à Bruxelles reste la circulation automobile"; les polluants des avions de l'aéroport "ne se concentrent pas dans l'air bruxellois".

    Céline Fremault s'est dite interpellée par ces études divergentes. Elle entend donc faire "objectiver le survol en termes de pollution de l'air et d'impacts sur la santé" par Bruxelles Environnement.

    Les conclusions sont attendues dans un bref délai, a précisé Mme Fremault, rappelant qu'un des grands défis du gouvernement bruxellois était d'assurer la qualité de vie dans chacun des quartiers de Bruxelles.

    Source : http://www.lalibre.be/actu/belgique/nuisances-des-avions-celine-fremault-veut-objectiver-les-donnees-au-sujet-de-la-pollution-de-l-air-54ef61ad3570c187a8a5a26a

    Liens utiles :

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/survol-de-bruxelles-l-encrassage-de-l-atomium-en-dit-long-a107927234

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/odeur-de-kerozene-dans-l-air-dans-une-commune-bruxelloise-et-woluwe-12-a66452627


    votre commentaire
  • Ce samedi 06 juillet, on a battu le record de la nuit la plus chaude depuis 1833, avec 24,5° relevés à Uccle.


    votre commentaire
  • Si vous aviez eu l'idée saugrenue, comme moi, d'aller à la piscine du Poséidon... changez d'avis ! J'en viens ou plutôt j'aurais voulu y aller. A cette heure, soit 16h53, les gens font la file jusque sur le... trottoir. Donc, passez votre chemin et allez vous ébattre dans votre baignoire, vous rafraîchir dans votre douche ou piquer un plongeon dans la Woluwe (à déconseiller). Je n'ose imaginer l'état et aussi la disponibilité des cabines et des casiers à vêtements. Quant à la foule, forcément très compacte dans la piscine, elle doit être tout sauf stoïque !

    Je compatis, surtout, au personnel à l'accueil de la piscine mais aussi, en particulier, au personnel qui doit nettoyer les cabines et supporter l'impatience des nageurs qui ne doivent pas toujours être des plus aimables.

    Une employée de la piscine du Poséidon nous informe de ceci :

    je travaille à l'accueil du Poseidon et depuis mercredi c'est la folie. Depuis vendredi après midi, nous avons instauré un système de bracelet qui fonctionne très bien... même si les gens ne sont pas souvent contents mais c'est le seul moyen pour que ceux-ci ne restent plus une journée entière et bloquent les autres.

     


    votre commentaire
  • On connait bien l’arthérapie qui consiste à favoriser les guérisons par le biais de la pratique d’un art (peinture, sculpture, dessin, photographie, etc.). On sait également que s’occuper de son jardin permet de rester en forme et favorise même les liens sociaux. En revanche, on le sait peut, mais le contact avec les animaux est également une véritable source de bien-être…
     
    Maisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de vieDe fait, le contact avec les « petites bêtes » peut avoir des effets thérapeutiques pour des personnes souffrant de handicaps ou de difficultés sociales. Dans un établissement d’accueil spécialisé comme une maison de retraite ou un foyer, ces petits compagnons prennent très vite un rôle important auprès des résidents. Observer les interactions qui s’y créent spontanément entre les animaux et les humains vaut tous les argumentaires.
     
    En France, Le foyer "Les Mousselines" a jeté son dévolu sur 2 poules soies.                                                                     Pour la déco ! La résidence "Ste Agnès" a choisi deux lapins réputés pour leur pelage…                                                   Pour la tendresse ! La maison de retraite "Louise Thérèse" a choisi d’accueillir quatre poules pondeuses. 
     
    Opération gagnante pour les établissements concernés : les résidents se promènent plus volontiers dans le jardin où ils ont plaisir à venir s’occuper des nouveaux pensionnaires et puiser dans ce contact avec les animaux une nouvelle source de bien-être (occasion de sociabiliser, responsabilisation, tendresse, estime de soi, sentiment d’être utile).
     
    Surface nécessaire pour ces installations : minimum 20 m2. Les lapins se contentent d’un clapier bien protégé à l’extérieur, dans un patio accessible aux résidents. Quant aux poules, un petit parc leur a été aménagé dans des espaces peu valorisés. Espérons que cela donnera des idées à tous les établissements qui ont un jardin.
     
    Récemment, des élèves de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires (ENSAIA) de Vandoeuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) ont travaillé sur un projet de création d’un parc animalier au sein d’une maison de retraite, l’EHPAD de La Sainte-Famille.                                                                                                                

    Maisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de vieIls ont choisi d’y intégrer deux équidés : un âne et un poney, trois chèvres et trois lapins béliers. Les résidents peuvent ainsi partir à la rencontre d’animaux aux caractères assez différents et de plusieurs tailles afin que chacun puisse créer des affinités avec l’animal qui attire le plus son attention.
     
    Le nombre de chaque type d’animaux a été choisi en fonction de l’espace disponible mais aussi de leur bien-être, car il faut savoir qu’il est préférable qu’un équidé soit au moins avec un autre animal de la même famille ou que les chèvres vivent dans un groupe de trois individus au minimum.

    La volonté première en introduisant ces animaux au sein d’un EHPAD, est de créer un environnement plus agréable et stimulant pour les personnes âgées… Afin de déterminer les animaux à intégrer dans le parc animalier, il faut tout d’abord effectuer une première sélection d’animaux couramment rencontrés dans des parcs animaliers ou dans le cadre de la zoothérapie. Il faut ensuite s’interroger sur les équipements, les soins nécessaires, le comportement et donc la compatibilité́ de chaque animal pour la zoothérapie… 

    Source : http://www.senioractu.com/

    Mais aussi...                                                                                                                                                        

    Maisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de viePour inciter chaque foyer à recueillir un animal domestique, Ikea intègre des chiens abandonnés à ses vitrines d’exposition.

    Des meubles peuvent être utiles pour remplir un espace de vie inconfortable, mais rien n’anime un foyer autant qu’un nouvel ami plein de poils.

    C’est pour cela que certains magasins Ikea présentent désormais, dans leurs salons d’exposition, des silhouettes cartonnées de chiens à adopter, disposées entre les meubles en vente. Ces silhouettes cartonnées possèdent des étiquettes avec des codes-barres, que les clients peuvent scanner afin d’en savoir plus sur les animaux en question.

    Ce concept, originaire de Singapour, était initialement le fruit de la collaboration entre Ikea et deux refuges animaliers locaux, comme l’explique Business Insider. Ensemble, ils ont alors formé le projetHome for Hope (“L’espoir d’un foyer”).

    Maisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de vieMaisons de retraite : les animaux font d'excellents auxiliaires de vie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Programme d'adoption Ikea


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires