•  

    Après avoir connu un succès rapide, Caméléon a souffert de la mauvaise tendance générale des ventes en ligne. © dominic verhulst

    Après avoir connu un suc­cès ra­pide, Ca­mé­léon a souf­fert de la mau­vaise ten­dance gé­né­rale des ventes en ligne. © do­mi­nic ve­rhulst

    La mai­son mère de Ca­mé­léon a pré­senté son plan pour ten­ter de sor­tir de la ré­or­ga­ni­sa­tion. Reste à voir si le tri­bu­nal va va­li­der une pro­po­si­tion qui fait la part belle aux banques. 

    Plan pour les banques ?

    "On a fait la chose la plus réa­liste pos­sible pour sau­ver l’en­tre­prise. Si le plan ne passe pas, la so­ciété ira en faillite. Nous avons pris des me­sures dras­tiques, mais nous vi­sons la sur­vie, la conti­nuité de l’af­faire", a briè­ve­ment dé­claré Pas­cal Leur­quin, le ma­na­ger de crise nommé au cours de l’été 2014 pour ten­ter de re­dres­ser la barre et don­ner un se­cond souffle à Ca­mé­léon.

    Le mon­tant de la dette de Ca­mé­léon: 10 mil­lions d'eu­ros. Une charge por­tée par les banques, des ac­tion­naires et les four­nis­seurs.

    Pour rap­pel et pour faire bref, Ca­mé­léon a com­mencé à pi­quer du nez vers le rouge, rat­trapé par la mau­vaise ten­dance gé­né­rale des ventes en ligne. Et la so­ciété qui, jusque là, avait connu une crois­sance de tous les diables, a com­mencé à de­voir ré­duire la voi­lure. Au point de de­man­der la ré­or­ga­ni­sa­tion ju­di­ciaire en vue de se mettre à l’abri de ses créan­ciers.

    De créan­ciers, il en a gran­de­ment été ques­tion de­vant le tri­bu­nal hier. Ce sont eux, por­tant une dette de près de dix mil­lions d’eu­ros, qui ont dû se pro­non­cer sur l’ho­mo­lo­ga­tion du plan concocté par le ma­na­ger de crise.

    Fer­me­ture, re­cen­trage, etc: toutes les me­sures

    Charles Bull­man, l’avo­cat de Ca­mé­léon, a ou­vert l’au­dience en pré­sen­tant les prin­ci­pales me­sures dé­ci­dées pour sor­tir Ca­mé­léon de l’or­nière. Le point de vente d’Ixelles a été contraint de fer­mer ses portes, le site de vente en ligne Fa­mous Box a été fermé, les opé­ra­tions en ligne se concen­tre­ront sur les ventes évé­ne­men­tielles, les ef­fec­tifs ont été revus à la baisse (en in­terne, on évoque près d’une cin­quan­taine de li­cen­cie­ments ou de non re­nou­vel­le­ment de contrats tem­po­raires, ndlr), le hall de sto­ckage a été aban­donné, les stocks ont été ré­duits et le ma­na­ge­ment a été contraint de faire un pas de côté.

    Mais en plus de ses me­sures déjà an­non­cées dans le cou­rant de l’été, les créan­ciers ont été contraints de faire de sé­rieux ef­forts. C’est par­ti­cu­liè­re­ment le cas des créan­ciers or­di­naires re­pré­sen­tant en­vi­ron 60% de la dette. Dans cette ca­té­go­rie, on re­trouve les so­cié­tés liées à Ca­mé­léon qui, à elles seules, re­pré­sentent deux mil­lions d’eu­ros de dettes. Cette ca­té­go­rie de créan­ciers or­di­naires devra ac­cep­ter de ne se voir rem­bour­ser que de 15% de ses créances à par­tir de 2016. Une pi­lule bien amère à ava­ler pour cer­tains d’entre eux pré­sents dans la salle.

    Les trois banques bailleuses de fonds (ING, Dexia et CBC) ont quant à elles ac­cepté de voir leurs lignes de cré­dits à court terme trans­for­mées en cré­dits à long terme (5 ans, 10 ans et durée illi­mi­tée pour la troi­sième). C’est sur­tout cette dif­fé­rence de trai­te­ment qui a été dif­fi­cile à ava­ler pour une série de créan­ciers or­di­naires.

    In fine, les dif­fé­rentes par­ties ont voté. D’après les es­ti­ma­tions des res­pon­sables de Ca­mé­léon pré­sents dans la salle, près de 60 créan­ciers re­pré­sen­tant plus de 50% de la dette sou­te­naient le plan dit de "la der­nière chance". Reste à voir si le tri­bu­nal va­li­dera le vote des banques et, du coup, don­nera un nou­veau souffle à Ca­mé­léon. Ju­ge­ment at­tendu sous hui­taine.

    Photo et source :  http://www.lecho.be/detail.art?a=9572527&n=3050&ckc=1


    votre commentaire
  • Rappelez-vous, c'était à l'époque où Bruxelles brusselait

    Peut-être une future photo d'archive...

    Monsieur Mayeur a-t-il été frappé par la foudre ?

    S'il met son projet de suppression du feu d'artifice à exécution, Monsieur Mayeur risque une fameuse déconvenue populaire.

    Son ego semblant surdimensionné, je lui suggère de donner un autre nom à Bruxelles... Mayeurland !!!

     

    Deux commentaires parmi tant d'autres sur les réseaux sociaux : 

    "Le nommé Mayeur considère-t-il Bruxelles comme sa plaine de jeux personnelle, destinée à servir de tremplin à une position politique passablement faiblarde ? Après l'horreur qui servit de sapin en 2013, voici qu'une manifestation devenue emblématique est purement et simplement rayée du programme, par le fait du prince ; c'est aussi intelligent que si la Ville de Vienne supprimait le concert de Nouvel-An de la Musikverein ! 

    Michel Smet "

    "Maintenant ils ont un "schieve bourgmestre"... Comme Iznogoud, il veut être calife !

    Y. S. V. Berkel "

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Un restaurant de notre commune étoilé par... MichelinLa 59e édition du guide Michelin Belgique-Luxembourg 2015 a dévoilé le nom de dix restaurants belges qu'il a décidé d'auréoler d'une première étoile. Parmi les nouveaux venus, l'on compte désormais "The Jane" à Anvers (ouvert par Sergio Herman et Nick Bril en mars dernier, après avoir fermé le "Oud Sluis" qui affichait trois étoiles à Cadzand, aux Pays-Bas), "D'Oude pastorie" à Lochristi, "Publiek" à Gand, "Le Monde est Petit" à Etterbeek,         "Da Mimmo" à Woluwe-saint-Lambert, "Le pigeon noir" à Uccle, "Héliport Brasserie" à Liège, "Aux petits oignons" à Jodoigne, "Philippe Meyers" à Braine-l'Alleud et "Les pieds dans le plat" à Marenne. Ces deux dernières adresses étaient jusqu'ici classées Bib gourmand. "Preuve qu'il est tout à fait possible d'allier très haut niveau de cuisine et bon rapport qualité-prix", souligne le guide Michelin. Le Grand-Duché du Luxembourg compte également un nouvel établissement étoilé avec "La Cristallerie".

    "Nous avons remarqué chez les chefs belges un retour à la simplicité dans les assiettes et une mise en valeur de l'ingrédient. Les professionnels de la gastronomie n'hésitent pas non plus à utiliser de nouvelles techniques, inspirées par leurs voyages à l'étranger", a expliqué Michael Ellis, directeur des guides Michelin.

    La référence en matière de gastronomie a également confirmé les trois étoiles des établissements présents en Belgique: "Hof van Cleve" de Peter Goossens à Kruishoutem, "Hertog Jan" de Gert De Mangeleer à Zedelgem et "De Karmeliet" de Geert Van Hecke à Bruges. Toutefois, pas de nouvelles adresses pour les doubles étoilés.

    Par ailleurs, quatre adresses en Belgique perdent leur macaron cette année: "'t Huis van Lede" à Kruishoutem, "Lemonnier" à Lavaux-Sainte-Anne, "La Frairie" à Perwez et "Prêt-à-goûter" à Zolder.

    Les inspecteurs, salariés à temps plein chez Michelin, jugent "les ingrédients servis, la maîtrise des cuissons, l'harmonie et l'équilibre des saveurs, la régularité dans le temps, mais également la personnalité du chef et sa capacité à s'exprimer dans l'assiette. Ils sont anonymes et payent leurs additions", a encore souligné Michael Ellis.

    Le guide rouge compte désormais 1.075 adresses, dont trois triplement étoilées (cuisine remarquable, table valant le voyage), 17 auréolées de deux macarons (cuisine excellente, table méritant le détour) et 117 affichant une étoile (très bonne cuisine dans sa catégorie). Il sera en vente dès jeudi au prix de 21,95 euros.

    Source : .dhnet.be/lifestyle/food/les-etablissements-belges-mis-a-l-honneur-au-michelin-sont-547334ce3570e74ee324a3ce


    votre commentaire
  • Des chercheurs britanniques se sont intéressés à la transmission de bactéries dans l'air après l'usage de différents modes de séchage des mains. Les résultats sont assez étonnants pour les séchoirs à air pulsé.

    Santé : Le sèche-mains à air pulsé envoie 27 fois plus de bactéries dans l'air qu'une serviette de papier

    De plus en plus de restaurants et d'entreprises ont remplacé les essuie-mains et les distributeurs de serviettes de leurs toilettes par un sèche-main à air pulsé et notamment le modèle conçu par une marque scandinave célèbre pour ses aspirateurs sans sac. Si on peut louer l'initiative plus écologique que l'utilisation du papier et plus économique que d'autres sèche-mains électriques énergivores, il n'en va pas de même pour l'hygiène. Ces séchoirs à air pulsé dans lesquels on plonge le temps de quelques secondes les mains à la verticale pour les sécher n'éliminent en effet pas de manière efficace les bactéries, qui rappelons-le, ont un taux de transmission plus élevé sur une peau mouillée.

    Cette constatation ressort des résultats d'une étude de chercheurs de l'université de Leeds (Royaume-Uni) qui ont réalisé plusieurs tests, comme l'a repéré Sciences et Avenir. Les résultats scientifiques ont été publiés dans le Journal of Hospital Infection. Pour réaliser leur expérience, les scientifiques ont invité les participants à leur étude à se salir les mains, en les contaminant avec des lactobacilles, des bactéries que l'on trouve dans les toilettes et qui peuvent rester longtemps sur les mains lorsque le lavage n'est pas bien réalisé. Les personnes testées se sont séchés les mains, avec trois méthodes différentes : un sèche-mains à propulsion d'air, un sèche-mains électrique ordinaire et une simple serviettes en papier. Des échantillons d'air ont ensuite été capturés à proximité des systèmes de séchage.

    Résultat: pour les sujets qui avaient utilisé le sèche-mains à propulsion d'air, le taux de bactéries était 4,5 fois plus élevé qu'avec un sèche-mains électrique ordinaire. C'est la serviette en papier qui a le meilleur pouvoir de destruction des bactéries, car entre le papier et le sèche-mains à air propulsé, la différence est en effet de 1 à 27.Conclusion étonnante: le sèche-main à air pulsé peut sembler plus performant et plus ludique mais il envoie tout de même 27 fois plus de bactéries dans l'air qu'une simple serviette de papier. Les chercheurs de cette étude suggèrent d'ailleurs de privilégier l'utilisation du papier, et surtout dans les hôpitaux, pour éviter toute contamination.

    Source : http://www.levif.be/actualite/sante/le-seche-mains-a-air-pulse-envoie-27-fois-plus-de-bacteries-dans-l-air-qu-une-serviette-de-papier/article-normal-354735.html?utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV&utm_medium=Email&utm_source=Newsletter-25%2F11%2F2014


    votre commentaire
  • Bruxelles, bientôt la capitale avec la plus grande zone piétonne d'Europe !?! (cartes)

    La Ville de Bruxelles et Pascal Smet, ministre de la Mobilité et la Stib ont annoncé les grandes lignes du futur plan de circulation du Pentagone. Vaste zone piétonne, nouvelle ligne de bus, petit train, on fait le point.

    L’objectif de la ville est de rendre le cœur historique de la Ville de Bruxelles plus attrayant et plus accessible à tous. Pour donner plus d’espace à la ville, le trafic de transit sera interdit et la circulation locale sera plus rapidement dirigée vers les parkings. »

    La zone piétonne existante sera presque doublée. «Pour devenir l’une des plus grandes d’Europe », estime Els Ampe, échevine de la Mobilité et des Travaux Publics.

    La place du jeu de Balle sera partiellement piétonnisée avec la Rue du Chevreuil.- la place Fontainas et la rue du Midi le seront également.- la place Samedi sera piétonnisée, comme une partie du nouveau Marché aux Grains et du Vieux Marché aux Grains.

    La ville annonce également vouloir faire rouler un petit train électrique dans ce qu’elle considère comme sa nouvelle zone de confort, de telle sorte que tous les piétons puissent l’utiliser gratuitement. Les personnes à mobilité réduite pourront aussi utiliser le train pour passer des abords de la zone à la Bourse ou la Grand-Place. «Nous allons également prévoir des emplacements de parking aux alentours de la zone piétonne pour les personnes à mobilité réduite », annonce Yvan Mayeur.

    «La zone piétonne et les quartiers environnants seront plus accessibles en vélo à travers les aménagements cyclables prévus sur le réseau de la ville »

    Article complet et cartes :  http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20141124_00563636


    votre commentaire
  • LA SÉCURITÉ DANS LES SALLES DE SPORT DE WOLUWE-SAINT-LAMBERT, UNE PRIORITÉ !
    Wolu1200 : Basic-Fit... mise au point de la commune de Woluwe-Saint-LambertD’aucuns se sont étonnés de l’ouverture sans cesse reportée d’une salle de sport installée au bout de l’avenue Georges Henri, au square de Meudon. Nombre d’habitants, déjà membres de ladite salle de sport, se sont émus du fait que la date d’ouverture était à chaque fois reportée. Jean-François THAYER, échevin en charge de l’urbanisme, dont le service a suivi le dossier de près, en donne l’explication: La communication quant à l’ouverture de cette salle a en effet été chaotique, l’exploitant avançant parfois des motifs totalement erronés, n’hésitant pas à mettre en cause la commune ! Que les choses soient claires : les services communaux ont TOUT mis en œuvre et ce de manière proactive – contrairement selon moi aux gestionnaires du dossier au sein de ladite société- pour que la salle ouvre au plus vite. En effet, indépendamment des aspects urbanistiques, l’exploitation d’un commerce ou d’une activité qui accueille le public doit répondre à des conditions de sécurité, délivrées notamment par le Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente (SIAMU). Il est vrai qu’à Woluwe-Saint-Lambert, on ne transige pas avec ce principe car il en va de la sécurité de tous. Il en va également de la responsabilité personnelle du bourgmestre dans le cadre de ses pouvoirs de police. Afin d’autoriser l’exploitation d’un établissement, le bourgmestre se base sur un rapport signé du SIAMU. Un premier rapport SIAMU mi- juillet faisant état de pas moins de sept remarques, une seconde visite s’avérait indispensable.
    L’exploitant n’ayant pas fait le nécessaire pour organiser cette seconde visite, la commune a pris les choses en main pour qu’une nouvelle visite du SIAMU soit effectuée au plus vite, ce qui fut fait le 4 septembre. Sur base du nouveau rapport, la commune ne pouvait toujours pas autoriser l’exploitation du lieu car il y a avait encore trop de remarques ne permettant pas d’exploiter la salle
    de sport dans des conditions optimales de sécurité, que ce soit pour les clients de la salle ou pour les habitants de l’immeuble. A titre d’exemple, citons la commande de parois « Rf » (résistantes au feu) dans les locaux techniques, leplacement de baies d’accès à l’ascenseur pour être conformes aux normes incendie, le changement du sens d’ouverture de la porte « sortie de secours», l’indication des sorties de secours par les pictogrammes réglementaires, etc.
    Outre l’organisation par la commune d’une réunion avec le directeur général de la société exploitante afin de faire le point sur ce qui restait à faire dans ce dossier pour que la salle puisse ouvrir au plus vite, nous avons demandé, notamment par e-mail, d’effectuer les travaux dans les plus brefs délais, pour se conformer aux remarques du SIAMU lors d’une visite de contrôle. Suite à cette ultime visite des installations début octobre, c’est in fine le lundi 13 octobre que la commune a réceptionné le rapport du SIAMU… et moins de deux heures après, l’autorisation d’exploiter la salle était signée par le bourgmestre.

    Source : http://www.woluwe1200.be/fr/news/fichiers/wi-11-14

     


    votre commentaire
  • Une jeune maman de Woluwe-Saint-Lambert a échappé de peu à la mort lorsqu’une automobiliste a délibérément foncé sur elle, alors qu’elle traversait l’avenue Kersbeek à Forest, et l’a entraînée pendant 300 m sur son capot, avant de prendre la fuite. « C’est un acte raciste, elle m’a foncé dessus car je porte le voile et elle riait », dénonce Fatima.

    Wolu1200 : J'ai été écrasée et traînée sur 300 mètres par une auto...Les faits remontent à un mois déjà, le matin du 21 octobre 2014, et si Fatima Ziati, 33 ans, tient à les dénoncer dans La Capitale, c’est parce que la justice traîne a réagir et surtout qu’elle ne veut pas que la dame qui lui a volontairement foncé dessus en voiture reste impunie.

    Avenue de Kersbeek, à Forest, sortant de son véhicule, Fatima et sa soeur jumelle Salma, qui viennent de se retrouver, traversent le coin de l’avenue, qui ne dispose pas à cet endroit de passage pour piétons. « Il y a une voiture, une Peugeot monovolume, qui s’approchait. Elle avait tout le temps de freiner, mais au contraire elle a accéléré et dévié vers nous. C’est comme si elle avait voulu nous balayer ! Ma sœur et moi avons eu toutes les deux le réflexe de nous accrocher au capot pour ne pas passer sous les roues. Salma, qui était un peu plus sur le côté, a été emportée avec moi mais elle a pu se jeter sur le côté après avoir parcouru une trentaine de mètres. Elle a aussi été blessée aux poignets et aux chevilles. »

    «  Moi je me suis accrochée au milieu du capot, en me tenant au rebord près du pare-brise »,poursuit Fatima « Je criais, je pleurais, je suppliais la conductrice d’arrêter. Mais elle rigolait, avec un sourire satanique, comme si elle avait plaisir à faire ça. Et elle donnait des coups de volant en zigzag et des coups de frein pour essayer de me faire tomber», dit Fatima qui soigne toujours ses blessures physiques chez un kiné, et morales auprès d’un psychiatre.

    Source : http://www.lacapitale.be/1152727/article/2014-11-21/fatima-ziati-j-ai-ete-ecrasee-et-trainee-sur-300-metres-par-une-auto-car-je-port


    votre commentaire
  • Face à la concurrence féroce des grandes chaînes, quelques dizaines d’artisans continuent à faire leur pain eux-mêmes.

    Où fait-on encore du vrai pain à Bruxelles? + liste des artisans boulangers

    À l’heure où la majorité des boulangeries se font livrer des pains surgelés qu’elles se contentent de réchauffer, il n’est pas facile de dégoter un véritable pain fait maison. Pourtant, les boulangeries de papa n’ont pas complètement disparu du paysage. D’ailleurs, on recense encore une cinquantaine de boulangeries-pâtisseries artisanales en Région bruxelloise.

    La chute du nombre d’artisans boulangers, entamée voilà un demi-siècle, s’explique par de multiples facteurs. "On fait face à une pénurie de main-d’œuvre car il y a un manque d’attrait de ce métier pour les jeunes. Comme pour la plupart des métiers de bouche, il faut savoir que l’on travaille pendant que les autres s’amusent. Et contrairement aux grandes sociétés où les employés font leurs heures, un petit artisan a besoin de ses ouvriers tout le temps, même pendant les fêtes", explique André Lardennois, président des patrons boulangers de Bruxelles.

    La difficulté du métier, les horaires difficiles et incompatibles avec une vie sociale bien remplie semblent démotiver les jeunes qui n’optent plus pour ce métier. Le tableau ne serait pourtant pas aussi noir, selon André Lardennois : "Le nouveau matériel est nettement plus confortable et permet de moins travailler la nuit. Et puis, c’est un métier où l’on peut vraiment s’éclater, à condition d’être un peu artiste et d’avoir du goût".

    L’extinction du métier d’artisan boulanger s’expliquerait aussi par l’intensification des contrôles de l’Afsca."C’est une plaie nécessaire, mais je regrette l’incompréhension de certains contrôleurs par rapport à notre métier. Lorsque l’on vient d’utiliser un laminoir, c’est normal qu’il y ait de la farine dessus… Plusieurs artisans en fin de carrière ont fermé leurs portes car les charges pour être aux normes de l’Afsca devenaient trop importantes."

    Mais notre interlocuteur de rappeler que rien ne vaut un pain artisanal. "Seule une lente fermentation peut apporter une saveur exceptionnelle. Le temps de fermentation dépend de plusieurs critères comme la météo. Quant à la diversité des goûts, elle provient du savoir-faire des boulangers, qui mélangent différentes farines. En grande quantité, on ne peut pas faire tous ces ajustements !"

    Un demi-siècle de savoir-faire !

    Où fait-on encore du vrai pain à Bruxelles? + liste des artisans boulangersLa boulangerie Demeulemeester figure sans aucun doute parmi les plus anciennes de la capitale. C’est en 1904 que ce bâtiment de la rue Docteur Élie Lambotte, à Schaerbeek, a été conçu pour abriter un tel commerce. Mieke, qui tient actuellement la boutique, possède d’ailleurs un vieux cliché noir et blanc sur lequel on aperçoit la porte cochère qui permettait aux chevaux de déposer les stocks de farine.

    Si la maison ne comprend désormais plus de grange, la cave, par contre, fait toujours office d’atelier. C’est là qu’est née la passion de Hans pour la confection du pain."Mes parents ont repris la boulangerie en 1964. Alors que mon frère préférait aider ma mère en magasin, j’étais tout le temps en bas en train de chipoter avec de la farine", raconte l’époux de Mieke.

    À deux, ils ont repris les rênes de la boulangerie il y a 24 ans. La vitrine n’a pas changé : du pain, des couques et uniquement des pâtisseries classiques dont un succulent flan breton, spécialité de Hans qui se fournit uniquement auprès de fournisseurs belges. Pas de place dans son atelier pour les grandes machines modernes : chaque boule de pain est donc travaillée à la main.

    Toujours passionné, le couple énumère malgré tout les difficultés : la concurrence des grandes chaînes, l’appauvrissement du quartier et la paperasse administrative de plus en plus lourde. "Se lancer aujourd’hui en faisant de la qualité ? C’est quasiment impossible. Nos machines sont amorties, notre maison est payée, mais un jeune qui démarre aura besoin d’un sacré budget !

    Source : DHNET.BE

    Label "Handmade in Belgium" pour une pâtisserie de notre commune

    D'où vient le pain que l'on achète? Comment est-il fabriqué? De manière artisanale? Se revendiquer artisan ne serait pas suffisant selon UNIZO, l'organisation flamande des Indépendants. Pour aider le consommateur à savoir ce qu'il mange, l'association propose le label "Handmade in Belgium". 

    Wolu1200 : Label "Handmade in Belgium" pour une patisserie de notre commune

    Bouchers, joailliers, menuisiers ou maroquiniers, tout artisan peut tenter de recevoir le label "Handmade in Belgium". 400 artisans détiennent déjà ce label, la plupart sont flamands. A Bruxelles, trois entreprises l'ont reçu. En plus de la boulangerie Allemeersch à Etterbeek, il y a la pâtisserie Erard à Woluwe-Saint-Lambert et le maroquinier Niyona à Bruxelles. Actuellement, Unizo discute avec son pendant francophone, l'UCM (l'Union des Classes Moyennes) pour lancer un "Handmade in Belgium" en Wallonie.

    Envie de couques, croissants, tartes et pains haut de gamme ?

    Envie de couques, croissants, tartes et pains haut de gamme ?       

    Woluwe-Saint-Lambert est une commune référence en qualité de boulangeries patisseries artisanales "haut de goût".

    Il fut un temps où les rues de la capitale fleuraient bon les odeurs de pains chauds et de pâtisseries faites à l'ancienne. Aujourd'hui, les enseignes artisanales se font de plus en plus rares laissant leur place à des "dépôts de pain" de qualité !!! industrielle. Le guide "Secrets d'artisans", auteur Xavier Mouffe, rend hommage aux artistes-artisans amoureux du "bien et bon faire".

    Voici quatre adresses woluwéennes à déguster sans modération

    Boulangerie-Pâtisserie DEBAERE avenue Heydenbergh, 20

    Foule silencieuse et disciplinée prête à attendre le temps qu'il faudra pour des douceurs à se pourlécher les babines.

    Boulangerie-Pâtisserie ERARD avenue Prekelinden, 79

    26 sortes de pains, tarte frangipane avec confiture et petits raisins, cake normand......

    Pâtisserie BRIES avenue Gribaumont, 75

    Plus de 80 ans que cette adresse existe. La devise : satisfaire les clients avec des produits exclusivement naturels...

    Boulangerie L'Atelier de Quentin rue Voot, 4

    Voilà un jeune courageux et entreprenant. Si, si, ça existe encore. Le pain, c'est son âme. Quant aux pains sur pierre.... ils sont à s'en damner.

    Une internaute bien informée m'a envoyé ces quelques mots : 

    Malheureusement vous pouvez  supprimer quelques adresses:
    -Vermeulen chaussée d'Ixelles a fermé cette année
    -Le Wiener à Watermael-Boitsfort est fermé depuis 2-3 ans
    -Le Vatel à etterbeek vient de fermer !

    Pour ce qui est du "Vatel" qui vient, effectivement,  de fermer, il semblerait qu'il y aurait eu un repreneur qui pourrait lui donner une seconde vie. A suivre donc...


    2 commentaires
  • La première Nocturne des bibliothèques publiques communales de la Région de Bruxelles-Capitale se déroulera le vendredi 21 novembre, annonce ce jeudi la Bibliothèque publique centrale pour la région bruxelloise dans un communiqué.

    Wolu1200 : Les bibliothèques bruxelloises ouvertes jusque 22h00 vendredi 21 novembre

    Les établissements resteront ouvertes jusque 22H à l’occasion de cet événement intitulé «Du bruit dans les bibliothèques». De nombreuses activités ludiques et culturelles sont organisées, telles qu’un Flash Mob à Berchem ou encore un Bal des vampires à Anderlecht.

    La bibliothèque d’Ixelles plongera les visiteurs dans une ambiance d’après-guerre avec l’expo «14-18». La bibliothèque de l’Espace Maurice Carême d’Anderlecht organise notamment un bal des vampires qui se tiendra jusqu’à 23h00. A Evere, l’établissement communal proposera un parcours ludique dans les alcôves de la bibliothèque, au fil des sept péchés capitaux.

    De nombreuses autres activités sont également programmées dans les bibliothèques bruxelloises de Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Gilles, Uccle, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Saint-Josse-Ten-Noode, Bruxelles Ville, Etterbeek, Berchem, Ganshoren, Laeken, Neder-Over-Hembeek, Jette, Koekelberg ou encore Auderghem.

    «Une opération portes ouvertes pour découvrir autrement les bibliothèques», conclut le communiqué.

    Source :  http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141120_00561457


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Recours des riverains du boulevard de la WoluweLe comité de quartier Rue Saint-Lambert a annoncé mercredi qu'il avait introduit avec l'ASBL Wolu-Inter-Quartiers un recours au Conseil d'Etat contre le permis d'urbanisme délivré dans le cadre du réaménagement du boulevard de la Woluwe, à Woluwe-Saint-Lambert.

    Les riverains impliqués se disent partisans du réaménagement et notamment du prolongement de la ligne de tram 94 jusqu'à Roodebeek, mais demandent des améliorations, notamment pour les usagers faibles.

    Les riverains relèvent que l'accessibilité au tram 94 est peu sécurisée depuis la modification des plans à la suite de l'enquête publique. La suppression du quai en direction de Roodebeek impose aux passagers de descendre directement sur la piste cyclable bidirectionnelle, sans aucune zone tampon. Ils notent que l'espace dévolu aux piétons et aux cyclistes a été fortement réduit, surtout dans l'espace d'attente en vue de traverser les 11 bandes de circulation pour atteindre l'entrée du shopping.

    Ils critiquent la création de deux carrefours sur le boulevard de la Woluwe qui imposera aux automobilistes souhaitant entrer au "Woluwe shopping center" d'attendre plusieurs phasages de feux. Ils estiment que les embouteillages générés entraveront également les petites voiries de quartier et plus particulièrement la rue Saint-Lambert, déjà fortement impactée par la circulation entrante et sortante au shopping. Les associations remarquent par ailleurs que les cyclistes devront s'arrêter à deux nouveaux carrefours avec des feux qui ne leur seront pas favorables.

    Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2125746/2014/11/19/Recours-des-riverains-du-boulevard-de-la-Woluwe.dhtml


    votre commentaire
  • Voilà ce que l'on trouve sur le site du Poséidon ( http://www.poseidon-wslw.be/ )

    " Bienvenue au Complexe sportif Poséidon 

    Sport, Loisirs et détente sous toutes leurs formes…

    Une constante recherche de l’amélioration... Depuis 50 ans déjà nous mettons tout en œuvre pour vous permettre la pratique de votre sport préféré en toute sérénité et dans les meilleures conditions possibles.

    Au fil des décennies, les installations du complexe ont vécu une spectaculaire métamorphose. D’importants travaux d’agrandissement, de réaménagement et d’embellissement y ont été réalisés.

    Tous visaient les mêmes objectifs : d’une part, améliorer le confort et la qualité des équipements afin d’apporter des réponses appropriées aux exigences de plus en plus pointues des usagers; et d’autre part, diversifier et développer les activités du complexe en vue de rentabiliser au mieux les infrastructures. "

    Wolu1200 : Est-il encore possible de nager à la piscine du Poséidon !?!Par contre, pour ce qui est de la pratique de la nage dans la piscine du Poséidon... je dirais plutôt que pour trouver un "couloir" qui permette de pratiquer avec plaisir, détente et... sérénité sa nage favorite, cela relève du parcours du combattant !!!  

    Toujours sur ce même site, si vous cliquez sur "Planning piscine", par exemple pour la semaine prochaine, vous constaterez combien il est illusoire, entre les couloirs réservés aux écoles, aux cours privés, et aux différents cours d'aquagym, de trouver un espace pour nager en toute quiétude. Sur six couloirs, deux sont en moyenne accessibles aux nageurs "libres". 

    Dans le nord de la capitale, il n’y a pour l’instant plus que deux piscines en fonctionnement. Celle de Molenbeek est en effet fermée alors que la piscine de Laeken est en travaux et ne devrait pas rouvrir ses portes avant fin 2015, au mieux. Les piscines de Neder over Hembeek et de Ghansoren arrivent à saturation. Quant à celle de Woluwe-Saint-Lambert, mon avis est que la saturation est dépassée depuis bien longtemps. J'ai, moi-même, été témoin, il y a quelques semaines, d'une confrontation musclée entre des nageurs excédés de la trop grande promiscuité d'autres baigneurs. Il n'est plus possible à l'heure actuelle de nager en semaine sans accrocher ou tamponner d'autres usagés de la piscine. A quand des tickets numérotés pour pouvoir nager dans un "couloir"?yes  Je suppose que la commune est consciente de ce problème et fera tout son possible pour remédier à une situation pénible pour des personnes qui... paient pour avoir un  minimum de "confort" dans la pratique de leur sport favori, en l'occurrence... la natation.. 

    La natation est le tout premier sport universel. Elle doit donc rester accessible à tous. Les piscines actuelles sont occupées à plus 67% du temps par les écoles. Il faut également ajouter les différents clubs sportifs. Le Bruxellois ne peut plus nager. Ce n’est pas normal.

    Si je conçois fort bien que, dans le contexte actuel, notre piscine communale n'est pas extensible, je déplore cette situation qui place en seconde zone les habitants de Woluwe-Saint-Lambert. 

    Suggestion : Je crois qu'il serait utile qu'à l'accueil soit affiché en grand le planning journalier de la piscine, ce qui permettrait d'informer et, donc, de ne pas piéger des baigneurs mécontents qui ne pourraient se faire rembourser alors que les couloirs sont pratiquement impraticables.

    Pour info, des morceaux de carrelage se décollent dans la grande piscine du côté petite profondeur. Des membres du personnel ont déposé sur cet emplacement un gros tapis de caoutchouc... qui ne reste pas en place !!!

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Wolu1200 : Déjà un film tourné à Woluwe-Saint-Lambert en 1959 avec... Francis Blanche Vive le Duc !

    1959, se tourna à Woluwe Saint Lambert un des premiers longs métrages belges ‘Vive le Duc’.       Le film, écrit par Pierre Levie et mis en scène par Jean-Marc Landier et Michel Romanoff, raconte l’histoire d’un village, Kapellen, qui las d’attendre le bon vouloir des autorités pour le placement d’un collecteur, décide de faire parler de lui, en montant un spectacle qui raconte la vie de la protectrice du village, Sainte Nele.

    Voulant faire les choses de manière professionnelle, les villageois font venir de Paris un metteur en scène farfelu, Amédée, qui entraîne le trésorier dans des dépenses effrénées. Il s’ensuit une série de péripéties burlesques menées par Francis Blanche en bourgmestre irascible.

    Ce village imaginaire offre de nombreuses similitudes avec ce qu’on appelait alors le ‘Vieux Woluwe’. Problèmes d’inondations récurrents dus à une absence d’égoût, pièce de théâtre  monté sur la place du village avec la participation des habitants, une allusion directe au ‘Jeu de Marie la Misérable’ écrit par Michel de Ghelderode à la demande de Pierre Levie, alors échevin de la Culture de la Commune.

    Le film fait appel à quelques acteurs français de renom dont Francis Blanche dans le rôle du Bourgmestre et de Marie-José Nat, dans le rôle de Cécile, la fille du bourgmestre, ainsi que d’excellents acteurs belges comme Charles Janssens et Victor Guyau.

    ‘Vive le Duc !’ a entièrement été tourné à Woluwe Saint Lambert avec la participation enthousiaste des habitants de la commune.

    Fiche technique

    Bourgmestre de Kapellen : Francis Blanche
    Sa fille Cécile : Marie-José Nat
    Le Trésorier : Charles Janssens
    Le Metteur en scène : Amédée

    Wolu1200 : Déjà un film tourné à Woluwe-Saint-Lambert en 1959 avec... Francis Blanche Wolu1200 : Déjà un film tourné à Woluwe-Saint-Lambert en 1959 avec... Francis Blanche

     

     

     

     

     

     

    Photos + DVD : Memento Production

                                                               Production de documentaires d'auteurs
                                                               Distribution de dvd et de livres
                                                               Memento Production SPRL - 13, Chemin Pécrot - 1400 Nivelles - Belgium
     
    Merci à Lens R. S. pour l'info

     


    votre commentaire
  • Si vous n'avez pas vu le film sorti le 22 octobre dans les salles, regardez la B.A....

    Avez-vous reconnu cette piscine qui passe très brièvement au début de l'extrait ?  

    Oui, vous avez bien... reconnu la piscine du Poséidon

    Pour voir la bande annonce, cliquez sur ce lien : 

    https://www.youtube.com/watch?v=g7SBmicz__o&feature=share

    Synopsis :                                                                                                                                                                             Dans le village de Ronenval, tout semble normal. Trop normal pour Théo qui ne rêve que d’une chose : échapper à son destin de boloss. Un jour, il déniche à la bibliothèque un livre de magie qui contient les secrets de fabrication d’une bague d’invisibilité. Avec l’aide de ses meilleurs amis Bonnav et Laura, il décide de fabriquer cette bague. Surprise : Théo disparaît pour de bon ! Victime de trois méchantes sorcières, il reste bloqué dans l’invisibilité...Il se lance alors dans une course effrénée contre le temps et contre tous, entraîné dans une folle aventure riche d’obstacles et de rencontres. Arkandias, un étrange individu toujours à leurs trousses, est peut-être le seul à pouvoir les aider.

    Adaptation du roman d'Eric Boisset

    Wolu1200 : Le film fantastique "Le Grimoire d'Arkandia" tourné à la piscine du Poséidon !?!Wolu1200 : Le film fantastique "Le Grimoire d'Arkandia" tourné à la piscine du Poséidon !?!


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Journée mondiale de lutte contre le Sida : Wolu-Jeunes se mobiliseDans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, Isabelle Molenberg, Echevine de l'Egalité des chances, et Eric Bott, Echevin de la Jeunesse, sont à l'initiative de la présentation, le vendredi 28 novembre, d'un spectacle d'improvisation. Celui-ci débutera à 20h dans la salle du Collège Don Bosco (chaussée de Stockel 270).

    Des campagnes de sensibilisation en tout genre, particulièrement auprès des jeunes, ont lieu depuis bien longtemps. Des animations, des spots publicitaires, la diffusion d'informations, la distribution massive de préservatifs et de brochures préventives, des vidéos … tous les moyens sont permis pour attirer l'attention des ados.

    Malheureusement le Sida et les Ist sont toujours bel et bien présents dans l'actualité et aiment s'attaquer aux moins prévoyants ou aux plus ignorants.

    Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, qui a lieu chaque 1er décembre, la commune de Woluwe-Saint-Lambert, via plusieurs de ses départements parmi lesquels Wolu-Jeunes, organise donc sa propre action de sensibilisation : un spectacle d'impro interactif sous le titre ' Combattre le Sida, cela ne s'improvise pas '.
    Pendant la soirée, les spectateurs proposeront divers mots en rapport avec les Ist qui constitueront autant de défis d'improvisation pour les acteurs, sur cette thématique souvent taboue.
    Le public sera accueilli par des stands d'informations tenus par la cellule de l'Egalité des chances, ainsi que par le Centre de Consultations Familiales et Sexologiques (centre de planning familial) de Woluwe-Saint-Lambert.

    Les élèves de 4ème secondaire de différentes écoles situées sur le territoire communal pourront également assister au spectacle l'après-midi et après avoir bénéficié d'une séance de sensibilisation dans leur classe.

    L'entrée sera gratuite.
    Informations et réservations : 02 761 28 84 ou fase.gsst1@woluwe1200.be


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Bruxelles et sa périphérie vue par les peintres...Ce deuxième guide Bruxelles vue par les peintres de Fabien De Roose est à nouveau une invitation à la promenade sur les traces d’un Bruxelles oublié, parfois presque disparu à travers l’œil d’artistes reconnus et méconnus.

    Son premier tome, paru en 2010, explorait le cœur de la ville. Celui-ci célèbre l’est de Bruxelles où des communes comme Schaerbeek et Saint-Josse-ten-Noode ont accueilli de nombreux ateliers d’artistes. Les communes de Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Auderghem et Watermael-Boitsfort ont, quant à elles, attiré beaucoup de peintres amateurs de paysages de campagne et de futaie.

    En confrontant 66 tableaux aux photographies de la réalité actuelle, ce livre apporte un nouvel éclairage sur l’histoire de notre ville ainsi que sur la vie de ses habitants. Il nous permet également de saisir l’atmosphère d’époques révolues car bon nombre de peintres sélectionnés ont été des témoins privilégiés des mutations de la ville. Du « coin du Balai » à Watermael-Boitsfort au jardin botanique en passant par le quartier du centre de Woluwe-Saint-Pierre, certains artistes ont immortalisé sur toile des scènes champêtres et sont devenus chantres d’un temps perdu. Mais parfois, le passé et le présent se côtoient pour n’offrir que d’infimes variations. La palette des artistes (impressionniste, naïve, surréaliste,…) et les accents oniriques ou poétiques conférés aux lieux renvoient alors une atmosphère qui nous permet de prendre le temps à rebours.

    Ce nouveau guide comprenant 7 promenades est un objet de loisirs clair et précis grâce à une documentation qui fait lumière sur des faits historiques et comporte une description soigneuse des tableaux mis à l’honneur. L’ouvrage est, en outre, ponctué d’encarts relevant des anecdotes insolites ainsi que des bonnes adresses culinaires ou culturelles. Il faut dire que Fabien De Roose, auteur de l’ouvrage, n’en est pas à son coup d’essai en matière de promenades picturales. Fondateur et animateur de l’ASBL Dédale, guide à la fondation Claude Monet à Giverny, ce passionné d’histoire a l’habitude d’entrainer ses promeneurs à travers villes et campagnes à la découverte de notre patrimoine.

    Parmi la sélection opérée par l’historien belge, on retrouve essentiellement des artistes du 19ème et 20ème siècle mais quelques-uns, cependant, comme Henri Somers (en couverture du livre) et Thomas Daems font figure d’exception. A noter également que les parcours révèlent tout autant des peintres anonymes ou peu connus que de grandes pointures comme Rik Wouters et Paul Delvaux.

    Avec Bruxelles vue par les peintres, Fabien De Roose nous convie à des balades un brin nostalgiques et nous parle, avec moult détails plaisants, de temps que les moins de 60 ans ne peuvent certainement pas connaitre.


    votre commentaire
  • 10 appareils énergivores face au blackoutAppuyer parfois sur le bouton OFF de certains appareils pourrait bien nous permettre de rester ON… Dix appareils sont particulièrement énergivores dans la maison. S’en passer de temps en temps permettrait de réduire le risque de délestage électrique cet hiver mais aussi, toute l’année, de notre portefeuille!

    Mais qui sont les appareils électriques les plus énergivores ? Ceux qui font grimper notre facture d’électricité sans que l’on s’en rende toujours bien compte ? Qui se méfie en effet de son décodeur télé ? Cette petite boîte qui nous permet de nous divertir et que l’on ne débranche jamais ? Pourtant, dans le Top 10 des appareils les plus gloutons, il arrive… en 2e position, largement devant le lave-linge ou le sèche-linge. Qui l’eût cru?

    • On ne fera pas durer le suspense plus longtemps, les mauvais élèves sont:
    • 1. La lampe halogène: 503 kWh
    • 2. Le décodeur: 398 kWh
    • 3. Le lave-vaisselle: 288 kWh
    • 4. Le fer à repasser: 260 kWh
    • 5. La TV LCD: 241 kWh
    • 6. Le réfrigérateur Combi A+: 201 kWh
    • 7. Le séchoir C: 192 kWh
    • 8. Le chauffage d’appoint: 180 kWh
    • 9. Le lave-linge A+++: 173 kWh
    • 10. Le four classique: 162 kWh

    10 appareils énergivores face au blackoutDébrancher ou limiter l’utilisation de ces appareils permettrait de moins solliciter le réseau électrique lors des pics de consommation d’électricité entre 17h et 21h cet hiver. Et donc de réduire les risques de délestage.

    Des gestes simples pour éviter le délestage… de son portefeuille

    Pour économiser l’énergie mais aussi parfois plusieurs centaines d’euros, quelques petits gestes simples peuvent être adoptés…

    Remplacer son fer à repasser par une centrale vapeur.Elle chauffe l’eau et la transforme en vapeur jusqu’à 10 fois plus vite qu’un fer traditionnel. Si vous avez un compteur bi-horaire, repassez le week-end ou après 21h. Détartrez aussi régulièrement votre fer, 1 mm de tartre peut engendrer une surconsommation de 12 %!

    Lessiver à froid. Quand on lessive à 30°C plutôt qu'à 60°C, on économise 60 % d’électricité. De plus, lessiver à froid ne présente pas que des avantages économiques. Lorsque le linge a séjourné dans de l'eau à 30°C, il en sort souvent moins froissé, ses couleurs sont plus éclatantes et les taches s'incrustent moins.

    Débrancher plutôt que mettre en veille. Les appareils qui restent en veille consomment jusqu’à 100 € d’électricité par an… pour rien. Autant penser à les éteindre!

    Préférer les LED aux halogènes. Les LED consomment jusqu’à 10 fois moins !

    Dégivrer son congélateur régulièrement. Une fine couche de givre de 3 mm d’épaisseur suffit à faire grimper de 30 à 40 % la consommation électrique de votre congélateur.

    La campagne OffOn lancée début novembre invite tous les citoyens, via son site web ou les réseaux sociaux (Twitter et Facebook), à partager leurs meilleurs conseils, actions et idées pour diminuer leur consommation. Profitez-en!

    *Source : Energuide.be


    votre commentaire
  • Olivier Maingain estime que «sa» police n’a pas été bien utilisée lors de la manif nationale. Et plaide pour la création d’une unité spécialisée dans l’encadrement des manifestations.

    Wolu1200 : Maingain plaide pour une police spéciale manifsAprès les violences survenues lors de la manifestation nationale de jeudi dernier, qui ont fait 112 blessés dans les rangs des forces de l’ordre, Olivier Maingain plaide pour la création d’une réserve d’agents spécialement formés pour la gestion des rassemblements de masse, peut-on lire mercredi dans La Capitale.

    Le député fédéral et bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert souhaite que soit mise en place une réserve d’agents, environ 300, à la fédérale (mais gérée par la zone de Bruxelles-Ixelles), spécialement formés pour la gestion des manifestations «comme au temps de la gendarmerie», précise-t-il.

    Maingain assure par ailleurs avoir introduit une demande, ce mardi, au Parlement «pour entendre toutes les parties concernées par cette manifestation qui a dégénéré». «Je souhaite que le bourgmestre Yvan Mayeur, la police, les syndicats à l’origine de la manifestation, le directeur et coordinateur des forces de l’ordre puissent venir s’expliquer dans le cadre d’un débat démocratique», indique-t-il.

    Source : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141112_00557503


    votre commentaire
  • Saphira s'est perdue depuis ce lundi 3 novembre à la rue de Décembre à Woluwe-Saint-Lambert , elle est pucée, mais pas de collier, elle miaule, est super gentille mais sûrement affolée donc se laissera difficilement approcher .... elle nous manque terriblement .

    Contacter sur facebook Geneviève Debrouwer

    Ou par téléphone... GSM : 0478/58.25.64 Merci

    Wolu1200 : Ses maîtres recherchent désespérément Saphira

     

    Bonne nouvelle 

    Saphira a été retrouvée aujourd'hui 20/11 au ... shopping de Woluwe


    votre commentaire
  • « LES VIEUX FERAIENT MIEUX DE RESTER CHEZ EUX ! », LA CAMPAGNE CHOC DE LA CROIX-ROUGE...

    Très engagée sur la question du maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et du respect de leur choix de vie, la Croix-Rouge française a décidé de faire entendre leur voix et d’alerter le grand public sur la réalité des services d’aide à domicile, dont la situation ne cesse de se dégrader.

    A travers une campagne pertinente et impertinente, intitulée « Les vieux feraient mieux de rester chez eux », elle met en scène Solange, une dame âgée, fragile et voûtée… qui n’est autre qu’une sculpture saisissante de réalisme, œuvre du street artist américain Mark Jenkins.

    Les vieux feraient mieux de rester chez eux !!!!

    Vidéo : 

    https://www.youtube.com/watch?v=NjR8G1lS9aM

    ----------------------------------------------------------------

    Mais aussi, nostalgie... "les Vieux" Jacques Brel

    Les vieux feraient mieux de rester chez eux !!!!

    https://www.youtube.com/watch?v=M-nyLvIuHDU


    votre commentaire
  • La manif "sanglante" de Bruxelles vue par Télématin sur france 2 (vidéo)

    Vidéo à lire à partir de la 45:50 minute

    http://pluzz.francetv.fr/videos/telematin_,112205427.html


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Six magasins bruxellois dont le Delhaize Roodebeek fermés aujourd'huiSix magasins Delhaize - cinq à Bruxelles et un à Crainhem - sont restés portes closes ce lundi à la suite d’une action syndicale surprise, a indiqué un porte-parole du groupe de distribution.

    Selon ce dernier, les Delhaize Roodebeek, Croix de guerre, Chazal, Charles Woeste et Hankar sont touchés. Le magasin de Crainhem est lui aussi fermé.

    Par contre, tous les autres magasins du groupe sont ouverts, a insisté le porte-parole.

    «Ce sont des actions spontanées que nous couvrons bien évidemment», a de son côté souligné Delphine Latawiec (CNE). Deux importantes réunions entre direction et syndicats de l’entreprise sont prévues les 3 et 10 décembre. «Nous attendons que la direction nous propose un plan modifié. C’est à elle de faire le premier pas», a-t-elle ajouté.

    En juin dernier, Delhaize a annoncé son intention de supprimer 2 500 emplois et de fermer 14 magasins en gestion propre. Le groupe a par la suite fait part de sa volonté de réaliser des économies sur les salaires des travailleurs.

    Source : http://www.lavenir.net/


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Survol des avions au-dessus de WSL et WSPLe bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe ne désarme pas. Alors que la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant et la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault  se rencontraient ce mardi pour une première réunion informelle de concertation sur la problématique du survol de Bruxelles, il rappelle combien il importe de trouver une solution structurelle pour « tous les riverains » qui subissent les nuisances liées aux mouvements d’avions.

    Jacqueline Galant doit également rencontrer dans le mois les ministres compétents des Régions flamande et wallonne, Joke Schauvliege  et Carlo Di Antonio, préalablement à une réunion commune qui se tiendra avant la fin décembre. Mais même si sa volonté affichée est de trouver une solution structurelle à cette problématique, Benoît Cerexhe craint que la décision du gouvernement fédéral d’établir un moratoire sur le plan Wathelet et d’en revenir, fût-ce provisoirement, à la situation antérieure au 6 février dernier, ne soit qu’une « mise au congélateur » du dossier « pour plusieurs années ». Cela alors qu’à partir de juin 2016, une nouvelle réglementation européenne« rendra encore plus difficile toute modification dans les règles d’exploitation de cet aéroport ».

    Et puisque le moratoire consiste notamment à rétablir la route de décollage dite du « virage à gauche serré », qui a été officiellement supprimée le 6 février, et qui doit donc être rouverte selon les mêmes prescriptions légales que s’il s’agissait d’une nouvelle route, Benoît Cerexhe avertit : « On va bien vérifier que Madame Galant respecte le prescrit et le contenu de l’ordonnance du tribunal de première instance de juillet 2014, qui prévoit un rapport d’incidence ainsi qu’une consultation de la population. » Et d’assurer encore : « Il y a une concertation juridique entre Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Schaerbeek et Evere pour voir quelles sont les meilleures pistes au niveau juridique pour contrer ce retour à la situation antérieure. »

    A minima, le bourgmestre – qui estime tout de même qu’il faut exécuter la décision du tribunal de première instance du 31 juillet dernier de supprimer le « virage à gauche large » et de ramener le trafic sur la route du Canal à sa situation antérieure – plaide pour l’interdiction totale des vols de nuit de 22 à 7 heures, qui bénéficierait aux Bruxellois comme aux habitants de la périphérie et du Noordrand, et pour une concertation avec les aéroports régionaux flamands et wallons sur le fret et le « low cost ». Il attend toutefois aussi de la Région qu’elle réclame les astreintes dues par le fédéral (50.000 euros par jour de retard depuis le 1er novembre).

    Mais sera-ce le cas ? Céline Fremault a bien été mandatée par le gouvernement bruxellois afin de constater les jours de retard accumulés par le fédéral pour appliquer le jugement du tribunal et comptabiliser les astreintes, mais ce sera au gouvernement régional dans son ensemble de décider oui ou non de les réclamer, en fonction de la bonne ou mauvaise volonté du gouvernement fédéral. La Région, de toute façon, dispose d’un délai légal de six mois pour passer à l’action.

    Source : http://www.lesoir.be/18/actualit%C3%A9/r%C3%A9gions/bruxelles


    votre commentaire
  •  Forest, Uccle,Anderlecht, Molenbeek, Woluwe-Saint-Lambert autant de communes qui développent des projets de rénovations ambitieux pour leur hôtel de ville.

    A l’extérieur, elles sont élégamment vêtues des couleurs nationales et de celles de l’Europe. Les plantations qui les entourent sont remarquablement taillées. De loin, les maisons communales bruxelloises font illusion. De près, et pour les employés qui y travaillent, la vérité est souvent moins rose. Salle d’accueil trop petite, guichets inadaptés à l’informatique, simple vitrage nécessitant le port de trois pulls…

    Nos maisons communales, pour certaines construites au XIXe siècle, sont-elles encore adaptées ? Malgré le classement de quelques-unes, elles doivent pour la plupart être rénovées. D’ailleurs, plusieurs communes ont déjà fait venir les ouvriers.

    C’est le cas par exemple d’Etterbeek. Les bulldozers sont entrés en action fin septembre en vue de démolir les bâtiments de l’ancien CPAS, au square Jean Joly. Le site de 3 hectares dit des Jardins de la Chasse doit abriter un tout nouveau quartier comprenant plusieurs immeubles de logements mais aussi et surtout, première du genre en Belgique, un complexe administratif, sorte de guichet unique regroupant l’ensemble des services communaux, le CPAS et la police. Un projet de 35 millions dont le coût sera entièrement amorti via la construction et la revente des logements.

    A Forest aussi, on a débuté le chantier après de longues années de procédure. En effet, la maison communale a été classée en 1992 mais elle avait besoin d’être mise aux normes notamment pour l’accès des personnes à mobilité réduite. Le collège a joué d’inventivité pour répondre aux exigences de la Commission royale des monuments et sites combinées à celles de l’Union européenne. Finalement, l’accès se fera par le côté.

    En janvier, vu l’ampleur des travaux, les fonctionnaires communaux ont dû entièrement vider les lieux. Infiltrations, murs pourris à cause de l’humidité étaient leur quotidien. La dernière rénovation datait de 20 ans. Cette fois, elle durera 5 ans et coûtera 25 millions d’euros. Comme le bâtiment est classé, la commune recevra 80 % de subsides de la part de la Région bruxelloise.

    Wolu1200 : Rénovation pharaonique de la maison communale !?!Même cas de figure à Woluwe-Saint-Lambert. Depuis le printemps 2013, la maison communale est en travaux. Construite en 1939 par l’architecte Joseph Diongre et classée en 1995, ses toitures et façades avaient besoin d’un important lifting. Le chantier est mené par phase afin d’éviter d’emballer la totalité des briques jaunes, ce qui permet également au public de toujours pouvoir accéder aux services communaux. Les châssis, qui ne sont plus d’origine mais peu performants, seront également changés. L’enveloppe prévue est de 2,2 millions d’euros dont 80 % de subsides.

    Une rénovation intérieure est aussi programmée. Une demande d’avis préalable a été envoyée à la Commission royale des monuments et sites, cette partie de l’œuvre étant également classée. Le but est de retrouver les volumes de 1939 et donc de supprimer les cloisons qui ont été posées au fil du temps.

    Source : http://www.lesoir.be/696840/article/actualite/regions/2014-11-03/renovations-pharaoniques-des-hotels-ville

     


    votre commentaire
  • Bin non, tous les clowns ne font pas peur !!!

     

    Quant au clown malheureux de Rémy Gaillard... à vous de voir !!!

    Bin non, tous les clowns ne font pas peur !!!

     

    Cliquez sur ce lien pour découvrir la vidéo : http://www.divertissonsnous.com/2014/10/31/remi-gaillard-le-clown-malheureux/

     

     


    votre commentaire
  • Si vous avez vu notre chat Flac, prévenez-moi! Merci. 

    Voici plus d'informations concernant mon chat. 

    Il n'a pas de puce mais on remarque qu'il a un propriétaire car il a un collier (donc pas de bol, la clochette avec l'adresse est tombée deux trois jours avant sa disparition).
    Il est tigré-gris race Européenne. Adulte mâle de 4 ans mais pas très grand en taille.
    Il n'a pas de queue car elle a été amputée et il a une tache plus claire sur le flan droit suite a une allergie.

    Nous habitions rue de la station de woluwé et donc il se balade beaucoup dans le parc des sources. Sa disparition est vraiment bizarre car c'est un chat super fidèle et très attaché à nous.
    J'ai contacté la plupart des refuges et la commune mais pas de nouvelles.
    Vous pouvez me contacter au 0471.566.594.
    Photo de Martine Deroubaix.
     

    votre commentaire
  • Wolu1200 : Seniors... Les rencontres du sport : Anticiper pour préserver son autonomieSous le titre Anticiper pour préserver son autonomie : le nouveau défi des seniors, le rendez-vous propose le jeudi 30 octobre aura pour thème la lutte contre la sédentarité chez les personnes avançant en âge, une démarche qui s'inscrit parmi les principaux enjeux de sante publique. La longévité nécessite, de nos jours, une approche adaptée car la vieillesse peut durer 30 ans désormais et cette tranche de vie n'est plus à occuper mais bien a accomplir. Aujourd'hui, la santé des seniors ne consiste plus seulement en une absence de maladie ou d'invalidité mais en un état de bien-être complet, physique, mental et social. C'Est, en substance, le message que délivreront les différents intervenants du jour. Parmi ceux-ci, Monsieur Gérard Longval et Madame Andrée Dohmen, respectivement président fédéral et présidente de la régionale de Bruxelles d'eneoSport, viendront présenter l'unique fédération sportive francophone de loisirs pour ainés reconnue par l'ADEPS. Le Docteur Charles Chapelle, médecin du Sport, et Monsieur Laurent Delgoffe, kinésithérapeute, compléteront le panel. Le premier, à la lumière des résultats de plusieurs études réalisées en Europe sur le vieillissement, exposera les différentes mesures et recommandations pour remédier au manque d'activité physique chez les personnes du 3e âge. Il détaillera également les types d'examens d'aptitude réalisables chez celles-ci ainsi que la palette de sports qu'elles peuvent pratiquer sans danger. M. Delgoffe animera, quant a lui, une séance de démonstration pratique composée d'exercices de souplesse et d'étirements de base, a effectuer chez soi, ainsi que d'équilibre pour prévenir les chutes. Bref, quelques précieux conseils pour entretenir sa forme a la maison.

    Où : Salle la Rotonde Avenue J.f. Debecker 541200 Woluwe-Saint-Lambert


    votre commentaire
  • https://www.facebook.com/events/890219967663181

     
    Bientôt à Bruxelles.... Un bar pour caresser les chats !!!
     
    Boire un verre et se détendre en compagnie de félins : ce concept venu tout droit d’Asie débarque dans la capitale ! En effet, le premier bar à chats bruxellois ouvrira bientôt ses portes dans la rue Tasson-Snel, à Saint-Gilles. Baptisé Le Chat Touille, l’établissement réunit les deux passions de l’initiatrice du projet : les félins et la nourriture de qualité.
    Comme dans tous les cafés, on trouve des tables et des chaises, mais le reste de la décoration est dédié aux minous : étagères vides sur lesquelles ils peuvent gambader, arbres à chats et autres grattoirs…
    "Les gens qui n’ont pas la possibilité d’avoir des chats chez eux comme par exemple les expats pourront venir ici pour en caresser. Ce sera un endroit calme où l’on vient se détendre, sans musique ni télévision", explique Monika Jurczykowska, qui a découvert les chats en travaillant comme bénévole dans un refuge. "Au départ, je voulais promener des chiens mais comme ils avaient déjà suffisamment de personnes pour faire cela, j’ai fait le ménage chez les chats. Et quand on commence avec les chats, on ne peut plus s’arrêter, c’est une sorte d’addiction !"

    Alors que les bars à chats ont déjà été la cible de critiques des associations de protection animale, la gérante insiste sur le fait que les visiteurs devront respecter le besoin d’indépendance et la tranquillité des animaux : "Les chats, c’est quand ils veulent ! Cela ne sert à rien de les prendre dans les bras de force. Ce ne sont pas des peluches, il faut les respecter !"
    Si un chat en a marre des clients, il pourra d’ailleurs s’isoler à tout moment dans la pièce du bas, qu’il peut rejoindre à l’aide d’un trou dans le sol et d’un escalier spécialement conçus pour les matous. "C’est aussi dans cette partie complètement séparée du bar qu’ils ont leurs gamelles de nourriture et la litière" , indique la gérante.

    Les cinq animaux déjà présents dans le bar appartiennent tous à un refuge schaerbeekois. Stérilisés, vaccinés et adeptes des câlins, ils sont prêts pour l’adoption. "Je voudrais surtout inciter les gens à se rendre au refuge car ce serait plus utile. Mais si quelqu’un veut à tout prix un chat qu’il a vu ici, cela sera normalement possible", précise Monika Jurczykowska.

    Originaire de Pologne, cette dernière proposera des plats chauds concoctés à partir d’ingrédients polonais et de produits locaux et de saison. Les prix tourneront autour de 10 €.

    Rue Tasson-Snel, 11, à 1060 Saint-Gilles. Tél. : 0498/97.42.68. www.lechattouille.eu

     

    Source et photo : http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/un-bar-pour-caresser-des-chats-544fed093570fe7cfbf9121a


    votre commentaire
  • L'Internet est en train de réaliser une expérience collective pour étudier la psychologie comportementale des chats, et chacun d'entre nous (et nos chats) pouvons participer ! Lorsque quelques membres de Reddit et d'Imgur se sont rendues compte de l'attirance étrange de leurs chats pour les ronds, nombreux sont ceux qui se sont essayés à fabriquer ces pièges d'une simplicité enfantine. Et ça marche !
    Une des raisons possible pour laquelle certains chats sont attirés par ces formes serait leur besoin de se sentir en sécurité. Les chats aiment généralement les endroits petits et confinés, ou ils se sentent en sécurité ( d'où leur second grand amour : la boîte en carton.)
    Dans un cercle, le chat se sent contenu à l'intérieur de quelque chose, et il aime ça. 

     Comment piéger un chat en trois étapes faciles...!

     Comment piéger un chat en trois étapes faciles...!

     

    Article complet à découvrir en cliquant sur ce lien : 

    http://www.demotivateur.fr/article-buzz/comment-pi-ger-un-chat-en-trois-tapes-faciles-trop-bon--1167

    Comme vous pouvez le voir, ça a l'air de marcher plutôt bien ! Et avec votre chat, ça marche aussi ? Moi c'est décidé, j'essaye dès ce soir !

    N'hésitez pas à partager cet article à tous les propriétaires de chat, et à faire part de vos réussites (ou de vos échecs) dans la capture de votre matou.

    Moi, ça n'a pas marché... Il s'est déchaîné sur les cartes !!!

     Comment piéger un chat en trois étapes faciles...!

     Comment piéger un chat en trois étapes faciles...!


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Augmentation de la population dans notre communeLe boum démographique bruxellois ralentit puisque, en un an, celui-ci n'a augmenté que de 10.000 habitants. L'année dernière, cette augmentation avait été de 18.000 habitants.

    Une fois encore, et ce n'est pas une surprise, Bruxelles-ville arrive en tête du classement avec ses 175.854 habitants soit une augmentation de 4.395 inscrits à la commune.

    En deuxième place : Schaerbeek qui connait une légère diminution en passant de 131.994 à 131.549 habitants.

    Anderlecht ferme le top 3 avec 116.664 habitants.

    14 autres communes ont connu une légère augmentation de la population

    dont Molenbeek : 95.704 (plus 226) / Ixelles : 84.209 (plus 1.219) / Uccle : 80.820 (plus 413) / Forest 54.601 (plus 90) 

    Woluwe-Saint-Lambert : 53.580 (plus 696)

    Jette : 50.973 (plus 697) / Etterbeek : 46.606 / Woluwe-Saint-Pierre : 40.849 / Evere : 38.309 / Auderghem : 32.753 / Watermael : 24.418 / Ganshoren : 24.016 / Berchem : 23.818 / Koekelberg : 21.426

    D'autres communes ont connu une légère diminution de la population 

    Saint-Gilles : de 50.641 à 50.509 habitants / Saint-Josse :  27.751 (moins 56)

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires