• Nouvelle piste d'athlétisme pour un nouvel élan au White Star

    Le White Star Athletic et la commune de Woluwe-Saint-Lambert ont inauguré la nouvelle piste du stade Fallon. Huit couloirs et une piste mondo réputée pour sa rapidité.

    "C’est un magnifique outil pour le White Star mais aussi pour tous les élèves de la Haute Ecole Léonard de Vinci qui utilisent cette piste. Woluwe-Saint-Lambert dispose désormais d’une des trois plus belles pistes en Fédération Wallonie-Bruxelles", se félicite Eric Bott, l’échevin des Sports de Woluwe-Saint-Lambert, rappelant que le montant des travaux est de 1,7 million, financé à 70 % par la Région bruxelloise.

     

    Nouvelle piste d'athlétisme pour un nouvel élan au White Star

    Pour le White Star Athletic, cette nouvelle piste va apporter une nouvelle dynamique au club.

    "C’est un superbe outil. Il va nous permettre d’accueillir à nouveau nos membres après deux années difficiles marquées par le covid et les travaux. Les jeunes étaient contents et fiers de découvrir cette nouvelle piste dimanche", se félicite François Maingain, le président du White Star Athletic.

    Source : https://www.dhnet.be/sports/sport-regional/bruxelles/nouvelle-piste-d-athletisme-pour-un-nouvel-elan-au-white-star-6124f5a37b50a601fe205b25?utm_source=selligent&utm_medium=email&_ope=eyJndWlkIjoiNWI4NGUxMDBiMjM5NDVkNmY1YTlmOWQ5NzlmZThiOWQifQ%3D%3D


    votre commentaire
  • On en rêvait, La Fabrique à Gaston l’a fait: il est désormais possible de déguster de la pâte à cookie crue en petit pot et à la cuillère dans son canapé. Une véritable folie gustative qui met nos papilles en émoi et nous met du baume au coeur lorsque la gourmandise pointe le bout de son nez.

    Qu’on se le dise: le meilleur moment lorsqu’on cuisine des cookies, c’est de picorer la pâte lorsqu’on façonne ces merveilleux biscuits. Et parce que ce plaisir ne pouvait en rester là, La Fabrique à Gaston a décidé de commercialiser cette dose de bonheur en petit pot à base d’ingrédients naturels, le bon goût du vrai chocolat belge, un savoir-faire artisanal et beaucoup d’amour.

    On a testé et… on a adoré!

    La Fabrique à Gaston, c’est un projet lancé par trois jeunes. “La société a vu le jour dans un cadre scolaire. Mes deux associés et moi-même avons décidé de lancer la société. Nous sommes trois jeunes entrepreneurs très motivés” nous explique Cassi Marti, co-fondatrice de la boîte. “La production est artisanale. La pâte est fabriquée à Waterloo par Julien, un de mes associés, et moi-même” ajoute-t-elle. Et ce goût d’authenticité, ça se ressent!

    Wolu 1200 : La Fabrique à Gaston, de la pâte à cookie crue 100% belge en petit pot

    Les formats des petits pots sont parfaits pour profiter d’un moment régressif à souhait; 150g de pur plaisir. Bien entendu, cette pâte à cookie crue est digeste puisque sa vocation première est d’être dégustée à la petite cuillère. Ce qu’on y retrouve? De la farine, des pépites de chocolat noir 100% belge, de la cassonade brune, de la cassonade blonde, de la margarine, du lait, des extraits de vanille et du sel. Il va s’en dire qu’il n’y a pas de conservateurs dans cette pâte! Le petit plus? Si souhaité, la pâte peut également se cuire à 180°C pendant 12 minutes au four

    Où trouver cette gourmandise?

    Pour le moment, la société lançant seulement son business de folie, on ne retrouve les petits pots de la Fabrique à Gaston qu’au Carrefour Express – Capouillet, au Carrefour Express – Georges Henri et Proxy Delhaize – Lillois-Witterzée. De nouveaux points de vente viendront bientôt s’ajouter à la liste!

    Plus d’informations à propos de La Fabrique à Gaston sur  leur site web. 

    Source :  https://www.flair.be/fr/food-fr/on-a-teste-la-fabrique-a-gaston-pate-cookie-crue/


    votre commentaire
  •  

    Les fortes intempéries de ces derniers jours ont gravement impacté de nombreuses personnes en Belgique. Les images que nous découvrons heure après heure en télévision et sur les réseaux sociaux touchent profondément de nombreux habitants de Woluwe-Saint-Lambert.

    Pour permettre d’organiser de manière efficace les gestes de solidarité, les autorités communales ont décidé de mettre en place une récolte de vêtements, de linge de maison (essuies, draps…) et de couvertures dans un état irréprochable ainsi que de nourriture pour animaux qui seront acheminés par les services communaux auprès des acteurs venant en soutien aux personnes sinistrées.

    Nous invitons toutes les personnes désireuses de participer à cet élan de solidarité à déposer vêtements et couvertures au Wolu-Techni-Cité (80, chaussée de Stockel, 1200 Woluwe-Saint-Lambert) du lundi au vendredi de 8h30 à 13h (à l’exception du 21 juillet).

    Les vêtements doivent être déposés:

    • dans un emballage non fermé;
    • triés sur la base des catégories suivantes: homme/femme/enfant/bébé (en indiquant sur l’emballage la lettre H, F, E ou B).

    Concernant la nourriture pour animaux, nous vous invitons à privilégier les croquettes, alimentation sèche et en boîte. L’alimentation fraiche ne sera pas collectée.

     

                                                              CATRESCUE WOLUWE

    Solidarité inondation : Catrescue et la commune de Woluwe y participent

     

    En vue de la catastrophe actuelle, CatRescue organise une récolte de ‼ dons d'aliments pour chats ET chiens‼ au refuge (rue Voot n°97 Woluwé-Saint-Lambert) demain (samedi) entre 13h00 et 17h00.

    La collecte sera ensuite amenée vers les zones sinistrées.<img src="https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/t64/1/16/1f91d.png" alt="


    votre commentaire
  • Woluwe-Saint-Lambert est la première commune bruxelloise à jouer la carte de la prévention contre la maladie de Lyme. Depuis le 7 juin, des panneaux de sensibilisation à la présence de tiques dans les zones boisées ou récréatives, sont progressivement installés à l’entrée des parcs. Une manière de rappeler aux promeneurs que les tiques ne sont pas seulement présentes dans les forêts ardennaises. Un simple coup d’œil sur la cartographie réalisée par le "réseau Tiques" (https://tiquesnet.wiv-isp.besuffit à s’en rendre compte, les tiques sont bien présentes à Bruxelles aussi.

    Woluwe-Saint-Lambert joue la carte de la prévention contre la maladie de Lyme.

    Muriel Radomme peut le confirmer. Cette habitante de Woluwe-Saint-Lambert a contracté la maladie de Lyme, il y a plusieurs années déjà et elle en subit toujours les conséquences sur sa santé. Désormais, elle milite au sein de L’ASBL "Time for Lyme" pour inviter les habitants à plus de vigilance :"Il faut s’observer, faire attention et s’il y a morsure, les enlever avec une pince ad hoc" (que l’on trouve en pharmacie pour quelques euros).

    L’échevine de la santé, Isabelle Molenberg, a donc voulu prendre les devants et attirer l’attention des promeneurs : "Nous avons une commune avec beaucoup d’espaces verts, c’est vrai et avec le beau temps beaucoup sont tentés de porter des shorts ou des sandalettes sans chaussettes, ce n’est pas une bonne idée !".

    Pour éviter d’être contaminé, le mieux est encore de ne pas fréquenter les endroits où pullulent les tiques. Sachez toutefois qu’elles ne colonisent pas les arbres et que, par conséquent, elles n’en tombent pas ! Les zones à risque sont les hautes herbes d’environ 1m50. En restant sur les sentiers et en évitant de courir dans les herbes folles, vous vous épargnez déjà grandement. Lors d’un pique-nique, ne vous asseyez pas directement sur le sol, mais prévoyez une couverture. Portez également un pantalon et des manches longues ainsi que des hautes chaussettes passées au-dessus du pantalon. Votre look ne sera peut-être pas des plus sexy, mais au moins, vous éviterez de vous faire piquer !

    Pas de panique toutefois, toutes les tiques ne transmettent pas la maladie de Lyme. De plus, "on considère qu’il faut qu’une tique reste accrochée pendant 24 ou 48 heures avant qu’elle ne transmette la bactérie Borelia, responsable de la maladie de Lyme", précise le Docteur Jean Gerain, responsable des maladies infectieuses au Chirec.

    En Belgique, depuis 6 ans, Sciensano cartographie les morsures de tiques. Le public est invité à les signaler pour mieux cartographier les zones à risque.

    Source : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_les-tiques-bien-presentes-aussi-dans-les-espaces-verts-bruxellois?id=10779570

    Woluwe-Saint-Lambert joue la carte de la prévention contre la maladie de Lyme.

    Liens utiles : http://et-notredevenir-il-est-ou.eklablog.com/a-l-attaque-aux-tiques-a117451574

    Woluwe-Saint-Lambert joue la carte de la prévention contre la maladie de Lyme.

                                   https://vitagate.ch/fr/forme_beaute/conseils_pratiques/tiques/fausses-croyances


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Léa Bayekula, remporte la médaille de bronze aux Championnats d’Europe de para-athlétisme

    Léa Bayekula a pris mardi la troisième place du 100m (classe T54) lors de la première journée des Championnats d’Europe de para-athlétisme, à Bydgoszcz en Pologne avec un chrono de 17.46.

    Il s’agit de la première médaille de Paralympic Team Belgium.

    “Je suis très contente de voir que le travail paye, j’attendais ce moment avec impatience. J’avais l’objectif de faire un podium et là c’est réussi. C’était une course difficile, mais j’ai tenu bon jusqu’au bout”, a dit l’athlète bruxelloise de 26 ans qui évolue au Royal White Star Athletic à Woluwé-Saint-Lambert.

    Elle décroche ainsi sa première médaille internationale.

    Léa Bayekula, remporte la médaille de bronze aux Championnats d’Europe de para-athlétisme

    La Belgique, bien représentée

    Outre Léa Bayekula, sept autres athlètes belges sont présents en Pologne avec Matthias Boonen (Classe T13/malvoyant), Peter Genyn (Classe T51/fauteuil roulant), Cécile Goens (Classe T34/fauteuil roulant), Roger Habsch (Classe T51/fauteuil roulant), Rémi Kizito (Classe T54/fauteuil roulant), Mathieu Moulart (Classe T47/amputation du bras) et Jaad Van Kauter (Classe T20/déficience intellectuelle).

    Onze athlètes belges avaient disputé la dernière édition de l’Euro de para-athlétisme en 2018 à Berlin. La délégation avait ramené six médailles.

    Belga et A.V. – Photo: Belga/Thierry Roge

    Source

    https://bx1.be/categories/sport/la-bruxelloise-lea-bayekula-remporte-la-medaille-de-bronze-aux-championnats-deurope-de-para-athletisme/

     

    Léa Bayekula, remporte la médaille de bronze aux Championnats d’Europe de para-athlétisme

                          VIDEO : https://www.facebook.com/1644521079133172/videos/926461057919429

     

    Léa Bayekula est atteinte de spina bifida : Le spina-bifida désigne une malformation congénitale (visible dès la naissance) qui se caractérise par un mauvais développement de la colonne vertébrale. Cette anomalie entraîne une paralysie et d'autres complications.  


    votre commentaire
  • Scandale dans une école : des soupçons d’abus sexuels dans l’établissement, une enquête ouverte

     
    L’école a contacté les parents pour leur parler de "faits graves". Une enquête est en cours.

    Que se passe-t-il depuis plusieurs semaines à l’école fondamentale néerlandophone Floralia (Woluwe-Saint-Lambert) ? Une source anonyme assure que plusieurs scandales impliquant des enfants ont fait surface dans l’enceinte de l’école ces dernières semaines. Le premier concernerait des enfants qui auraient été électrocutés dans les bâtiments de l’école et le deuxième a trait à des soupçons d’abus sexuels d’un enseignant envers des élèves de maternelle.

    "La police a demandé aux parents d’aller tous consulter un médecin. Et l’école aux parents de garder le silence !" .

    Source : https://www.lalibre.be/regions/bruxelles/scandale-dans-un-ecole-bruxelloise-des-soupcons-d-abus-sexuels-dans-l-etablissement-une-enquete-ouverte-60b086d27b50a61dfe3682cf?outputType=amp

     

    votre commentaire
  • Un règlement communal, élaboré à l'initiative de Philippe Jaquemyns et de ses services, visant à généraliser l'utilisation des poubelles rigides vient de recevoir l'avis favorable de Bruxelles Propreté. Il sera adopté par le conseil communal ce mardi 25 mai. Son application concernera, dans un premier temps, les quartiers Kapelleveld et la Woluwe (dont fait partie la rue Konkel). Le service communal de la propreté mettra à disposition des habitants les poubelles adéquates. Si les résultats sont concluants, il pourra être étendu à d'autres quartiers.

    Les poubelles rigides bientôt obligatoires dans notre commune ?

    A la question suivante concernant cette nouvelle disposition communale : 

    "Quid des petits immeubles où ce type de poubelle rigide est impossible car pas de garage, pas d'ascenseur, pas de local commun et petits appartements de type studio où il est impossible de mettre des poubelles rigides au milieu du minuscule salon ou sur le palier.!?"

    Il a été répondu :

    "Les ménages résidant dans des logements ne pouvant techniquement accueillir les poubelles rigides ou ayant des difficultés justifiées à l'utilisation de ces derniers, peuvent être autorisés à poursuivre l’utilisation des sacs réglementaires en adressant une demande de dérogation écrite et motivée auprès du Collège des bourgmestre et échevins qui statuera sur la demande. Ne sont pas visés par l’obligation, les immeubles à appartements faisant usage de conteneurs réglementaires pour déchets résiduels. 

    Si jamais votre poubelle ne répond pas aux critères, vous pouvez vous procurer une poubelle rigide au Wolu Techni Cité – 80, chaussée de Stockel."

    Le service communal de la Propreté publique a acheté des poubelles de ce type. Elles sont vendues à prix coûtant (12€) aux habitants. Vous pouvez vous les procurer auprès du Wolu Techni Cité – 80, chaussée de Stockel. Horaires: lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 12h. Tél: 02/761.28.24. Sur place paiement uniquement par carte bancaire.

    Les poubelles rigides bientôt obligatoires dans notre commune ?

    Lien utile 

    https://bx1.be/categories/news/a-woluwe-saint-lambert-les-poubelles-rigides-seront-elles-bientot-obligatoires/

     


    1 commentaire
  • Vous avez un nouvel emploi ? Vous terminez votre télétravail covid ? Ou vous allez quelque part où vous ne pouvez pas emmener votre chien ? Peu importe la raison, il y aura toujours un moment où votre chien devra rester seul à la maison. Aucun chien n’aime vraiment devoir rester seul. Heureusement, même si les chiens sont des animaux qui ont besoin de l’amour et de la compagnie de personnes et d’autres amis à quatre pattes, ils peuvent aussi très bien passer du temps seuls. Avec une préparation adaptée et l’apprentissage de bonnes habitudes, vous irez loin !

    Peur de l’abandon chez le chien : s’exercer à rester seul... après le télétravail

    D’où vient ce sentiment chez les chiens ?

    Les chiens sont des animaux qui vivent en groupe et, par nature, ils aiment être avec leurs semblables. Cependant, nos chiens de compagnie doivent parfois rester seuls à la maison et ils n’aiment pas trop cela... Pour quelques heures, ce n’est en principe pas un problème, ils passeront la plupart de leur temps à dormir, mais ils doivent être certains que vous reviendrez toujours. Les chiens peuvent donc être habitués à rester seuls. La plupart des chiens adultes ont appris à rester à la maison sans stress lorsque leur maître est absent

    Peur de l’abandon chez le chien : s’exercer à rester seul... après le télétravail

    Pendant cette période marquée par le coronavirus, un nouveau mode de vie s’est imposé à nous... Et aussi à votre animal de compagnie

    En raison des mesures actuelles, les gens doivent passer plus de temps à la maison avec leurs animaux de compagnie. Pour de nombreux chiens, c’est la fête : plus ils peuvent passer de temps avec leur maître, mieux c’est. Ne vous y trompez pas, nos amis à quatre pattes se sont rapidement habitués à notre compagnie permanente.

    Cette situation pourrait bientôt changer, au fur et à mesure des assouplissements possibles. Nous pourrons alors retourner au bureau à plein temps et planifier à nouveau des activités en plein air. Mais cela signifie un autre changement dans la routine quotidienne de nos animaux de compagnie. De nombreux chiens ont en effet oublié comment rester seuls. De plus, les chiots qui ont trouvé un nouveau foyer pendant cette période marquée par le coronavirus n’ont pas été éduqués de la même façon.

    En apprenant à votre chien à rester seul à la maison, vous vous offrez une certaine tranquillité d’esprit pendant vos absences. Concentrez-vous au début sur des petites étapes progressives. Vous pourrez ainsi bénéficier rapidement d’un grand progrès qui s’appuie sur des bases solides.

    Peur de l’abandon chez le chien : s’exercer à rester seul... après le télétravail

    Reconnaître les signes

    Vous avez parfois l’impression que votre chien n’a pas été sage pendant que vous faisiez des courses, mais les dégâts que vous constatez à la maison peuvent être le signe que votre fidèle compagnon à quatre pattes n’aime pas rester seul. Les signes possibles sont notamment :

    • des aboiements de panique,
    • des pleurs,
    • des dégâts,
    • une incontinence soudaine.

    Il faut avant tout que le maître soit lui-même détendu

    Peu importe la patience et la progressivité de votre entraînement, si vous êtes vous-même stressé, votre chien ne sera jamais calme et serein. Il est dès lors important de prêter attention à sa propre attitude lorsque l’on entraîne son chien. Restez calme - tant dans votre comportement que dans votre voix - et pendant les exercices, ne répondez pas lorsque votre chien ou votre chiot vous « appelle ».

    S’entraîner à être seul : le plan par étape

    1. Habituez votre chien à une cage dès son plus jeune âge afin qu’elle devienne un environnement familier.
    2. Commencez par laisser votre chien seul pendant une courte période, puis prolongez-la progressivement.
    3. Juste avant votre départ, accordez moins d’attention au chien afin que la transition soit moins importante lorsque vous le laissez seul.
    4. Éloignez-vous d’abord plusieurs fois pendant que votre chien reste tranquillement dans son panier, en veillant à ce qu’il puisse continuer à vous voir, mais pas vous suivre. Une barrière peut être pratique.
    5. Tentez ensuite de vous rendre dans une autre pièce ou à un autre étage où votre animal ne peut pas vous voir.
    6. Revenez tranquillement après quelques minutes, faites quelque chose dans le salon sans accorder d’attention à votre chien, puis retournez dans l’autre pièce. Il apprend ainsi que rien de spécial ne se produit.
    7. Tout se passe bien ? Vous pourrez alors tenter de partir un moment de la maison. Augmentez progressivement la durée de ces périodes.
    8. Ne prenez pas trop de temps pour dire au revoir à votre fidèle compagnon et ne montrez pas un côté émotif. Un au revoir temporaire devrait être la chose la plus normale du monde.
    9. Essayez de ne pas être trop prévisible. Si vous effectuez toujours les mêmes gestes, votre chien sait déjà que vous allez partir sous peu et cela le rend nerveux.
    10. Laissez la radio ou la télévision allumée en sourdine pour distraire votre chien.
    11. Vous rentrez à la maison et tout va bien ? Réagissez positivement, mais calmement et récompensez votre chien.

    Distraction et environnement familier

    Soyez patient(e) et progressez pas à pas, rester seul est tout de même nouveau. Lors des exercices, proposez-lui une certaine distraction avec le jouet qu’il préfère ou un os qu’il apprécie. Vous pouvez également lui apporter un plus grand sentiment de sécurité grâce à une couverture familière. Ne laissez jamais votre ami à quatre pattes adulte ou votre chiot seul lorsqu’il vient d’arriver chez vous. Il doit d’abord s’habituer à son nouvel environnement et à ses nouveaux maîtres.

    Peur de l’abandon chez le chien : s’exercer à rester seul... après le télétravail

    Source : https://www.myhappypet.be/fr/hond/education-et-comportement/peur-de-labandon-chez-le-chien-sexercer-a-rester-seul?fbclid=IwAR0ql4-EG7osYdto2UnMn2iH7KJRMtIDpIk_S1SvENSSAIComWUrvAZSzB4

    Mais aussi : LIENS UTILES 

    https://www.beaphar.com/fr-fr/conseils-veterinaires/habituer-son-chien-a-rester-seul-la-maison

    https://julius-k9.com/fr/le-teletravail-represente-un-grand-changement-pour-votre-chien/

    https://www.aufeminin.com/news-societe/comment-habituer-son-animal-a-rester-seul-apres-le-confinement-s4020062.html

    https://animalaxy.fr/anxiete-de-separation-comment-gerer-la-fin-du-confinement-avec-son-chien/


    votre commentaire
  • Les Pompiers de Bruxelles ont partagé ce samedi matin “un peu de baume au coeur dans ce monde de brutes“.

    Wolu1200 : un petit Saturnin sauvé par les pompiers

    Un jeune cygne a été sauvé par les Pompiers de Bruxelles, ce vendredi matin. “Nos pompiers sont intervenus à Woluwe-Saint-Lambert, dans un étang le long de la chaussée de Stockel pour libérer un cygneau.

    Wolu1200 : un petit Saturnin sauvé par les pompiers

    L’oiseau était coincé dans le branchage et n’arrivait plus à se dégager“, relate Walter Derieuw, porte-parole des Pompiers de Bruxelles.

    Wolu1200 : un petit Saturnin sauvé par les pompiers

    Avec humour, le porte-parole indique que “Saturnin fut libéré par un de nos plongeurs et relâché dans la nature, prêt pour de nouvelles aventures“.

    Source : https://bx1.be/categories/news/woluwe-saint-lambert-un-petit-saturnin-sauve-par-les-pompiers/

     

    Ouf, grâce aux pompiers, Saturnin pourra souhaiter une bonne fête des mères à sa maman 

    Wolu1200 : un petit Saturnin sauvé par les pompiers


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, journée poisson... covid


    votre commentaire
  •  

    Communiqué

    La STIB innove avec la sponsorisation de ses stations de métro

    Toujours soucieuse de la qualité de ses services et du confort de ses hôtes, la STIB prend le lead et fait brander certaines stations de métro du nom d’un costumer sur base d’un deal touchy, ceci afin de dégager des inputs financiers pour garantir la gratuité du réseau aux jeunes de moins de 25 ans.

    Cette opération B2B est win-win pour les 2 stake-holders : la STIB conclut un contrat avec ces challengers qui prennent à leurs frais la totalité de l’entretien, de l’éclairage et du fonctionnement de nos stations ; ce qui leur permet d’avoir une visibilité accrue en restant focus sur leur benchmark.

    En gratification, le nom des stations de métro en feedback est modifié avec en corporate la dénomination B2C des nouveaux partenaires mobility de la STIB.

    Un effort de brain-storming a été challengé pour trouver des sociétés moving-up dont le branch-marketing s’associe à notre process et ressemblant aux noms de nos stations de métro, afin de ne pas perturber nos guests par les nouvelles dénominations publicitaires choisies.

    Dès à présent à dater d’avril 2021, les contrats de partenariat ont été conclus pour une première durée de 3 ans et les stations suivantes sont sponsorisées (entre parenthèse l’ancien nom de la station) :

    PF-YSER (anciennement Yser)

    ASTRA-ZEN-HANKAR (anciennement Hankar)

    STELLA – ARTS-LOI (anciennement Arts-Loi)

    ALMA-RETTO DI SARONNO (anciennement Alma)

    RODENBACH (anciennement Roodebeek)

    ETANGS NOIR DE NOIR (anciennement Etangs Noirs)

    JAVEL DELACROIX (anciennement Delacroix)

    DELTA-AIRLINES (anciennement Delta)

    L’EAU MALE DE JEAN-PAUL GAULTIER (anciennement Aumale)

    BABYBEL-GICA (anciennement Belgica)

    SCHU-MANPOWER (anciennement Schuman)

    ME-RODANIA (anciennement Merode)

    HERTA (anciennement Horta)

    TAPIS BEAULIEU (anciennement Beaulieu)

    DIAMANT BOART (anciennement Diamant)

    CYCLES EDDY MERCKX (anciennement Eddy Merckx)

    La STIB sponsorise ses stations de métro pour améliorer la qualité de ses services

    De MIVB innoveert met de sponsoring van haar metrostations

    De MIVB, die altijd begaan is met de kwaliteit van haar diensten en het comfort van haar gasten, neemt het voortouw en brandmerkt bepaalde metrostations met de naam van een klant op basis van een "touchy deal", om inputs vrij te maken om het gratis gebruik van het net te garanderen aan jongeren onder de 25 jaar.

    Deze B2B-operatie is een win-win voor beide actoren: de MIVB sluit een contract met deze challengers die op eigen kosten instaan voor het onderhoud, de verlichting en de exploitatie van onze stations; dit laat hen toe een grotere zichtbaarheid te hebben terwijl ze zich blijven concentreren op hun benchmark.

    Als bonus worden de namen van de metrostations in feedback veranderd met de bedrijfsnaam B2C van de nieuwe mobiliteitspartners van de MIVB.

    Er werd een brainstorming gehouden om verhuisbedrijven te vinden waarvan de filiaalmarketing past in ons proces en lijkt op de namen van onze metrostations, om onze gasten niet te storen door de nieuwe gekozen reclamenamen.

    Met ingang van april 2021 zijn de partnerschapscontracten gesloten voor een eerste periode van 3 jaar en worden de volgende zenders gesponsord (tussen haakjes de vroegere naam van de zender):

     

    PF-YSER (voormalig Yser) 

    ASTRA-ZEN-HANKAR (voormalig Hankar) 

    STELLA – ARTS-LOI (voormalig Arts-Loi) 

    ALMA-RETTO DI SARONNO (voormalig Alma) 

    RODENBACH (voormalig Roodebeek) 

    ETANGS NOIR DE NOIR (voormalig Etangs Noirs) 

    JAVEL DELACROIX (voormalig Delacroix) 

    DELTA-AIRLINES (voormalig Delta) 

    L’EAU MALE DE JEAN-PAUL GAULTIER (voormalig Aumale) 

    BABYBEL-GICA (voormalig Belgica) 

    SCHU-MANPOWER (voormalig Schuman) 

    ME-RODANIA (voormalig Merode) 

    HERTA (voormalig Horta) 

    TAPIS BEAULIEU (voormalig Beaulieu) 

    DIAMANT BOART (voormalig Diamant) 

    CYCLES EDDY MERCKX (voormalig Eddy Merckx) 

     

    Source :  PRESS - Innovation STIB - Innovatie MIVB

     

     


    votre commentaire
  • La Ferme aux Oies toujours au centre des débats à WSLLe terrain est connu sous le nom de "Ferme aux oies". Visible depuis l’avenue de la Croix du Sud, il forme un coteau descendant en pente douce jusqu’à un îlot de verdure. "Avant c'était une vraie ferme, indique Jonathan de Patoul, député bruxellois. Il y a encore une ferme, un fournil et un verger. Aujourd'hui cela a été racheté à un promoteur privé qui projette la construction d'une école privée en intérieur d'îlot. Ce projet immobilier entraîne beaucoup de dérogations et inquiète les riverains. Ils disent qu'il feront attention à garder une partie de la nature intacte mais en y construisant un gymnase je ne vois pas comment ils vont faire".

    L'ASBL Wolu-Interquartiers, qui fédère les comités de quartier de l'ensemble de la commune a lancé une pétition. "Elle a déjà récolté près de 3000 signatures pour défendre la préservation de ce reliquat du passé agraire de la commune", souligne Jonathan de Patoul.

    La commune, par l'intermédiaire de son échevin à l'Environnement Gregory Matgen souhaite également protégrer cet espace vert de 60 hectares. la commune a demandé auprès du gouvernement régional de classer le site.

    Dans le cadre de cette demande de classement, la Commission royale des Monuments et des Sites (CMRS), bien que considérant que la valeur patrimoniale du site n’était pas suffisante pour justifier un classement, a appuyé la démarche de la commune visant à préserver ce site. “La CMRS invite les autorités publiques à conserver ce lieu, en recourant à des instruments juridiques visant à conserver et à valoriser ce site qu’elle qualifie de « verdoyant et qui assure une belle aération dans la densification progressive de ces quartiers, précise le député bruxellois. Le député Défi rappelle notamment “qu’à l’heure où Bruxelles, tel que souligné dans le plan régional nature 2016-2020, est en recherche de terres maraîchères visant au développement de l’agriculture urbaine".

    La Ferme aux Oies toujours au centre des débats à WSL

    "Ce n'est pas un bête terrain, insiste Jonathan de Patoul. Il a été classé huit sur neuf par Bruxelles Environnement. Il a un vrai intérêt écologique. On aimerait le conserver et nous demandons à la Région de l'acquérir afin de développer un projet multifonctionnel d’agriculture urbaine qui serait bien plus bénéfique pour le cadre de vie des habitants de la commune et l’environnement. D'autant plus qu'une école privée ne sera pas destinée aux enfants du quartier. On ne peut pas tout accepter".

    Jonathan de Patoul, a interpellé, mercredi dernier lors de la Commission Environnement du parlement bruxellois, le ministre de l’Environnement, Alain Maron, à ce sujet. Celui-ci lui a répondu que “la motion a été transmise à Bruxelles Environnement pour une analyse approfondie”. “Selon le plan régional d’affectation du sol (PRAS) ce site n’est pas un espace vert, explique Alain Maron. Mais Bruxelles Environnement participe activement à un processus global de révision du PRAS afin d’identifier les zones de haute valeur biologique. Pour ce qui concerne la Ferme aux oies, il s’agit d’une zone de liaison intéressante à laquelle il convient d’être attentif. La mise en œuvre d’un projet d’agriculture urbaine sur le site constituerait sans doute un scénario intéressant, qui sera étudié”.

    La Ferme aux Oies toujours au centre des débats à WSL

    Source : https://www.dhnet.be/regions/bruxelles/woluwe-saint-lambert-de-l-agriculture-urbaine-plutot-qu-une-ecole-privee-6060d495d8ad584fa2895129

     

     


    votre commentaire
  • Wolubilis se lance dans le vide

    Après l'affaire de la bande des cinq illuminés qui a défrayé la chronique woluwéenne (et au-delà de nos frontières communales), voici venir les trois hommes qui s'installent pour un certain temps sur le toit du Théâtre en dirigeant vers le ciel une parabole en or qui envoie un message vers l'univers, selon son concepteur Arnaud Eeckhout, membre fondateur du collectif Void.

    Selon Wolubilis, sur sa page facebook, le message envoyé par ces trois hommes serait celui du "cri d’un secteur qui se languit de sa reprise... ".

    Selon une autre explication, ces trois personnages grandeur nature, vêtus de noir, et dont les têtes sont remplacées par une parabole dorée, observeraient le ciel. Cette œuvre relèverait de cette tentative hasardeuse de communication, dont on ignore qui est l’émetteur ou le récepteur d’une hypothétique «bouteille à la mer»."

    Ce qui est en tout cas certain, c'est que ces trois personnages sur le toit de Wolubilis sont à l'origine de plusieurs appels téléphoniques à la police, à la nuit tombante, de passants effrayés qui croyaient que ces individus avaient, ou des pensées suicidaires, ou pour but de passer par les toits pour entrer dans le Théâtre et y dérober des trésors publics ou privés.

    Si Wolubilis a voulu faire le buzz avec ces trois personnages emblématiques, il a bien réussi son coup tout comme avec les cinq pneus illuminés qui ont fait couler beaucoup d'encre.

    A défaut d'avoir le flair infaillible dans le choix des oeuvres d'art, pas toujours de bon goût, exposées à l'extérieur ou à l'intérieur, au moins Wolubilis a-t-il un bon conseiller en communication, spécialiste dans l'ART du buzz. 

    Wolubilis se lance dans le vide


    votre commentaire
  • Le site semi-naturel du Val d'Or, que tant d'habitants de la commune ont foulé depuis leur plus tendre enfance et qui est réduit à peau de chagrin depuis la construction de trop nombreux immeubles suite au titanesque projet Greenwood Village (660 appartements), devait subir un nouveau lifting commandé par Bruxelles-Environnement et critiqué précédemment par les riverains car donnant la part trop belle aux vélos avec des chemins de 2 à 3 mètres de large en oubliant le caractère authentique et local du lieu qui risquait de devenir une autoroute cycliste avec de nombreux embranchements dévastateurs pour la faune et la flore locale. De plus, ce projet risquait de créer des conflits d’usage entre piétons et cyclistes... comme sur la promenade du chemin de fer. Heureusement pour les riverains, et pour la préservation de ce lieu emblématique de la commune, le projet de Bruxelles-Environnement a été recalé par les Monuments et Sites.

    L'aménagement paysagé du Parc du Val d'Or recalé par les Monuments et Sites (CMRS)

    La Commission Royale des Monuments et Sites (CRMS) 

    - demande de réduite la quantité d'abattages projetés.

    - ne souscrit pas à la création de la boucle cyclo-piétonne, présentant une largeur de 2 à 3 mètres, avec un revêtement semi- dur... et des luminaires de 4 mètres de hauteur.

    - demande de restreindre l’accès au cœur du site qui est la zone la plus fragile.

    - s’interroge sur la nécessité de prévoir autant d’entrées.

    - s’interroge sur la pertinence d’établir un potager sur le site, ce dernier ayant été utilisé comme décharge par le passé et étant repris en catégorie 3 (parcelles polluées sans risques) à l’inventaire de l’état des sols, ce qui implique une mesure d’interdiction de cultiver un jardin potager.

    En conclusion, si la CRMS convient que le site du Val d’Or soit soumis à une gestion respectueuse de la nature, elle ne peut pas approuver la manière dont la zone semi-naturelle sera développée. La proposition est en contradiction avec les prescriptions du PRAS et celle du réseau écologique bruxellois. Le plan témoigne d'une mauvaise connaissance du site, de ses valeurs et de son potentiel (relief, zones marécageuses). Les solutions retenues ne contribueront pas à la mise en valeur du site (ex : fonctions inadaptées comme le potager) qui recourt à un vocabulaire banal et inapproprié (aménagement urbain, gabions, éclairage, équipements de jeux urbains, etc.). L'aménagement proposé ne préservera ni ne stimulera les valeurs naturelles, mais les détruira. La zone de « développement écologique » sera délimitée comme une « enclave » cernée par des routes piétonnes/cyclables et perdra la connexion avec le reste de la parcelle. 

    Dossier complet sur le lien suivant : 

    http://www.crms.irisnet.be/fr/avis-de-la-crms/2021/seance-668-du-03-02-2021/WSL30017_668_PU_ValdOr_promenadeverte.pdf?fbclid=IwAR0SOOgpT237Pd2Pe0ohbVuOkoogC9NbB4lmSrA7RIcuGMmOp-9AN58rKKw

    L'aménagement paysagé du Parc du Val d'Or recalé par les Monuments et Sites (CMRS)

    Liens utiles : 

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-un-projet-immobilier-gigantesque-qui-mise-parait-il-sur-le-ve-a117594518

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/woluwe-saint-lambert-le-val-d-or-va-t-il-etouffer-le-chemin-des-deux-m-a106863306

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/zone-verte-val-d-or-115-arbres-a-abattre-a-court-terme-a177941172

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-le-site-semi-naturel-du-val-d-or-quelles-perspectives-d-aveni-a182067406


    votre commentaire
  •  

    CENTRE DE VACCINATION COVID DE WOLUWE-SAINT-LAMBERT:

    La COCOM nous a communiqué la date d'ouverture de notre centre de vaccination : Ce sera le lundi 22 mars 2021.
     
    A partir de ce lundi, ce sont les citoyens âgés de 76 ans et plus qui recevront une invitation à se faire vacciner. Elles sont envoyées progressivement. Il est donc possible que des personnes que vous connaissez aient reçu une convocation mais pas encore vous. Les courriers sont envoyés par la COCOM au fur et à mesure. Le délai dans lequel les autres citoyens seront convoqués n’est pour le moment pas encore connu.
     
    La convocation envoyée par la Région (Cocom) explique la manière de procéder : ➡soit en s’inscrivant via un site internet mentionné dans le courrier;➡soit, si vous ne disposez pas d’ordinateur, en téléphonant au numéro indiqué sur la convocation. Il est donc inutile de téléphoner à la commune ou de se présenter à la maison communale. Ce n’est pas la commune qui envoie les convocations pour se faire vacciner ni qui fixe les rendez-vous.
    Dès aujourd'hui, il est déjà possible de réserver (via internet ou par téléphone) un rendez-vous de vaccination pour le centre de Woluwe-Saint-Lambert.
     
    Si vous avez encore des questions, la Cocom a mis en place un site internet avec des FAQ qui répondent à de nombreuses questions : https://coronavirus.brussels/faq-vaccination-covid/
     

    votre commentaire
  • Belle reconnaissance pour le personnel de St. Luc, selon un classement établi par le magazine américain Newsweek. 

    Les Cliniques universitaires Saint-Luc font partie des 200 meilleurs hôpitaux au monde (101). Et, sur les 19 établissements belges présents dans ce classement, Saint-Luc arrive à la 3e place !

    Trois types de données ont été prises en compte pour cette évaluation : la recommandations d’experts médicaux, l’expérience patient et les indicateurs clés médicaux (sécurité patient, mesures d’hygiène, qualité de la prise en charge).
     
    Le classement complet est disponible sur newsweek.com/best-hospitals-2021
     
       

    Les Cliniques Universitaires St. Luc classées dans les 200 meilleurs hôpitaux au monde

      

    Autres hôpitaux belges dans ce classement

    UZ Leuven - Campus Gasthuisberg

                                                                                  UZ GENT

    votre commentaire
  •  

    votre commentaire
  • Bruxelles-Mobilité entreprendra prochainement les travaux d’habillage des murs et la pose de l’éclairage du pont Grosjean.

     

     

    Les travaux débuteront le lundi 8 février 2021, de 7h à 18h.

    Le pont Grosjean sera fermé à la circulation automobile dans le sens Woluwe-Saint-Lambert vers Evere, pour une durée estimée à 6 semaines. Une déviation sera mise en place.

    Informations concernant les lignes de bus de la S.T.I.B.

    Arrêts :
    -Capricorne >Schuman : les bus de la ligne 79 sont déviés entre les arrêts Gulledelle et Carène et ne passent pas par cet arrêt.
    -Pléiades >Schuman : Les bus de la ligne 79 sont déviés entre les arrêts Gulledelle et Carène et ne passent pas par cet arrêt.
    -Andromède >Schuman : Les bus de la ligne 79 sont déviés entre les arrêts Gulledelle et Carène et ne passent pas par cet arrêt.
    Les arrêts Capricorne et Pléiades restent desservis par le bus 27.

    Consultez le plan de déviation phase 1
    Consultez le plan de déviation phase 2

    Pour toute information complémentaire concernant les lignes de bus, nous vous invitons à prendre contact avec la S.T.I.B. – Info chantier : 070/23.20.00.

     

     


    votre commentaire
  • Cette "oeuvre d'art", en cours d'installation, a déjà fait couler beaucoup d'encre sur les réseaux sociaux de la commune. Les commentaires, en majorité, font preuve de beaucoup de sarcasme et de moquerie.

    A vous de voir si cette "oeuvre d'art" en est vraiment une !

    Pour ma part, je l'aurais appelée "Décadence artistique", mais cela n'engage que moi.

    La question que je me pose aussi est celle-ci : Sur base de quels critères la commune accepte-t-elle ce type d'oeuvre d'art déconcertante et... avant-gardiste ? Ceci dit, cette "oeuvre d'art" est exposée sur la voie publique grâce (ou à cause) de Wolubilis, centre culturel de WSL, subsidié, pour partie, par la commune.

    Oeuvre d'art controversée à Wolubilis

    Oeuvre d'art controversée à Wolubilis

    Selon son concepteur, Xavier Mary, artiste liégeois, cette oeuvre est inspirée par les temples cambodgiens, vestiges de civilisations passées, qu’il a visités à de multiples reprises. Xavier Mary est fasciné par les formes fractales, des structures géométriques qui se répètent à l’infini à différentes échelles. Il associe cette influence à son langage artistique qui passe par l’utilisation de matériaux contemporains et industriels.

    https://www.rtc.be/video/culture/expos/mx-temple-une-oeuvre-monumentale-de-xavier-mary-acquise-par-la-collection-uhoda-_1507616_325.html?fbclid=IwAR3Q8LkHx5h82_xC5Dv690OLhHb5ylnPgXWSAXeKJUZ17vf0K0U3m6vGvfs

    Autres oeuvres de l'artiste liégeois 

    Oeuvre d'art controversée à Wolubilis

     

     

    Lien utile : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_woluwe-saint-lambert-une-uvre-d-art-fait-reagir-les-passants?id=10690044&utm_source=rtbfinfo&utm_campaign=social_share&utm_medium=fb_share&fbclid=IwAR0OUkM9rNBHF42_Tfl5fgIztqKMmwCX23jfqasbAdDr9pTYRD5eibWKKvA


    2 commentaires
  • De part et d'autre de la frontière linguistique, on ne communique pas de la même façon dans cette campagne de vaccination. Certes, le plan stratégique a bien été défini au niveau fédéral, mais chaque Région dispose d'un réel pouvoir d'initiative pour l'exécuter à sa manière.

    En passant le trottoir de WSL à Kraainem, le couvre-feu est 2 h plus tard

    Dans un pays "normal", on aurait eu droit à la même campagne de sensibilisation sur les plus grandes chaînes de télé, à la même date, pour toute la population. Logique, pertinent, efficace. Mais la Belgique n'est pas un pays "normal" et sa complexité institutionnelle l'excuse de certaines aberrations. Le couvre-feu, à lui seul, illustre déjà le surréalisme qui sied si bien à notre nation: minuit en Flandre ; 22 h à Bruxelles et en Région wallonne. Ainsi, dans la capitale, il suffit de changer de trottoir à Woluwe-Saint-Lambert au moment du décompte final pour se retrouver à Kraainem et jouir de deux heures de sortie supplémentaire en territoire flamand.

    Si les autorités régionales de la Belgique fédérale n'ont pas réussi à s'entendre sur le concept d'un couvre-feu commun - 23 h, c'était compliqué? - on peut dès lors comprendre qu'une stratégie de communication cohérente soit difficile à mettre en place dans une campagne de vaccination qui se veut pourtant nationale. La semaine dernière, seuls les téléspectateurs des chaînes flamandes ont ainsi eu la surprise de découvrir un spot de 30 secondes les invitant à se faire vacciner contre le coronavirus. Diffusé le 4 janvier, veille du lancement officiel de la campagne de vaccination, le film se voulait mainstream et montrait des familles et des supporters des Diables Rouges en manque de communions festives. Le slogan était univoque: "Je laten vaccineren is het beste plan, zodat het leven straks weer starten kan". Traduction: "Vous faire vacciner est le meilleur plan pour que la vie redémarre bientôt".

    Source et article complet : 

    https://trends.levif.be/economie/politique-economique/vaccin-covid-une-com-a-deux-vitesses/article-normal-1379559.html

     

     


    votre commentaire
  • Bruxelles Environnement annonce la mise en place de nouvelles installations afin d’assurer la sécurité de tous. 

    Avec le confinement et la hausse de l’utilisation du vélo dans la Région, la promenade verte fait face à une fréquentation de plus en plus élevée. Conséquence directe: les tensions entre les piétons et les cyclistes s’accroissent par la même occasion, en raison de la vitesse excessive de certains promeneurs à vélo. Les communes d’Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert ont d’ailleurs demandé à la Région d’intervenir rapidement, faute de quoi elles interdiraient l’accès aux vélos les week-ends et jours fériés sur leur partie locale de la promenade verte, rapporte Sudpresse.

    Sommée d’agir, Bruxelles Environnement a annoncé des aménagements pour permettre la sécurité de tous les utilisateurs: une signalétique claire va ainsi être mise en place, des installations permettront d’atténuer la vitesse des cyclistes, et des actions de sensibilisation sont prévues. Un parcours alternatif est également en projet, pour permettre d’absorber le flux toujours plus important de cyclistes.

    Source : https://bx1.be/news/la-promenade-verte-bientot-reamenagee-pour-inciter-les-cyclistes-a-ralentir/

    Liens utiles : 

    https://bx1.be/blogs/mobilite/bruxelles-mobilite-64-de-deplacements-cyclistes-en-plus-en-2020/?theme=classic

    https://bx1.be/dossiers-redaction/pourquoi-les-femmes-roulent-elles-moins-a-velo/


    votre commentaire
  • Apple Switch pousse-t-il ses clients à signer des abonnements indésirables ?

    Rachetée par un investisseur français en 2020, la société belge en a profité pour élargir ses sources de revenus, au-delà des maigres marges qu'elle dégage sur les iPhone et les Mac. Mais certains clients déplorent la manière avec laquelle certains types d'abonnements sont vendus en magasin. Le patron s'explique mais reconnait "des dérives".

    On le sait, le monde de la distribution est sous pression depuis plusieurs années. L'un des secteurs les plus touchés, c'est la vente de petits appareils électroniques, facilement livrables. La concurrence avec l'e-commerce est féroce. Switch, qui est la plus grande chaîne de 'Apple Premium Resellers' en Belgique, fait partie des victimes. Ces magasins sont les principaux 'revendeurs agréés' de la célèbre marque américaine qui commercialisent des iPhone et des Mac. En quelques années, les bénéfices ont fondu et des alliances malheureuses ont été conclues: les dettes se sont accumulées.

    En 2020, l'entreprise a été rachetée par SFAM, une entreprise française. Une bonne nouvelle pour Switch, comme nous l'explique plus bas son patron. Mais ce rachat explique aussi la frustration de certains clients, et les messages de plainte reçus à la rédaction de RTL info ces dernières semaines. En cause: la vente, "forcée" selon des clients qui nous ont contactés, d'étranges abonnements.

                       Mon fils va changer la vitre de son iPhone, il repart avec deux contrats à 44€/mois

    "Grosse arnaque au magasin Switch au Bastion à Tournai. Ils vendent des contrats qui n’ont absolument rien à voir avec Apple. Mon beau-fils va pour changer l’écran de protection de son iPhone et repart avec deux contrats, il va devoir payer 2 x 44,00€ par mois or il est encore étudiant sans revenu fixe. Scandaleux !", nous a écrit Vanessa via le bouton orange Alertez-nous.

    Au magasin Switch de Liège (Belle-Ile), Christophe a été acheté un iPhone le 17 décembre dernier. "Des vendeurs m’ont manipulé pendant 20 minutes de telle sorte qu’au final, j’ai signé trois contrats de manière numérique (sur une tablette non désinfectée), et trois domiciliations ont été créées sans que je ne puisse relire quoi que ce soit", décrit Christophe. Il a signé sans vraiment le savoir "des contrats pour une assurance (Celside), pour une carte privilège (Cyrana) et pour un site internet à vie (Hubside)". Montant total des abonnements après les premiers mois offerts: 115€/mois ! Notre témoin, qui a annulé le plus rapidement possible ces abonnements et espère ne pas être débité, sait qu'il est en tort: "Je n'aurais pas du signer, mais de telles ventes forcées nuisent à l'image du centre commercial et à celle d'Apple", estime-t-il :

    Apple Switch pousse-t-il ses clients à signer des abonnements indésirables ?Une habitante de la région bruxelloise nous a donné plus de détails sur les méthodes de vente. "J'ai été remplacer la vitre de protection de mon téléphone, au magasin Switch de Woluwe-Saint-Lambert. Tout s'est bien passé. Une semaine plus tard, la boutique me téléphone en disant que j'ai gagné une batterie externe, que je peux venir chercher en magasin, pour me remercier de mes 'achats'. En même temps, parce que soi-disant j'avais été tirée au sort, elle me dit que j'ai aussi droit à une carte privilège, entièrement gratuite, qui me fera bénéficier de 30% de cash back dans plein de boutiques en ligne (Brico, Etam, etc.), et que je dois en profiter vu le confinement qui s'annonce", nous explique cette habitante de Woluwe âgée de 31 ans.

                          Géraldine s'engage pour 70€ par mois sans le savoir

    D'habitude méfiante, Géraldine se laisse convaincre. "Quand j'ai signé sur la tablette, où on ne voyait pas bien le contrat, je lui ai demandé si je m'engageais. C'est à ce moment-là qu'elle m'a dit que ce serait payant après le premier mois gratuit, mais que j'avais 30 jours pour résilier l'abonnement d'un an. Je devais simplement téléphoner ou envoyer un courrier". La vendeuse était "très maligne, elle m'a bien eue". En rentrant chez elle, Géraldine se renseigne sur Cyrana: "Je découvre qu'elle m'a mis le plus gros abonnement à 45 euros par mois, avec plein d'options, et que beaucoup de gens se plaignent d'avoir perdu 400 ou 500 euros car ils ont oublié de se désabonner". Notre témoin n'avait pas remarqué que le contrat signé contenait une domiciliation bancaire, permettant à Cyrana de prélever l'argent tous les mois. "La vendeuse m'avait demandé mon numéro de compte en disant que c'était pour le remboursement des cash back": 

    En analysant le contrat signé par Géraldine, on remarque que les options Evasion (5€ par mois) et Pack Photos (20€ par mois) ont été ajoutées. Montant total des abonnements signés: 70€ par mois !

    Notre témoin a appelé le numéro de Cyrana, où elle a pu faire résilier ses abonnements. Mais elle est également retournée au magasin Switch. "J'étais avec mon mari, et j'ai un peu fait un scandale dans le magasin. Le gérant a fini par accepter d'appeler Cyrana devant moi pour confirmer l'annulation de l'abonnement. Il n'était pas content, il disait que ce n'était pas une arnaque", dit Géraldine. Elle estime que c'en est une au niveau de la manière de présenter et faire signer les contrats, et parce que "les utilisateurs disent sur les réseaux sociaux que les cash back, ils ne les reçoivent jamais". Informations que nous n'avons pas pu vérifier.

    Que disent les magasins Switch ?

    Nous avons contacté celui qui est resté le patron des magasins Switch malgré le rachat, Thierry Janssen. Il confirme que "2020 a été une année mouvementée. Switch était en difficultés financières et a été placée en procédure de redressement judiciaire. Le tribunal de l'entreprise d'Anvers a adjugé l'entreprise à un repreneur, qui est un groupe français, SFAM, qui est devenu l'actionnaire principal et unique de la société Switch". Une solution qui a permis de "sauver 230 emplois environ", même si "on est passé de 28 à 21 magasins".

    SFAM est une entreprise active depuis de nombreuses années au niveau… des assurances pour smartphones et produits mobiles. Une activité devenue visiblement si rentable qu'elle a permis le rachat de magasins qui sont, précisément, le meilleur endroit pour convaincre quelqu'un de souscrire à une assurance. Effectivement, ces produits d'assurance (qui existent sous le nom commercial de Celside en Belgique) ne peuvent être souscrits que via des 'distributeurs' comme, par exemple, les magasins Switch dans le cas qui nous occupe aujourd'hui. Mais SFAM est également derrière les abonnements mensuels Cyrana et Hubside, qui n'ont rien à voir avec le monde de l'assurance. Cyrana est une carte de "privilèges" shopping sous forme de cash back et de bons de réduction ; Hubside est un site web à concevoir soi-même, sur base de modèles.

    Le rachat était-il donc accompagné d'une obligation de (proposition) de vente des services SFAM ? "Tout d'abord, il faut savoir que si la société Switch était en procédure de redressement judiciaire, ce n'est pas pour rien. Nous sommes un APR, un Apple Premium Reseller. On est un mini Apple Store, et Apple veut donc que l'expérience client soit d'un certain niveau. On est également mono-marque: nous ne vendons que des produits Apple, contrairement à MediaMarkt, par exemple, qui vend de tout". Ce concept a un gros défaut: les marges sur les produits Apple sont faibles, or il faut de beaux magasins dans de beaux endroits. "Nous sommes donc condamnés à aller chercher des marges supplémentaires dans les accessoires ou les protections d'écran", et ailleurs. "Le repreneur (SFAM) s'est dit, et je partage son point de vue, qu'il fallait vendre davantage de services pour habiller un produit".

    Ce qui explique donc les propositions de vente des assurances, des cartes privilèges et des sites web personnels. Thierry Janssen estime que ces propositions ont du sens pour le client, tout en admettant que certaines d'entre elles ne s'adressent pas à tout le monde.

    Source et article complet : https://www.rtl.be/info/vous/temoignages/cyrana-hubside-le-revendeur-de-produits-apple-switch-pousse-t-il-ses-clients-a-signer-des-abonnements-indesirables--1270276.aspx

     


    votre commentaire

  • La campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus a été symboliquement lancée en Belgique mais démarrera effectivement le 5 janvier. ©Photo News
    Source : L'Echo
     

    Les premiers vaccins contre le Covid-19 ont été administrés en Belgique, et la campagne officielle démarre le 5 janvier. Comment cela va-t-il se passer? Faudra-t-il être vacciné pour voyager? Nous répondons à vos questions au sujet de cette mégacampagne de vaccination.

    Les premiers vaccins anti-Covid sont disponibles pour les Belges. La campagne de vaccination a démarré symboliquement ce 28 décembre. Le but des autorités: vacciner 70% de la population, ce qui permettrait de rompre la transmission du virus. Mais que sait-on de ces produits, développés en en temps record? Ne sont-ils pas dangereux? Comment va se dérouler la campagne de vaccination?

    Qui, quand, où?

     • Pourra-t-on vacciner toute la population? Oui, mais pas tout de suite. 22 millions de vaccins ont déjà été commandés par la Belgique, 2 doses sont nécessaires pour la majorité des produits développés. Ils arriveront au compte-gouttes. Il faudra sans doute presque un an pour que soient vaccinés tous ceux qui le souhaitent. L'injection sera gratuite et non obligatoire dans notre pays.

    • Qui pourra se faire vacciner rapidement? Il y a plusieurs groupes prioritaires qui ont été définis. La campagne s'adressera d'abord au personnel et aux pensionnaires des maisons de repos et de soins. Ensuite, les soignants des hôpitaux et personnel de santé de première ligne pourront recevoir leur première injection. L’ensemble du personnel des soins de santé suivra. Seront ensuite concernés les plus de 65 ans, les plus de 45 ans présentant des comorbidités et les personnes dont la fonction économique ou sociale est essentielle, etc. Ces différentes phases pourront se chevaucher. Les personnes n'appartenant pas à ces groupes prioritaires devront probablement attendre l'été.

    • Et les enfants? Les enfants ne font pas partie des groupes prioritaires. Ils développent peu de symptômes et il n'y a pas d'information claire sur leur rôle en tant que vecteur de la maladie. En Angleterre, l'indication est à partir de 16 ans. Pfizer a déjà fourni des données interprétées sur des jeunes à partir de cet âge. On devrait disposer de davantage de données, de la part des firme qui doivent lancer des études sur ce groupe, le jour où ils entreront en ligne de compte dans le plan de vaccination belge.

    • Les femmes enceintes peuvent-elles se faire vacciner? Les femmes enceintes sont exclues des études cliniques même si certaines d'entre elles entament une grossesse en cours d'étude. Parmi celles issues des groupes prioritaires (personnel soignant), une grossesse peut être envisagée une fois le vaccin administré. Ces cas permettront d'accumuler des données pour optimaliser les indications.

     • Quand pourra-t-on être vacciné? La campagne a commencé symboliquement le 28 décembre, dans quelques maisons de repos, avec les vaccins de Pfizer/BioNTech. Elle démarrera effectivement le 5 janvier. Les doses commandées arriveront progressivement. On attend dans un premier temps 600.000 doses, avant la fin février. Deux doses, injectées à 21 jours d'intervalle, sont nécessaires. 300.000 personnes pourraient donc être vaccinées très rapidement. Il faudrait environ un mois pour vacciner dans les maisons de repos (100.000 individus). L’avis sur le vaccin de Moderna est fixé au 6 janvier. Ce produit devrait donc être disponible en Belgique quelques jours plus tard. Il est déjà administré aux Etats-Unis.

    Les 4 millions de Belges qui constituent les groupes prioritaires pourraient être vaccinés pour la mi-2021. Les autres personnes pourront recevoir leur injection sans doute dans la seconde moitié de l'année, mais tout dépend des autorisations et de la disponibilité des différents produits commandés.

    • Combien coûtera le vaccin? Il sera gratuit pour la population, vu qu'il sera remboursé par l'assurance-maladie. Mais les Etats devront évidemment payer les doses achetées. Des contrats tenus secrets ont été conclus en ce sens par l'Union européenne, suite auxquels les pays décident ou pas d'acheter un vaccin. Plusieurs vaccins seront visiblement vendus par les firmes à des prix relativement faibles. Les vaccins à ARN messager sont globalement plus coûteux. "Tout cela est moins cher qu'un PCR, qui coûte 46 euros", précisait Jean-Michel Dogné, directeur du département de pharmacie de l'Université de Namur et membre du comité de sécurité mondial des vaccins de l'OMS.

    D'après le tableau publié sur Twitter par la secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker, puis enlevé, les prix affichés par dose s'élèvent à 1,78 euro pour le vaccin AstraZeneca, 8,50 dollars pour Johnson & Johnson, 7,56 euros pour Sanofi/GSK, 12 euros pour BioNTech/Pfizer, 10 euros pour Curevac et 18 dollars pour le vaccin Moderna. Selon ce document, l'État belge a budgété 279.120.190 euros à cet effet.

    À savoir avant de se faire vacciner contre la Covid

    • Où va-t-on vacciner les Belges? Les travailleurs et résidents des maisons de repos seront vaccinés sur place. Le personnel des hôpitaux aussi. Pour le public ne dépendant pas des centres de soins de santé, la stratégie n'est pas encore définitivement arrêtée.

    • Les entreprises pourront-elles organiser des campagnes de vaccination à destination de leurs employés sur le lieu de travail? Pour l'instant, ce n'est pas exclu, à condition de passer par la médecine du travail.

    • Un employeur peut-il obliger ses travailleurs à se faire vacciner? Non, la vaccination contre le Covid est libre et non obligatoire en Belgique et un patron ne peut en aucun cas déroger à ce principe de liberté. Il peut par contre informer et sensibiliser...

    Que va changer le vaccin anti-Covid?

    • Quelle sera la durée de l'immunité offerte par le vaccin? On n'en sait actuellement rien, par manque de recul. Ce qui a déjà été constaté, c'est que les personnes vaccinées présentent plus d'anticorps que les personnes infectées "naturellement" par le virus, ce qui donne l'espoir que leur immunité soit plus importante que celle qui s'installe après une contamination. Devra-t-on se faire vacciner chaque année? On n'en sait encore rien. Tout comme on ne sait pas si une personne vaccinée pourra transmettre le virus à un non-vacciné.

    • Que sait-on de l'efficacité de ces vaccins? Les vaccins induisent habituellement une réponse immunitaire égale, voire supérieure à l'immunité naturelle. Le vaccin Pfizer/BioNTech, déjà disponible, affiche une efficacité de 95%. Les autres firmes ont déjà avancé des pourcentages de protection importants, très prometteurs, dont 94% pour Moderna.

    • Le vaccin permettra-t-il de revivre normalement? Un jour, probablement, mais pas tout de suite. 2021 devrait être une "année de transition", lors de laquelle une série d'activités devraient reprendre progressivement. Dès que la population à risque sera vaccinée et que le taux de décès aura diminué nettement, les Belges retrouveront déjà plus de liberté. Mais les gestes barrières, le port du masque et les règles d'hygiène seront conservés dans une certaine mesure pendant plusieurs mois encore.

    • Faudra-t-il un certificat de vaccination pour voyager? La compagnie australienne Qantas a déjà annoncé que tous ses passagers devraient être vaccinés pour embarquer. D'autres pays pourraient aussi l'exiger. Cela n'a rien de neuf, les voyageurs savent que certains vaccins sont déjà imposés pour entrer dans certains pays. Et désormais, l'idée d'un e-certificat de vaccination émerge, de même que des projets de passeport sanitaire électronique. La Belgique prépare un passeport vaccinal, disponible en ligne.

    Ce n'est pas aux compagnies aériennes et aux organismes de voyage de rendre la vaccination et sa preuve obligatoires. C'est aux Etats eux-mêmes à en décider, comme il y a des obligation de tests Covid négatif pour entrer dans certains pays. Dans ce cadre, les compagnies peuvent collaborer en assurant un certain contrôle sur les passagers.

    Que pourrait-on craindre?

    • Quid des effets secondaires? La plupart des vaccins qui sont au dernier stade de développement s'appuient sur des plateformes et des principes connus et maîtrisés depuis longtemps. Historiquement, la quasi-totalité des effets indésirables des vaccins apparaissent dans les six semaines suivant la vaccination. Or, les participants des essais cliniques de Pfizer/BioNTech et de Moderna ont été suivis pendant deux mois, sur demande de l'Agence américaine des médicaments (FDA).

    Pfizer et Moderna ont rapporté que, dans les deux mois suivant l'injection de la seconde dose, aucun effet indésirable "grave", mettant la vie du patient en danger ou entraînant hospitalisation ou invalidité, n'était apparu. Pas de réactions allergiques dangereuses (chocs anaphylactiques) ou des problèmes neurologiques, donc.

    Par contre, on a relevé de la fatigue, des maux de tête, des courbatures, des douleurs dans les articulations, des rougeurs et douleurs au niveau de la piqûre, surtout après la seconde dose. Ces effets, bien connus dans le domaine de la vaccination, ont été résolus sans hospitalisation.

    Les effets secondaires du vaccin de Pfizer/BioNTech

    • Des réactions localisées à l’endroit de l’injection (84,1%)
    • De la fatigue (62,9%)
    • Des maux de tête (55,1%)
    • Des douleurs musculaires (38,3%)
    • Des frissons (31,9%)
    • Des douleurs articulaires (23,6%)
    • De la fièvre (14,2%).
      Ces éléments sont repriss dans le rapport de la FDA sur son études des données de Pfizer.
    Autre élément rassurant, le nombre de sujets supérieur à ce qui se pratique habituellement dans les études cliniques. "Aucun effet secondaire grave n'a été rapporté. Or, plus on met de sujets dans une étude, plus on diminue la probabilité de non-détection d’effets secondaires graves", selon Nicolas Dauby, infectiologue au CHU Saint-Pierre.

    • Les mutations du virus ne risquent-elles pas de rendre inefficaces les vaccins? 185 mutations du nouveau coronavirus ont déjà été répertoriées, ce qui s'avère peu important par rapport à d'autres virus. Cette faible diversité génétique du SARS-CoV-2 (severe acute respiratory syndrome coronavirus 2) est un atout pour l'industrie pharmaceutique parce que l'on sait qu'il y a une corrélation entre la faible diversité d'un virus et la haute efficacité d'un vaccin.

    Le variant apparu en Grande-Bretagne récemment, qui semble être responsable d'une transmission plus importante que les souches précédentes, fait l'objet d'étude de la part des firmes qui ont développé des vaccins afin de juger l 'efficacité de ceux-ci face à cette mutation.

    • Faut-il craindre les adjuvants? Le rôle et l'utilisation des adjuvants, comme les sels d'aluminium, sont bien connus et maîtrisés. L'adjuvant permet de diminuer la dose d’antigène nécessaire par injection en augmentant son efficacité. Aucun vaccin n'a jamais été retiré du marché à cause d'un adjuvant.

    • Comment va-t-on conserver les vaccins à -70°? Tous les candidats ne se conservent pas à -70° comme celui de Pfizer/BioNTech. Les firmes pharmaceutiques se chargeront de transporter le produit à température adéquate jusqu'à l'endroit de stockage désigné. Ensuite, le vaccin pourra, pendant quelques jours, reposer dans un frigo à une température moins froide mais qui ne changera pas ses caractéristiques, jusqu'à l'injection.

    Comment ça marche?

    Tous les vaccins qui arrivent au terme de la phase de développement ne s'appuient pas sur la même plateforme et c'est une chance. Selon ses atouts et ses inconvénients, chaque produit pourrait se voir destiné à un public spécifique.

    • Les vaccins à ARN messager. Plusieurs firmes proposent un candidat basé sur l’ARN messager, une "molécule qui fournit l’information génétique nécessaire à la production des protéines contre lesquelles l’hôte doit s’immuniser", explique Muriel Moser, biologiste de l'ULB et auteur du livre "La vaccination - Fondements biologiques et enjeux sociétaux". La Belgique a commandé les vaccins de Pfizer/BioNTech, Moderna et Curevac qui s'appuient sur ce principe. Celui-ci est connu mais n'a encore jamais abouti à un vaccin distribué pour l'homme. Son atout: il ne nécessite pas de culture et peut donc être produit très rapidement.

    • Les vecteurs viraux. Ils utilisent comme support un autre virus pour pénétrer dans les cellules qui fabriquent alors une protéine typique du Sars-Cov-2. Le système immunitaire développe les anticorps qui neutralisent cet antigène. Le vaccin d'AstraZeneca et de l'université d'Oxford utilisant un adénovirus de chimpanzé non réplicatif a été commandé par la Belgique, tout comme celui de Johnson & Johnson basé sur un adénovirus responsable du rhume.

    • Les vaccins à virus inactivé ou atténué. Ils injectent un virus de culture inactivé ou atténué afin de provoquer une réponse immunitaire contre le véritable virus. Plusieurs vaccins en développement utilisent ce principe mais aucun n'a été commandé par la Belgique.

    • La protéine recombinante. Le vaccin envoie dans l'organisme une protéine S semblable à celle du virus pour stimuler l'apparition d'anticorps qui vont neutraliser la protéine S du véritable virus et empêcher celui-ci de pénétrer dans les cellules. C'est la technique du vaccin développé par Sanofi et GSK.

     

    votre commentaire
  • Que tout aille bien en 2021

     

     

    Que tout aille bien en 2021

     

     

    Que tout aille bien en 2021

     

     


    2 commentaires
  • Les vegans et GAIA vous remercieront mais pas votre estomac ni vos invités. Oups, votre invité.

    Au menu de Noël ce soir !


    votre commentaire
  • CAMELEON - C’EST PARTI POUR LA RELANCE ! LE PERSONNEL A DIT OUI.

    Les magasins CAMELEON de Woluwe et de Genval (exploités par NV Famous Clothes, déclaré en faillite le 25 novembre dernier) rouvriront bientôt.

    La proposition de reprise du fonds de commerce de Famous Clothes SA, dans laquelle les employés participent, a été approuvée par la curatelle le 21 décembre 2020 lors d’une ultime offre.

    Après l’aveu de faillite, un plan de reprise a vu le jour avec la directrice générale, Pascale Switten, ainsi que deux jeunes entrepreneurs bruxellois, Thibaut Dehem (fondateur de l'agence digitale 87seconds) et Alexis Malherbe (gérant du Wolf food Market).

    BONNE NOUVELLE!  Cameleon rouvrira bientôt.

    La formule est inédite, une première en Belgique, où les employés s’associent au projet pour relancer l’activité. Les candidats repreneurs ont travaillé avec Jean-Olivier Collinet (directeur de l’asbl JobYourself) sur une formule innovante, qui permet aux salariés de travailler temporairement chez CAMELEON tout en conservant leur allocation de chômage. Le fruit de leur travail est ensuite réinvesti dans la société en échange d’une participation comme actionnaire jusqu'à 24 % des actions. Ce projet pilote de JobYourself, baptisé "Reload Yourself", a pour objectif de permettre la reprise d'entreprises par les salariés.

    Après des jours intenses de négociation, et grâce à l'attitude constructive des curateurs, la résilience du personnel s’est révélée gagnante et les partenaires sont parvenus à un accord. Une réunion clé de concertation entre le personnel et la curatelle a permis de pencher la balance dans le sens du projet des repreneurs, et d’ainsi offrir une sécurité d'emploi à quelques 80 membres du personnel. Le projet de reprise est également soutenu par Hub.Brussels avec une équipe d'experts (juridiques, RH, financiers), qui mise sur le succès de cette aventure pour inspirer d'autres repreneurs.

    BONNE NOUVELLE!  Cameleon rouvrira bientôt.

    Les membres du personnel et les repreneurs tiennent également à remercier le fondateur de CAMELEON, Jean-Cédric van der Belen ainsi qu’Augustin Wigny le dernier administrateur-délégué de Famous Clothes. Non seulement pour avoir créé une marque forte avec un ancrage bruxellois, mais aussi pour leur soutien et leur aide à la relance de l'entreprise.

    Dans un premier temps, la nouvelle équipe se concentrera sur la relance opérationnelle des magasins. Dans le courant de l'année 2021, l'objectif est d'élargir le concept dans d’autres secteurs d’activités (alimentation, événementiels, etc.), créant ainsi de nouveaux emplois dans la région.

    "Le projet s'appuie sur les idées et les valeurs d’origines de CAMELEON, avec l’ambition de revenir au-devant de la scène de l'économie régénérative, locale et circulaire de Bruxelles. La localisation et la valeur du magasin de Woluwe, premier bâtiment commercial européen éco-construit, en font un endroit idéal à Bruxelles pour découvrir les nouveautés, faire des achats intelligents et consommer de manière responsable dans un environnement créatif", explique la directrice générale Pascale Switten.

    Source : https://www.cameleon.be/fr/article/reopening-soon-S51?utm_campaign=cam-yymm-campaignname&utm_medium=email&utm_content=adcontent&utm_source=newsletter&actId=ebwp0YMB8s3OjwPAnHZLVyIHGOZbSTQELyr5FYI13OrlTqZx5LHDS6ZSaaR5RIUb&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=500741

     

     


    votre commentaire
  • La commune de Woluwe-Saint-Lambert va aménager d’ici 2022 un nouveau parc sur l’espace boisé de l’avenue des Îles d’Or, confirme l’échevin de l’environnement Grégory Matgen (DéFI) à Bruzz.

    Un nouveau parc va faire son apparition près de Roodebeek

    Un nouveau parc va faire son apparition à Woluwe-Saint-Lambert, non loin du Woluwe Shopping Center et de la station de métro Roodebeek. Le parc sera créé dans l’espace boisé (photo) de l’avenue des Îles d’Or, rapporte à Bruzz l’échevin de l’environnement Grégory Matgen (DéFI), en charge du projet avec l’échevin des espaces verts Philippe Jaquemyns (DéFI).

    Le site d’environ un hectare sera notamment composé d’un terrain de jeu et d’un fossé qui fera référence au tracé naturel du ruisseau Roodebeek qui coulait autrefois dans le quartier. En outre, l’avenue des Îles d’Or deviendra une rue cyclable. Le projet, qui a été présenté mercredi aux riverains, doit voir le jour d’ici 2022.

    Une ferme du XIVe siècle

    Le terrain appartenait en partie à la commune de Woluwe-Saint-Lambert, et en partie à bpost. La commune a donc racheté le reste du terrain à bpost pour pouvoir transformer cet espace en parc public. Elle doit encore recevoir le feu vert de la Commission des Monuments et Sites, vu la protection du site environnemental.

    Toujours selon Bruzz, le parc pourrait prendre un nouveau nom en référence à la ferme Hof ter Cauwerschueren, qui se trouvait sur ce domaine et dont l’histoire remonte au XIVe siècle. La ferme, qui a servi de boulangerie et de porcherie, était en fonction jusqu’en 1911, et est aujourd’hui détenue par le privé.

    Gr.I. – Photo : capture Google Street View

    Source : Bx1


    votre commentaire
  • Les restaurants belges qui ont le meilleur rapport qualité prix d'après le Guide Michelin 

    Le Guide Michelin a dévoilé ce lundi 14 décembre la liste des restaurants primés Bib Gourmands pour la Belgique et le Luxembourg. Ce palmarès récompense les établissements où les clients peuvent retrouver la qualité et des prix raisonnables.

                                                                                                                     PAR AUDREY MORARD. 

    Le Guide Michelin ne chôme pas, même en période de coronavirus. Le plus célèbre des guides culinaires continue de récompenser les restaurants. Ce lundi 14 décembre a été dévoilé la liste des restaurants ayant reçu le prix Bib Gourmands. Avec ce titre, le Guide Michelin couronne les restaurants où trouver le meilleur qualité prix dans votre assiette. 

    À Bruxelles,

    Le "Coq en pâte" honoré par le Michelin

    Le Guide Michelin a récompensé deux établissements : Le Tournant à Ixelles et Le Coq en Pâte à Woluwe-Saint-Lambert qui propose jusqu'au 17 décembre en take-away un menu à 4 services à 30 euros, où vous avez le choix entre la lotte rôtie en chapelure de culatello di zibello et sa crème de chanterelles jaunes et légumes d’hiver aromatisés ou les noix de veau de Corrèze cuit en basse température acccompagnées de mini mozzarella di bufala et tomates et une caponata d’aubergines et pignon. 

    Source : 

    https://sosoir.lesoir.be/les-restaurants-belges-qui-ont-le-meilleur-rapport-qualite-prix-dapres-le-guide-michelin?_ga=2.207867665.240356550.1607982253-1849480144.1472670977&fbclid=IwAR2blVZy575eU97nv9HqxSe858O5WYquwh8VpYm1LhG118f3pVawrHaPXCo

     
                                                                       Vu aussi dans le Guide Michelin 
     
                                                                               "De Maurice à Olivier"

    Le "Coq en pâte" honoré par le Michelin

     
    L'avis du Guide MICHELIN
     

     

    De père en fils, le flambeau est passé de Maurice à Olivier. Son style culinaire ? La tradition française enrichie d'influences méridionales, le tout joliment cuisiné... Détail amusant : la maison fait aussi marchand de journaux – une association originale.

    Source : 

    https://guide.michelin.com/be/fr/bruxelles-capitale/woluwe-saint-lambert/restaurant/de-maurice-a-olivier

     


    votre commentaire
  •  Fermeture temporaire de l'avenue Jean Monnet à hauteur du numéro 11

    A la demande de la police, fermeture temporaire de l'avenue Jean Monnet à hauteur du numéro 11 en raison d'un affaissement de voirie. Une inspection approfondie des lieux sera réalisée dès lundi par les services communaux. Les garages des immeubles restent accessibles.

     

    Eh oui, construire des immeubles sur un terrain spongieux comme celui-là n'est pas l'idéal puisqu'il était de notoriété publique que la qualité du sous-sol était désastreuse. Avant de devenir une manne financière pour les promoteurs immobiliers, cette décharge publique polluée et sillonnée de nombreuses galeries souterraines est devenue par la suite ce merveilleux site semi-naturel du Val d'or que tant de riverains ont arpenté avec bonheur il y a de trop nombreuses années. Pour ceux qui s'en souviennent, on y a aussi enfoui les restes du magasin l'Inno après son incendie. Ce terrain instable n'était pas le meilleur endroit pour y ériger des immeubles mais l'intérêt financier (entre autre pour la commune) était trop tentant.

    Y a-t-il un lien entre l'affaissement récent de la voirie et l'historique de ce terrain sablonneux, ou est-ce simplement un problème de canalisation d'eau abimée ? L'avenir nous le dira.

    Un peu d'histoire via ces liens :

    https://www.lesoir.be/art/le-val-d-or-roumanise-du-beton-pour-unique-montagne-les_t-19900316-Z02GMJ.html

    http://www.reflexcity.net/bruxelles/reserves-naturelles/plateau-du-val-d-or

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-le-site-semi-naturel-du-val-d-or-quelles-perspectives-d-aveni-a182067406

     http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/woluwe-saint-lambert-tes-espaces-verts-se-transforment-en-desert-a84523126

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-un-projet-immobilier-gigantesque-qui-mise-parait-il-sur-le-ve-a117594518

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/woluwe-saint-lambert-le-val-d-or-va-t-il-etouffer-le-chemin-des-deux-m-a106863306


    votre commentaire
  • Les Cliniques Universitaires Saint-Luc lancent leur “trajet patient intégré et informatisé”

    Les Cliniques Universitaires Saint-Luc, à Woluwe-Saint-Lambert, amorcent ce week-end un pas supplémentaire dans la digitalisation. Le centre hospitalier lance ainsi son TPI2, soit un “trajet patient intégré et informatisé”, rapporte Le Soir.

    Concrètement, il s’agit d’une forme avancée de dossier médical informatisé. “À l’heure actuelle, nous travaillons avec 400 applications différentes (pour le dossier médical, la prise de rendez-vous, le courrier, le suivi des patients, etc). Suivre le parcours du patient en interne est une gageure. La nouvelle plateforme digitale, fournie par la société américaine Epic, un des leaders mondiaux du secteur, va remplacer ces 400 applications. Tout sera centralisé dans une seule base de données“, indique à nos confrères Renaud Mazy, l’administrateur délégué des Cliniques.

    Néanmoins, cette digitalisation “ne remplacera pas le contact humain. Le patient aura la même expérience, sauf que son trajet sera facilité, et qu’on ne lui demandera plus cinq fois les mêmes infos“. Cela aura également un impact positif sur le sécurité du patient, puisque les soignants pourront consulter tous les actes réalisés en amont, les résultats d’analyse, les médicaments prescrits, etc.

    Ces données seront stockées sur des serveurs protégés, en interne. Le patient aura également accès à son dossier, via une application “Mon Saint-Luc”.

    En cette période de crise sanitaire, le programme permettra également de gérer les flux internes et l’occupation, et donc d’anticiper une saturation, par exemple.

    Pour financer ce TPI2, les Cliniques ont déboursé la somme de 65 millions d’euros, quasiment totalement sur fonds propres. “Un investissement stratégique, à quinze ou vingt ans“, commente l’administrateur.

    Un projet bien plus large

    Cette digitalisation du trajet patient fait partie d’un projet plus large mené par les Cliniques Universitaires Saint-Luc. Après ce TPI2, nouvelle colonne vertébrale digitale, “quand vous avez reprensé virtuellement l’hôpital, vous avez la capacité de le reconstruire physiquement“, indique Renaud Mazy.

    En effet, des travaux importants, à hauteur de 550 millions d’euros, débuteront dans les prochaines années sur le campus, avec la construction d’un nouvel institut de psychiatrie, et de l’Institut Roi Albert (pour l’oncologie et l’hématologie), l’an prochain. Le chantier sera suivi par celui la nouvelle tour d’hospitalisation, dont l’inauguration est prévue en 2025 ou 2026.

    ArBr – Photo : Belga (illustration)

    Source : https://bx1.be/news/les-cliniques-universitaires-saint-luc-lancent-leur-trajet-patient-integre-et-informatise/


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires