• Quel âge à mon chat ?


    votre commentaire
  • Boulevard de la Woluwe : les voitures garées sur la piste cyclable ont disparu

    Dénoncées par le GRACQ sur sa page Facebook le 26 octobre, les voitures qui avaient osé se garer sur la nouvelle piste cyclable du boulevard de la Woluwe, à Woluwe-Saint-Lambert, ont disparu ce vendredi.

    La place des voitures et des cyclistes dans les rues de la Région bruxelloise fait débat, entre spécialistes de l’automobile et amateurs de mobilité douce. Mais l’image dévoilée par le GRACQ de Bruxelles ce jeudi sur Facebook (https://www.facebook.com/gracqbruxelles/photos/pcb.1688010284626202/1688003487960215/?type=3&theater) a pour le moins surpris les deux camps. La photo dévoile ainsi une partie du boulevard de la Woluwe, à Woluwe-Saint-Lambert, récemment rénové. La piste cyclable, présentée à droite du boulevard en direction de l’avenue de Tervueren, ne présentait toutefois aucun cycliste sur cette illustration, mais bien des voitures, garées impunément sur cette bande réservée aux deux-roues.

    Boulevard de la Woluwe : les voitures garées sur la piste cyclable ont disparu

    Boulevard de la Woluwe : les voitures garées sur la piste cyclable ont disparu

    La scène a interpellé mais depuis lors, des initiatives ont été prises. Il nous a été rapporté que la police de la zone Montgomery est intervenue pour demander aux divers automobilistes garés sur cette piste de déguerpir, pour laisser place aux usagers autorisés sur cette bande. Les cyclistes vont donc enfin pouvoir profiter de cette piste un peu mieux protégée, sans la moindre carrosserie pour les bloquer.

    Gr.I. – Photo : Nicolas Franchomme

    Source : https://bx1.be/news/boulevard-de-woluwe-voitures-garees-piste-cyclable-ont-disparu/


    Retour des incivilités deux jours après le post de Gracq sur sa page facebook et cela malgré des panneaux supplémentaires qui signalent la piste cyclable

    Boulevard de la Woluwe : les voitures garées sur la piste cyclable ont disparu

    Boulevard de la Woluwe : les voitures garées sur la piste cyclable ont disparu

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Protégeons le site de la "Ferme aux Oies" Signez la pétition

    Pétition pour la demande de protection du site dit de la « Ferme aux Oies » à Woluwe-Saint-Lambert.

    Le site de la Ferme aux Oies se situe sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert entre l’avenue de la Croix du Sud et la Rue de la Charrette et à proximité immédiate du Parc de Roodebeek, du CPAS et de centres de santé.

    Soumis à une forte pression immobilière, ce site présente de multiples intérêts environnementaux qui méritent d’être préservés. En janvier 2016, de nombreux riverains se sont mobilisés contre un projet immobilier démesuré proposé par un promoteur. Grâce à cette mobilisation, ce projet n’a pas abouti. Cependant, afin de préserver le site de la Ferme aux Oies, nous demandons au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d’engager le plus rapidement possible une procédure de protection suite à l’initiative de la Commune de Woluwe-Saint-Lambert (publiée dans Wolu-Info de septembre 2017).

    Pétition

    https://lapetition.be/petition.php/Contre-le-projet-de-construction-d-un-ensemble-immobilier-sur-le-site-dit-de/16805

    Mais aussi.... plus d'informations via www.wiq.be ou en consultant notre document explicatif

    Wolu1200 : Protégeons le site de la "Ferme aux Oies" Signez la pétition


    2 commentaires
  • En bref et en vitesse 

    Une première dans notre commune. Une boîte à livres pour enfants sera installée, en présence d'une délégation d'élèves des écoles Princesse Paola et Prinses Paola, place de la Sainte-Famille ce mercredi 25 octobre à 10h.

    Boîte à livres pour enfants place de la Sainte-Famille + photos

    Boîte à livres pour enfants place de la Sainte-Famille + photos

    Boîte à livres pour enfants place de la Sainte-Famille + photos

    La personne habillée de bleu, ouvrier à la commune et juste à côté de l'échevin Gregory Matgen, n'est autre le concepteur de cette superbe boîte à livres pour enfants


    votre commentaire
  • Wolu1200 : Nocturne spéciale Halloween chez CatRescue

    Cette année, CatRescue (refuge pour chats errants, abandonnés, maltraités...) change de formule et organise une nocturne spéciale Halloween le 31 octobre de 18h à 22h !

    Sortez les chapeaux et balais de sorcières, des toiles d'araignée et la musique angoissante ! CatRescue aura son lot de chats... noirs et multicolores ;-)

    Quelques plats salés et sucrés seront en vente au profit de l'association !
                                                                                                                                                                  Où: Catrescue Asbl Rue Voot 97 1200 Woluwe-Saint-Lambert - Tarif: Gratuit - Public: à partir de 6 ans
     

    Wolu1200 : Nocturne spéciale Halloween chez CatRescue

     

    votre commentaire
  • Survol de WSL : Un sonomètre sera installé rue de la Charrette

    Un sonomètre supplémentaire sera installé fin octobre à Woluwe-Saint-Lambert. La commune vient d’obtenir l’accord des instances régionales. Après évaluation des experts de Bruxelles-Environnement, et en tenant compte des recommandations des associations de défense des survolés, il sera placé rue de la Charrette. De nombreux habitants s’étaient manifestés pour suggérer le placement de ce sonomètre dans leur quartier.

    Deux autres sonomètres sont déjà présents sur le territoire de la commune : l’un est situé avenue de l’Idéal (situé en zone 2), l’autre au Gulledelle (en face du Cora) mais leur efficacité est relative en raison notamment de la proximité de l'autoroute, également génératrice de nuisances sonores.. Ce troisième sonomètre aura pour but de mieux contrôler l’intensification du survol et de constater les infractions de dépassement des normes de bruit. Les autorités communales espèrent qu’il permettra de donner plus d’éléments à la justice pour démontrer l’usage abusif du « virage gauche ».

    Bruxelles-Environnement va procéder à une phase-test afin de vérifier si des infractions sont constatées à partir de cet appareil.

    La nécessité d'installer dans la commune de l'est de Bruxelles un troisième sonomètre est justifiée par les autorités locales par la volonté de répondre à une récente décision de justice déplorant ne pas disposer d'assez d'éléments pour démontrer l'usage abusif du "virage gauche" par les avions à l'aéroport de Bruxelles-National. 
    Le choix du lieu a été décidé après évaluations des experts communaux et régionaux de Bruxelles-Environnement, et en tenant compte des recommandations des associations de défense des survolés. "L'important est de parvenir à établir devant un juge l'existence d'un nombre significatif d'infractions dues à l'utilisation du virage gauche, quel que soit le lieu où elles auront été constatées", ont indiqué le bourgmestre de la commune Olivier Maingain ainsi que l'échevin de l'Environnement Gregory Matgen.

    Survol de WSL : Un sonomètre sera installé rue de la Charrette

     


    votre commentaire
  • Wolu1200 :  Plus de 300 personnes ont couru pour le climat

    Ce samedi 21 octobre, près de 300 personnes se sont réunies à Woluwe-Saint-Lambert pour  la troisième édition de la course symbolique « Je Cours Pour Le Climat », organisée par le  Magazine Zatopek et l’asbl Sport & Santé dans le cadre de la COP23 qui aura lieu dans  quelques semaines à Bonn, peut-on lire dans un communiqué.

    Au départ du Stade Fallon, les coureurs et cyclistes ont emprunté la « promenade verte » et  ont été mis au défi de retrouver les auteurs de quatre phrases inspirantes sur la préservation de la planète. Gandhi, le Petit Prince, le chef indien et la princesse Mononoké les aidaient sur le parcours.

    C’est la Ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault, qui a donné le départ de la  course : « Je constate avec joie que la course pour le climat s’est imposée dans le calendrier automnal et rencontre chaque année le même succès. Cet événement n’est pas uniquement  festif, à quelques jours de la COP 23, il permet aux citoyens de continuer à s’approprier le  débat climatique tout en continuant à faire pression sur les décideurs, tous niveaux de  pouvoirs confondus. »

    Les fonds collectés par les inscriptions à ce rassemblement seront entièrement reversés à l’organisme « 350.org », engagé dans la problématique du changement climatique.

    Source et photo : Equipe Zatopek et ASBL Sport et Santé

    http://bx1.be/woluwe-saint-lambert/woluwe-saint-lambert-plus-de-300-personnes-ont-couru-climat/


    votre commentaire
  • La commune pourrait décider de lui enlever définitivement ce titre si la ministre birmane ne condamne pas plus fermement le massacre des Rohingyas.

     

    Wolu1200 : Le titre de citoyenne d'honneur d'Aung San Suu Kyi sera suspendu

    En novembre 2007, la commune de Woluwe-Saint-Lambert a nommé Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, citoyenne d’honneur, en hommage à son combat pour la défense des droits démocratiques. Aujourd’hui ministre des affaires étrangère du gouvernement birman, il lui est reproché d’avoir minimisé les événements concernant la minorité ethnique des Rohingyas, qualifiant notamment ceux-ci de "fausses informations".

    Fabrice Delooz, conseiller communal, a décidé d’interpeller le collège concernant son titre de citoyenne d’honneur. "Si ce combat fut courageux, les positions prises suite aux derniers événements sanglants méritent plus qu’une clarification sur le maintien de son titre de citoyenne d’honneur de notre commune", s’est-il exprimé. Il demande que son titre soit suspendu le temps que la justice internationale éclaircisse les responsabilités exactes des uns et des autres dans ces violations massives des droits humains.

    De son côté, le bourgmestre, Olivier Maingain, se dit favorable à une suspension. "J’ai reçu des lettres de citoyens me demandant ce que j’envisage. Nous attendons une condamnation ferme de sa part concernant le massacre. Sans quoi, je pense qu’il y pourrait y avoir une unanimité au sein du conseil communal pour décider de simplement lui enlever le titre", a confié le bourgmestre.

    Source : http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/woluwe-saint-lambert-le-titre-de-citoyenne-d-honneur-d-aung-san-suu-kyi-sera-suspendu-59e774b0cd70ccab36940ca9


    votre commentaire
  • Malgré de nombreuses interventions réalisées avec succès à Philadelphie, le jeune Belge a rendu son dernier souffle quelques jours après avoir fêté ses dix ans. 

    Wolu1200 : Malgré l'opération de la dernière chance aux USA, le petit Sacha est décédéSacha avait 10 ans. Des yeux rieurs, un courage et une détermination sans faille. Sa maman, Nathalie Louineau, et son frère Noah, l'ont accompagné à la fin du mois de juillet à Philadelphie, à l'hôpital des enfants pour le soigner. 

    Depuis sa naissance, Sacha, élève au Sacré-Coeur de Linthout, souffrait d'une maladie rare, la lymphangiomatose. Sous assistance respiratoire, ses jours étaient comptés en Belgique. Un espoir toutefois: une intervention aux Etats-Unis. Il avait été suggéré à la maman de Sacha de l'emmener à Philadelphie où une opération aurait pu améliorer son quotidien et augmenter son espérance de vie. N'ayant pas les fonds nécessaires, elle avait fait appel à la générosité des Belges. La somme avait pu être récoltée grâce à de nombreux dons en Belgique, en France, en Suisse, au Luxembourg et au Canada mais aussi grâce à l'Inami qui avait pris une bonne partie des frais à sa charge. 

    Wolu1200 : Malgré l'opération de la dernière chance aux USA, le petit Sacha est décédé

    Malheureusement, après des opérations pourtant couronnées de succès (la maman et le personnel préparaient son rapatriement en Belgique), Sacha est décédé à l'hôpital, entouré de ses proches. 

    Wolu1200 : Malgré l'opération de la dernière chance aux USA, le petit Sacha est décédé

     Il y a quelques mois, Sacha disait encore ceci : "Je suis triste car Noah (son frère) peut avoir des glaces et moi je ne peux qu'avoir du sorbet et dans les parcs d'attraction, comme je suis petit, je ne peux pas faire les attractions que Noah peut faire. Plus tard, je veux grandir et essayer de manger plus de choses."

    Nous présentons, à sa maman Nathalie, son frère Noah, sa famille et ses amis, nos plus sincères condoléances.

     

    Liens utiles : 

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-apres-trois-interventions-le-petit-sacha-est-toujours-aux-soi-a131386344

    http://woluwe-saint-lambert.eklablog.com/wolu1200-sacha-atteint-d-une-maladie-rare-pourra-se-faire-soigner-aux--a130698880


    votre commentaire
  • A l'Institut de l'Angélus, à Woluwe-Saint-Lambert, on vit avec son époque. Les nouvelles technologies sont une réalité du quotidien et il n'y a pas de raison qu'on ne les utilise pas de toutes les manières possibles pour faire évoluer les moyens d'apprentissage. Trois élèves (qui n'ont pas l'impression de travailler) autour d'un ordinateur portable programment un logiciel, qui permet de configurer un petit robot. RTL info a assisté à l'une de ces leçons.

    Wolu1200 : Manque d'informaticiens? Dans cette école bruxelloise, les enfants apprennent à programmer un robot dès la maternelleNés dans les années 2000, voire 2010, les élèves de maternelles et de primaires sont complètement rompus à l'usage de l'ordinateur, de la tablette et parfois, du smartphone. Si ces appareils sont généralement synonymes de jeu vidéo ou de divertissement, ils peuvent aussi se rendre très utiles, même au plus jeune âge.

    C'est ce qui a poussé l'Institut de l'Angélus, à Woluwe-Saint-Lambert, à se doter des derniers outils pédagogiques du genre, jusqu'à acquérir il y a peu… des robots qui se programment avec un ordinateur.

    Suite à l'un de nos reportages sur la nécessité de préparer les enfants au codage informatique, Philippe Prieels, le directeur, nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous. "L'école que je dirige à Woluwe-Saint-Lambert a débuté cette année ces cours, et ce pour les élèves de 3e maternelle à 6e primaire. Ces leçons sont présentées sous un aspect ludique (codage destiné à la programmation d'un mini-robot) et sont donc même accessibles pour des enfants qui ne savent pas encore lire", nous avait-il écrit.

    On s'est rendu sur place pour assister à une leçon et voir comment les élèves se comportent face à cette manière inédite d'apprendre.

    Environ 3.000 euros

    Le projet d'investir dans un logiciel pédagogique de codage informatique et des robots remonte à l'an dernier, "avec le soutien de l'association de parents". Environ 3.000 euros ont été rassemblés par l'école, sur fonds propres, afin d'acquérir trois ordinateurs portables sous Windows 10, les licences du logiciel et les trois robots.

    Ce n'est que depuis le mois de septembre 2017 que les élèves ont fait connaissance avec ce système, dont le fonctionnement reprend les bases du langage informatique et de la robotique. Via un logiciel où l'on imagine des commandes de type "SI… ALORS…", on donne des instructions à un petit robot sur roues.

    Les élèves, par petit groupe, créent donc un genre de séquence, un mini programme informatique, qui va configurer le robot, de telle sorte qu'il réagira de telle ou telle manière face à tel ou tel évènement. Il est donc équipé de boutons et de capteurs, qui déclencheront des actions.

    "Les élèves peuvent le faire avancer, reculer, tourner ou contourner des obstacles ;  de la musique, des lumières, etc", nous a précisé l'institutrice de 6e primaire gérant l'une des demi-classes qui avait la chance d'utiliser le système au moment de notre passage.

    Adapté à tous les âges

    Conçu par une société suisse, le robot Thymio et son logiciel Aseba est utilisé dans la plupart des classes de l'Institut de l'Angélus.

    "Il est utilisé de la 3e maternelle à la 6e primaire, car le logiciel est très adaptatif, il y a trois niveaux de codage: des flèches (pour les maternelles) qui donneront de simples instructions de déplacement, et des petits modules de textes ou des icônes (pour les primaires)".

    Le troisième niveau, "c'est l'étape supplémentaire - mais on n'y est pas encore car c'est notre première année - c'est le langage informatique à proprement parler", donc l'utilisation de termes anglais de type "if", "then", "esle", "var", etc…

    A quoi cela sert-il ?

    A travers tout ça, les élèves développent leur esprit logique, important pour l'étude des sciences en tout genre.

    "Il y a des compétences qui sont acquises, bien sûr au niveau du codage informatique, mais également du raisonnement mathématique", explique le directeur.

    L'idée, malgré tout, "n'est pas de susciter des vocations" au sein des élèves pour en faire des futurs développeurs de logiciels ou concepteurs de robots, des secteurs en pénurie constante. "Ils sont encore jeunes, ils veulent être policier ou pompier, ou faire le métier de leur parent". Le but est vraiment "d'avoir une manière différente de travailler le français, les mathématiques, le savoir lire, etc".

    On est "dans le logico-mathématique", précise l'enseignante, "et en plus, sous forme de jeu, donc les élèves sont très motivés et à fond dans l'apprentissage".

    Wolu1200 : Manque d'informaticiens? Dans cette école bruxelloise, les enfants apprennent à programmer un robot dès la maternelleQue disent les enfants ?

    Lors de notre reportage, la classe de 6e primaire a été divisée en deux. La douzaine d'élèves restant a été repartie en trois groupes. "C'est important de faire des petits groupes, car ils doivent s'entendre pour utiliser l'ordinateur portable, puis pour manipuler le robot".

    Les élèves étaient ravis de leur leçon, ils étaient tous concernés et très impliqués dans la construction des instructions via le logiciel, puis dans la constatation du comportement du robot.

    Et qu'en pensent-ils ? "On passe moins de temps à travailler", nous a d'abord répondu une élève. "On s'amuse" même si "c'est un peu compliqué à utiliser".

    Son camarade était plus pragmatique: "on peut apprendre des choses, un peu de programmation, c'est intéressant d'apprendre". Il explique le fonctionnement du robot: "Grâce à une clé USB qu'on peut brancher à un ordinateur, on peut le programmer. Par exemple, quand on appuie sur l'une de ses flèches, il avance". Pour lui, tout ça est "assez facile".

    Des outils informatiques utiles depuis 5 ans

    Avant d'en venir au robot programmable, la direction et l'équipe enseignante s'étaient déjà équipés de matériel informatique destiné aux classes. "Il y a 5 ans, on a installé des ordinateurs dans les classes de 5e et 6e primaires. Essentiellement pour la recherche et le traitement de texte", explique M. Prieels.

    Ensuite, "on a acheté 15 tablettes, pour montrer aux enfants qu'elles pouvaient être bien plus que des consoles de jeu". Certaines classes ont utilisés "des applications ludiques, de découverte, de réflexion", avec un résultat très satisfaisant, car "elles sont nettement plus faciles et rapides à manipuler qu'un ordinateur".

    Sans oublier les 'tableaux blancs interactifs' qui transforment à la demande le tableau traditionnel en véritable outil pédagogique 2.0 pour l'enseignant, et pour les 400 élèves de l'école. 

    Source et photo :  Mathieu Tamigniau

    https://www.rtl.be/info/vous/temoignages/cette-ecole-bruxelloise-apprend-la-programmation-d-un-robot-des-les-maternelles-c-est-assez-facile--959437.aspx


    votre commentaire
  • Une partie du Shopping a été racheté par des néerlandais pour 468 millions d"euros. L'entreprise néerlandaise Eurocommercial Properties va faire l'acquisition d'une grosse partie du Shopping, soit 23.000 m2, parking et alentours directs inclus. A l'issue de la transaction, l'un des actuels propriétaires, AG Real Estate, conserverait les murs de l'Inno, du Match et de cinq autres enseignes soit 12.000 m2.

    Dans les projets du futur propriétaire,  on trouve notamment une extension de 10.000 m2.

    Source : L'Echo

    Wolu1200 : Le Shopping racheté

    Shopping de Woluwe en 1975


    votre commentaire
  • BE-Alert: pour être alerté directement en situation d’urgence

    Wolu1200 : Connaissez-vous "Be-Alert" dans notre communeWoluwe-Saint-Lambert a souscrit à BE-Alert, un système qui vous informe immédiatement via sms, email ou téléphone. Inscrivez-vous, c’est gratuit !

    Un grave incendie, une inondation, une fuite de gaz? Afin de réagir rapidement et efficacement, il est important de pouvoir informer sur les risques quotidiens et exceptionnels qui pourraient survenir. Nous voulons pouvoir vous avertir en cas de situation d’urgence dans notre commune et Woluwe-Saint-Lambert a donc souscrit à BE-Alert, un nouveau système qui vous informe immédiatement via sms, email ou téléphone.

    BE-Alert est un système développé au niveau national et permettant aux autorités de vous informer en cas d’incident. Votre bourgmestre, le haut fonctionnaire de l’arrondissement de Bruxelles auprès de Bruxelles Prévention et Sécurité ou le ministre de l’Intérieur peut envoyer un message à tous ceux qui pourraient être impactés par une situation d’urgence grâce à Be-Alert. Tous les habitants peuvent ainsi obtenir rapidement les recommandations nécessaires (ex. fermer portes et fenêtres en cas d’incendie). Des informations officielles, correctes, provenant directement de la source.

    BE-Alert utilise plusieurs canaux pour alerter les personnes concernées. Le message d’alerte peut être transmis par écrit via un sms, ou via un message oral sur une ligne de téléphone fixe ou encore par courriel. BE-Alert a la capacité nécessaire pour avertir un grand nombre d’habitants par le biais de plusieurs canaux différents en même temps.
    Soyez averti, où que vous vous trouviez

    Be-Alert peut vous contacter de deux manières:

    • sur base d’une liste d’adresses
      Il est donc très important de vous inscrire à BE-Alert pour que vos coordonnées actualisées s’y trouvent. Il est possible d’enregistrer plusieurs adresses et numéros de téléphone. Vous habitez à Woluwe-Saint-Lambert mais vous travaillez à Anderlecht ou à Liège ? Enregistrez les deux adresses et restez toujours informé.
    • sur base du lieu de l’incident
      Un système unique en Belgique : via une procédure spécifique activée par le Centre de crise (SPF Intérieur) établie en concertation avec les opérateurs de téléphonie mobile, toute personne physiquement présente dans la zone de l’incident reçoit alors un message sur son téléphone mobile. Vous pouvez être alerté même si la situation d’urgence n’est pas liée aux adresses mentionnées dans le système, lorsque vous passez une journée dans les Ardennes, que vous vous trouvez dans une gare, un centre commercial…

    L’inscription est totalement gratuite
    Inscrivez-vous sur www.be-alert.be. Vous pouvez de la sorte être informé si quelque chose arrive chez vous. Vous voulez être alerté en cas de situation d’urgence au travail ou dans votre famille ? Vous pouvez aussi enregistrer ces adresses pour recevoir une alerte.

    Je n’ai pas de smartphone. Puis-je aussi m’inscrire ?
    BE-Alert peut envoyer un message via différents canaux. Vous pouvez être alerté via un sms, un email ou via un message oral sur une ligne de téléphone fixe. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir un smartphone.

    Que dois-je faire si je reçois un message de BE-Alert ?
    Il faut suivre aussi vite que possible les recommandations du message (mise à l’abri, évacuation, fermeture des fenêtres,…)

    Info

    www.be-alert.be
    www.info-risques.be


    votre commentaire
  • Une pharmacie braquée au couteau à Woluwe-st-Lambert

    La pharmacie située rue Georges et Jacques Martin à Woluwe-Saint-Lambert a été braquée ce mercredi en fin d’après-midi. L’auteur des faits a menacé le personnel avec un couteau avant de prendre la fuite avec le contenu de la caisse. Une enquête a été ouverte par la police pour tenter de le retrouver. Dix autres officines de la zone de police Montgomery ont été touchées par des faits criminels depuis le début de l’année.

    «Il y a eu 2 braquages avec violence l’année dernière», indique la zone de police Montgomery. «Il y en a aussi eu 2 depuis le début de cette année», précisent les policiers. Le nombre de cambriolages, en revanche, est nettement plus élevé en 2017 par rapport à 2016. «2 officines ont été cambriolées l’année dernière. Et 9 l’ont été en 2017», précisent-ils. À chaque fois, l’argent était le motif du vol. «Les voleurs n’étaient pas là pour les médicaments». La zone de police veut relativiser la situation: «l’un des auteurs d’au moins 3 cambriolages dans des pharmacies a été arrêté. Il s’en prenait à différents commerces. Ce qui l’importait, c’est qu’il y ait de l’argent à l’intérieur». Le dernier cambriolage de la zone remonte au 2 octobre dernier.

    Dans le quartier Broqueville, plusieurs officines ont déjà été ciblées par des criminels, comme le raconte un pharmacien de la rue de la Cambre, toujours à Woluwe-Saint-Lambert. «Il y a deux ans environ, trois pharmacies du quartier ont eu des problèmes de vol. L’une d’elle a même été braquée au taser!», raconte-t-il. Rien n’est toutefois arrivé dans sa pharmacie, même si, là aussi, il n’y a pas de système de sécurité à l’entrée. «Nous veillons à n’être jamais seuls, ici. Être à plusieurs est peut-être dissuasif, je ne sais pas. Il ne nous est rien arrivé et je touche du bois», dit-il en gardant le sourire.

    Source et photo : http://www.lacapitale.be/138988/article/2017-10-13/une-pharmacie-braquee-au-couteau-woluwe-st-lambert


    votre commentaire
  • Wolu1200 : pollution très problématique aux particules fines dans notre communeLa pollution aux particules fines cause toujours chaque année la mort prématurée de plus 400.000 personnes dans les pays de l’Union européenne et près de 500.000 en Europe. C’est ce qu’indique un rapport de l’Agence européenne de l’environnement (AEE) publié ce mercredi. Principales sources d’émission : le transport routier, l’agriculture, les centrales électriques au charbon et au fuel, l’industrie et le chauffage résidentiel.

     

    En Belgique, 8.340 personnes meurent prématurément chaque année en raison de la pollution aux particules fines et 1.870 à cause de la pollution au dioxyde d’azote (NO2), estime l’Agence européenne pour l’environnement.

    Dépassements en 2015 et 2016

    Le rapport se base sur les données 2015 d’environ 2.500 stations de contrôles. Il montre que si la Belgique s’en sort relativement bien pour les particules très fines (PM2.5), elle fait nettement moins bien pour le dioxyde d’azote (NO2) et pour l’ozone. Pour le premier, quatre stations sont en dépassement (deux à Bruxelles et deux à Anvers) ; six flirtent avec la limite européenne annuelle autorisée de 40 microgrammes par mètre cube (trois à Anvers, une à Gand et deux à Bruxelles). À Bruxelles, les lieux problématiques sont l’avenue de la Couronne (Ixelles), l’avant-port à Haren, Woluwe-Saint-Lambert et Molenbeek. En 2016, la situation s’est même aggravée à Bruxelles, puisque le niveau atteint en 2015 (45 microgrammes) a grimpé à 48 microgrammes.

    Selon le rapport européen, la Belgique fait partie des pays où le taux de la mortalité dû à l’exposition à la pollution au NO2 est le plus important (avec l’Italie, le Royaume-Uni, la Serbie et l’Allemagne). Le transport routier, principalement avec des véhicules carburant au diesel, est la première cause de la pollution au dioxyde d’azote. À partir de 2018, les véhicules diesel de norme Euro 0 et 1 seront bannis du territoire bruxellois. Cela représente 9 % du parc automobile régional. « Trop peu », estiment les associations de protection de l’environnement et de la santé.

    Selon le rapport européen, plus de huit personnes sur dix dans les villes européennes Europe sont exposées à des niveaux de particules fines supérieurs aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). C’est également le cas pour une personne sur dix en ce qui concerne les niveaux excessifs de dioxyde d’azote ; et 95 % pour les niveaux d’ozone, toujours au regard des normes de l’OMS, plus strictes que les normes européennes.

    Source et photo : Le Soir.be - Michel De Muelenaere


    votre commentaire
  • Yolande Moreau est la guest principale de la série "Capitaine Marleau", qui est passée récemment sur une chaîne de télévision belge et mardi sur France 3.  Voici quatre faits que vous ne savez peut-être pas sur cette comédienne hors-norme.

    Wolu1200 : Yolande Moreau, une Belge de chez nous

    Elle a bien failli devenir… religieuse !

    Enfant, cette future comédienne de rêvait pas de brûler les planches mais les cierges. Jusqu'à ce que le vin de messe ne la conduise à prendre d'autres chemins… "J'ai eu une éducation très catholique. Je suis née le 27 février 1953 à Bruxelles.  Entre 11 et 14 ans, j'ai connu une période mystique. Nous habitions dans le quartier des Constellations, à Woluwe-Saint-Lambert. J'allais à l'école des Dames de Marie, au square Vergote. Je voulais devenir religieuse. J'avais des chapelets plein les poches. Je servais la messe. J'y allais assez tôt pour boire une gorgée de vin dans les burettes. Le début de la pente... Aïe !"

    Elle a vaincu le cancer

    En 2010, les médecins ont diagnostiqué un cancer du sein à Yolande Moreau. Cinq ans après avoir vaincu la maladie, elle confiait : "On relativise après, quand on en est sorti. J'essaie de vivre le moment présent, de m'entourer mieux des gens que j'aime, de faire plus attention aux choses du quotidien et, artistiquement, d'aller vers ce dont j'ai envie". Autrefois auburn, l'actrice a également expliqué : "Je m'étais fait des petites mèches et puis il y a eu la maladie. Après la chimio, mes cheveux ont repoussé tout blancs !".

    Le jardinage: c'est sa grande passion !

    La comédienne de 64 ans, qui a élu domicile dans une maison en Normandie, à Vernon, dans l'Eure, Yolande Moreau se consacre à son autre passion, le jardinage. Cultiver son jardin "est un truc qui [la] passionne" dit-elle.

    C'est une militante dans l'âme et dans les actes

    Comme sa partenaire de Capitaine MarleauCorinne MasieroYolande Moreau a un esprit frondeur et militant. Elle a signé la réalisation d'un documentaire pour Arte Nulle part en France dans lequel elle aborde le cas des camps de réfugiés de Calais et de Grande-Synthe (Hauts-de-France). "Si on veut une autre France, on est obligé de poser des actes militants" a déclaré la comédienne. 

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires